Portrait de Invité

Bonjour,

J'ai accouché de jumeaux (fille-garçon) à 29 + 5 SA. Un dépistage néonatal a été fait sur les 2 enfants à 4 jours de vie et a révélé chez le petit garçon un taux très élevé de 17OTH (175nmol). Un deuxième prélèvement a été effectué à 3 semaines avec un taux de 116 nmol. Comme mon petit garçon ne présente pas de signes cliniques évidents (hyponatrémie normale, organes génitaux externes normaux) un troisième prélèvement a été programmé pour dans une semaine. Je voulais donc savoir si le taux élevé des premiers examens pouvait être dû à la grande prématurité de mon fils et si tout pouvait rentrer dans la normale. Dans le cas contraire, et étant donné que pour l'instant mon fils ne reçoit aucun traitement pour corriger cette "anomalie", je voulais savoir s'il n'y a pas de risque de séquelles.

Merci d'avance pour votre réponse

Portrait de anonymous
J'aime 0

Vous devriez sans doute attendre la consultation et la réponse du troisième dosage avant de vous faire du souci. Normalement ça devrait aller s'il n'y a pas de signes extérieurs. Mais je ne suis pas médecin, bon courage.

Portrait de claudine
J'aime 0

Bonjour,

Comme Nicolas, je pense que vous ne devez pas vous inquiéter avant le 3è résultat.
La prématurité donne des taux de 17 OHprogestérone plus élevés que chez un bébé né à terme.
Amicalement
Claudine

Participez au sujet "hyperplasie congénitale des surrénales"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.

Articles à lire concernant "hyperplasie congénitale des surrénales"

  • ... dont on ne connaît pas la cause, qui peut atteindre les ganglions, les poumons, les os et les articulations.           ... pulmonaires montrent une augmentation du volume des ganglions situés autour des bronches et de la trachée artère (conduit ...
  • ... de chat, se caractérisant par la présence d'adénopathies (ganglions anormaux) et survenant relativement rapidement, sans douleur et sans ... La maladie des griffes du chat frappe un ou plusieurs ganglions superficiels, n'importe lesquels. On constate une suppuration après ...
  • ... désigne la résection (on retire chirurgicalement) des ganglions lymphatiques et/ ou des vaisseaux lymphatiques. ... interventions, quand il est nécessaire de supprimer les ganglions concernés par une pathologie (le plus souvent le processus ... Lymphadénectomie lymphadenectomy. Ganglions lymphatiques (ablation chirurgicale) Vaisseaux lymphatiques ...
  • ... Une adéopathie est une inflammation chronique des ganglions lymphatiques qui sont le point de rencontre des vaisseaux ... J'aime 0 Favoris 1 Les ganglions lymphatiques et la rate étant, entre autres, parmi les éléments ...
  • ... (partie du système nerveux constituée par les nerfs et les ganglions, et dont le rôle essentiel est la transmission des informations ...