Portrait de Outsider13790

Bonsoir à tous,

Ce soir je vous écrit, les larmes aux yeux, avec une terrible envie de vomir, dans l'espoir de trouver de l'aide, un peu de réconfort dans ce monde qui me détruit peu à peu.
Je souffre tant.
Mon coeur est en cendre, j'ai de si beau souvenirs, mais malheureusement ils ont été gaché par des erreurs et surtout par ce monde qui ne supporte pas de me voir heureux. J'aime une femme, comme un homme ne peut aimer, j'ai de si beau souvenir, c'était mon idéale. Tout me plaiser en elle, vous voyez, j'ai vécu avec elle une hisoitre fabuleuse, c'était un amour si fort qui nous lier. Je n'arrive même pas à exprimer ce que j'ai vécu, c'était si beau, avant cela, je pensais que cela n'existait que dans les compte de fées. Elle avait quelque chose de plus que les autres. J'arrive pas à vous le dire, mais c'était fabuleux. Malheureusement, elle est partie, loin, très loin, et son amour pour moi à fini par mourir, par ma faute partiellement. Depuis ce jour, je ne vis plus, j'ai sans cesse ses odeurs, ses bruits, ses paroles, ses sensations passés qui me ronge sans arrêt et que, je sais ne reviendront plus jamais. C'était si romantique...Mon coeur est écorcher à vie, surtout que cette fille va certainement sortir avec mon meilleur ami. Je ne peux plus le regarder de la même manière qu'auparavant, rien que le voir me fait pleurer. C'est un mélange de jalousie et de haine que j'éprouve à son égard... De plus, mon monde s'écroule peu à peu, mes amis se retourne contre moi, ma famille s'éloigne, des gens d'une cruauté n'hésite pas à inventer des histoires pour me faire du mal. Je ne sais plus ou j'en suis et cela dur depuis la mi-janvier. J'ai si mal, j'ai penser tant de fois à appuyer sur la détente mais cet espoir irrationnel me force à m'accrocher à mon instinct de survie bien que je sais que c'est définitif. Mais paroles sont confuses mais seul moi c'est ce que je ressents et je n'arrive pas à m'en séparer. C'est si douloureux, j'aimerai m'endormir et ne plus jamais me réveiller. Je suis seul. J'ai besoin d'aide... ='(

Merci d'avance...

EDIT : Quand je suis avec des gens que j'apprécie, je m'efforce de sourire, même si des fois j'ai envie de pleurer, de m'effondrer devant eux mais je me retiens. Quand je suis seul c'est terrible.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour

Vous avez probablement idéalisé la relation que vous aviez avec elle mais vous avez oublié un point très important : on est deux dans une relation de couple et l'autre lui n'évolue pas forcément comme nous, ne pense pas comme nous.

Donc ce qu'il faut maintenant c'est tourner la page. Elle est partie, prète à refaire sa vie, faites en autant.
Tant que vous ne voulez pas tourner la page, personne ne le fera pour vous, vous n'irez pas mieux et surtout vous ne pourrez pas être heureux à nouveau.

Vous dites que ce sont les autres qui ne veulent pas que vous soyez heureux et qu'ils vous disent des méchancetés, mais les propos méchants sont directement pour vous, ou sont en direction de cette femme ?
Si c'est envers elle, vos proches essayent peut-être tout simplement de vous faire comprendre qu'elle n'est pas ou/et n'était pas aussi "bien" que ce que vous l'aviez pensé. Comme on dit l'amour est aveugle et il ne voit que ce qu'il veut voir, et le jour où il est confronté à la réalité, le réveil est très douloureux.

On dit que la mort d'un amour, laisse la place à un autre.
Fermez la première porte et ouvrez la suivante.
Consultez un psychologue, vous pourrez ainsi parler de ce qui vous perturbe. Mais c'est vous qui devez faire ce qui est nécessaire. Plus vous allez ruminer le passé, plus vous vous enfermerez dans la tristesse et dans l'isolement.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Outsider13790
J'aime 0

Les méchancetés sont dirigé vers moi et il y a souvent bien plus que des mots...Des coups dans le dos, que je ressens comme un coup de poignards visant à me faire souffrir en m'arrachant des proches (dont cette femme) avec des rumeurs et autres sottises...
C'est très dur à vivre et mon trouble n'est pas uniquement sentimental mais également social. J'ai des amis, même plutôt beaucoup, mais leur poids émotionnel n'est rien face au poids de tout ce que je subis...

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Parfois il est préférable de n'avoir qu'un ami mais sincère que une armée de faux-j'tons..................

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Outsider13790
J'aime 0

Mais ceux qui me font mal sont pas mes amis, c'est juste que certains me tournent le dos à cause d'eux...

