Portrait de houba95

Bonjour,

Suite à un amaigrissement inexpliqué, j’ai été voir mon généraliste qui m’a prescrit des analyses de sang qui ont révélé, entre autres, une hyperthyroïdie. Elle m’a par la suite donné un complément d’analyse à faire et une échographie.

J’ai un RDV prochain avec un endocrinologue mais j’avoue que dans cette attente, je m’inquiète beaucoup, surtout que maintenant que je connais les symptômes, je me rends compte que j’ai attendu trop longtemps en les attribuant à une autre cause.

En effet, cela a commencé en juillet dernier. Mais comme j’avais eu ce que l’on peut appeler un gros choc émotionnel, et que quand je suis stressée, j’ai l’estomac noué et ai donc beaucoup de mal à manger, j’avais pensé que ma perte de poids venait de là et que je reprendrai plus tard. Et ce d’autant plus que, de nature, je prends très très difficilement du poids en dépit d’un bon appétit (j’ai végété pendant des années à 41-42 kg pour 1m60 avant d’arriver, très péniblement à 50 kg par exemple). J’ai encore perdu 1.5kg alors que j’allais mieux niveau stress et puis là, en décembre, ma perte de poids s’est accélérée.

Alors, en attendant ce fameux RDV, je vous serais très reconnaissant de bien vouloir me donner votre avis à la lecture de mes résultats d’analyse, histoire de savoir à quoi je peux m’attendre et donc moins psychoter !

Analyses du 2/1/09 :

Leucocytes : 5.700/mm³ norme 4.0 à 10.0
Hématies 4.350.000/mm³ norme 4.200 à 5.700
Hémoglobine : 13.8 g/dl norme : 12,0 à 16,0
Hématocrite : 39,7 % norme : 38,0 à 52 ,0
V.G.M : 91 fL norme 83 à 98
C.C.M.H : 34,8 g/dL norme 32,0 à 36,0
T.C.M.H : 31,7 pg/dL norme 27,0 à 32 ,0
Polynucléaires neutrophiles : 46,8% 2668/mmڭ norme 2000 à 7500
Polynucléaires éosinophiles : 11,8 % 673/mm³ norme : inf à 400
Polynucléaires basophiles : 0,4% 23/mm³ norme : inf à 200
Lymphocytes : 32,6% 1858/mm³ norme : 1000 à 4000
Monocytes : 8,4% 479/mm³ norme : 200 à 1000

Numération des plaquettes : 283 000/mm³ norme : 150 à 450

Vitesse de sédimentation : 1ère heure : 9mm ; 2ème heure : 25 mm
Créatinine : 7,1 mg/L norme : 6,0 à 13,0
63 umol/L norme : 53 à 115

Clairance estimée : 83.47 mL/min norme sup à 80 mL/mn
Glycémie à jeun : 0,93 g/L norme 0,70 à 1,10
5,16 mmol/L norme 3,88 à 6,11

Aspect du sérum à +4° Limpide

Cholestérol total 2,04 g/L norme 1,30 à 2,10
5,26 mmol/L norme 3,35 à 5,42

HDL : 0,77 g/L norme sup à 0,50
Rapport cholestérol/HDL : 2,65 norme : inf à 4,40
LDL calculé formule de Friedewal : 1,15 g/L
Triglycérides : 0,58 g/L norme 0,40 à 1,40

Sodium : 141mEq/L norme : 137 à 145
Potassium : 4,10 mEq/L norme 3,50 à 5,00
Calcium : 100 mg/L norme 86 à 103
2,50 mmol/L norme 2,15 à 2,58

Bilirubine totale : 16,5 mg/L norme inf à 10,0
28,2 umol/L norme : inf à 17,1

Bilirubine conjuguée : 5,5 mg/l norme : inf à 3,0
9,4 umol/l norme : inf à 5,1

Bilirubine libre : 11,0 mg/l norme : inf à 10,0
18,8 umol/l norme : inf à 17,1

Protides totaux : 70g/L norme : 64 à 83
Albumine : 57,0% 39,9 g/l norme : 40,2 à 47,6
Alpha 1 Globulines 3,9% 2,7 g/l norme : 2,1 à 3,5
Alpha 2 globulines : 7,7% 5,4 g/l norme : 5,1 à 8,5
Béta 1 globulines : 6,4% 4,48g/l norme : 3,4 à 5,2
Béta 2 globulines : 7,1% 4,97g/l norme : 2,3 à 4,7
Gamma globulines : 17,9% 12,5 g/l norme 8,0 à 13,5
Rapport A/G : 1,33 norme : 1,30 à 1,70

