Portrait de Terry4you

Bonjour,
J'ai 50 ans. A l'armée j'ai été réformé à cause de problèmes nerveux et psy.
toute ma vie j'ai souffert nerveusement et psychiquement.
Une psychologue avait aussi diagnostiqué chez moi des troubles de l'organisation et des troubles émotifs.
Cet état m'a déclenché des problèmes inflammatoires intestinaux avec hyperspasmodicité de l'intestin,
diverticules, douleurs quasi-permanentes, fatigues. J'ai pendant des années lutté et caché mon état par
honte et complexe. Je faisais des réunions commerciales en ayant des sueurs froides et j'étais dans
l'angoisse permanente dans tous mes contacts... J'ai énormément souffert dans tous mes environnements professionnels...
Après un divorce et la garde de ma fille j'ai perdu mon emploi depuis 9 ans. Mes revenus était confortables
de l'ordre de 2000 à 3000 euros en tant que cadre commercial. J'ai été de plus en plus mal vis à vis de la société,
de l'environnement social et du travail qui me font peur, sorte de phobie. Je suis actuellement an ASS
(aide de solidarité avec 400 euros) Je me sens traqué par l'anpe, car je ne peux plus faire de commercial
je me sens usé psychologiquement et physiquement... J'ai du psoriasis aux coudes qui me complexe car très apparent
et plein le cuir chevelu et autour des oreilles... Je fais des rechutes de dépressions régulièrement
et plus de force plus de goût, même pour les loisirs... Je ne veux plus travailler et me reposer.
Mentalement j'ai souvent une barre à la tête qui me paralyse et m'empêche de me concentrer, de mémoriser, de lire...
lire un document administratif me pose problème. J'ai l'impression d'avoir comme une claustro-phobie mentale.
Je m'énerve régulièrement avec mon entourage pour la moindre chose et me contrarie facilement.
J'ai du mal à dormir et me réveille avec des sueurs et angoissé. Puis-je prétendre à une indemnité en tant
que handicap mental...? Connaissez-vous des personnes dans mon cas qui ont obtenu une allocation
Je vis dans l'angoisse qu'on me radie et qu'on me supprime mes allocations ASS et que je me retrouve sans ressources.
De plus j'ai essayé de retrouver du travail mais je ne peux plus lutter on perçoit mon extrème sensibilité et souvent je me mets pleurer...
Aidez moi, conseillez moi s'il vous plait... Médecins, psychiâtres, particuliers...
répondez moi ou venez me parler en direct sur msn live messenger :

Portrait de nabuco02
J'aime 0

il faut aller consulter un psy ou un bon médecin généraliste ,ne pas rester comme ça

Il peut s'agir de TOC et d'attaques de paniques là il faut un traitement !
mais on ne peut se substituer à un médecin tu sais.
Je vois bien le désespoir que tu éprouve mais cela se soigne bien même .
J'ai eue et j'ai des attaques de panique, de l'angoisse éprouvante ....
ou on ne peut rien faire , mais je me fais soigner , sans cela on stagne et ce serait dommage des bons médicaments aident pour ces douleurs là!!

en espèrant que tu tiennnent compte de ceci , courage
nabuco02

Portrait de morgane1960
J'aime 0

Bonjour,.
En tant que formatrice conseillère en insertion professionnelle pour adultes, je rencontre régulièrement des personnes en difficulté professionnelle à cause d'une déficience de santé.
La seule entité capable de vous répondre concernant votre possibilité d'obtenir ou non une aide est la COTOREP.
La Commission Technique d'Orientation et de Reclassement Professionnel (COTOREP) s'adresse aux personnes adultes handicapées qui souffrent d'un handicap sensoriel, physique ou mental perturbant leur vie professionnelle ou sociale.
Il ne faut pas avoir peur de l'expression "adultes handicapés". Un handicap peut être de toute sorte et surtout, il n'est jamais honteux. L'allergie à haute dose peut être un handicap par exemple. Alors, n'hésitez pas.

Contactez www.handroit.com/cotorep.htm.
Ils vous guideront dans votre recherche et vous aideront dans vos démarches.

Bon courage à vous et passez d'excellentes fêtes de fin d'année.
Bien cordialement

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

On ne parle plus de COTOREP mais de MDPH : Maison Départementale des Personnes Handicapées.

Portrait de Bonheur87
J'aime 0

Bonjour
Je me permets de publier ma situation.
J'ai 34 ans, 2 enfants en bas âge, je travaille à mon compte depuis 2ans mais suite au crédit bancaire souscrit pour ma société je ne peux me verser de salaire, je perçois RSA et prime d'activité.
Avant l'arrivé de mon premier enfant, j'ai travaillé pendant 10ans en tant que Préparatrice en Pharmacie, secrétaire médical également à l'hôpital Necker et magasinière dabs des supermarchés.
Depuis l'arrivé de mon premier, je n'arrivais pas à le déposer chez la nounou, je faisais de la dépression, j'ai pris des antidépresseurs, j'avais donc décider de le lancer à mon compte.
J'avais l'impression que j'abandonnai mon enfant, j'en pleurai, ma mère et mon père m'avait abandonné dans une famille pendant 13ans et dans un pays du sud, lorsque je suis arrivée en France, je ne connaissais ni lire ni écrire j'ai dû me battre en subissant des moquerie de camarades afin d'obtenir les diplômes.
La conseillère de pole emploi m'ordonne d'accepter des offres d'emploi sinon elle fera un signalement à la CAG qui me suspendront mes droits.
Je lui ai dit que je ny arrivera pas je n'abandonnerai pas mes enfants ma société tourne mais tour juste pour régler mes dettes et factures je ne sais pas si j'aurai des droit à l'AAH mais si je oeix m'y passer je serai heureuse car j'ai honte et j'en veux pas je travaille tous les jours je fais 70h par semaine sans compter ma soeur qui est sous la curatelle renforcée car elle aussi souffre de sa vie d'enfance elle a travaillé dans un cat hors malheureusement elle a eu de gros souci psychologique et n'ont pas pu la garder.
je m'inquiète compte à ma situation, la conseillère m'harcèle amors que je n'ai aucun rdv de prévu et lors de mes entretiens elle me dit vous devez accepter des offres vous n'avez plus le choix mais toute la réputation que j'ai construit pour ma société, mes credits professionnels, on en fait quoi? Je me sens incapable d'aller bosser pour une société qui n'est pas la mienne et en laissant mes enfants c'est comle le demander de sauter d'un immeuble de 11 étages je n'y arrive pas mentalement j'ai fait un blocage, une peur est née et a grossi a un point ou rien que d'y penser c'est comme une mort, pouvez-vous me donner des conseils, quelqu'un à déjà ressenti cela ?
Navré pour ce roman mais je ne vais pas bien
Merci pour le temps que vous prendrez à me répondre

Participez au sujet "Je ne peux plus travailler fatigue mentale et physique. allocation ?"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.