Portrait de Pit

Bonjour !

Dépendante comme beaucoup du Lévo (pour empêcher un nodule d'évoluer), pestant contre cette contrainte, je cherche une alternative (utopie, peut-être).

Je cherche des témoignages de "thyroïdiens" ayant utilisé de l'huile essentielle de marjolaine en application locale ou par voie interne (elle aurait un effet régulateur).

Idem pour le silicium organique, controversé par les uns, encensé par les autres (le G5 en particulier).

Et si vous avez expérimenté avec succès d'autres approches, je suis aussi intéressée (ce qui ne signifie pas : prête à essayer la poudre de perlimpinpin :-)...).

Merci !

Pit

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour Pit,

Oui effectivemnt j'ai mon idée mais tu l'a déjà dite dans ta première phrase : utopie.

Il existe des possibilités pour améliorer le fonctionnement de la thyroïde ou l'empècher de s'aggraver.

Eviter tout ce qui est choux, arachides, soja, médicaments modifiant la phsyiologie thyroïdiennes (anti-histaminiques, anti-acide gastrique,.....)
Le niveau de T3 diminue avec :
- certains polluants comme les dioxines (aliments contaminés par des fumées d'incinérateurs) ;
- l'insuffisance, comme l'excès, d'iode ;
- les régimes basses-calories ;
- les régimes hyperprotéinés ;
- les régimes végétariens et surtout végétaliens ;
- l'excès de thé vert ;
- l'obésité ;
- le manque de sommeil.

Comment freiner la baisse après 40 ans et même avant ?
Alimentation :
- Consommer régulièrement crustacés et fruits de mer, manger des fruits (le fructose accélère la conversion de T4 en T3.
Compléments alimentaires sous avis médical :
- Le zinc (5 à 15 mg/j), le sélénium (50 à 200 mcg/j) et la tyrosine (500 mg à 1 g/j) favorisent la sécrétion de T3.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Pit
J'aime 0

Bonsoir, Christiane !

Ta réponse ne me surprend pas, dans la mesure où j'ai perçu, dans tes réponses à d'autres posts, ton aversion pour tout ce qui flirte avec, ou relève carrément de la charlatanerie.

Dis, tu m'as encore fourni une info de taille : les repas hyperprotéinés ont une incidence sur le fonctionnement de la thyroïde !

Depuis des années, je ne fais pas de pause -repas à midi : j'ai normalement 1/2 heure pour manger et comme je ne prenais qu'1/4 d'heure, j'ai préféré prendre un Gerlinéa, "boisson-repas" hyperprotéinée, et surtout vite avalée ! Par contre, je prends un bon petit-déjeuner et je mange normalement le soir : crois-tu que l'usage répété de ces Gerlinéa ait pu dérégler ma thyroïde ?

Je vais regarder de travers ces substituts !

Merci pour les conseils diététiques...

A bientôt !

Pit

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Eh oui probable que cela soit le cas.

Je fais surtout une aversion pour tout ce qui est sensé remplacer la nourriture. Tous ce qui est complément alimentaire, c'est ma grosse colère qui monte lorsque j'en entend parler. grrrrrrrrr !!! là je mords !!! hihihihhi

Une alimentation, riche, équilibrée et bien mieux et plus sure qu'un ajout d'un complètment dont on n'est même pas sûr que le corps en ait besoin. Trop de vitamines tue certaines vitamines. Trop d'un élémnent soit le corps le rejette de suite, soit il va se transformer et provoquer une intoxication voire un empoissenement. Ect ect ect,...........

Ceci dit je n'ai rien contre l'huile essentielle.
D'ailleurs dilué avec de l'eau dans un flacon pour vaporisation dans l'air, cela donnera un très bon parfum d'intérieur sans risque pour la santé.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Pit
J'aime 0

B

Portrait de Pit
J'aime 0

Bonjour, Christiane !

Selon une formule en vogue, je suis à l'ouest, ce matin. Nuit blanche (dc hier soir d'un de mes compagnons à 4 et 2 pattes). Ou bien c'est la thyroïde (mais j'essaie de ne pas lui faire porter le chapeau pour tout ...).

J'avance avec le drapeau blanc parce-que je sens que je vais poser une question idiote : finalement, quand on a un ou plusieurs nodules, cela signifie que la thyroïde rame : o.k. On lui donne du Lévo pour la mettre au repos: o.k. Mais alors....., sur le plan alimentaire, il faut booster la production de T3, ou la freiner ?

Casse-tête pour moi (il ne lui en faut pas beaucoup, en ce moment, pour saturer ! ), mais ta réponse (merci, merci, merci, :-)...) me paraîtra limpide, comme d'habitude.

Bonne journée !

