Portrait de David33

Bonjour à tous,

J'ai commencé à parler de mon cas sur un autre forum, mais ça n'a pas vraiment bien tourné... Enfin bref, comme j'ai apprécié les remarques et l'aide de chris, je viens ici car marinellen m'a dit que je pouvais vous retrouver ici. Il va de sois que je suis aussi ouvert au remarques des autres.
Je vais donc faire un petit copié collé des informations que j'ai partagé là bas pour vous expliquer ce qui m'arrive.

Il y a de ça deux ans (à l'age de 21 ans), je suis tombé en dépression. Bien qu'ayant surmonté ça, j'ai toujours, ce que mon médecin appele, des crises d'angoisses uniquement lorsqu'il fait chaud.
Ne trouvant pas ce qui n'allait pas chez moi, j'ai recherché ce qui pouvais provoquer cette intolérance à la chaleur, et je suis tombé sur l'hyperthyroïdie.
En regardant les symptômes qui allaient avec, je me suis rendu compte que pas mal de choses qui se sont déclenchées en même temps correspondent comme:
-La polydipsie (soif excessive je bois +/- 3 litres d'eau par jours)
-Les diarrhée chroniques
-La gynécomastie
-L'hypocholestérolémie (HDL cholestérol à 0.84mmol/l effectué il y à 4 mois)
Ça plus la dépression et la thermophobie cités plus haut.

A l'époque, je travaillais dans la découpe d'aluminium et mon taux d'aluminium dans le sang était de 0.50µmol/l . Je précise ça car j'ai lu qu'un empoisonnement à certain métaux (comme l'aluminium) pouvait provoquer une hyperthyroïdie.

Lorsque j'ai présenté mon cas le 20/07/10, ma TSH était à 1.96 mUI/l (normes labo: VR 0.34 - 3.80 )
J'ai ensuite fait une autre analyse le 13/08/10, ma TSH était à 4.22 mUI/l (même normes).
Puis une autre le 18//08/10, la TSH était à 5.68 mUI/l.

Mon problème, c'est que j'ai des symptômes d'hyper, mais je suis apparemment en hypo.

Parmis mes analyses recentes (du 13/08/10 au 18/08/10), voici des résultats qui tombent dans les normes:

-T3 libre: 4.72 pmol/l (norme VR 2.85 - 6.00)
-T4 libre: 14.45 pmol/l (norme VR 9.00 - 19.00)
-VS: 1ére heure: 5 mm (norme VR Inf à 20)
2ème heure: 13 mm (norme VR Inf à 35)
-CRP Ultra sensible: 2.3 mg/l (norme VR Inf à 3.0)
-Glycémie à jeun: 0.85 g/l (norme VR 0.75 - 1.05)
-Transaminases SGOT (ASAT): 29 UI/l (norme VR Inf à 37)
-Gamma G.T.: 44 UI/l (norme VR Inf à 85)
-Bilirubine totale: 5 mg/l (norme VR Inf à 12)
-Phosphatases Alcalines: 88U/l (norme VR Inf à 130)
-Lipasemie: 23U/l (norme VR Inf à 80)
Cortisolémie à 8h00: 13.8 µg/dl (norme matin: 3.7 - 19.4 µg/dl)

Voici d'autres analyses récentes , qui sortent des normes:

-Cholestérol total: 2.16 g/l (normes VR 1.50 - 2.00)
-Cholestérol HDL: 0.30 g/l (normes VR 0.35 - 0.80)
-Triglycerides: 1.60 g/l (normes VR Inf à 1.50)
-Transaminases SGPT (ALAT): 101 UI/l (normes VR Inf à 50)

Pour vous aider, je vous donne aussi quelques autres chiffres d'analyses qui ont changé entre 2007 et maintenant.

Le 13/11/2007 (période ou j'allais parfaitement bien):
-Leucocytes: 7400 /mm3 (normes VR 4000 - 10000)
-Lymphocytes: 1850 /mm3 (normes VR 1400 - 4000)
-Monocytes: 444 /mm3 (normes VR 100 - 1000)

Le 13/08/2010 (période ou je ne vais pas du tout bien depuis 2 ans):
-Leucocytes: 11 500 /mm3 (normes VR 4000 - 10000)
-Lymphocytes: 4370 /mm3 (normes VR 1400 - 4000)
-Monocytes: 920 /mm3 (normes VR 100 - 1000)

Une analyse d'anticorps antithyroidiens est en cours, j'aurai les résultats demain.

Voilà, j'attends vos remarques, vos avis, et si j'ai oublié de mentionner quelque chose, n'hésitez pas à me demander.

