Portrait de senga56

voila j'ai deja fait une depression severe avec tentative de suicide,il y a 10 ans hopitalisee et traitee par anti de preseurs en perfusion, puis en comprimes et une psychotherapie pendant 5 ans, maintenant j'ai l'impression que chaque fois qu'un probleme survient ds ma vie,je n'arrive pas a faire face aussi facilement qu'avant,je suis irritable et surtout submerjee par l'angoisse, cette angoisse me paralyse et m'empeche de vivre,est-ce qu'on peut guerir d'une depression ou faut-il prendre des medicaments à vie?

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Bonsoir senga56,

Le plus important, d'abord, est à définir si la psychothérapie a été efficace, si le(s) souci(s) a/ont été décelé et règlé...C'est-à-dire intégré par le cerveau comme classé(s) donc accepté(s).

Que prenez-vous comme antidepresseur ? Dans le cas de dépression, les recapturateurs de sérotonine ont une très bonne action ( type Sertraline*, Zoloft*,...).

Bon courage. Bien cordialement.

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de barbara123
J'aime 0

Bonjour Madame,

Je me permets d'intervenir car je sais que la dépression est une maladie très difficile à supporter et souvent mal compris par l'entourage.

Si vous le souhaitez nous pouvons en parler, car je connais bien cette maladie donc j'ai souffert de longue année, aujourd'hui j'en suis sortie et j'aimerais vous faire partager mon témoignage d'espoir.

A très bientôt peut être,

Cordialement,

Portrait de senga56
J'aime 0

pour repondre à la fée clochette, j'étais sous séropram, qui m'a bien amelioree ( avec quand meme pas mal d'effets secondaires à type de tremblements,hypotension ) la psychotherapie m'a également bien amélioree puisque depuis 2003 je n'ai plus aucun traitement
Malheureusement au mois de juillet de cette année, j'ai perdu mon chien,d'un oedème aigu du poumon, il est mort brutalement un week-end sans que je puisse faire quoi que ce soit, j'ai élevé ce petit chien au biberon j'avais une relation fusionnelle avec lui
En fait les problemes ayant entraines ma tentative de suicide sont régles mais je trouve que depuis je suis hypersensible, ecorchée vive
mes sentiments et mes relations sont comme exagérées
merci pour votre réponse

Portrait de senga56
J'aime 0

merci Barbara pour votre gentille réponse, de l'espoir j'en ai, j'ai envie de vivre mais de vivre bien sans angoisses c'est vrai que l'entourage et surtout la famille ne comprend pas ,ma fille me dit sans arret de ne pas me laisser aller , que j'ai tout pour etre heureuse, elle ne comprend pas mon attitude, c'est dur d'etre incompris par ses enfants

Portrait de barbara123
J'aime 0

Bonjour senga,

voulez vous que nous parlions sur msn ? j'aimerais vous aider ..

Portrait de Christiane59
J'aime 0

MESSAGE MODÉRATION.

Bonjour,

SVP, le fait de vouloir discuter avec les personnes est une bonne chose, mais de là à vouloir le faire en privé à la suite d'un seul message d'échangé cela me semble un peu inhabituel et ce même si cela part d'un bon sentiment.

Le forum ne doit pas être utilisé afin de tenter d'obtenir des discussions privées surtout avec des personnes qui sont psychologiquement affaiblies.

Surtout que ce n'est pas la première tentative de votre part Barbara.
Si vous voulez discuter avec des internautes faites le ouvertement sur le forum.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Bonjour senga56,

Pour Christiane59, bonjour et
merci Christiane d'être intervenue, et d'avoir eu, comme moi, ce pressentiment de mauvaise initiative de vouloir parler en privé de certains soucis que rencontrent des internautes fragilisés ; n'étant pas modérateur, je n'ai pas osé intervenir sur ce point. Merci, donc, d'avoir joué pleinement votre rôle et d'avoir souligné la mise en garde à senga56 ( j'en profite donc, en tant que membre pour appuyer votre recommandation ).

Senga56, une depression avec T.S doit conduire ( car majeure ) à une compréhension de la part du corps médical, et parfois, une médication antidepressive doit être poursuivie pendant plusieurs années, au bon dosage, on appelle ceci une béquille psychologique.