SGOT-ASAT : 33UI/L norme 7 à 31
SGPT-ALAT : 49UI/L norme 6 à 34
Gamma-glutamyl transpeptidase : 17UI/L norme 5 0 38
Phosphatases alcalines: 80UI/L norme 42 à 98

TSH : 0.02 mUI/L norme 0,35 à 5,50
Ferritine : 64,50 ng/Ml norme 10 à 291

Protéine C réactive : 0 mg/L norme inf à 10

Analyses du 7/1/09 :

TSH : 0,01 mUI/L norme 0,35 à 5,50

T4L : 17,19 pg/mL norme 8,00 à 17,60
22,18 pmol/L norme 10,32 à 22,70

Anticorps antithyroperoxydase : inf à 26 UI/ml donc négatifs car inf à 60 UI/ml

Anticorps antiTSH : 0,03 donc négatifs

T3L : 4,99 pg/mL norme 2,30 à 4,20
7,66 pmol/L norme 3,53 à 6,45

L’échographie ne révélait aucune anomalie.

Donc comme vous le voyez, il ya des soucis thyroïde mais aussi bilirubine, albumine, SGOT-ASAT et SGPT-ALAT. Et en tapant les résultats de mes analyses, je viens d’avoir une sueur froide car je me dis que, alors que la généraliste ne m’ a rien dit à propos de mes leucocytes, hématies et plaquettes, ils ne me paraissent pas normales du tout. A moins qu’il ne faille pas prendre en compte les zéros après la virgule. Si c’est bien hors normes, qu’est-ce que cela signifie et avec quel médecin dois-je prendre RDV ??

Que pensez-vous de tout cela ? Quelle serait votre interprétation ? Quels examens complémentaires devrait me prescrire un bon docteur ???

Merci infiniment par avance.

Portrait de houba95
J'aime 0

Pour essayer de trouver des réponses à mes questions sur mes résultats d'analyse, j'ai donc lu des articles sur le net, ainsi que diverses questions et réponses de ce forum.

Si je l'applique à mon cas, je crois que mes résulats ne vont pas dans le sens d'une maladie autoimmune car les 2 anti corps analysés sont négatifs et l'écho conclut à une thyroïde de volume et d'echostructure normale et sans anomalie.

Mon hyperthyroïdie serait-elle donc dûe à un excès de T3 qui dépassent bien les normes? Les T4 sont dans les normes mais dans la norme supérieure tout de même. donc les T4 seraient-ils eux aussi impliqués?

J'ai vu que les T3 résultaient d'une conversion des T4 au niveau du foie (enfin, si j'ai bien compris!). Donc quand les T3 sont au-dessus des normes, cela signifie-t-il que l'on a automatiquement un problème au foie?? (Je pense à cela en raison des taux de bilirubine et de certaines transaminases qui sont mauvais).
Si c'est le cas, cela voudrait donc dire que le foie est LE problème et que, incidemment, cela se répercute sur la thyroïde?

Je vois l'endocrino mardi prochain. Je ne sais pas du tout sur qui je vais tomber et j'avoue que ce que j'ai pu lire sur l'expérience des uns et des autres avec certains endocrino qui se sont révélés plus préoccupés par les "ordres" de la sécu que par la prescription des examens nécessaires à un bon diagnostic m'inquiète un peu.
C'est pour cela que je demandais quels examens complémentaires (s'il y a lieu bien sûr!) seraient éventuellement nécessaires. car si l'endo ne me les prescrit pas d'office, je pourrais ainsi plaider ma cause!

Une dernière question me vient à l'esprit après la lecture d'un article du blog de Cristiane surla thyro, le cycle féminin et la pilule. Car ce fameux mois de juillet où je crois pouvoir faire remonter le début de ma perte de poids était aussi le mois où j'avais arrêté ma pilule pour essayer de tomber enceinte.
Est-il possible que l'arrêt de ma pilule (lutéran 10 et progynova) et donc l'arrêt de ces hormones ait pu perturber ma thyroïde??

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Bin zut alors, j'avais pas vu votre premier message.

Les polynucléaires éosinophiles peuvent être augmentées par les diarrhées si il y en a.

Il n'y a pas d'inflammation mais une anomalie du bilan hépatique qui en cela très perturbé. Cela peut être secondaire aux traitements hormonaux que vous prenez ou avez prit. Dans ce cas, il peut s'agir d'une hépatite médicamenteuse.

