Portrait de moon7

bonsoir !

j'ai 33 ans et l'on vient de me diagnostiquer une basedow, depuis 2 semaines je suis sous neo mercazol et propranolol 40 mg, cela pendant 2 mois .
je vois mon endocrinologue à la fin du mois.
mes questions sont les suivantes : .
mes palpitations se sont calmées mais je ressents une douleur au niveau du diaphragme quelques minutes aprés la prise de propranolol .( je prends en demi cachet 4 fois par jour).
De plus je voulais des précisions sur le médicament préscrit aprés l'ablation de la thyroide par chirurgie s'il vous plait.
Car aprés réflexion vu que je veux avoir un enfant dans l'année à venir, je ne peux pas me permettre un traitement de basedow long est dangereux pour une grossesse ainsi qu'une radiation de la thyroide.
et enfin puis je pratiquer du sport aujourd'hui ?

merci !!

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour

Avant de parler chirurgie, il faut tout de même attendre de voir comment vous allez réagir au traitement.

Pouvez-vous donner les résultats sanguins complets qui ont diagnostiqués la maladie de Basedow sans oublier les normes du labo ? Et précisez également qu'elle est votre dosage de Néo-mercazole ? Ou c'est tout les deux 40 mg ? C'est pas clair.

Si le Néo-mercazole est effectivement à 40 mg, ce n'est pas suffisant pour débuter le traitement qui normalement doit être à 60 mg.
De plus, il faut le premier mois faire une prise de sang de contrôle tous les 10 jours pour les globules blancs.

En ce qui concerne la douleur ressentie après la prise du béta-bloquant, je ne peux pas vous répondre.

En ce qui concerne, le traitement après chirurgie, c'est en général le Levothyrox qui contient de la T4 uniquement.
On prescrit généralement, 2 µg environ par poids de forme. Mais on peut aussi avoir d'autres traitements comme l'Euthyral qui lui contient en plus de la T4, de la T3 qui est l'hormone réellement active. Un autre traitement peut aussi être associé au Levothyrox : le Cynomel qui lui ne contient que de la T3.

Mais il faut surtout savoir que les médecins privillégient en premier le Levothyrox et pour avoir les autres traitements qui peuvent amener un confort de vie bien supérieur, c'est très difficile. Il faut alors soit insister fortement auprès de son médecin, ou alors trouver un médecin qui prescrive facilement le traitement, ou alors être vraiment dans la situation flagrante d'un besoin vital de prise de T3 directes.
Mais cela on pourra en rediscuter le moment venu.

Mais attention tout de même car mieux vaut privillégier la possibilité de conserver la thyroîde.
Car RIEN ne remplace les hormones naturelles que fournit la thyroïde.
Les traitements substitutifs sont des aides précieuses et vitales mais pas efficaces à 100 %, malheureusement.
Donc si vous avez la chance de voir que votre traitement fonctionne, ne vous lancez pas dans l'aventure chirurgie.

En ce qui concerne le sport, mieux vaut éviter actuellement car le Néo-mercazole freine la thyroïde et donc vous allez manquer d'hormones thyroïdiennes ce qui peut alors provoquer beaucoup de symptômes d'hypothyroïdie qui affabiliront votre organisme.

Il faudra d'ailleurs après les deux premiers mois de prise, voir pour associer au Néo-mercazole un traitement par Levothyrox afin de vous aider à avoir des hormones que la thyroïde va arrêter de produire à cause du traitement freinateur.

Dans quelles circonstances avez-vous découvert votre hyperthyroïdie ou maladie de Basedow ?
Je dis bien "ou" car une hyperthyroïdie n'est pas automatiquement une maladie de Basedow.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de moon7
J'aime 0

tout d'abord merci pour votre réponse rapide..

Je n'ai pas en ma possession les résutats de ma première prise de sang qui date d'environ un mois, c'est mon endocrino qui les a;
Mais voici le bilan de mon ophtalmo du CHU.
Oui car en fait depuis un certain temps j'avais trés mal aux yeux , cet été j'ai fait une pelade donc gros trou sur la tête, et je me trouvais peu attentive et concentrée, c'est donc suite à un accident bête de la route que j'ai décidé d'aller voir mon médecin traitant dés que je suis rentrée dans son bureau il m'a envoyé aux urgence ophtalmique et là tout c'est enchaîné, scanner, bilan ophtalmique, prise de sang...

voila les conclusion de mon ophtalmo:
l'examen que nous avons réalisé montre, une hyperthyroidie, TSH éffondrée ( 8.6 ui/l ref: inf à 1), T4 élevé, TRACK plus plus, anticorps et anti? fort ( environ 628 pour l'un et 620 pour l'autre de mémoire )
suspectons une maladie de Basedow.
le scanner ne montre pas d'hypertrophie musculaire, ni d'exophtalmis sévére.
nous vous la confions pour une prise encharge ( echo, scinti, traitement)...

