Portrait de sebastienH

Bonjour,

je me permet de venir vous exposer un partie de ma vie qui me blesse et m'attriste pronfondément depuis très longtemps.

Alors que j'etais un petit garcon en bonne santé et sans problème apparant (dire de ma famille) j'ai tres progressivement arreter de m'alimenter pour me nourrir un strict minimum du meme repas (lait chaud, biscotte, pain , gateaux) ceci matin, midi et soir.

Ma jeunesse , mon adolesance, se résume a de l'exclusion et une peur du regard et du jugement d'autrui sur mon probleme d'alimentation. J'ai souvent et tres jeune ressenti la honte.

A l'age de 18 ans j'ai commencer à avoir des petites copines qui rapidement s'enchainait car souvent j'etais pas accepter de leur famille de part mon souci d'alimentation (car je mangais toujours la meme chose (lait chaud, pain, petit gateaux sucré)

J'ai commencé à réintégrer deux nouveaux aliments petit à petit (steak haché, et frites ) Mais ca ne suffisais pas, j'ai essayer de comprendre l'origine du probleme de mon enfance sans jamais trouvé une réponse...

Les années passent, puis je suis parti de chez mes parents à l'age de 29ans.

Habitant seul, je me force à intégrer de nouveaux aliments et essaye d'eradiquer le probleme de mon enfance que je traine comme un boulet.!

A l'heure acctuel j'ai 31ans, je ne me nourrit exclusivement de (pâtes, de petits poids, de frites, de viande de boeuf, de tartes flambées sucrées, de sucreries, de crêpes, de merguez.
Je ne mange pas de légumes, pas de poisson et en viande, je n'aime que les pavés de boeuf.
Je vie tout ceci comme un handicap, quand j'ai une copine ca ne dure jamais bien longtemps car j'evite les repas de famille alors je suis vite mis sur la touche..... je n'arrive plus à surmonter ces épreuves.
J'ai mal d'etre ainsi !

APres une petite discution au médecin de familler, celui ci me dit que ce n'est pas son rôle de m'expliquer les choses, et me conseil d'en parler à mes parents car il y a beaucoup de non dit .

J'ai bien essayer à l'une ou l'autre occasion d'en parler de leurs demander le pourquoi du comment. Mais je n'obtient pas de réponse qui me satisfasse.
D'apres mes parents, j'ai arreter de manger vers l'age de 5 ans et le médecin de famille de l'époque à conseiller à mes parents de laisser faire.

Dépuis quelques semaines ma vie est un cauchemar, mon amie ma demander de faire un choix entre l'accompagné a un repas de famille ou que l'on se sépare. j'ai pris la solution de facilité, et nous nous sommes séparer.

Cette rupture sentimentale ma pousser à chercher les conséquences.

J'ai beau poser des questions à mes parents, je n'en sais pas plus à mon sujet.

J'ai une grande soeur (35ans)qui elle aussi à des soucis d'alimentation mais moins grave que les miens. Celle ci ma dit au téléphone qu'elle pense connaitre l'origine de ses problèmes. Mais qu'elle à fait un "Blanc" sur toute son enfance pour ne pas y penser et ma annoncé qu'elle sais ce qui s'est passé pour elle quand elle etait en colonnie de vacances mais qu'elle ne voyais pas ce qui s'est passé pour moi car je refusais d'aller en collonie de vacances.

Je me retrouve dans une impasse..... j'ai des bouts de réponses à moitié dites.

J'ai l'impression que j'ai transcrit des choses négatives que ma soeur à véccu dans son enfance pour partager sa douleur.

Je suis venu ici dans le but de trouver une réponse, une phrase qui me donnera un déclic , une explication sur le pourquoi du comment....

J'attend de vous lire

Cordialement

Sébastien

Portrait de jory-lou06
J'aime 0

Bonjour sebastienH,

D'après ce que je peux voir, tu n'as pas de souvenir se rapportant à cette période de ta vie et ce que je trouve encore plus étrange, c'est le fait que tes parents ne puissent t'éclairé à ce sujet. Il est certain qu'il y a eu un élément déclencheur, mais lequel, là est la question ???
Je ne comprends pas par contre, pourquoi tu ressens de la honte face à ça !!!!. Tu n'as rien fait de mal et ni nuit à personne peut-être à part toi même, alors où est le problème ???

Tu sais il y a beaucoup d'enfants qui ne veulent pas manger tel ou tel chose, cela n'en fait pas des personnes différentes des autres. C'est juste qu'ils n'aiment pas un aliment et ne veulent pas en manger de nouveau ou au contraire, la simple vue d'un aliment particulier vont les écoeuré et cela sans raison.

Écoute, je connais une dame qui est extrêmement difficile et qui ne mange pratiquement rien. Cela ne l'empêche pas d'avoir une vie normale et d'être marié et d'avoir eu 2 enfants.

Pense aussi à ceux et celles qui décident de devenir végétarien ou encore des produits seulement bio. Il n'y a pas de normes pré-établies pour ce qui touche l'alimentation. Cela ne fait pas de toi un monstre pour autant. Et qu'est-ce que c'est que ces petites amies qui ne comprennent pas ton choix de vie, je ne vois pas ce en quoi cela puisses les affectées personnellement.

Tu ne les empêchent pas de manger ce qu'elles désirent et ce qu'elles aiment alors pourquoi en serait-il autrement pour toi. Chacun est libre de mener sa vie comme il l'entends tant que ça ne contrevient pas au bien être de la personne aimée.

De plus, pour quelqu'un qui a supposément arrêter de manger, je trouves que tes choix sont pour le moins variés. Cesse de te gâcher la vie et dis-toi bien que l'amour ne se résume pas à ce que tu as dans ton assiette et à ce que tu manges.

Ce que je trouve très dommage, c'est que ta soi-disant amie t'aies posé un ultimatum aussi incroyable. Entre toi et moi, aurais-tu agis de cette façon avec ta copine si c'était elle qui se trouvais dans ce cas ???? Je ne te connais pas mais je suis certaine que jamais tu n'aurais fait une chose pareille !!!!

Songe à tout ça et donnes-moi de tes nouvelles !!!!
Fais le pour et le contre de ta situation et regarde les côtés positifs et négatifs sur tes relations passées. Fais le point sur ce dont tu veux et sur ce que tes questionnements t'apportent de concret dans ta vie de tous les jours !!!!

gros bisous
amicalement
jory-lou

Participez au sujet "j'ai arreter de manger à 5ans"