Quant aux leucocytes, hématies et plaquettes les résultats sont normaux. Je ne vois pas pourquoi vous pensez qu'ils sont hors normes. A moins que vous ne les ayez mal retranscrit mais si on prend : Leucocytes : 5.700/mm³ norme 4.0 à 10.0 = 5,7 est bien compris entre 4 et 10.

Quant à l'hyperthyroïdie, elle est bien due au fait que la thyroïde fabrique en très grand nombres des hormones T4 et aussi sûrement des T3.
Sûrement, car le foie apparemment en difficultés, lui se met aussi à synthétiser beaucoup de T4 en T3 ce qui explique le taux hors norme de la T3 et donc la TSH basse. Mais..... voir aussi les explications en dessous.
L'hyperthyroïdie est légère mais elle explique tout à fait le fait d'avoir de la difficulté à prendre du poids, et les autres symptômes comme par exemple des perturbations du cycles menstruel.

Il serait intéressant de faire tout de même une scintigraphie, afin de voir comment fonctionne la thyroïde, à savoir si elle a des zones qui travaillent plus que d'autres et si c'est le cas, à quel pourcentage.

Quote:
Donc quand les T3 sont au-dessus des normes, cela signifie-t-il que l'on a automatiquement un problème au foie??

Non absolument pas. Les T3 peuvent aussi être produites par la thyroïde en quantité supérieure par rapport à ce qu'elle produit en temps ordinaire.
Normalement la thyroïde produit environ 100 µg de T4 pour 20 ou 25 µg de T3.
Donc si la thyroïde produit plus de T3 que normalement et que le foie lui fait son travail correctement, il y a alors surcharge d'hormones T3.
Mais lorsque c'est bien la thyroïde qui est en cause les T4 sont elles aussi élevées ce qui est le cas ici.
Si il y avait un problème de foie uniquement, les T4 seraient elles basses.

Vu que dans votre cas, il semble bien que la fonction hépatique soit perturbée, il peut donc être question d'une surproduction d'hormones par la thyroïde pour les T4 + T3 et le foie pour les T3 en sus, mais il peut aussi s'avérer que la thyroïde produise, elle, beaucoup d'hormones et que le foie lui ne travaille pas vu les anomalies du bilan hépatique.
Auquel cas, il s'agit alors d'un problème d'hyperthyroïdie bien spécifique à la thyroïde. La scintigraphie nous le dira.
Car le foie convertit les hormones T4 en T3, et quand il a un problème soit il stoppe cette conversion soit il l'exagère.
Dans le cas précis, si le foie était en cause, je pense que les T4 seraient alors très basses et les T3 encore bien plus élevées.

Donc en fait, le dysfonctionnement hépatique vous protège probablement même d'une hyperthyroïdie qui pourrait être plus importante.
Cela dit il faut traiter ce problème hépatique et ensuite on verra ce que donne l'hyperthyroïdie.

Donc en priorité c'est un gastro-entérologue qu'il faut consulter.
La thyroïde vient en second plan mais peut ou doit être traitée en même temps.

Cela dit d'arrêt de la pilule contraceptive peut être tout à fait la cause de cette hyperthyroïdie.
Car comme vous avez dû le lire, j'explique que les besoins en hormones sous pilule sont très élevés. Mais après 6 mois le problème devrait être résolus. Car l'hypophyse ne dit pas à la thyroide de travailler plus, puisque la TSH est basse, mais c'est bien la thyroïde qui continue malgré tout de produire plus d'hormones qu'il n'en faut.

La thyroïde pour une raison X continue de produire plus d'hormones que nécessaire.
Le trop d'hormones empèchera une grossesse. Il faut des hormones mais pas en trop sans quoi ce sont des fausses couches qui peuvent survenir et ce avant même que vous ne sachiez que vous êtes enceinte.
Grossesse qui doit surtout ne pas survenir maintenant d'ailleurs car si un traitement antithyroïdien est nécessaire, il ne faudrait pas qu'une grossesse soit débutée, le traitement pourrait être très nocif pour bébé.

Il faudrait faire analyser les anticorps antithyroglobuline par acquis de conscience, bien que les deux autres anticorps négatifs et l'hyperthyroïdie peuvent laisser entendre qu'ils seront eux aussi négatifs, mais les surprises sont toutefois possible.
Analyser la thyroglobuline.
Une analyse du taux de l'iode dans le sang, ou/et dans les urines serait aussi à faire.
Faire une scintigraphie thyroïdienne.
Analyse pour sérologie hépatique.