Portrait de peche-melba
J'aime 0

Bjour outsider, si c'étaient vraiement des amis, ils ne vous tourneraient pas le dos simplement sur des paroles dites contre vous, mais au contraire ils prendraient votre défense ! donc profitez-en pour faire le tri, et vos vrais amis seront ceux qui resteront ! Vous savez, les amis, on les reconnait car c'est ceux qui restent quand ça va mal, pas ceux qui sont là quand tout va bien ! mais comme le dit Christiane, vous devriez en effet vous faire aider pour remonter la pente, une psycho même rapide, peut vous permettre de retrouver confiance en vous. Et il y a un vieux dicton qui dit (excusez pour les mots) : qui parle à mon dos parle à mon c.. Bon courage et amitiés.

Portrait de Trauma
J'aime 0

Bon - ( jour-soir ),
Je me suis identifié à tes "symptômes". Ceux qui ne sont pas tes amis ne les entends-tu pas n'importe où tu vas ? Dans un magasin ou à la terrasse d'un café ? Voir même de la fenêtre de chez toi ? On appel cela l'hypersensibilité. De l'égocentrisme. Mais j'estime que ce symptôme est tout à fait légitime et compréhensible. Je ne vais pas plus loin car en relisant tes échanges je me trompe peut-être quant à la similitude de notre "expérience". Si quelqu'un d'autre s'y retrouve,..

Portrait de Outsider13790
J'aime 0

Non non ce n'est pas ça, je ne les entends pas ainsi, j'en apprends juste tous les jours de nouveau sur eux, et sur leur relation avec moi. Mis à part ça niveau coeur, cela s'arrange, je cicatrise. Merci de votre soutien.

Portrait de nathaliecuguillere
J'aime 0

Le mal de vivre que tu décris est juste une peine de coeur. Ca finit toujours par s'arranger car on peut retomber amoureux, je l'ai vécu plusieurs fois.
On a le coeur brisé, jusque dans ses entrailles, mais un jour on refait surface. Tout dépend de nous, uniquement.
Le vrai mal de vivre je le connais, c'est différent et vraiment plus horrible, c'est lorsque plus rien ne te procure d'émotions positives ou négatives. Tu erres dans une vie monotone, où tu fais ce qu'il y a à faire (travail, sourirs à l'entourage, tâches du quotidien) et tu espères que la journée se termine mais tu sais qu'il y en a une autre derrière et que tu seras toujours aussi mal. Tu fais semblant tout le temps. La vie ne te plais plus, mais tu n'as pas le courage d'en finir. Alors tu survis.
Ca c'est le vrai mal de vivre....

Portrait de corinejuivelibre
J'aime 0

Sachant que j'ai amie qui souffre des mêmes symptômes que toi, votre exposé me touche beaucoup, ce qui me donne envie de vous donner des conseils si ça peut vous aider.
Cette amie à pris toute sorte de traitements médicaux. Maintenant, elle va mieux. Je pense qu'elle a fini par accepter la vie avec un esprit philosophique.

- Il faut absolument voir un psy devant lequel vous pourrez parler franchement et sans s'efforcer de rire pour masquer votre mal.
Vous avez une vie amoureuse brisée, mais vous avez de grande chances d'avoir vécu une enfance difficile que vous êtes devenu fragilisé, à tel point qu'une mésaventure amoureuse était insupportable pour vous.

- Évitez les gens devant lesquels vous êtes obligé de rire pour masquer votre mal, car ces gens ne vous aident pas dans le sens où ils n'ont pas assez d'intelligence pour vous comprendre.
C'est très important. Pour que votre cas puisse s'améliorer, il va falloir arrêter de vous faire du mal en rencontrant ces gens.

- Si votre budget peut vous le permettre, faites des séjours à l'étranger.

-Si possible, faites-vous des amis de culture différente de la votre.

-Occupez-vous. LE SPORT, pensez-y. Faites au moins des footing même en solitaire, du vélo, piscine
Vous avez beaucoup d'activités sportives qui peuvent changer votre vie, et vous faire découvrir des gens différents, ce qui sera forcément bénéfique pour votre équilibre.

-Pensez toujours que vous n'êtes pas seul dans votre malheur. Tant de gens que vous côtoyer souffrent comme vous et vous ne pouvez pas vous en rendre compte car comme vous, il le cachent.

-Si vous avez une tendance politique, anti-sioniste, droite, gauche communiste vert, il faut s'engager.

-Au lieu de s'efforcer de rire, riez pour du vrai en regardant des sketchs qui font vraiment rire, dites merde à tout ce qui vous gêne.

J'espère que vous retrouverez une certaine harmonie dans cette vie, avec ces conseil, et les conseil des internautes.

Portrait de vulgamed
J'aime 0

moi par contre je vis du souvenir d'un garçon que je croisais quand j'avais 19ans c'etait quelqu'un que je croisais tous les jours en allant au lycée,aujourd'hui j'en ai 49ans ,je ne l'ai plus jamais revu depuis 25ans environ il m'arrive d'aller vers l'endroit ou je le croisais mais toujours rien le hic c'est que je ne connaissais ni son prénom ni qui il etait c'etait juste un échange de regards qui me rendait heureuse.

Participez au sujet "J'ai sans cesse ce terrible mal de vivre"