Merci d'avance pour votre participation,
David.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

J'avais reconnu le pseudo. ^_^

Au niveau thyroïde, la TSH aussi haute alors que les hormones sont elles très correctes, laissent supposer un problème d'hypophyse-hypothalamus.
Le cortisol dans les normes certes mais très bas pour une prise de sang à 8H du matin, peut le confirmer.

Mais on remarque le taux élevé des triglycérides ce qui peut donc induire une stéatose hépatique. Attention, la cause n'est pas toujours alcoolique loin de là. Voir : http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/steatose-hepatique-8864.html
Le taux élevé du cholestérol met aussi cette possibilité en avant.

Pour l'augmentation des lymphocytes (les leucocytes sont eux augmentés puisque les lymphocytes le sont. Les leucocytes étant le terme général des globules blancs qui regroupent tous les globules blancs dont les lymphocytes), les anticorps antithyroïdiens ont-ils été analysés ?
D'autres anticorps ?

Quant aux symptômes, le fait par exemple de boire beaucoup peut être dû à plusieurs choses. On retire le diabète vu la glycémie.
Mais mangez-vous fort salé ou pas ?
Mais la polydipsie peut être provoquée par un trouble hypothalamique (mais toujours à mettre au conditionnel vu la glycémie) ce qui correspondrait alors tout à fait avec les résultats retrouvé au niveau de la thyroïde et du taux de cortisol un peu trop bas pour 8H au matin.
Il faut je pense approfondir les examens dans ce sens.

A zut pour les anticorps, j'ai répondu en lisant le message au fur et à mesure, et je vois que les anticorps sont en cours.
Donc dès que vous avez les résultats communiquez-les.

Avez-vous fait une échographie de la thyroïde ?
Si oui il faudrait donner le compte-rendu complet.
Si pas c'est à faire même si on peut penser que le problème est plus hypophyse-hypothalamus et une possibilité aussi du système immunitaire. Cela dit les deux peuvent très bien être associés, l'un n'empêchant pas l'autre.
Cela dit souvent les médecins dès qu'ils en diagnostiquent un, ne cherchent pas pour autant le deuxième et là ça peut entrainer des problèmes. Et dans ce cas, il faut batailler un peu avec eux.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de David33
J'aime 0

Les résultats des anticorps sont là, mais je n'y comprends pas grand chose...
-Ac. Antithyroglobuline: 344)
-Ac. Antithyropéroxydase: 100)

Pour répondre dans l'ordre, non, il n'y a pas d'autres analyses d'anticorps (faites ou prévue pour l'instant).
Pas d'échographie de la thyroïde non plus, mais ma toubib m'a dit qu'elle m'en prescrirai une suivant les résultats de la TSH... Donc bientôt.
Quand à la cause du problème, je vais suivre votre conseil, et insister sur le fait de bien regarder partout.

J'ai deux autres questions, une, est ce que le haut taux d'aluminium (0.5 µmol/l ~ 13 µg/l les normes disent Sujet sain:

Et deux, est ce que une haute température extérieure peut déclencher ces dérèglements? Parce que c'est essentiellement quand il fait chaud (environ supérieur à 25°C) que je ne me sent pas bien et les deux analyses de TSH que j'ai faite correspondent à cette observation.

@Papillon: Cette thermophobie, je la ressent depuis plus de deux ans, et lorsque ça a commencé, j'ai bien demandé à mon médecin si il pouvait y avoir quelque chose qui provoquait cela. La réponse à été: "c'est dans la tête, prenez un xanax.". Chose que je n'ai pas faite, puisque je suis contre ce genre de médicaments, puis j'ai cherché ici et là ce qui pouvais provoquer ça, et je suis tombé récemment sur les problèmes liés à la thyroïde, et me voilà.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Les anticorps sont négatifs donc pas de maladie auto-immune.

L'aluminium peut provoquer bien des problèmes à l'organisme mais pas de dérèglement thyroïdien, du moins à ma connaissance.

La météo est un facteur important pour la thyroïde mais ne provoque pas le dérèglement. Sauf si la thyroïde a déjà un problème, elle peut aggraver la situation.
La météo est importante dans la mesure où la thyroïde est le régulateur thermique de notre corps.
Donc quand il fait très froid, la thyroïde doit produire plus d'hormones pour que le corps reste à température constante de 37°.
Quand il fait trop chaud idem, la température est maintenue, parce que la thyroïde diminue sa production d'hormones.
Donc en hiver les besoins en hormones sont plus importants. La thyroïde normalement produit les hormones nécessaires, sauf si elle a un problème pour raison X.
Conclusion : la météo peut aggraver une situation si la thyroïde est déjà en difficulté et ceci donc en fonction du traitement prit.
On sait par exemple que les hypers eux ont tout le temps chaud, et les hypos tout le temps froid. Les traitements adaptés à chaque situation permettent de modifier les symptômes.