Depuis quand prenez-vous du Lutéran et du Progynova, et pourquoi cette prescription ?
Car si c'était parce que vous aviez des cycles irréguliers, l'hyperthyroïdie peut tout à fait être responsable de ce problème. Et donc ces traitements n'étaient pas utiles du tout mais en priorité c'était un traitement pour réguler la thyroïde qui était nécessaire.

Aviez-vous ait des analyses oestrogène et progestérone avant de prendre ces traitements ? Si oui quels étaient les résultats et les normes de votre labo ?
Attention les résultats se lisent en fonction de la période du cycle pendant laquelle la prise de sang a été faite. Donc la norme doit être en rapport avec cette phase soit, folliculaire, ovulatoire ou lutéale.

Cela dit le Progynova peut être responsable d'un trouble hépatique ou il peut aggraver un problème existant.
Ainsi que le Lutéran d'ailleurs.

Quelle pilule contraceptive preniez-vous ?

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de houba95
J'aime 0

Bonjour Christiane,

Merci beaucoup pour votre réponse. Heureusement que de tels forums et des personnes comme vous pour s'y investir existent pour nous éclairer...

Quand je pense que la généraliste à qui j'avais aussi fait part de mon inquiétude concernant les taux de transaminase et de bilirubine m'avaient dit qu'ils ne dépassaient pas de beaucoup les normes et que donc cela n'était pas inquiétant car, par exemple, pour une hépatite, les taux étaient très très élevés.

J'espère que l'endocrino va aussi penser qu'il y a un dysfonctionnement hépatique et donc me faire une lettre pour un gastro-entérologue. mais j'enrage car je me dis que j'ai perdu du temps !

S'agissant du Lutéran et du progynova, ils m'ont été prescrit par ma gynécologue vers février 06 après qu'elle ait constaté un taux de cholstérol élevé avec ma précédente pilule. Elle voulait donc remplacer mon ancienne pilule par 21 (je crois) doses de Lutéran.

Analyses du 170106

glycémie: 0,88 g/l norme: 0,75 à 1,1
Cholestérol total: 2,62 g/l norme: inf à 2 g/l
HDL: 0,6 g/l norme: sup à 0,45
Rapport cholestérol/HDL: 4,4 norme: inf à 5,5
Triglycérides: 1,2 g/l norme: 0,4 à 1,6
LDL: 1,78 G/l
rapport cholestérol LDL/HDL: 1,78 g/l norme: inf à 3,5

Avant le lutéran, je prenais trinordiol et, encore avant (j'ai 29 ans et j'ai commencé à prendre la pilule à 15 ans) minidril. Mais, par contre, je ne peux pas dater les périodes où je prenais minidril et trinordiol.

Les autres anlyses de cholestérol que j'ai retrouvées sont:

le 6/7/01 (et donc cela correspond peut être à l'analyse pour le passage au trinordiol):

glycémie à jeun: 0,93 g/l norme: 0,75 à 1,1
5,16 mmol/l norme: 4,2 à 6,1

Cholestérol total: 2,54 g/l norme: 1,7 à 2,6
6,56 mmol/l norme: 4,4 à 6,7
Triglycérides: 0,98 g/l norme: 0,4 à 1,6
1,11 mmol/l norme: 0,46 à 1,82

le 21/9/01 (cela correspond peut-être à une anlyse de contrôle pour voir les conséquences du trinordiol sur mon cholestérol mais je n'en suis pas sûre, ne me souvenant pas de la date de mon passage au trinordiol)

cholestérol total: 2,26g/l norme: 1,7 à 2,6
5,84 mmol/l norme: 4,4 à 6,7
Cholestérol HDL: 0,5 g/l norme: sup à 0,45
1,29 mmol/l norme: sup à 1,16
Cholestérol LDL: 1,29 g/l et 3,33 mmol:L soit sup ou égal à 2 facteurs de risque cardio
rapport cholestérol/ HDL: 2,6 norme: inf à 5,5
Apoliprotéine A1: 2,4 g/l norme: 1,1 à 2,2
Apoliprotéine B: 0,99 g/l norme : 0?45 à 1,35
Rapport APOB/ APOA1: 0,41: norme: inf à 1,2

Après la prescription du lutéran et progynova, mes analyses du 28/9/06 étaient:

cholestérol total: 1,93 g/l et 4,99 mmol/l norme: inf à 2 g/l
Cholestérol HDL: 0,48 g/l norme: sup à 0,45
Rapport cholestérol /HDL: 4 norme: inf à 5,5
Triglycérides: 0,5 g/l norme 0,4 à 1,6
Cholestérol LDL: 1,35 g/l
rapport LDL/ HDL: 2,81 norme : inf à 3,5

Pour me prescrire le lutéran et le progynova, on ne m'a donc jamais fait doser les oestrogènes et la progestérone. J'en déduis à votre question sur ces analyses que ma gynéco a fait une erreur...

