Portrait de Ralph_Guardian

Bonjour,

je suis un jeune homme de 25 ans. J'ai eu des copines, des plans culs et des histoires d'amour, comme il se doit. Je tiens a préciser ceci afin que ma démarche ne soit pas mal interprétée.

Je cherche un inhibiteur sexuel. En fait, je voudrais un forme de castration chimique pour moi même. Je souhaite ne plus ne fut ce que penser au cul. Je ne souhaite plus ressentir de désir physique pour personne.

Le problème est que mon médecin refuse, et que j'ignore l'effet sur les capacités sportives ou intellectuelles.

J'insiste sur le fait que je parle du désir.Le truc qui empêche de bander mais ne coupe pas l'envie n'a pas d'intérêt.

Merci par avance.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Je comprend parfaitement que votre médecin refuse.

Cette sorte de castration chimique n'est prévue légalement et médicalement que dans le cadre de la délinquance sexuelle.
Ce qui n'est pas votre cas semble-t-il.
Je pense qu'il serait préférable de faire analyser le pourquoi de cette demande chez vous.
Le mieux serait peut-être d'en discuter avec un spécialiste psy ou un sexologue.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Ralph_Guardian
J'aime 0

Mes motivations sont dans le refus de souffrir et la volonté d'utiliser mon temps de façon plus constructives.

Elles sont très simples!

Portrait de jul13
J'aime 0

Mets toi à la place de ton medecin..
Pense que tu n'as que 25 ans, tu finirai par regretter c'est pas comme si tu n'avais plus que quelques années devant toi =S

Portrait de Ralph_Guardian
J'aime 0

ouais... bof' c'est mon problème!
Tot ou tard le désir mène a la souffrance. Plutot que de se debattre comme un fou pour le satisfaire autant s'en defaire.

Portrait de jul13
J'aime 0

C'est une vision un peu pessimiste..
Pour moi ce serai à cet âge du gâchis. Et surtout des regrets..

Tantôt le désir peu amener à la souffrance, tantôt au bonheur. Le fait est que l'absence de désir n'amène pas de bonheur, et peut tout aussi bien amener à souffrir. ***

Je ne connais pas ta vie, tu as surement du avoir une très mauvaise aventure, mais dis toi que quelque soit le mal ou la peine que t'as fait endurer ton désir, ca finira tôt ou tard par disparaitre.
Le temps arrange tout ;-). Et baisser les bras, te priver de quelque chose qui pourrait te rendre heureux par la suite n'est pas la solution.

La vie sexuelle d'un homme dure, disons de 17/18 ans jusqu'à ..50 ans, et j'arrondis. Soit plus de trente ans.
Tu as 25 ans, ta vie sexuelle à débuté il y a quoi.. 6,7, 8 ans ?

Réfléchis y a deux fois, voire plus, avant de décider de te priver de désir ; parce qu'à 25 ans tu n'as pas commencer ta propre vie. Qui sais si tu tombe amoureux demain, d'une femme avec qui tu voudrai faire ta vie. Je ne vais pas rentrer dans les détails, c'est là que ton absence de désir te ferai énormément de mal ***, pense à ça..

Maintenant c'est vrai que c'est ton problème ; j'essaie juste de t'apporter un avis extérieur, en espérant t'aider au moins un petit peu =S ..

Participez au sujet "Inhibitieur sexuel"