Portrait de ian

Bonjour,
j'ai 40 ans, et je cherche à me reconstruire. Je suis actuellement sous anti-dépresseur, c'est peut-être pour cela que je me décide a écrire car c'est un desinhibiteur. Je cherche également à me reconstruire sur le plan sexuel. La sexualité est pour moi un sujet tabou et l'a toujours été. "c'est sale, ne te touche pas..." toute une éducation à refaire.
Je ne connait pas mon corps et ne sait pas me maitriser. Je suis circoncis et la masturbation est douloureuse donc ça aide pas pour apprendre à se connaitre.
Mes premiers rapports je les ais eu à 20 ans ça a été une catastrophe. éjaculation précoce. Ensuite j'ai connu ma femme et c'est pas mieux. Je suis du genre à avoir une érection rapidement , alors que ma femme à besoin de beaucoup de préliminaires. Les préliminaires m'exitent trop et je ne peux me retenir. Il m'arrive même d'éjaculer avant d'avoir pénétré ma femme. Combien de fois j'ai serré les dents et mordu l'oreiller parce que j'étais parti bien trop tôt. Combien de fois j'ai entendu penser ma femme oh non pas déjà... et quant à remettre le couvert, s'est bien rare quand j'y arrive. Donc la fréquence de nos rapport diminue jusqu'à devenir pratiquement inexistant
Bref c'est pas la joie, mais je souhaiterais tant donner du plaisir à ma femme, j'aimerais apprendre à me maitriser.
Merci de votre aide.

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonjour,
il me semble que la meilleure des choses à faire est de consulter un sexologue pour comprendre le pourquoi du comment. L'éducation que tu as reçu influence vraisemblablement l'éjaculation précoce. Il faut faire tomber les barrières psychologiques afin de trouver une certaine sérénité lors des rapports sexuels.

Je pense aussi que la petite voix intérieure pèse lourd dans l'échec des rapports. On appréhende tellement qu'on provoque toujours la même fin. Evite de penser à ce que ta partenaire doit penser et ça te soulagera sûrement.

Mon ex petit ami avec qui j'ai passé 4 ans avait le même problème et a trouvé réponse en consultant mais attention ces choses là prennent du temps, mais quel bien être après pour toi et ta partenaire.

Bonne route.

Portrait de Loriot
J'aime 0

Je pense que ta femme peut t'être d'une grande aide si elle arrive à prendre elle les choses en main. Il faut qu'elle te mette en confiance. Plutôt que ce soit toi le dominateur, je pense que ce serait bien d'essayer d'inverser la pratique. Ainsi, tu pourrais lui dire quand tu sens que ça monte. A ce moment-là elle s'arrêterais te caresserait la tête, la main etc... Lorsque la pression redescend, elle peut s'y remettre et ainsi de suite. C'est à mon avis un travail de couple.

Portrait de Loriot
J'aime 0

Que veux-tu dire par "...qui finalement n'en est pas un" miaou?

Portrait de Loriot
J'aime 0

Ce que tu veux dire c'est qu'il était précoce et que tu as réussi à le changer par ta patience ou plutôt que tu pensais qu'il l'était mais que tu t'es trompée?

Portrait de Loriot
J'aime 0

Je te répond sans souci Miaou. Je suis un homme de 42 ans. Ok, tu parles de ton partenaire occasionnel. J'ai pensé que tu disais qu'il nétait finalement pas un éjaculateur précoce. En fait tu disais qu'il n'était finalement pas un partenaire.

Bref, on s'enlise.

Miaou, rappelles-toi que le sujet est l'éjaculation précoce et comment faire pour la stabiliser.

L'as-tu vécue avec l'un ou l'autre de tes partenaires et as-tu une solution pour Ian?

Participez au sujet "Je suis frustré , ma femme aussi ..."