Portrait de Choupette66

Ben voilà, ce matin j'ai pas pû aller travailler parce que j'ai plus d'énergie, la machine est à plat tout ça parce que j'en ai fait un tout petit peu plus que d'habitude... Ce week end je suis allée à l'apéro d'un mariage et le soir j'ai assisté à un radio crochet où une amie concourait (ça existe ce mot ? bon enfin bref).
Dimanche évidemment j'étais KO donc je me suis posée, lundi j'ai fait ma têtue je suis allée travailler, ça a été l'enfer mais j'ai dit pour un jour tu vas y arriver, mardi et mercredi je ne travaillais pas, j'étais un zombie mais je pensais que ça passerait et ce matin eh ben tjrs dans le même état...

Je sais que parmis vous il y en a beaucoup qui ne peuvent pas travailler du tout et je dois vous paraître gonflée de me plaindre mais dans ma petite tête j'ai encore beaucoup de mal à accepter de pouvoir en faire moins que les autres (ma psy serait pas contente...).

Je travaille dans un centre d'appels et je n'arrive pas à assumer les plannings, je suis d'ailleurs en train de monter un dossier pour la MDPH pour essayer de faire en sorte que ma charge de travail soit adaptée à mes possibilités.... Pour vous donner une idéee mon planning ça donne à peu près ça :

1 h de téléphone - 1/2 h de gestion - 1h de téléphone - 1/2 h de gestion - 1h de téléphone - Pause repas - 1/2 h de courrier -1h de téléphone - 1/2 h de courrier - 1h de téléphone.

Quand je suis au téléphone ça va à peu près même si chaque entretien avec un client me demande beaucoup d'énergie entre mes efforts pour lire l'écran et mes efforts pour ne pas perdre le fil et penser à tout ce que je dois faire sur chaque dossier mais ensuite ça se gâte.

La gestion se fait à travers des listes qu'un automate informatique sort pour chacun en évaluant le temps nécessaire (donc si j'ai une heure de gestioin il me sort une liste de références pour une heure de travail) mais le souci c'est que je sais faire ce travail, mais comme j'ai de gros soucis visuels cela me prend un temps fou et du coup il me faut toujours plus d'1 h... mais du coup je ne peux pas traiter mon courrier et les pochettes à traiter s'entasse et même si j'essaie de ne pas le faire je stresse quand même de savoir que j'ai tout ce retard.... (d'ailleurs si parmi vous quelqu'un à fait un courrier à EDF -pourtour méditerranéen- et qu'il n'a pas encore eu de réponse c'est que c'est peut être moi qui ai sa demande....).

J'en suis arriver à ne plus prendre la moindre pause (normalement 1/4 d'heure toutes les 2 heures) mais cela ne fait qu'aggraver les choses parce que forcément je suis encore plus fatiguée, j'ai encore plus de troubles visuels et de supers migraines...

Quand la fatigue devient aussi importante, j'ai du mal à positiver, j'ai du mal à faire la part des choses et à comprendre que ce qui compte par dessus tout c'est ma famille et donc moi puisque quand je vais mal ils le ressentent forcément.

J'ai du mal à ne pas culpabiliser quand je dois me mettre en arrêt de travail, pourtant je sais que je ne suis pas fautive mais j'ai encore de vieux restes de quand on me disait "tu n'as qu'à te bouger les fesses..." pourtant je sais que je dois m'estimer heureuse de pouvoir encore travailler alors que tant d'entre vous ne le peuvent plus. Bof c'est rien juste un petit coup de calcaire... ça passera !

Bisous à tous et courage.

Portrait de dalo06
J'aime 0

Choupette,

Au contraire, tu es très courageuse de continuer à travailler...

J'ai travaillé pendant 20 ans avec la fibro et tes mots me rappellent comme ça a été dur de "tirer sur la corde" pendant toutes ces années... je suis très soulagée de ne plus travailler depuis 2002 ! Ca n'a pas été facile car je ne suis pas "vieille", je n'ai que 43 ans... mais j'apprécie chaque jour qui passe sans travailler, même si le regard des gens et de la société est très dur face à une femme qui ne travaille pas... elle est aussitôt taxée de fainéantise !

