Portrait de youki

Bonjour,
J'apporte uste un témoignage pour les enfants qui ont une jambe plus courte que l'autre. Nous avons beaucoup hésité à faire opérer notre fille malgré les conseils de notre médecin car elle avait la jambe droite plus longue de 3-4 cm. Elle a finalement été opérée à 12 ans par le professeur de l'hopital de la Timone à Marseille. Il a éliminé le cartilage de croissance au niveau du genou de notre fille après avoir calculé le moment opportun de l'opération en fonction de l'avancée de la croissance. Ainsi la jambe la plus longue grandit moins que la plus courte pendant les derniers temps de croissance. Cette intervention porte le nom de hépiphysiodèse fémorale . A présent, à presque 14 ans, notre fille garde un très léger écart de 6 mm. A la suite de l'opération, la marche est difficile pendant 1 mois environ. L'avantage de cette technique est qu'il n'y a qu'une seule intervention, pas d'agraphes à enlever ni rien.
J'espère que ce message sera utile à d'autres et les aidera à prendre une décision.

Portrait de peche-melba
J'aime 0

Bjour Youki, en lisant votre message, je suis revenue de nombreuses années en arrière, car ma fille avait (entre autre) ce problème et comme c'était il y a 25 ans, on lui avait arrêté la croissance de la jambe la plus longue par des agraphes (enormes) dans le genou, afin que l'autre jambe puisse la rattraper (il y avait un écart de 4 cms) et ensuite on lui a ôté ces agraphes, donc encore une opération ! il lui reste encore une différence d'a peu près 1 cm ; mais je me doute qu'avec les progrès de la médecine, ce doit être mieux pour l'enfant ! voilà mon petit témoignage, sur les tortures que doivent parfois subir les enfants à cause des caprices de la nature. Amitiés.

Portrait de cigales
J'aime 0

Bonjour,
Je souhaite témoigner également.
Je suis né avec une agénésie tibiale et une différence de 5 cm à la naissance entre la jambe gauche et droite.
Jusqu'à mes 12 ans il n'y avait pas d'autre choix que d'allonger la jambe courte avec un temps d’immobilisation de plusieurs mois, il me semble 9 ou 10.
A mes 14 ans en 1994 on m'a proposé une alternative : L'hépiphysiodèse fémorale, que j'ai accepté. Je me suis fait opéré à Marseille, je suis resté 1 mois allongé dans un lit avec un plâtre à chaque jambe car il devais me raboter le péroné.
Maintenant j'ai 38 ans aucune douleurs, un décalage de 0.8 cm que je compense avec des semelles orthopédique.
Quand je suis né en 1980 les médecins avaient dit à mes parents que je ne marcherait jamais, et qu'au mieux je serai en fauteuil roulant vers mes 40 ans.
Je fait de la course à pied et j'ai couru un marathon en 2015 et je pense bien marché encore longtemps.

Participez au sujet "inégalité de longuer des jambes"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.