Mon "passé" sous pilule puis sous lutéran est donc très long (14 ans environ...). Donc si ce sont ces médicaments qui ont pu me provoquer un dysfonctionnement hépatique, il serait possible que j'ai une sorte
d'empoisonnement depuis 14 ans??
Je n'ai aucun moyen de le savoir puisque la seule fois de ma vie où onm'a dosé les transaminases étaient en avril 98 (les SGOT étaient à 25 UI/L pour une norme inf à 31 et les SGPT étaient à 29 UI/L pour une norme inf à 40 ). Quant à la bilirubine, personne ne me l'avait jamais dosée jusqu'à ce jour.

Si cela était bien une hépatite médicamenteuse, cela se détecte-t-il par l'analyse pour sérologie hépatique dont vous me parlez et y-a-t-il un traitement et quelles peuvent être les conséquences pour le foie (cette question doit toutefois relever davantage du forum gastro-entérologie)?

J'ai en effet tout d'un coup peur d'avoir détruit mon foie...

J'ai (encore!) une question et qui va sans doute vous paraître très bête... le sodium qui m'a été mesuré dans mon analyse ne permet-il pas de juger de mon iode dans le sang? Comment s'appelle l'examen qui permet de mesurer l'iode?

Déolée pour toutes ces questions mais pour l'instant je nage encore complètement dans tous ces mécanismes médicaux...

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

uh c'est le gynéco qui a voulu régler un problème de cholestérol ????!!!!!!!!!!!!!!!!
On aura tout vu.

Depuis que vous avez commencé votre pilule donc à 15 ans, avez-vous fait régulièrement des arrêts de pilule pendant 1 ou 2 mois au moins tous les 20 mois ?
Car beaucoup de femmes ne respectant pas cela et prenant la pilule depuis si longtemps ont ensuite beaucoup de mal pour une grossesse.

Cela dit le Lutéran et le Progynova n'étant pas des contraceptifs, je ne comprend pas pourquoi le médecin vous les a prescrits surtout qu'à voir vos résultats il n'y a aucune analyse d'oestrogène et de progestérone ce qui aurait dû être contrôlé puisque ces deux traitements sont composés de ces deux hormones.

Le cholestérol élevé, peut être en rapport avec d'autres choses que la pilule.
Un gastro-entérologue aurait dû être consulté afin de savoir pourquoi et remédier à ce taux aussi élevé.
Mais le LDL et le HDL étant corrects il n'y a pas de risque majeur pour le coeur. Mais il faudrait tout de même faire diminuer ce taux de cholestérol.

Le problème hépatique me semble récent puisque les taux des triglycérides auparavant étaient corrects ainsi que la glycémie.

En ce qui concerne un éventuel traitement oui il y en a mais il faut d'abord savoir avec certitude quel est le problème hépatique.
Les conséquences peuvent être multiples sur le digestifs, sur d'autres organes et comme par exemple aussi sur les hormones T3. Mais bien trop nombreux pour lister.

Non le foie n'est pas détruit mais quelque peu perturber mais rien d'irrémédiable, sans quoi les symptômes seraient très importants ce qui ne semble pas être le cas.

Le sodium c'est le sel. L'iode c'est complétement différent.
Pour l'iode il y a l'iodurie analyse d'urine remboursée sécu et l'iodémie analyse de sang non remboursée sécu. Pourquoi ? Je l'ignore complètement.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de houba95
J'aime 0

Non, je n'ai jamais fait aucune interruption de pilule. Aucun médecin n'a eu la bonne idée de m'en parler... De toute façon, si après tout ça, je réussis à tomber enceinte, je me tournerais ensuite vers un tout autre moyen contraceptif, je ne prends que trop conscience des incidences néfastes de la pilule.