Je ne compte plus les personnes bien intentionnées qui me demandent :"Mais qu'est ce que tu fais de tes journées ? Tu ne t'ennuie pas ?!" Sans commentaires...

Je ne pense pas que tes collègues ou ton entourage se rende compte de tes efforts... ils doivent penser : "qu'est ce qu'elle est lente à travailler"... ils ne réalisent surement pas que tes capacités d'attention ne sont pas les mêmes qu'eux, ni ta fatigabilité...

Alors non, tu n'es pas une fainéante si tu te met en arrêt maladie... n'hésite pas à le faire.

J'espère que ton cafard passera vite, en ce moment c'est la pleine lune, parfois ça fragilise... et va voir la médecine du travail en leur parlant de la fibro, demande un aménagement de tes conditions de travail ou tu ne tiendras pas longtemps comme ça. Pense d'abord à toi et à ta santé et ne culpabilise pas...

Lora

Portrait de Choupette66
J'aime 0

Merci Lora, ça fait chaud au coeur !

Gros bisous !

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonsoir Choupette

Comme le dit Lora, surtout ne pas culpabiliser ! Avons-nous choisi d'être malade ? Eh bien NON, même si certains disent le contraire !

Mon grand frère m'a jeté en pleine figure que je lui coûtais cher car mes arrêts maladies eh bien c'est lui qui les paie ! Et que si un adulte (seulement les adultes, pas les enfants) sont malades, c'est parce qu'ils l'ont voulu, ce sont des gens fainients et qui veulent tout simplemet profiter des autres ! Voilà ce que j'ai pris en pleine figure devant les futurs beaux-parents de mon petit frère alors que mon grand frère ne les avaient jamais vu ! Après il nous as sorti son blabla sur le cancer des poumons car il fume depuis qu'il a 18 ans etpas qu'1 paquet par jour, qu'il venait de faire une radio des poumons et qu'ils étaient niquels ! Tout ça parce qu'il refuse ce cancer et les autres maladies ! Baliverne, je ne lui souhaite pas d'avoir le cancer, mais qu'il ne compte pas sur moi pour lui tendre la main ! Depuis cette soirée, je ne l'ai plus revu, je ne téléphone plus pour prendre des nouvelles de sa famille. J'ai tiré une croix dessus ! J'ai gardé des contacts avec mes 2 neveux, mais surtout 1 car il est très famille. Au début, il venait me voir régulièrement, puis il a perdu son permis de conduire (ah ces jeunes !) et donc cela fai un moment que je ne l'ai pas vu !
Je ne peux presque plus me déplacer en voiture, mes trajets sont limités (d'ailleurs ça fait 2 jours que je ne peux plus conduire car j'ai de fortes douleurs et les muscles raplaplas avec même des difficultés à soulever une fourchette pour manger).

C'est bien ta démarche auprès de la MDPH.
Tu sais, surtout prends tes pauses, tant pis si le travail prend du retard ,je sais que je faisais pareil au début par crainte de perdre mon job, et puis j'avais 2 supers collègues (bizarrement c'était des hommes) qui m'ont soutenu et me forcaient à prendre mes pauses voyant dans l'état que j'étais. Certaines collègues avec qui je mentendais à merveille (elles ne faisaient pas partie de mon service),me disaient dès fois : Eh t'es folle d'être venue, t'as vu ta tête on dirait un zombi ! Sur que ça me faisait mal a début, car je n'aimais pas que l'on remarque mes problèmes de santé (je n'ai pas que la fibro, j'ai d'autres maladies dont 1 auto-immune). Mais elles me soutenaient à fond !

Je suis passée par des arrêts maladies fréquents, puis mon médecin m'a arrêté un bon bout de temps, puis on a fait une demande pour travailler en mi-temps thérapeutique (ouille, certains de mes collèges n'ont pas apprécié du tout car tu travailles à mi-temps, rénuméré de moitié par l'entreprise et l'autre par la sécu et oui, et elles, elles devaient travailler à temps plein pour avoir leur salaire, j'ai bien proposé d'échanger mes problèmes de santé, mais n'ont jamais accepté, bizarre non ?!). Ensuite mon employeur a refusé e renouveller ce mi-temps thérapeutique et mon médecin m'a dit qu'il était hors de question que je travaille à temps plein dans mon état. Il m'a arrêté un mois entier et à fait une demande de reconnaissance en invalidité catégorie I par la sécurité sociale qui me l'a immédiatement accepté. J'ai tenu 4 mois complet à mi-temps puis après arrêts maladie pendant presque 1 an et la sécu. m'a reconnu en cat. II, donc inapte à tout travail.

