Portrait de romain thierry

Bonjour, j'ai de l'hypersalivation, cela a commencé la nuit et maintenant cela se passe la journée et je dois toutes les 30 secondes déglutir. Problème d'hypersalivation ou de mauvais fonctionnement de la déglutition ?J'ai été opéré à 3 reprises de la langue pour un problème d'angiome (malformation vasculaire) y-a-t-il un lien ? Avez-vous un avis ? Merci

Portrait de choupette85560
J'aime 0

depuis un an et demi, je souffre d'hypersalivation, je recherche des traitements mon médecin n'ayant apparement pas l'intention de le faire

Portrait de Passage4
J'aime 0

Bonjour,

J'ai eu aussi ce problème de salivation excessive.
Je pensais que ça venait du stress. J'ai donc essayé de prendre des médicaments, pour réduire le stress. Mais ça a empiré le problème. (les médicaments détruisent les bonnes bactéries de l'intestin).

Et un jour, je suis tombée sur des infos sur le candida albican.
(Je rends grâce à Dieu, qui m'a guidée vers ces informations. Parce que maintenant, j'ai compris la cause de mes symptômes. Et je peux le soigner).

Le Candida Albican est un champignon microscopique, qu'on a tous dans l'intestin, en petite quantité. Mais une alimentation déséquilibrée (trop riche en gluten, sucre, aliments transformés...), ou le stress, peuvent entrainer une prolifération de ce champignon. (Mais les facteurs peuvent varier, selon chaque personne). Et la prise d'antibiotiques peut aussi détruire les bonnes bactéries de l'intestin, qui assurent l'équilibre.

Ce déséquilibre crée alors des soucis de santé, différents selon chaque personne : de la fatigue chronique, des désordres intestinaux, des douleurs articulaires, des allergies alimentaires, de la déprime, de l'anxiété, ou des mycoses. (dans mon cas, il s'agissait d'une mycose sur la langue, invisible à l'œil nu).

Je ne sais pas, si c'est la même chose pour les personnes ici.
Mais pour ceux qui en souffrent de manière chronique, sans raison apparente. Ou avec des phases de va et vient. Je pense que c'est peut être la même chose. Parce dans ce cas, on s'en rend pas compte en général. Mais pour être sûr, il vaut mieux faire le test du Candida Albican en Laboratoire.

Dans mon cas, je suis donc les différents conseils préconisés, pour lutter contre le Candida albican. Et je commence à en voir les premiers effets.

Pour les infections poussées de candida albican :
Il est conseillé en premier, de changer son alimentation : On doit supprimer le gluten, le lactose, le sucre... (ce qui nourrit le candida albican). Et on doit prendre en même temps, des antifongiques pendant 2/3 mois. (Les antifongiques naturels sont conseillés, parceque que les chimiques seraient nuisibles pour le foie). Et ensuite, on doit prendre des probiotiques, pour rééquilibrer sa flore intestinale.

Attention: les antifongiques détruisent le Candida Albican, mais aussi les bonnes bactéries de l'intestin. Si on en prend sans prendre après des probiotiques, le Candida revient, et peut devenir résistant. C'est pourquoi il faut prendre des probiotiques après les antifongiques : ce sont des bonnes bactéries qui rééquilibrent notre flore intestinale. Mais je ne sais pas combien de mois/années, on doit prendre des probiotiques. Je vais donc consulter un naturopathe, pour ça.

Et pour les infections légères à Candida albican, d'autres conseillent de juste changer son alimentation (sans gluten, sans lactose, sans sucre), et de prendre des probiotiques. Un naturopathe peut donner des conseils adaptés, sur le protocole à suivre, au cas par cas.

Voila, si ça peut aussi vous aider.
Courage à vous.

Portrait de Passage4
J'aime 0

Bonjour,

Je voulais ajouter, que pour une suspicion de candidose, c'est important de consulter un naturopathe, ou un médecin qui soigne la candidose. (Ils proposent des téléconsultations, en cette période). Ils peuvent faire un diagnostic de candidose sûr, avant de conseiller sur le bon protocole à suivre, adapté à la santé de chacun. C'était tout.

Bien cordialement.

Participez au sujet "Hypersalivation"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.