Il est tout à fait normal que votre sensibilité se soit accrue, le moindre bouleversement dans votre entourage vous touche, vous submerge, c'est une sorte de débordement psychologique, c'est-à-dire l'incapacité pour le cerveau de gèrer lui-même l'angoisse. Cette fragilité est la manifestation post-TS, vos sentiments sont exacerbés.

Peut-être pourriez-vous voir avec votre médecin pour la prescription d'un recapturateur de sérotonine ( mentionné dans mon prédèdent message, que vous preniez déjà avec Séropram* ) qui empêche, avec une prise quotidienne le soir, la survenue des "idées noires".

Il est toujours très difficile pour l'entourage de voir sa maman, son épouse ainsi, qui d'autre peut vous comprendre mieux que vous-même, si ce n'est vous même ; de plus, il est très difficile d'expliquer à l'entourage les raisons de son mal-être, on ne sait pas si les mots sont les bons...et l'entourage se lasse... "Ne pas se laisser aller", voici une phrase, une exhortation qui revient systématiquement, ce n'est pas du laisser aller, c'est l'impossibilité de réagir autrement, c'est différent.

Le fait de pas être compris par ses enfants tient dans le terme même de maman, une maman ( comme un papa ) est sensé être un des pilier qui soutien la famille, donc si un pilier connaît une défaillance, celle-ci fait peur, va-t-il résister ? Vos enfants ne vous expriment que de l'amour dans leur incompréhension, et le rèflexe de celui qui aime est de "secouer" la personne aimée pour la faire réagir. Cela fonctionne dans certaines circonstances mais rarement dans le cadre d'une dépression...

Même si votre thérapie a permis de règler la cause de la TS, il demeure toujours un fond de fragilité qui s'exprime devant une difficulté même insignifiante aux yeux des autres.

Donc mon conseil est de reprendre une médication type Sertraline*, parlez-en à votre médecin associé à Magné B6* qui a une meilleure absorption pour une action donc plus rapide ; ainsi, vos enfants auront la preuve que vous essayez...de réagir différemment ( ne pas vous laisser aller, comme ils disent ).

Bon courage. Bien cordialement.

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de senga56
J'aime 0

Merci beaucoup pour ces conseils, et surtout cette vision tres realiste des choses
Je n'ai pas d'idées noires en ce moment, surtout une angoisse généralisée qui m'occasionne des douleurs diverses
merci encore

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Re-,

Je vous en prie, j'ai parlé en connaissance de cause(s), tout simplement.

Votre angoisse généralisées peuvent être calmées par un traitement également bien adapté, car elle ont ,effectivement, une répercussion se traduisant par des douleurs ératiques ( qui voyagent ) et ainsi vous éviterez de souffrir de ces douleurs de façon chronique, bien plus tard.

N'ajoutez pas ceci à votre état actuel...

Bon courage; Bien cordialement;

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de barbara123
J'aime 0

Bonjour Madame la modératrice,

Je voudrais dire que si j'ai proposé à cette dame de parler en privé , c'est que j'ai connu cette maladie il y a de nombreuses Années et qu'en principe les personnes qui en souffrent sont très pudiques et n'aiment pas parler et dire certaines choses en public.

Je suis bénévole à SOS Amitié depuis quelques années et je connais un peu la nature humaine ( à 57 ans) pour savoir que l' on préfère se confier à une seule personne lorsque l'on souffre plutôt qu'à de nombreuses personnes par pudeur...

Par ailleurs, Je crois que cette personne m'a remercié pour mon message.

J'aimerais savoir dans quelle occasion utiliser les messages privés puisqu'il existe.

En tout cas sachez que mon message n'était qu'un message d'amitié, la solitude pèse beaucoup en notre époque de communication, internet est un outil formidable mais un coup de téléphone, ou un message privé procure de la chaleur humaine, en tout cas c'est mon expérience, bien entendu , je parle des personnes qui souffrent de dépression pour les autres cas c'est différent..

Bien à vous,

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

La personne vous a effectivement remercié pour votre message mais n'a pas accepté le dialogue en privé me semble-t-il.

