Portrait de Will

Trois ans j'en peux plus.

Douleurs:

+++ bras gauche (le long de l'os) douleurs fixe

++ épaule gauche, obligation de la bouger pour faire disparaitre pendant qq minutes les douleurs

++ cervical douleur en continue coup d'éléctricité sur certain mouvement

Antécédants:

+ Double fracture du sacrome (suite a une chute)
+ K.S.C. suite au choc
+ Rhumes
+ Bronchites
que des broutilles...

Il y a 3 ans:

Accident de voiture.

Une voiture en face, un monsieur d'un autre age (quand le monde etait jeune il etait deja vieu) me percute coté conducteur (moi à l'arret). les toubib annonce Omnibulation... bref... trajet en direction de l'hopital (tres peu de souvenir).

IRM tête + épaule = Hernie cervical C4 - C5 + grosse entorse cervical racine C7.

Prise de caché, kiné, collier cervical, douleur, maux de tête, fatigue extreme toute la journée.

Apres trois ans de cachet...

Colopathie
Apnés du sommeil (je suis appareillé)
Douleurs ++++++++++++ me reveille la nuit et le jour vitesse de réaction d'une noix de coco. Fatigue +++++++++++++++.

Diagnostique des toubibs:

Les douleurs sont dans la tête!!

Bon ok la hernie c résorbé.
Les cervicals sont usées
Je suis antéro machin chose (la courbe d'un cou dans l'autre sens)

Je prend Tramadol Sandoz L.P. 200 mg
+ 2 le soir pour essayer de dormir
+ 1 le matin pour essayer de tenir sans pleurer

Mon medecin:
"douleur ==> contraction // Contraction ==> Douleur ainsi de suite)

Les "experts" de l'assurance vos douleurs pfff c dans la tête un syndrome poste traumatique et BASTA.

Electromiograme = Compression bi lateral canal carpiens et au coude gauche.

Une opération?
Une compression au coude et poignet = douleur dans le bras + cervical + épaule?

Alors voila ma vie depuis trois ans = Je dors pas la nuit, je prend du poid car je ne peux plus faire de sport, je suis colereux, je n'arrive pas à jouer plus de 15 minutes avec mes deux enfants. Je favorise les jeux sur le lit pour eviter de devoir laisser ma tête dans le vide et le payr le prix super fort.

Je vien de passer ma nuit à me mettre des coups dans le bras gauche et à chercher des raisons de ne pas me le couper. Ce matin maux de ventres, et une bonne partie de la manité sur le toilettes.

Des douleurs je veux bien mais pas aussi forte... J'en peux plus je suis un boulet pour ma femme (vraiment impossible d'aider plus que ce que je fais vraiment trop dur de calculer entre travail et douleurs à suivre), mes enfants...

Pour expliquer l'intensité de mes douleurs:

Dans le bras gauche ca correspond à une suite dénorme coup de point au centre du bras le long de l'os. Et qui ne passe JAMAIS. A la suite de la prise des cachés les coups sont moins fort mais toujours présent.
Dans l'épaule gauche une douleur à la non activité je suis toujours en train de la remuer.
Les cervicales j'évite de bouger la tête et j'essai de d'étendre les épaules pour ne pas trop les "strésser"

Les maux de ventre sont étranges!!!!!

Je mange normalement (légume cuit, pas de laitage enfin bref le régime du bon petit atteint de colopathie) paff je passe ma vie au WC. Par contre si je mange comme un sac poubelle (Mc Do, Pizza....) alors la je prend du poid mais je vais "normalement" au WC.

Pour donner un ordre d'idée j'ai eu un panarie au doigt gauche je suis passé au bloc j'ai failli perde la derniere falange de mon index car je n'ai strictement rien senti. (merci la couleur jaune / verte puis violet pour me l'indiquer).

J'ai encore rendez vous pour une irm medullaire cervical sur nevralgies cervico-brachiale gauche severe avec neuropathie. En voila un nom bien compliqué.

