Portrait de eli1968

Bonjour,
j'ai un taux d'aldosterone 10 fois superieur a la normale mais pas d'hta ni d'oedèmes.
L'irm n'a pas révélé d'adenome ni d'hyperplasie
Par contre j'ai pris du poids du à la rétention d'eau
Qui peut me renseigner ?

Portrait de isidore.duparc
J'aime 0

Les valeurs de référence, mais il nécessaire de consulter les normes du laboratoire qui effectue le dosage, à condition que le patient en soit sous un régimes normosodée c'est-à-dire que le patient doit être à jeun
sont les suivantes pour un patient coucher : 10-125 picrogrammes par millilitre
pour un patient debout après deux heures 70-300 picrogrammes par millilitre
les précautions doivent être faites de la façon suivante : les prélèvements doivent être faits sans avoir mangé préalablement à huit heures sur un tube qui est placé immédiatement à plus de degrés centigrades ensuite il faut une centrifugation a froid puis le plasma conservé à -20°.
L'exclusion pendant 15 jours des diurétiques des oestrogènes des bêtabloquants de l'aldostérone des hypnotiques des spironolactones peuvent interférer deux mois après l'arrêt.
Il faut une normalisation de la kaliémie.
Le régime contenant environ 6 g de chlorure de sodium par jour pendant deux semaines avec un bilan négatif qui élève le taux plasmatique.
Chez la femme l'examen lors de la première phase du cycle (la progestérone à une action antialdostérone). Remarque une augmentation c'est-à-dire un hyperaldostéronisme primitif en cas de syndrome de Conn: l'activité de la rénine plasmatique est basse administration de furosémide et d'ACTH n'augmente pas le taux d'aldostérone
on constate une diminution de l'hyperaldostéronisme c'est-à-dire l'hypoaldostéronisme en cas d'insuffisance corticosurrénale c'est-à-dire maladie d'Addison panhypopituitarisme, hyperplasie surrénale avec déficit en oxydase, intoxication la réglisse (pseudo hypoaldostéronisme)

Participez au sujet "hyperaldosteronisme"