Cela m'a été pénible de lâcher mon boulot, mais j'étais devenue improductible et je m'en voulais d'être payé par l'entreprise sachant que je n'arrivais plus à mon rendement habituel. Je viens d'être licencié pour inaptitude à tous postes, j'avais 15 ans de boîte, ça m' fait un gros pincement au coeur, mais maintenant, fini la course aux arrêts de travail, fini de culpabiliser.... mes journées se passent à mon rhytme et je vais bien mieux moralement depuis !

Pourquoi ne pas voir avec ton médecin pour un mi-temps thérapeutique ? Mais attention, il faut l'accord de ton employeur, puis tu passes devant un médecin de la sécu. pour valider ou non ce mi-temps. Si tu fais cette démarche, fais-toi un dossier complet de tous les comptes-rendu d'hospitalisation, des médecins que tu as vu..... situ n'a pas ces compte-rendus, demande à ton médecin traitant de t'en faire des copies, c'est ton droit ! Et emmène-les avec toi lors de l'entretien avec le médecin conseil de la sécu. Et explique toutes les difficultés que tu rencontres pour travailler et que cela te perturbe également sur le plan émotionnel car on se sent diminué !

Je te souhaite bon courage et surtout NE CULPABILISE PAS !
Gros bisous
Guylaine

Portrait de Choupette66
J'aime 0

Merci Guylaine pour tous ces conseils !

Je crois que pour le moment je n'en suis pas encore au point d'avoir besoin de travailler à mi temps, en tout cas je l'espère... Si je pouvais avoir une charge de travail adaptée je crois que j'y arriverais... Enfin il faudrait que je puisse le tester...

Plusieurs d'entre vous parlent d'hospitalisation, pour ma part, je n'ai jamais été hospitalisée, On vous a hospitalisé pour quoi ? Des examens ? Des traitements ?

Bisous !

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonjour Choupette

En ce qui concerne mes hospitalisations, la 1ère était effectivement pour faire des examens plus ou moins complet et c'est ainsi qu'ils ont découvert ma maladie auto-immune (le syndrome de Gougerot), ensuite j'ai une hospitailisation annuelle pour un suivi car j'ai des facteurs rhumaitoÏdes positifs et le rhumatologue soupçonne un début de Polyarthrite invalidante (une PR) mais qui pour le moment les facteurs positifs ne sont pas assez élevé pour confirmer le diagnostique.

En ce qu concerne les autres hospitalisations que j'ai eu ,ont été pour suivre un protocole Kétamine, produit qui est utilisé dans certains cas pour essayer de soulager les douleurs de la fibromyalgie lorsque celles-ci sont trop invalidantes. Il existe d'autres protocoles avec d'autres produits mais je ne supporte que la Kétamine.

Bon courage pour tes démarches et bonne journée
Bisous
Guylaine

Portrait de karine81
J'aime 0

Salut Choupette,
je suis karine j'ai 36 ans et je suis une fibromyaligique.
J'a

Portrait de karine81
J'aime 0

j'ai dû arrêter mon taf en 2001 et je me suis construit une autre vie : j'ai 2 enfants à charge et c pas facile mais par l'aide de ma psy et de mon neuro et rhumato j'essai de vivre autrement. Des je suis fainéante, c ds ma tête et j'en passe, j'en ai entendu mais + rien à faire, les personnes me prennent telle que je suis, ils comprennent c bien, ils comprennent pas : ils dégagent de ma vie !!!! et je m'en porte pas +mal .....cela ne m'empêche pas d'avoir des amis et depuis peu un amoureux!!!!
En ce qui concerne les hospitalisations , j'en ai , qd je ne peux + gérer ma douleur et ma fatigue, mon neuro m'hospitalise pdt 4 ou 5 jrs sous perfusion de laroxyl et tranxène et pr le moment çà me calme bien la douleur, alors bien sûr après çà , je suis encore + fatiguée ms la douleur a diminué de moitié !!!! cela fut dur d'accepter les hospitalisations car je dois laisser mes enfants à garder mais j'écoute bien ce que l'on me dit et depuis que je ne me gére + tte seule çà va mieux, moralement surtt!!! Il te fo pas culpabiliser et penser à toi c important; ce que peuvent penser les autres c pas important!!!!! alors Choupette plein de courage et prends soin de toi !!!!!! BIsous Karine