Ce que je recherche sur le forum? le but de ma demande? Un petit coup de pousse pour en finir avec les douleurs. J'en suis à un point ou je n'ai quasiment plus rien à faire de ce qui m'entour je ne vois plus personne, je me couche, je n'ai jamais envie de rire...

Je suis fatigué et je ne veux pas de morphine je n'ai que 31 ans et je suis papa de deux garçons de 4 et 3 ans.

Je survie pour eux. Mais je suis las de souffrir.

Portrait de sophiedbzh
J'aime 0

Bonjour,

J'ai été très touché par votre témoignage, moi j'ai 30 ans, je suis en arrêt de travail depuis octobre 2009, j'ai mal du côté droit, des cervicales jusqu'aux doigts. Les médecins sont passé de canal carpien à NCB puis fibromyalgie et maintenant syringomiélie. Je dois passé une IRM médulaire le 15 juin mais pour l'instant j'ai aussi l'impression que tous les médecins que j'ai vu pensent que ma douleur est dans ma tête.
Je n'ai pas d'antécédents et de douleurs aussi importantes que vous mais je comprends à quel point c'est difficile. C'est surtout difficile de faire comprendre aux autres qu'on a mal surtout qu'on a l'impression de se plaindre tout le temps. Je me suis renfermé un peu sur moi même aussi en m'éloignant de mes amis voir commencer à déprimer et puis je me suis dit merde, ma vie ne dois pas se résumer à la douleur alors je me force à reprendre contact avec mes amis, je discute beaucoup aussi avec ma kiné. Je n'ai pas de solution miracle pour que vous vous sentiez mieux mais vous n'êtes pas seul et souvent mettre noir sur blanc ce qu'on ressent ça fait du bien, en tout cas moi ça me fait du bien. Si vous avez envie de discuter ce forum est je pense le meilleur moyen puisque nous sommes tous dans le même cas, nous avons tous des bobos plus ou moins grave.

Alors courage et la douleur on l'emmerde.

A bientôt en espérant vous avoir un peu remonté le moral.

Portrait de Will
J'aime 0

Merci pour les encourgements ^_^

Ca fais du bien pour une fois d'être compris
Merci de votre soutient et @ bientôt en ligne ^_ -

Portrait de sophiedbzh
J'aime 0

Bonsoir

Je viens prendre de vos nouvelles, j'espère que le moral va mieux. Où en êtes vous de vos douleurs?
Je pensais à un truc pour vous, c'est peut-être débile mais j'ai entendu parler de centre anti douleur récemment et j'ai pensé à vous. J'y connais pas grand chose mais si il y a moyen de vous soulager, ça coûte rien d'essayer. Il y en a dans les grandes villes à Montpellier et Marseille je crois. Je ne connais pas les moyens d'admission mais j'ai trouvé un site : www.pudendalsite.com si ça vous intéresse il y a tous les hôpitaux concernés.

Voilà @+ :)

Portrait de Will
J'aime 0

Merci pour le renseignement j'avais vu un pseudo medecin de la douleur au centre de gerontho de toulon la valette il ma dit:

"Changer de religion, zetes douillé"

Je lui ai répondu

"changer de metier car je ne vais pas vous payer"
et m'en suis allé...

Je me rend au Urgance de Toulon Ste Anne aujourd'hui car je n'en peux plus : /

@ bientôt en meilleur en forme je l'éspére. ^_^

Portrait de Will
J'aime 0

Morphine ou rien en attendant le centre anti douleur de Marseille et des cachés pour dormir.

Douleur = fatigue
fatigue = douleur

Nous verons bien ce que ca donne...

Portrait de sophiedbzh
J'aime 0

J'espère pour toi que ça marchera et que la morphine te soulagera, après tout si on reste positif il faut se dire que ça peut difficilement être pire.
Bon courage
@+

Portrait de Will
J'aime 0

Alors voila une semaine sans me rendre au travail, l'argent manque je ne sais plus quoi faire...