Pour ma gynéco, je crois que son argumentation avait été que ce taux de cholestérol élévé révélait une intolérance aux hormones synthétiques de ma pilule. Je ne vois pas en quoi les hormones du lutéran et progynova étaient plus naturelles mais je lui ai fait confiance... Surtout quand j'ai vu qu'avec le passage à ces hormones, mon taux de cholestérol avait bien diminué.A l'époque, j'avais fait des recherches sur le net pour voir si des gens prenaient le lutéran et le progynova à titre de moyen contraceptif (j'avais en effet été choquée en lisant la notice de voir que c'était donné aux femmes ménopausées) et il y en avaient un bon nombre.

Je vous dirais demain soir ce que m'aura dit l'endocrinologue pour ce 1er RDV. Croisons les doigts!
Et merci encore à vous pour votre aide si précieuse et réconfortante.

Portrait de houba95
J'aime 0

J'ai donc vu pour la première fois l'endocrinologue.

Elle a trouvé que si ma TSH était effondrée, mes T4 étaient dans la norme et mes T3 dépassaient mais pas de beaucoup et que, hormis l'amaigrissemnt de 5kg (10% de mon poids quand même!) et des palpitations, j'avais peu de signes.Elle m'a aussi palpé la thyroïde te l'a trouvée tout à fait normale.

Elle souhaite donc que je refasse TSH, t4, T3, transaminases et bilirubine au laboratoire de l'hôpital qui possède des méthodes plus précises. Si les résulats ne sont toujours pas bons, elle me fera faire une scintigraphie.

Voilà . mais elle n'a pas, pour l'instant, de diagnostic ou de causes de tout cela à m'exposer (même si elle a relévé que j'avais eu un épisode, en mai-juin 08, avec beaucoup d'applications de pommades corticoïdes pour une très grosse crise d'eczéma atopique). Elle m'a aussi parlé des thyroidites virales ou bactériennes.

Des gens de mon entourage me disent que c'est une méthode progressive et prudente qui paraît bonne plutôt que de se précipiter tout de suite sur un traitement médicamenteux. d'autres me disent que ce docteur pourrait quand même être plus réactive. Qu'en pensez-vous?

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Bouba95,

Effectivement le médecin est prudent mais vu que le problème ne date pas d'hier et que déjà plusieurs examens ont été fait et donc la situation bien déterminée, il me semble effectivement qu'un peu plus de réactivité serait la bien venue.

Maintenant attendons tout de même de voir ce que vont donner ces examens complémentaires et on verra ce qu'elle préconise ensuite.
Pour les examens à l'hôpital, assurez-vous d'avoir un exemplaire des résultats car si les examens sont fait dans le cadre de l'hôpital, ils resteront dans votre dossier, et on aura difficilement les résultats et surtout on n'aura pas les normes du labo.
Donc il sera difficile alors de voir si le médecin est dans la bonne direction ou pas.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de houba95
J'aime 0

Bonjour,

Voici donc les résultats de l'analyse de sang faite le 24/01/2009:

FT4 : 19,8 pmol/l norme: 11-25
FT3: 6,7 pmol/l norme 2,8-7
TSH 3°G: inf à 0,03 mU/l norme: 0,15 - 3,8

Bilirubine totale: inf à 20 umol/l norme: 0-20
Bilirubine conjuguée: inf à 5 umol/l norme: 0-5

TGO (AST) à 37°: 26 UI/L norme: 15-40
TGP (ALT) à 37°: 54 UI/l norme: 15-45

Que dois-je penser de ces résultats??

La TSH est toujours effondrée mais les T4 semblent avoir bien redescendu et les T3 sont maintenant dans la norme même s'ils sont toujours très élevés.
Quant à la bilirubine et aux enzymes, je ne sais pas ce que cela peut signifier non plus.

C'est d'autant plus difficile à interpréter que les normes de ce labo ne sont pas les mêmes que celles du précédent. D'ailleurs, est-ce normal? tout le monde ne dvrait-il pas travailler avec les mêmes normes?

Est-ce que ces résultats peuvent déjà orienter vers une maladie? Ou bien est-ce un simple dérèglement?

Je vais faxer ces résultats lundi à l'endocrino car, comme elle ne m'a pas rappelée, je ne suis pas certaine qu'elle les ait eus (on ne m'a pourtant donné qu'un exemplaire de ces résultats).

Pensez-vous que la scintigraphie soit toujours indiquée?

Merci pour votre aide.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

L'endo a dû recevoir les résultats puisqu'un double est toujours envoyé au médecin prescripteur.