Portrait de Choupette66
J'aime 0

Merci pour vos réponses et vos précisions.

Gros bisous !

Portrait de Choupette66
J'aime 0

Bon ben voilà je suis prolongée jusqu'au 25 mai, c'est con mais j'en ai mal au ventre... pourtant il vaut mieux...

Ma généraliste m'a rempli le dossier pour la MDPH, il faut encore que je le fasse compléter par mon ophtalmo, ma toubib du travail (que je voie demain), je demanderais aussi à ma psy et pis je joindrais tous les certificats des rhumatos, etc...

A mon avis ce n'est que le début de nouvelles démarches qui seront bien longues mais j'espère que ça aboutira à quelque chose de positif...

Bisous.

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonjour Choupette,

Oui toutes ces démarches sont longues et fatiguantes, mais c'est une bonne chose de les fare.

Peux-tu me dire quelles sont les demandes ? Est-ce pour être reconnue comme travailleur handicapé ou autre demande ? Si tu as faire que la 1ère, profite-en pour demande une carte de station début pénible (attention, il faut joindre des photos et autres documents), ainsi tu n'auras pas à refaire tout le dossier. C'est la bétisse que j'avais fait car personne pour me conseiller.

Et comme en général, il faut compter entre 4 et 6 mois pour qu'un dossier soit étudier ! Profite-en !

Je ne sais plus où j'avais trouvé un site qui donnait des conseils pour ce genre d'entretien (tu peux très bien être convoqué par un médecin de la MDPH, puis passe devant une commission ou alors ton dossier peut passer directement en commission sans avir été convoquée par n médecin).

Ah je viens de le retrouver, voici le lien

http://a.f.a.chez-alice.fr/index.php?pid=entr

Bon courage d'en tes démarches !
Bisous
Guylaine

Portrait de Choupette66
J'aime 0

Merci pour ces infos Guylaine !

En fait tout ce que je souhaite, c'est que l'on reconnaisse que mon état de santé ne me permet plus d'assumer la charge de travail qui est la mienne, juste histoire de vivre meiux mes journées de travail, de les vivre tout court aussi et de réduire le nombre de mes arrêts de travail...

Je travaille déjà à 28h au lieu de 35, mais ça, c'est sur mes sous à moi... et j'ai demandé à ce que mon 13° mois ne me soit pas payé mais que je puisse le prendre en congé mais apparemment cela ne suffit pas et comme financièrement je ne peux pas me permettre de travailler à mi temps...

Par contre pour la carte de station debout pénible, je sais pas trop... effectivement c'est pénible mais je ne me sens pas assez "atteinte" pour en faire la demande...

Merci pour le lien, je pense que ça me sera bien utile, ne serait-ce que pour m'ancrer dans la tête qu'effectivement je n'ai pas demandé à être malade ;p j'ai encore du mal à gérer ça... il y a des moments ou je nage en plein doutes et puis mon état me fait prendre conscience qu'effectivement tout cela n'est pas dans ma tête (en tout cas pas dans le sens où l'entende ces braves gens donneurs de conseils) et que oui malgré le fait que je sois quelqu'un de positif et ben y a rien à faire la fatigue est là, les douleurs aussi (mais ça j'arrive à gérer comme je l'ai déjà dit) et tous les syptômes à côté...

Merci beaucoup et gros bisous !

Portrait de boubou27
J'aime 0

bonsoir, maintenant avec la mdph ca devrait etre moi long car cè un accueil ou tu a tout(caf,secu.....) donc les dossier sont traité plus vite car tu as tout les professionel sur place.

Participez au sujet "J'ai le cafard... mais ça passera..."