Plus j'avance plus je me sent seul avec la douleur.

Je ne sais plus quoi faire. Je n'arrive plus à faire semblant d'aller bien. Une seul envie dormir et me reveiller le moins souvent. Je ne supporte plus rien (bruit, enfant, femme, voisins...) je ressent toutes les choses de la vie come des agressions.

Aujourd'hui je vais voir un "docteur" qui à déclaré à ma femme par téléphone sans avoir vu examen et sans connaitre mon dossier: "pas de probleme je connais bien ce genre de douleur et je peux le soulager" j'y vais on verras bien ce que ca donne (nos dernier euros...)

Les cahés pour dormir sont efficaces. 6 heures de sommeil non stop (ouf) le matin je suis fatigué mais moralement le fais de ne pas se reveiller pendant la nuit c mieux.

Ma femme ne comprend pas mes douleurs et je la comprend c facile de dir que l'on souffre et je n'ai pas de bras en moins ou autre marque physique de douleur en dehors du fais que moralement j'ai changé.

Si je pouvais mettre ma douleur dans un appareil et la lui faire sentir pour qu'elle se rend compte...

@ ce soir aprés la visite chez le docteur.

Portrait de sophiedbzh
J'aime 0

Bonjour,

J'espère que la visite chez ton médecin s'est bien passé et que tu as enfin un peu d'espoir de t'en sortir et surtout d'être soulagé de tes douleurs. Ne lâche pas et tiens bon !!

Moi ça fait 9 mois que je suis en arrêt et suis prolongé jusq'à fin août. Evidemment je n'ai toujours aucune réponse des médecins, j'ai l'impression que je me plains tout le temps, une vraie mémé quoi!!

J'essaie de me concentré sur le positif, c'est pas toujours facile mais bon j'essaie quand même. Si au moins j'avais des réponses concrètes à mon mal mais bon je vois que les médecins sont comme tout le monde, ils n'ont malheureusement pas toutes les réponses.
En tout cas je te souhaite bon courage et si t'as envie de parler n'hésite pas. A+ avec j'espère des bonnes nouvelles pour toi comme pour moi.

Portrait de Spes
J'aime 0

Bonsoir Will,

avez vous essayé l'électrothérapie TENS : je l'ai testée (je me suis formé puis équipé de matériel pro) sur une névralgie cervico bracchiale que mon médecin traitait à coup de médicaments efficaces certes mais avec effet secondaire non négligeable.
Voici en gros le principe du TENS (neurostimulation transcutannée antalgique)

Courant I
Le courant par inhibition sensitive segmentaire
ou TENS conventionnel (Courant I)
Il s’agit d’un courant de fréquence élevée (> 50Hz) et
d’intensité faible, celle-ci étant déterminée par le seuil de
sensibilité tactile que le patient perçoit sous forme de
fourmillements confortables. Sur la plan physiologique,
le mécanisme s’appui directement sur la théorie du
Gate-control : la stimulation cutanée des fibres myélinisées
de gros calibre, va inhiber, au niveau de la corne
dorsale de la moelle épinière, la transmission des influx
nociceptifs afférents.L’antalgie ainsi produite est
localisée, d’installation rapide, mais de courte durée
Destinés aux douleurs aiguës et localisées
Fréquence > 50 Hz Névralgies : sciatiques, cruralgies, NCB Analgésie locale, rapide mais Intensité faible Migraines, céphalées cervicales de courte durée.Algies faciales et crâniennes, Entorses récentes, élongations,Tendinites aiguës,Arthroses en poussées congestives.