Pit

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Rentres le drapeau blanc pas besoin. hihihihh

Il faut booster la production de T4 pour en avoir plus qui pourront être converties en T3 qui est l'hormone réellement active.

Les T4 sont les réserves pour fabriquer les T3, mais aussi les T1 et T2 qui permettent de fixer l'iode dans la thyroïde. Une partie des T3 est aussi convertie pour la même action. Mais bon on va pas s'étaler.

Le Levothyrox aide la thyroïde. Il permet à ce qu'il y ait dans l'organisme la quantité de T4 nécessaire pour fabriquer les autres.
L'orgnisme suivant ses besoins transforme au fur et à mesure de ses besoins.

C'est pourquoi il faut toujours veiller à ce qu'il y ait assez de T4 mais ce n'est pas suffisant. Car si il existe une mauvaise conversion pour raison X, -hépatique par exemple puisque le plus gros de la conversion T4 en T3 se fait au niveau du foie et en plus petite quantité au niveau des intestins- on peut se retrovuer avec beaucoup de T4 et pas de T3, ce qui a le facheux résultat de donner des symptômes d'hyperthyroïdie mais aussi surtout des symptômes d'hypothyroïdie.

Ceci dit la thyroîde fabrique aussi mais en très petite quantité de la T3 directement.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Pit
J'aime 0

Bonsoir, Christiane, bonsoir , les visiteurs éventuels !

"A l'ouest et 2 de tension", voilà sûrement pourquoi il n'y a pas que ma thyroïde qui rame, mon unique neurone aussi :O) !

Puisque ma thyroïde doit se reposer (la veinarde ! ) pour ne pas "énerver" le nodule, est-ce que j'ai intérêt à favoriser la production de T4 ou de T3 (sais plus) par le biais d'une nourriture ciblée ?

Si le Lévo est censé leurrer l'hypophyse en lui faisant croire que c'est la thyroïde qui produit comme une grande ses hormones, est-ce que je ne dois pas privilégier les aliments qui laissent la thyroïde en sommeil ?

Doux Zézu ! je ne suis pas sûre d'être très claire...

Bref, booster or not booster : voilà mon dilemne. Fais gaffe, Christiane, le dilemne, c'est contagieux ! :-)

Bon w.e !

Pit

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

hihhihihi non pas de danger, mon cerveau ne réagit qu'à certaines choses et dès qu'il voit "dilemme" ou "polémique" il se couche automatiquement. ^^ (mdr)

Tu peux booster la thyroïde car ce qui lui fait fabriquer des nodules c'est pas de travailler mais c'est de le faire dans le vide ou en se forçant.
C'est comme si tu essayais de faire rouler ta voiture encore 500 m alors qu'il n'y a plus une goutte d'essence. C'est impossible.

Donc si tu boost ta thyroïde en lui donnant son carburant préféré : l'iode, elle se fatiguera pas à bosser. CQFD !!!!

Bon we !!!

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Pit
J'aime 0

Bueno ! le ridicule ne tue pas, paraît-il : je vais pouvoir le vérifier, en osant poser une uuuuuultime question (si ! si ! ) sur "la diététique du papillon".

Si tu ne me massacres pas dans ta réponse, je te trouverai bien indulgente ! ;-)

Je me lance........... : puisque je donne du Lévo à la thyroïde afin que ma T.S.H fasse du rase-mottes, pourquoi lui donner d'autres grains à moudre par le biais de certains aliments ? Est-ce que ça ne va pas faire remonter la T.S.H ? Si je la nourris trop bien, la thyroïde va se réveiller, telle la princesse au bois dormant, non ? Et le nodule itou !

Hou-hou , ça va ?
Tu ne craques pas ?
Dur, dur, la pédagogie, avec une élève comme moi : sniff !

Tu mérites de passer un très, très bon dimanche ! :o)

Pit

Portrait de Pit
J'aime 0

Et je partais sans te dire que j'ai visité ton blog : je n'ai pas encore tout lu, mais il est riche en info : "congratulations, Miss ! " (avec l'accent d'Oxford :-)... ).

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Quote:
Je me lance........... : puisque je donne du Lévo à la thyroïde afin que ma T.S.H fasse du rase-mottes, pourquoi lui donner d'autres grains à moudre par le biais de certains aliments ? Est-ce que ça ne va pas faire remonter la T.S.H ? Si je la nourris trop bien, la thyroïde va se réveiller, telle la princesse au bois dormant, non ? Et le nodule itou !

Ta TSh ne remontera pas.

Si ta thyroïde fonctionne correctement qu'elle soit aidée ou pas par le Levothyrox et même boostée par l"alimentation, la TSH elle sera stable.
La TSH fluctue en fonction des besoins en hormones thyroïdiennes.
Donc si la thyroïde fabrique la quantité voulue d'hormone, la TSH elle sera correcte.