Je me dois de prévenir ce type de messages.
Tout simplement car le net est un bon outil qui peut aider bien des personnes à trouver une écoute, une aide bénéfique.
Mais malheureusement il n'y a pas que des personnes bien intentionnées.
Et ces personnes ont tendance à viser justement les personnes psychiquement perturbées qui deviennent des proies très faciles.

Pour avoir vécu les déboires d'une internaute prise dans ce type de manoeuvres, ainsi que plusieurs autres tentatives, même au prix de paraître directive, ou d'être mal comprise, j'interviendrais toujours, car premièrement c'est mon rôle de modératrice de surveiller et mettre en garde, mais aussi surtout car je ne peux tolérer qu'on profite de la faiblesse d'autrui.

Si une personne a envie de parler en privé avec quelqu'un elle ne le fera sûrement pas après seulement un seul échange. Et si cela se fait, la demande vient souvent en priorité de la personne elle-même.
Car cela peut alors devenir plus intime et surtout moins anonyme. Et donc seulement elle, est apte à juger si elle veut ou pas qu'on en sache un peu plus sur elle.

Or les personnes qui écrivent sur les forums le font justement de façon tout à fait anonyme et savent surtout que cela le restera.
Donc que ce soit en privé ou pas, on ne les connait pas, donc pudeur ou pas, elles savent qu'ici elles peuvent parler en toute tranquillité.

Et puis sur un forum la personne peut recevoir plusieurs témoignages et donc plus d'aide et surtout cela lui permet de faire ses propres choix sans aucune influence.
Alors que échange privé, peut laisser la personne à la merci ou/et à la suggestion d'une seule et même personne. Et là on peut alors avoir des abus en tout genre.

Votre bénévolat est respectable mais entre le téléphone et les forums il y a une différence.
Le contact est moins virtuel et est moins anonyme.

Et je suis intervenue surtout car ce n'est pas la première fois que vous faites cette proposition. J'avais d'ailleurs déjà supprimé la première demande.
Et je le redis même si c'est en toute bonne intention, attendez de voir si une personne désire parler de façon plus privée. Attendez que cela vienne d'elle.

Sur ce site, il n'y a pas de possibilité de message privé.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de barbara123
J'aime 0

Bonjour christiane59

J'ai bien pris note de vos conseils,

Bien à vous

Portrait de Marcsameer
J'aime 0

bonsoir,
pour changer de sujet. Je prends du Prozac depuis 18 ans, 1 comprimé par jour, et je n'arrive pas à décrocher, hormis quelsues tres brefs décrochages. Maintenant j'en suis à une gélule tous les deux jours, mais je sens que je ne décrocherai jamais.
Il faut dire qu'il n'ya pas d'addiction à proprement parler, mais quand j'arrête j'ai le sentiment que c'est la depression qui revient au galop. En depit de 7 années de thérapie, et d'une vie ratée

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Bonjour Marcsameer,

Changer de sujet, oui, mais que cela n'empêche pas à senga56 de revenir sur sa discussion pour toutes questions ou discussion simplement...

Le Prozac* a été très controversé pendant quelques temps, il y a quelques années. L'arrêtez-vous de votre propre initiative ? C'est un antidepresseur et comme toute ces molécule, il peut y avoir accoutumance, certaines plus qu'à d'autres.

Pour qu'elle raison voulez-vous l'arrêter ? Un autre antidépresseur moins fort peut prendre le relais, mais que ce soit un recapturateur de sérotonine c'est à dire, même action.

Bon courage. Bien cordialement.

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Le Prozac a été fortement de plus décrié l'année dernière car trop souvent prescrit aux adolescents et comme d'autres AD, a entraîner plusieurs cas de suicide chez ces jeunes.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Bonsoir,

Sans parler des cas de violences et de folies allant jusqu'aux meurtres de personnes sous Prozac* ( => aux U.S.A... )

Bien cordialement.

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Yeap tout à fait.

On se rappelle malheureusement plusieurs tueries dans des collèges ou lycées.

En Italie, une amie dit que chez eux, au minimum 2 fois par mois, il est question de personne devenue violente, menaçant des membres de la famille, en en tuant même et on n'est pas étonné d'apprendre que ces personnes n'étaient pas comme cela, jusqu'au jour où elles ont été mises sous AD.

Mais on continue de les prescrire, même pour de légers coup de blues..........

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Participez au sujet "irritabilite et anxiete, depression?"