Courant E Douleurs chroniques ou diffuses. Principe : libération d’endorphines, Fréquence Arthroses du rachis et des membres, douleurs par lésion des nerfs périphériques,douleurs par arrachement du plexus brachial
Algies post zostériennes du cou,
Céphalées de tension et secondaires des lésions cutanées
Douleurs d’amputation et de membre fantôme
Séquelles traumatiquesLe courant par libération d’endorphines (Courant E)
L’association d’une fréquence électrique faible ( et d’une intensité importante, provoque une libération
d’endorphines responsable d'un effet antalgique comparable
à celui obtenu avec la morphine, comme le
confirme sa réversibilité par la nalaxone. En effet, sous
ce courant, plusieurs études ont confirmé une augmentation
significative du taux d’endorphines persistant souvent
plusieurs minutes après l’arrêt du traitement. (8)
L’analgésie produite est retardée, mais est plus durable
que celle produite par le TENS conventionnel, avec un
effet antalgique progressif et généralisé.
Ce courant est recommandé pour le traitement des douleurs
diffuses et chroniques, mais son utilisation peut
être limitée par son intensité élevée qui déclenche des
secousses musculaires rythmées parfois désagréables

Le courant par hyperstimulation nociceptive
(Courant H)
Il s’agit d’une variante du Courant E qui associe une
fréquence comprise entre 100 et 150Hz et une intensité
très élevée. Les stimulations nociceptives induisent
l’inhibition des neurones convergents de la corne
dorsale de la moelle impliquant les structures du tronc
cérébral.
Ce mode antalgique a les mêmes indications que le
Courant E avec l’avantage, par son irrégularité, de retarder
l’apparition de l’accoutumance. Réservé au traitement de
la douleur chez les patients pouvant supporter une
intensité de stimulation très élevée, il est peu adapté à
la personne âgée.
Si l’efficacité antalgique du TENS a essentiellement été
démontrée pour le soulagement des douleurs neuropathiques,
myofaciales, musculosquelettiques, voire les
céphalées, son effet semble limité pour les douleurs
rachidiennes aiguës (cervicalgies et lombalgies).

Enfin, je complète ce traitement par des champs magnétiques pulsés et des massages antalgiques et je m'en trouve très nettement mieux.

Je vous témoigne toute ma sympathie et je n'ai pas cherché à vous convaincre mais ayant essayé cette technique sur des proches (sur des pathologies indentifiées comme l'arthrose cervicale), j'ai pensé que vous pouviez être intéressé par mon témoignage.

Bon courage.

Portrait de Will
J'aime 0

Salut @ tous:

Le TENS je connais mais pas encore testé sur le rachis je me reprend une batterie pour le compex et je teste ^_^

J'ai passé une IRM voila le compte rendu:

IRM DU RACHIS CERVICO-DORSAL

Technique:
Séquences pondérées T1 et T2 dans le plan sagittal et dans le plan des disques.

Résultats:
Artéfacts métalliques d'origine dentaire gênant l'étude des corps vertébraux C1 et C2. (j'ai des bagues ^_^)

Compte tenu de cette réserve, pas d'anomalie significative de hauteur des corps vertébraux cervicaux.

Pas d'anomalie morphologique ou de signal significative de la moelle cervicale.

Perte de hauteur avec perte du signal liquidien des espaces intersomatiques de C3 à C6.

Pas de net phénomène uncarthrosique.

A l'étage C3-C4, saillie discale postéro médiane et postéro latérale droite venant au contact du fourreau dural.

Pas de signe de refoulement du trajet radiculaire.

A l'étage C4-C5, ébauche protrusive postéro médiane sans refoulement du fourreau dural.

A l'étage C5-C6, il existe une saillie discale postéro latérale droite venant au contact du trajet radiculaire C6 droit sans nettement le refouler.

En gros si j'ai bien compris j'ai un rachis en mauvais état mais rien qui explique les douleurs dans mon bras gauche...

Si quelqu'un comprend le compte rendu et peux le traduire pour un béotien. Par avance merci.