Dans votre cas, la température extérieure ne peut pas être en cause du tout, puisque la TSH augmente alors que vous êtes en saison chaude. Si c'était le cas, on verrait la situation inverse soit la TSH diminuer.
Vos activités en été sont-elles très différentes ?
Votre alimentation ?
Prenez-vous des traitements ou arrêtez-vous des traitements à ces périodes ?
Fumez-vous ? Et si oui la consommation tabagique est-elle diminuée en été ?
Cela bien entendu en fonction du fait que vous dites avoir remarqué une différence avec les périodes estivales.

Mais encore faut-il voir ce qui depuis juillet a pu changer, qui ait entrainer cette augmentation de la TSH.
Mais comme dit plus haut, si on regarde bien le problème c'est la TSH qui augmente sans trop de raison. Car si même les T3 sont un peu trop basses, les deux hormones et surtout les T4 sont relativement correctes. Et donc la TSH ne devrait absolument pas être aussi haute et surtout continuer d'augmenter.

Certains de vos symptômes peuvent être reliés au taux un peu bas des T3, voire au taux haut (mais correct) des T4 mais cela peut aussi être induit par un problème par exemple de cortisol et autres productions des surrénales, qui elles, pourraient être en difficulté si l'hypophyse est en cause.

Le mieux étant vraiment de faire d'autres analyses afin de voir le bon fonctionnement ou pas de l'hypophyse-hypothalamus : prolactine, FSH, LH, cortisol + ACTH, et refaire la thyroïde aussi soit TSH, T3 et T4.
Il y a d'autres possibilités comme un test au Synacthène pour les surrénales, au TRH pour hypophyse-hypothalamus.
Ensuite une IRM pourrait aider également.

La thermophobie peut être due aux surrénales. Et voir surtout aussi les hormones de croissances (GRH) et là c'est encore l'hypophyse qui pourrait être en cause.
Mais la thyroïde ne les explique pas, puisque vous n'êtes absolument pas en hyper. Si il y avait hyper, oui mais ce n'est pas le cas du tout.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de David33
J'aime 0

Bonjour,
Désolé pour l'absence, mais j'ai mis ça un peu de coté pour m'occuper d'autres petits soucis...
Alors, pour vous répondre dans l'ordre christianne, en été, mes activités sont presque réduites à néant, puisque la chaleur ambiante me rend mal. Et généralement, après un jour de chaleur (> 25°C), il me faut deux ou trois jours "frais" pour me sentir bien à nouveau.
Mon alimentation ne change pas, elle n'est pas parfaite, mais ça ne change pas.
Je n'ai pas de traitement en cours.
Je fume prés de 20 cigarettes par jours, mais quand il fait chaud (pas forcement en été) je fume moins, car j'ai très facilement une sensation d'étouffement. Je ne suis pourtant pas asthmatique.

Depuis mon dernier message, j'ai fait deux nouvelles TSH, le 24/08/10 elle était à 5.74 mUI/l (normes VR 0.34 - 3.80) (j'ai relevé les températures extérieures, et il à fait une moyenne de 30°C sur les trois jours précédents) et le 31/08/10 à 3.61 mUI/l (même normes)(23.5°C de moyenne sur trois jours précédents). J'ai oublié de demander les T3 et T4 avec... Je ne sait pas si cela à une importance pour la TSH, mais toutes mes analyses sont faites le matin avant 9H00.
Je continue à penser que la chaleur provoque ces dérèglements, je vais donc refaire une analyse jeudi ou vendredi, car il est prévu une vague de chaleur sur les trois prochains jours, et si ma TSH est redevenue élevée, je pense pouvoir dire que la température à une influence sur les dérèglements, non?

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour

Vous savez que les besoins en hormones sont tous les jours, mais que le stockage des hormones est pour une période de deux mois ?

Donc en fait quand votre organisme fait un appel d'hormones ce n'est pas pour autant pour en fabriquer mais cela peut aussi être pour en injecter dans le sang. Ce sont deux actions bien distincte et qui font appel à la TSH qui monte et qui descend.