Les hormones T4 sont plus que correctes mais les T3 sont encore effectivement assez élevées.

Les TGP étant toujours élevées cela peut expliquer que les T4 soient toujours autant converties par le foie, en T3.

La bilirubine est correcte.

Je pense que le dérèglement est survenu au départ par l'arrêt de la pilule. Ensuite il a fallu attendre que l'organisme se stabilse avec les nouvelles données et donc petit à petit la thyroïde à moins produit d'hormones mais comme il faut du temps pour élimner le surplus cela explique que certains symptômes aient été présents un bon moment.

Actuellement les T4 sont bien diminuées donc il y en a moins à pouvoir convertir cela permet donc de voir diminuer les T3 aussi.
Donc l'hyperthyroïdie est plutôt passagère due probablement à l'arrêt de la pilule.
Mais cela reste à contrôler encore quelques temps pour en être sûr.

Il faut bien évidemment faire malgré tout la scintigraphie mais je pense qu'une simple échographie, serait tout autant appropriée, car la scintigraphie demande une injection d'iode radioactif ce qui peut parfois "re-énerver" la thyroïde.
Mais si c'est une scintigraphie qui a été demandée autant la faire.

Les normes des labos sont différentes en fonction des appareils qu'ils utilisent et de leurs propres réglages. Donc même deux labos qui travaillents avec le même appareil n'auront pas pour autant les mêmes normes.
C'est vrai que ce serait mieux que les normes soient standardisées.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de houba95
J'aime 0

Merci beaucoup Christiane pour ta réponse.

Pour l'instant, aucune scintigraphie ne m'a été prescrite; l'endocrino attendait les résultats de cette anlyse pour voir ce qu'il en était.

J'avais déjà fait une echographie et elle était normale.

Si, quand je revois l'endocrino, elle ne me prescrit pas la scintigraphie, dois-je tout de même faire "le forcing" pour avoir cet examen?

Ce n'est pas que je veuille absolument passer cet examen mais je ne voudrai pas qu'on rate un diagnostic en ne le faisant pas.

J'aurais encore 2 questions à te poser:

-Si ce dérèglement est bien dû à l'arrêt de ma pilule, au bout de combien d e temps puis-je espérer avoir éliminé ce trop plein d'hormones contraceptives ? Car, j'avoue que je trouve ça hallucinant que le corps en ait encore trop après 7 mois d'arrêt!!
Le temps pour le corps d'éliminer les hormones de synthèse de la pilule serait donc aussi long??

-d'où peut venir cette augmentation des TGP et comment faire pour les réduire??

Merci encore et bonne journée à vous.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Non pas obligé de faire le forcing puisque la thyroïde revient à la normale.

L'échographie était normale donc la scintigraphie n'est pas nécessaire.
Si les hormones étaient restées élevées, la scintigraphie aurait permit de voir, comment la thyroïde travaillait, et quelles étaient les zones qui travaillaient trop.
Donc à savoir si n'était que quelques zones ou bien alors toute la thyroïde.
Cela aurait permit de savoir si il y avait nécessité ou pas de traitement.

Mais dans la mesure où les choses rentrent dans l'ordre naturellement, cela peut donc signifier que l'hyper était juste momentanée.
Cela dit attention toutefois aussi car nous sommes en hiver et il fait particulièrment froid en ce moment et les besoins en hormones sont plus importants en hiver justement pour lutter contre le froid.
Donc il est possible que cette diminution des hormones corresponde avec le froid.
D'où un contrôle sanguin au printemps sera à faire.

En ce qui concerne les TGP, un excès de poids, une pancréatite, traumatisme musculaire, maladie du foie (hépatite), parasite du sang, maladie cardiaque (infarctus myocarde),....etc sont autant de choses qui peuvent les faire augmenter.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de houba95
J'aime 0

Bonjour,

Mon endocrino m’a tout compte fait prescrit une scintigraphie.

Je n’ai pas les résultats sous les yeux pour reprendre la conclusion à la lettre mais en résumé cela dit que :

-le traceur (iode 123) est capté de façon homogène par les 2 lobes thyroïdiens
-il y a une asymétrie des 2 lobes (le droit est plus grand). Effectivement, l’échographie avait donné des tailles différentes mais cela n’avait pas paru choquer le médecin qui avait rédigé le compte-rendu puisqu’il ne l’avait pas du tout relevé
-il y a un doute sur un probable nodule légèrement hyperfixant sur la partie inférieure du lobe droit.