PS: Merci du soutient ^_^

Portrait de Spes
J'aime 0

Bonjour,

c'est au radiologue et au médecin prescripteur d'intrepréter cet examen

Portrait de Spes
J'aime 0

(fausse maneuvre) avec les résultats en main.

Bon courage

Portrait de sophiedbzh
J'aime 0

Bonsoir ou bonjour Will,

Je venais aux nouvelles en espérant qu'elles soient bonnes, ça fait longtemps que je ne suis pas revenu sur le site. En ce qui me concerne les médecins ont enfin trouvé : syringomiélie. En bref un trou dans la moelle épinière bizaremment j'ai été soulagé qu'ils trouvent enfin quelque chose même si c'est une maladie rare qui ne se guéri pas. Bref j'espère que pour toi (je me permet de te tutoyer je crois qu'on a le même âge) ça va mieux physiquement mais surtout moralement. Voilà j'avais juste envie de parler.

A+ (en tout cas si tu lis ce message)

Portrait de slimane781
J'aime 0

bonjour,
suite a un accident du travail, mal retombé, 2 ligaments fellés puis réparation et depuis une attelle au poignet pour mes efforts, sinon des medicaments, (zaldiar, lyrica 300mg, contramal200) et un suivi service douleurs, j'oubliai cela fait 3 ans que je suis dans ce cas et rien de plus pour me positiver a réduire ou a effecer cette douleurs.
le travail que je fais sur moi meme,,, je renferme la douleurs a l'intérieur de moi pour m'éviter de prendre des medicaments en fait j'essaie de les réduire pour ne pas devenir dépendant d'eux.
mais la douleurs est toujours là et d'après ce que j'ai compris elle restera.
la seule chose est d'essayer de la réduire par soi meme.
a bientot

Portrait de slimane781
J'aime 0

Bonjour a tous,
suite a un accident du travail , une douleur au poignet me paralyse parfois, et m'handicape a longueur de journée.
après un arret d travail de plusieurs mois, je suis retourné a ma vie professionnelle et manuelle en ayant a longueur de journée une attelle au poignet, de plus je suis droitier et c'est celui ci qui est dans ce cas.
depuis trois ans , kiné, medicament (lyrica300, zaldiar, contramal200), les doses , en quelques temps je n'avais jamais pris autant de medicament auparavant, donc j'ai décidé malgré l'avis de tous de réduire ces medicament et de contenir la douleur a l'intérieur de moi, meme lorsque celà me fait attrocement souffrir, au travail, je ne montre pas lorsque j'ai mal.
je ne sais pas combien de temps je pourrai tenir ainssi,
enfin pour le moment c'est le seul antidouleur que j'ai trouvé, mon propre moi.
a bientot, tous

Participez au sujet "A l'aide..."

Articles à lire concernant "A l'aide..."

  • Le syndrome de Baader (en anglais baader syndrome), est une affection à début brutal et d'origine inconnue, qui frappe particulièrement les sujets jeunes (hommes et femmes) caractérisée par :
    • Une atteinte de la muqueuse buccale (en anglais oral mucosa).
    • Une atteinte de la muqueuse génitale (en anglais genital mucosa).
    • Une atteinte de la conjonctive (en anglais conjunctiva).
    • Une atteinte de l'urètre (en anglais urethra).
    • Des lésions cutanées à type d'érythèmes (en anglais erythema) discrets.
  • La babésiose (en anglais babesiosis) est une maladie parasitaire des globules rouges, occasionnée par un parasite qui a infesté l'homme, et appelé le babésioïdé. Il s'agit d'un protozoaire qui parasite l'homme, mais également des animaux comme le chien, en lui donnant une maladie appelée la piroplasmose.
  •  Le signe de Babinski (ou réflexe cutané plantaire) est utilisé pour dépister une lésion du système nerveux central (cerveau et moelle épinière).
  • Le baby-blues, appelé aussi dépression post-natale, touche les jeunes femmes dans les deux à cinq semaines qui suivent l'accouchement.