Voila la lettre adressée à mon endocrino par mon ophtalmo du CHU.
j'ai fait une echo qui conclue hyperthyroidie ( basedow), parenchyme : hypoéchogène, hétérogène avec plages plus hypoéchogène, contours bosselés.
lobe D : 68 21 19.5 ( 14.5 ml)
lobe G: 54 21 18 ( 10.6 ml)
isthme 29 16 6 ( 1.5 ml)
volume total : 26.6 ml ( N : 6-20 )

hypervascularisation diffuse, vitesse systolique trés accélérées à 1.8 m/s
trachée et oesophages non comprimés pas d'adenopathie visible.

conclusion : goitre hypoéchogéne hétérogène hypervascularisé avec vitesse systolique trés accélérées. Aspect typique de la maladie de basedow évoluant probablement depuis quelques mois.

et donc suite à cela traitement

propranolol 40 mg : demi comprimé à 8h 12h 16h 20h
neomercazole 20 : 2 comprimé le matin
plus pillule contraceptive jasmine.

voilà je vous ais tout indiqué je crois, par contre une grossesse est elle envisageable avec le traitement long ???

merci de vos réponse

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Euh je ne comprend pas :

Quote:
TSH éffondrée ( 8.6 ui/l ref: inf à 1)

8,5 c'est quoi ? Le résultat de votre TSH ?
Si oui elle n'est nullement effondrée.

Les autres anticorps, il doit s'agir des anticorps antithyropéroxydase et antithyroglobuline qui eux se retrouvent généralement aussi bien dans la maladie d'Hashimoto que dans la maladie de Basedow.

Mais ce qui me chiffonne donc c'est ce chiffre au sujet de la TSH mais aussi vos symptômes. Car ce sont plus des symptômes d'hypothyroïdie que d'hyperthyroïdie.
Avez-vous d'autres symptômes : palpitations, bouffées de chaleur, perte de poids, diarrhées, appétit important, toujours soif, nervosité extrème, "hyperactivité",....ect ?

Donc ce serait bien d'avoir ces précisions et aussi donc tous les résultats. Et apparemment il n'y a pas eu l'analyse des hormones T3 ce qui pose problème.
Lors de votre prochain contrôle sanguin, demandez les.

Actuellement il ne faut absolument pas envisager de grossesse pendant toute la durée du traitement et même six mois après l'arrêt, afin d'être sure que le traitement soit bien complètement éliminé de l'organisme mais aussi afin d'être sure qu'il n'y a pas de rechute.

Au sujet des anticorps, seuls les anti TRAK sont à contrôler car les deux autres persisteront et fluctueront tout le temps.
En revanche les anti TRAK eux diminueront sous l'influence du traitement.

Je vous donne ici le résumé du fonctionnement du traitement :

Quote:
Traitement :
Il dure en général 18 mois maximum.
La maladie de Basedow est traitée par traitement freinateur, type Néo-mercazole, Basdène, PTU, qui permet d'une part de faire diminuer le nombre d'hormones T3 et T4 et ainsi faire remonter la TSH, et d'autre part faire diminuer les antirécepteurs de la TSH qu'il faut surveiller tout au long du traitement.

Au bout de quelques temps de traitement freinateur seul, et lorsque l'hypothyroïdie est observée, on ajoute un traitement de T4 (Levothyrox) pour tenter de rééquilibrer et stabiliser les taux thyroïdiens et ainsi retrouver l'euthyroïdie.
On vérifier régulièrement le taux des antirécepteurs de la TSH, car ce sont eux qui doivent être éliminés.
Donc ne vérifier que les taux thyroïdiens est loin d'être suffisant. On diminue progressivement le traitement freinateur tout en conservant le substitutif. C'est le bilan sanguin pratiqué régulièrement qui permettra de réajuster les deux traitements.
Lorsque les anticorps sont bas à nouveau et depuis un bon moment, on peut alors penser à vraiment diminuer le traitement freinateur mais très progressivement tout en maintenant le traitement substitutif qui sera lui aussi diminuer progressivement. Ensuite on pourra alors arrêter les traitements complètement.

Lorsqu'il y a rechute, on retente un traitement de 18 mois au besoin. Mais si cela ne donne pas des résultats satisfaisants, il faut souvent en arriver à l'opération. Opération qui pourra être faite avec l'utilisation du Lugol qui aide à préparer la thyroïde.

