Portrait de Tom66

Bonjour,

Je viens sur ce forum pour un explication assez technique :

J'ai 16ans je pratique de la course à pied ou le rythme cardiaque un facteur important.

Mon père pratique lui aussi a un niveau assez élevé (plus aujourd'hui a cause d'un problème de thyroïde) et il à une faculté remarqué par le cardiologue qui est un rythme cardiaque au repos très faible (+ ou - 40p/m)et une capacité de récupération du rythme cardiaque très importante qui comme je l'ai dit précédemment à était remarqué par le cardiologue...

Ma question est donc : Es ce que moi même je peut avoir "hérité" de ses facultés, en d'autres termes es ce que il y a une part de génétique dans la rythme cardiaque ?

Je vous remercie d'avoir pris le temps de me lire et de me donner une réponse.

Excusez moi pour les fautes .

Portrait de M7R3
J'aime 0

Bonjour,

Votre question est complexe, mais pas inintéressante. Elle demande, par contre, de faire une distinction entre l'inné et l'acquis, ce qui n'est pas forcément facile.
L'évocation d'un rythme cardiaque au repos proche de 40, et une récupération rapide après un effort, m'évoque plus une faculté acquise par de nombreux athlètes. Le fait que vous soyez, vous aussi, sportif, participe à ce que vous ayez, vous aussi, cette faculté acquise.

Cependant, si l'on souhaite faire intervenir la génétique, on peut. Le rythme cardiaque au repos varie suivant les personnes. Indépendamment de la condition physique et de l'entrainement, certaines données héréditaires font que certains seront plus rapides que d'autres. De même, et j'espère que Christiane pourra apporter son avis à ce sujet, certaines prédispositions génétiques favorisent certainement une hypo / hyper-thyroïdie (toute modérée soit elle, je parle d'hypo ou d'hyper pas forcément pathologique), influant ainsi le métabolisme du corps, coeur compris. On peut également s'interroger sur une éventuelle prédisposition des cellules cardiaques (tant musculaires que cardionectrices) à une excitation plus rapide, donc à un rythme sensiblement plus élevé.

Etc, etc.
La génétique est à la base de l'être vivant, mais la façon dont l'être vit influe autant sur son organisme. Ainsi, faire une distinction entre un rythme cardiaque lent au repos, acquis ou inné, me parait compliqué dans le cas présent, vous et votre père étant tous deux sportifs.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Je confirme tout à fait que le fonctionnement thyroïdien qui est très impliqué dans la fonction cardiaque, peut être d'ordre génétique mais aussi acquis.

Mais c'est assez complexe à expliquer, car comme le dit M7R3 cela dépend aussi de l'acquis et de l'inné et en plus il faut inclure que l'un peut être responsable de l'autre et l'inverse aussi.
Donc pas évident du tout à expliquer.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Tom66
J'aime 0

Bonjour,

Je vous remercie de vos réponses et ca m' a permis de mieux comprendre.

Participez au sujet "Il y a t'il une part de génétique dans le rythme cardiaque ?"