Portrait de mami.d

Après ma cystectomie et la pose d'un bricker, le chirurgien m'avait promis d'être tranquille pour les infections.
Mars = Escheriachia coli
septembre = Proteus mirabilis
et ce jour = Klebsiella pneumniac
j'ai le moral à O. Que faire pour ne plus vivre avec ce problème ?

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Bonjour mami.d,

Toutes ces bactéries ont un point commun, elles sont toutes trois présentes " naturellement" dans le tube digestif, donc elles n'occasionnent aucun dommage à l'hôte ( l'Homme ).

Mais il arrive que ces bactéries deviennent pathogènes avec une virulence importante, souvent dans le cas d'une personne ayant une fragilité immunitaire.

Il faut voir avec votre médecin le(s) mode(s) de contamination possible pour pouvoir y apporter un traitement curatif voire des gestes préventifs.

J'ai bien compris, que dans votre cas, la pose d'une plastie est délicat, c'est pourquoi, il importe de voir avec le médecin la survenue de l'infestaton de ces germes.

Attention Klebsiella pneumniac est devenu très résistant à bon nombres d'antibiothérapies ( un antibiogramme est donc indispensable ), la mise en place d'antibiotique est primordiale => risque d'infection pulmonaire.

Précision : Attention à l'action des antibiotiques, vous en avez eu "régulièrement" depuis 7 mois, il se peut qu'une résistance se soit installée à vos dépens. Un antibiotique même s'il a une action "bactériolyse" ( destruction de la bactérie ), engendre des résistances chez les bactéries déjà présentes et peuvent les rendre ainsi, susceptibles d'être pathogènes.

Bon courage. Bien cordialement.

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de BERNARD13
J'aime 0

Bonjour,
Opéré d'un cancer de la vessie en Avril 2007 (brickers & stomie ) j'ai depuis ce temps fait des infections urinaires "à répétition" pour lesquelles il m'aurait fallu ré-apprendre le latin!
traitements anti-biotiques donc, mais de fait, insatisfaisants!
Mon urologue ,pour sa part, avait eu l'honnéteté de me prévenir de leur répétition.
Trés fatigué par ces infections j'ai décidé de consulter un Médecin Homéopathe, également Ostéo et Acuponcteur, donc, médecines douces, car, en effet, la répétition d'anti-bio renforce les petites bestioles inoportunes et tue tout sur son passage, donc, augmentation de la fragilité intestinale ET reinale. Que dire du reste?
Ces traitements de fond et leur combinaison semble donner de bons (excellents?) résultats.
A voir dans le temps, mais à ce jour pas de rechute et un moral qui a repris du tonus!
Une piste à suivre?
Bien amicalement. Bernard

Portrait de PINSONNETTE27
J'aime 0

Bonjour BERNARD13,
Je viens de lire votre message qui m'a redonné un peu d'espoir : j'ai été opérée en 2012(bricker) et ne je suis soumise à des infections urinaires; d'où traitements par anti-biotiques qui me laissent épuisée.
Votre piste est - elle la bonne (je veux dire l'lhoméopathie)?Avez-vous rechuté?
Je ne sais plus quoi faire et j'espère une réponse de votre part ou d"une autre personne .Merci

Portrait de brigittea
J'aime 0

bonjour moi je suis dans le méme cas que vous toujours toujours des infections et j en ai marre. mon mari ma quitter a cause de cette maladie il y a 5 anset la j ai retrouver un homme tres gentil mais je n ose pas lui montrer ma stomie j ai peur de sa réaction et la j en ai vraiment marre aidez moi svp

Portrait de mami.d
J'aime 0

je pense qu'il est très difficile de vivre avec des stomies ( j'ai malheureusement urinaire et fécale). Se voir déformée s'est très dure à vivre. Il faut apprendre a s'accepter et pour cela la chose la plus importante et que son partenair aide. Il ne faut pas brusquer les choses, je pense que de montrer le marériel que l'on utilise de façon à éveiller la curiosité est la chose la plus simple. Car lorsque vous avez un problème de fuite ( aussi bien urine que fécale) le partenair vous voit dans l'embarras, Que fait-il ? soit il reste dans son coin, soit il vous demande ce qu'il peut faire, et, là : il y a une aide psycologique importante et c'est à ce moment que la découverte visuelle devient importante. Il y a aussi la possibilité de dire à son partenair peux-tu me passer mon matériel que l'ai laissé dans tel tiroir au moment que votre stomie soit à nue et lui expliquer la pose, le fonctionnement.
C'est très dure à admettre et à faire admettre, j'ai la chance que mon mari a accepté mon état et a pris contience qu'un jour il sera peut-être obligé de se transformer en infermier.
Je vous souhaite beaucoup de courage

Portrait de minouche01
J'aime 0

bonsoir ..ma fille est née avec une malformation urinaire ..d'ou les infections a repetition ..les cures d'antibio ne faisaient que s'enchainer ..a chaque fois l'equilibre de la flore se retrouvait perturbé par l'antibio ce qui donnait libre champs a une autre bacterie
IMPOSSIBLE DE S'EN SORTIR

un urologue a reussi ENFIN a retablir l'equilibre de la flore

cela fait maintenant de cela 15 ans et ma memoire est un peu defaillante

il n'y avait plus de traitement antibio mais une alternance de desinfectant urinaire ..l'alternance etait systematique tous les mois ou trimestre (..desolée je ne sais plus )..cà a duré plusieurs mois ..mais apres cà ..tranquille !! enfin et cà a duré 2 ans jusqu'a l'operation

si cà peut vous aider

cordialement

Portrait de banhal
J'aime 0

bonjour L'utilisation régulière des antibiotiques dans l'infection urinaire au long cours n'est malheureusement pas la réponse .On est obligé de tolérer une infection latente (dans la mesure où elle ne se manifeste pas par de la cystite) La seule solution = boire au moins un litre ...et demi d'eau par jour et uriner quand on en a envie . L'eau rince la vessie .. en attendant de nouveaux antibiotiques
Il ne faut pas négliger la constipation , l'infection et le vieillissement de la muqueuse génitale lors de la ménopause

Participez au sujet "infection urinaire, comment voir la fin du tunnel ?"