Donc la TSH fluctue en fonction de cela, de ces demandes mais aussi en fonction des besoins généraux.
Donc si pendant une période vous avez eu besoin de beaucoup d'hormones et qu'il y a eu injection d'hormones dans le sang, la TSH a augmenté. Les hormones sont dans le sang, leur taux augmente. La TSH diminue.
Mais si les besoins viennent à changer en fonction de la météo par exemple, la TSH est aussi modifiée mais il peut donc y avoir un délai. Et comme pour l'instant les températures changent rapidement comme elles viennent de le faire les besoins ont changés également mais le changement ne se voit pas forcément dans la prise de sang. La TSH ne réagit pas au moment T.

Et il peut aussi y avoir un intervalle important entre la demande de l'injection et la production des hormones. Ce n'est pas parce que la thyroïde a injecté des hormones dans le sang à la demande de la TSH, qu'elle en a produit de nouvelles pour autant.
Et là vous avez alors des fluctuations de la TSH car elles peut augmenter en fonction de ce qui est demandé et injecté dans le sang, mais aussi entre ce qui est demandé pour la production et donc les réserves.

Ce qui importe, ce sont les hormones libres dans le sang. D'où la nécessité de les faire analyser à chaque fois, car ce sont elles qui donnent vraiment la notion de ce qui se passe et de vos besoins réels.
La TSH elle fluctue pour plusieurs raisons et elle peut être en avance sur les besoins en hormones.

Donc une période ou les besoins en hormones étaient importants, cela a demandé, une TSH plus haute, pour injecter les hormones.
Ensuite, il y a besoin de refaire le stock, donc la TSH peut alors augmenter à nouveau ou rester élevée encore alors que les hormones elles sont correctes et suffisantes.
Je ne sais pas si c'est bien clair. La TSH est une chose et donnent certaines indications, les hormones elles une autre chose qui donnent aussi d'autres indications. Et ce sont ces dernières qui disent ce qui se passe au moment T si on veut. Pas la TSH qui elle a un temps d'avance.

Mais cela dit peut-être que pour vous la régulation thermique corporelle est en difficulté pour x raison, qu'il faut tenter de trouver. Mais n'oublions pas que vos résultats ont montré jusqu'à présent, un problème de dysfonctionnement de l'hypophyse, du moins soupçonné. Et tant que l'on n'ira pas voir de plus près à ce niveau, le problème ne pourra pas être résolu. Et cela peut expliquer pourquoi la TSH fonctionnerait un "peu à l'envers".

Sans compter que les résultats de votre thyroïde peuvent sembler anormaux parce que par exemple les surrénales sont elles aussi en difficultés. Les glandes thyroïde et surrénales étant fortement liées et dirigées par l'hypophyse. Elles peuvent être toutes les deux avoir des difficultés qui se répercutent automatiquement sur l'une ou l'autre.

Le tabac, si comme vous dites quand il fait trop chaud vous fumez moins, mais quand il fait plus frais vous fumez plus, suffit à faire diminuer la TSH.
La différence peut tout simplement venir aussi de là.
Cela dit niveau tabac c'était pareil pour moi. Avec la chaleur, je pouvais même aller jusqu'à diminuer complètement ma consommation de moitié, et je ne supportais pas fumer au soleil.
Mais je n'ai jamais contrôlé si il y avait une différence au pas au niveau de la TSH.

Donc je pense que pour vous surtout, il est nécessaire de faire analyser les hormones.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de David33
J'aime 0

Bonjour, mon médecin m'a finalement adressé à un endocrinologue avec lequel j'ai un rendez-vous ... dans un mois. Je vais essayer de l'avoir plus tôt, mais d'ici là, pas d'autre tests. Je vous tiendrez au courant.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Un mois ? C'est encore rapide. Certains c'est 3 à 6 mois.

On verra ce qu'il en pense.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de David33
J'aime 0

Bonjour,

Ça y est, la visite chez l'endo à eu lieu, elle m'a dit que les variations de ma TSH peuvent être dues à mon sur-poids (c'est vrai que j'ai oublié de mentionner ça, je fait 1m90 pour 122 kgs dont a peu prés 30 kilos pris durant ces deux dernières années).

Elle pense à un possible trouble du coté des surrénales mais elle ne veut pas se prononcer tant que je n'ai pas tous les résultats du bilan complet endocrinien qu'elle m'a prescrit. J'aurai des résultats ce soir, et d'autres dans une petite semaine.

Je reviendrai vous dire ce qu'il en est.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

A voir effectivement en fonction des nouveaux résultats.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Participez au sujet "J'aimerai des avis sur mon cas..."