Portrait de ramzibouder

Merci pour tous les gens qui contribuent, chacun à sa manière, pour lever le voile sur des sujets, qui restent toujours tabous, méconnus ou diminutifs aux yeux de certaines sociétés.
Tout d'abord et comme vous l'avez compris, je tiens à dire que je suis né avec un hypospadias balano-préputial (le méat est situé à environ 1 cm de la tête du gland), avec une courbure du gland d'environ 10° vers le bas. Et j'ai appris à vivre avec jusqu'aujourd'hui.
Issu d'un milieu très modeste et dans une société très conservatrice, je n'ai jamais été chez un médecin, jusqu'à l'âge de 24 ans, suite à un séjour en France, qui m'a un peu rassuré. Et depuis je n'ai effectué aucune autre visite médicale, sur ce sujet. J'ai toujours pensé que j'étais un cas unique ou du moins très rare. J'ai alors vécu une angoisse et une anxiété intérieures terribles, malgré mes apparences calme, intelligent et très timide. Je passai mon temps à réfléchir aux conséquences sur mon avenir, à ma vie et au suicide…car c'était très important pour moi.
Ce qui me tuait le plus, c'était le regard des autres, surtout de mon entourage proche. Je savais qu'ils étaient au courant de mon cas mais qui ne me le disaient pas en face et je ne pouvais en parler. Il y'a ceux qui ont pitié de moi, ceux qui me considérait inférieur et d'autres qui trouvent que je fais un bon sujet de moqueries (jusqu'aujourd'hui). Je n'ai jamais oublié une réflexion furtive de ma tante (que dieu ait pitié de son âme), que j'ai entendue une fois sur mon cas car j'ai senti une humiliation et une rage interne indescriptibles. Et pourtant je suis très tolérant.
Le sexe se résumait pour moi à des séances quotidiennes de masturbations, parfois plusieurs fois par jours et à des fantasmes parfois irréels dans mon imaginaire. J'ai décidé de me marier à la trentaine, j'ai expliqué mon cas à mon épouse seulement la nuit de noce. C'était très égoïste de ma part car j'aurai dû le lui dire avant et c'était à elle d'accepter ou de refuser de vivre avec moi. Les choses se sont plutôt bien passés et actuellement après plus d'une dizaine d'années de vie commune et avec trois enfants, je considère que je suis un homme comblé, du point de vie sexuel. Dans nos relations intimes, nous pratiquons beaucoup de positions et nous avons beaucoup de plaisir. Jusqu'aujourd'hui, ma femme est restée ma seule partenaire.
Seulement, je suis resté avide sur ce sujet et surtout de connaître s'il existait des cas similaires et quel est le pourcentage dans la société,... Je l'ai découvert il y'a quelques jours seulement sur ce site et d'autres. Et ça m'a soulagé Merci à vous.

Portrait de kriss1108
J'aime 0

salut moi aussi j ai un hypo balanique

Participez au sujet "hypospadias"

Articles à lire concernant "hypospadias"

  • Hypospadias ... L'hypospadias est une malformation du petit tuyau (urètre) qui conduit ... du gland, sur la face inférieure de la verge.   L'hypospadias est toujours associé à une malformation du prépuce (repli de ...
  • ... d'un colobome (fente), d'oreilles larges et proéminentes, d'hypospadias c'est-à-dire d'une malformation de l'urètre de l'homme (conduit ...
  • ... comprenant :  Une microphtalmie (petits yeux). Une hypospadias. Une cryptorchidie. Un retard psychomoteur. Un retard ... d'un côté ou des deux côtés à la fois. Le terme hypospadias désigne une anomalie de positionnement du méat urinaire, ...