C'est un anti-coagulant qui permet d'empêcher des saignements importants pendant l'opération. La thyroïde étant très vascularisée surtout en hyperthyroïdie.
Et pas de sang pendant l'opération cela permet au chirurgien de mieux voir ce qu'il fait.
Le Lugol peut rendre la thyroïde un peu dur et provoquer quelques douleurs.

Remarque 1 : Une surveillance oculaire est nécessaire car la maladie de Basedow déclenche fréquemment des exophtalmies. Car pour 65 % des malades et même sans signe oculaire distinct, il existe une infiltration lymphocytaire de la musculature extrinsèque de l'oeil.

Remarque 2 : Le traitement permet la diminution des anticorps mais pas de façon directe. C'est en mettant la thyroïde au repos, que les anticorps "pensent" qu'il n'y a plus rien à attaquer et donc ils diminuent et disparaissent.
Le traitement, donc, en aucun cas, n'a d'action sur les anticorps de façon directe.
Seuls les immunosuppresseurs ont cette possibilité mais alors en "tuant" TOUT le système immunitaire; car ces traitements ne font pas la différence entre les anticorps et les auto-anticorps.

Remarque 3 : Il est nécessaire de faire un contrôle des globules blancs tous les 10 jours pendant le premier mois de traitement au minimum, histoire de vérifier que le traitement ne les fait pas chuter, ce qui est un risque souvent présent.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Nyny
J'aime 0

Bonjour Moon,

J'ai été atteinte de la maladie de Basedow durant 9 mois. Un jour un gloidre de 4cm sur 4 est apparu sur le coté gauche de ma thyroide sans raison aucune. A partir de là je me sentais soit très fatiguée soit une vraie pile électrique et je mangais bcp sans vraiment prendre de poids. J'ai effectué touts les examens possibles (échographie, cytoponction, sintygraphie, TSH, T3, T4, anti-récepteurs de la TSH) bref tout était normal et on m'a conseillé d'attendre l'évolution avant de faire quoi que ce soit car j'étais jeune et enlever un thyroide à mon age était délicat (j'ai 22 ans). 6 mois plus tard évolution il y a eu: mon gloitre grossissait en appuyant sur mes fonctions laryngées mais aussi j'avais des plapitations et j'étais très fatiguée. Mon Endocrinologue m'a conseillé d'aller voir un chirurgien pour envisager uneThyroidectomie. En attendant comme ma TSH était presque inexistante j'ai du prendre du Néo-Mercazole 10mg/jour le matin, et du Propanolol (Avlocardyl) 10mg 2x/jour. Le Chirurgien que j'ai consulté m'a donc vivement conseillé l'ablation de la thyroide en m'avancant des arguments tels que: la grossesse, la grosseur du gloitre et le TSH qui n'est jamais stable.
J'ai donc décidé de me faire opérer. Mon opération a eu lieu le 4 novembre. Elle a duré 2 heures et vraiment au réveil je n'ai rien senti. Ce n'est pas une opération qui vous fait souffrir, je suis restée hospitalisée 3 jours. La cicatrice est belle et je ne souffre pas grace aux médicaments prescrits. Je me sents juste fatiguée à certains moments de la journée comme des gros coups de barre. Biensur j'aurai un traitement à vie qui est le Levothyrox (le dosage se fera en fonction de taux de ma TSH).
Je conseille vivement la Thyroidectomie car ce n'est pas une opération qui fait souffrir mais surtout ca évite beaucoup d'autres problèmes par la suite.
Si je n'ai pas étais assez claire dans mes explications vous pouvez toujours me demander j'y répondrai via le forum.

A bientot et courage.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Si les anticorps antirécepteurs de la TSH étaient normaux il n'y a pas de maladie de Basedow.

Et on n'opère pas sur de tels critères.
Le chirurgien qui a fait cela, a un peu abusé.

Combien de temps avez-vous prit le traitement ?

Pouvez-vous donner tous les résultats sanguins ? n'oubliez pas de préciser les normes du labo.

Donnez également les compte-rendus des autres examens.

Y a un truc de pas normal dans ce qui a été fait, et je trouve absurde que l'on vous ait opéré pour les raisons invoquées, qui ne sont absolument indicatrices d'opération.

J'ai supprimé le nom du médecin qui était en cause ainsi que le service, mais cela dit en sachant d'où cela est venu, cela ne m'étonne pas du tout.

De plus je vous déconseille fortement de ne doser votre traitement qu'en fonction de la TSH, sans quoi vous ne serez jamais bien car vous ne pourrez jamais trouver le bon dosage avec seulement l'analyse de la TSH.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Participez au sujet "hyperthyroidie maladie de basedow"