Je ne sais pas quoi en penser car peut-on déduire quelque chose de cet examen alors même que le médecin qui rédige le compte-rendu a lui-même un doute sur un probable nodule (ce sont ses propres expressions) ?
Est-il raisonnable de me donner un traitement si on n’est même pas sûr que j’ai un nodule ? D’ailleurs, même si ce nodule existe vraiment, nécessite-t-il un traitement ?
Enfin, existe-t-il un autre examen qui pourrait permettre d’avoir plus de certitudes ?

Merci par avance pour vos réponses….

Portrait de houba95
J'aime 0

Bonjour,

Personne n'aurait un éclaircissement à me communiquer?? Merci par avance!

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Tiens j'ai pas vu le message...... bizarre !!

En général un des lobes thyroïdiens est toujours plus grand que l'autre et c'est le droit. Donc effectivement rien d'anormal à cela.

Il faudrait cependant être sûr pour le nodule hyperfixiant car il peut être à l'origine d'un trop d'hormones.
Donc si il s'agit vraiment d'un nodule qui se forme, cela peut devenir ennuyeux. Si au contraire c'est un nodule qui s'efface, c'est bon.
Il faudra contrôler cela d'ici un an au moins, au plus tôt en fonction de l'évolution des symptômes. Mais au départ alors on contrôlera par une échographie, afin de voir si il y a bien un nodule ou pas. Car il faut éviter les scintigraphies car l'iode radioactif peut entrainer lorsqu'on a eu trop d'injecté, des hyperthyroïdies mais aussi même des maladies de Basedow.
Donc les scintigraphies c'est le moins possible, et contrôler d'abord par échographie et bilan sanguin.

En ce qui concerne le traitement, le problème c'est que les nodules dit toxiques, donc puisqu'il serait apparemment hyperfixiant, ne réagissent pas au traitement médicamenteux.

Les nodules toxiques sont appelés comme cela, car en fait il mettent la thyroïde au repos et ce sont eux qui produisent les hormones thyroïdiennes mais sans aucun contrôle possible. Rien ne peut les stopper sauf l'ablation du lobe qui les porte.

En revanche lorsque les nodules sont chauds, ils sont alors fixiant, eux ne réagissent pas non plus au traitement médicamenteux mais sont moins à risque que les toxiques.
Donc bien souvent en freinant la thyroïde, on arrive à les stopper.

Donc dans le cas ici d'un probable nodule hyperfixiant, il se peut que ce soit lui qui soit à l'origine de cette hyperthyroïdie. Le fait qu'il ne soit pas visiblement nettement et que le bilan thyroîdien s'améliore, permettent de supposer que ce nodule est entrain de disparaitre de lui-même.
Ce qui est une bonne chose.

Donc pour le moment contrôler simplement régulièrement le bilan sanguin et n'hésitez pas à demander un contrôle si les symptômes revenaient en force.
Car il peut y avoir des acalmies et puis des remontées brusques.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de houba95
J'aime 0

Bonjour Christiane et merci beaucoup pour votre réponse.

Entre temps, j'ai réussi à joindre mon endocrino qui, elle, me dit qu'elle a bien regardé mes clichés et qu'elle n'y voit pas de nodule!!!!

C'est à n'y rien comprendre: comment 2 médecins peuvent voir 2 choses diamétralement opposées?!

Elle me demande de refaire un bilan TSH, T4 en avril pour voir s'il y a une évolution. Comme je suis assez asymptomatique selon elle (principalement, la perte de 5 kg et le transit accéléré, symptôme qui se sont améliorés puisque j'ai repris 3 kg), c'est ce qu'elle me propose.

J'ai donc l'impression de stagner un peu dans le diagnostic de ce que j'ai....

Merci à nouveau en tout cas.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Ce n'est pas une question de médecins c'est une question d'examen et d'habitude de lire les examens.

La scintigraphie montre l'activité des zones.
L'échographie délimite les zones. Donc on peut voir différentes choses et aussi surtout de façon différentes.
L'échographie permet d'avoir des renseignements, la scintigraphie en donne d'autres.

Pour le bilan en avril il serait bien d'ajouter les T3L aussi puisque ce sont les hormones réelement actives.
Et vous pouvez par exemple avoir peu de T4 mais beaucoup de T3 ce qui change complètement le diagnostic.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Participez au sujet "Hyperthyroïdie: que pensez de ces résultats?"