La chose qui peut faire bouger la TSH ce sera :
- un coup de fatigue,
- par manque de carburant,
- l'hypophyse qui fait des siennes,
- un traitement qui modifie la physiologie thyroïdenne,...... enfin toutes les raisons par lesquelles la thyroïde est malade.

Et si la thyroïde se réveille, elle fabriquera plus d'hormones et dans ce cas, elle ne grimpe pas mais elle descend. Et si c'est le cas, on diminue alors le Levothyrox.

Rappel de base :
Hyperthyroïdie : la thyroïde fabrique trop d'hormone.
Donc T3 et T4 en hausse
La TSH elle descend puisque l'hypophyse n'envoie aucun signal à la thyroïde.

Hypothyroïdie : la thyroïde ne fabrique pas asez d'hormones.
Donc T3 et T4 en baisse.
La TSH elle grimpe puisque l'hypophyse lui envoie des signaux pour qu'elle bosse.

Et non toujours pas de massacre en vue !!! hihihihihi
suis indulgente et patiente, car je sais que ce n'est pas facilement compréhensible. Il m'a fallu un bon moment aussi avant d'assimiler les bases et les comprendre vraiment.
Maintenant je bute encore sur des sujets importants tels que les anticorps. J'en discutais hier par mp avec l'administratrice d'un forum sur la thyroïde. Les anticorps sont encore plus complexes mais la chose qui rassure c'est que même les spécialistes en la matière font beaucoup de spéculations sur leur rôle. Beaucoup de suppositions faites puis écartées car un élément ne colle pas. Enfin bref très complexe.

Bonne journée. ^^
PS : merci pour le blog. C'est gentil. Dès que je peux j'alimente. Donc régulièrement il y a du nouveau.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de CERISE29
J'aime 0

Bonjour
A 54 ans, je souffre d'hypothyroïdie depuis près de 10 ans. Mon traitement initial était du Lévothyrox 50, j'en suis maintenant à un dosage de 100. Je ressens toujours des problèmes de frilosité surtout au niveau des jambes et j'ai une tendance à la dépression ,avec prise de poids malgré une nourriture saine (20 kilos pris sur une période de 14, 15 ans ). Je voudrais savoir s'il est vrai que pour la THS (TSH ?), l'idéal est de frôler les 1. J'espère être suffisamment "claire" mais je n'ai pas l'habitude des forums. Merci pour votre compréhension.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

bonjour,

Tu es très claire, rassures-toi. ^^

Oui la TSH doit être proche de 1 et plus bas que plus haut.

Si tu continue de ressentir des symptômes d'hypothyroïdie il faudrait demander à ton médecin de contrôler également les T3 et les T4.
Peut-être qu'il n'y a pas un bon équilibre ou qu'il y a un problème au niveau des hormones et dans ce cas, il faudrait savoir leur taux afin de rectifier le dosage correctement voir on y ajoutant la prise de T3.

Es-tu sous traitement pour ménopause ?
Car ils peuvent être interactifs avec le Levothyrox.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de CERISE29
J'aime 0

Merci pour ta réponse. Je ne suis aucun traitement pour la ménopause. J'ai vu une endocrino. qui m'a dit que seule l'analyse de TSH était importante dans mon cas. Le résultat était de 2,80 avec un dosage de Lévothyrox de 75. Je sais qu'il y a bien pire mais ce qui m'ennuie c'est que mon médecin généraliste, pourtant au courant de mon hypothyroïdie, maintient un traitement de Deroxat 20mg et Victan 2mg qui m'aident à dormir. Je me rends compte que l'anti-dépresseur est logiquement incompatible avec la prise d'hormones thyroïdiennes. En fait, j'ai l'impression de me retrouver dans une sorte d'impasse et je ne sais plus trop quoi dire à mon médecin : j'ai l'impression qu'il faudrait peut-être augmenter le dosage hormonal et supprimer l'anti-dépresseur. Est- ce la solution raisonnable ? Je dois te dire que je suis sous anti-dépresseurs depuis 7 ans. Que penses-tu de tout cela? Merci pour ta réponse, elle ne pourra que me réconforter.

Portrait de Pit
J'aime 0

Eureka ! Christiane, le brouillard se désépaissit !

Merci pour ta disponibilité et ta patience ;-)...

A une prochaine fois ["Dis, Christiane, comment ça marche, ça ?" :o)], Cerise et d'autres ont besoin de toi....

Bonne semaine !

Pit

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Merci Pit, ^^

Bonjour Cerise.

Le mieux est de changer de médecin si le tien reste buté dans son idée.

Ta TSH est bien trop haute et donc normal que tu sois encore très mal.
La norme maximale de la TSH est fixée à 2,5 depuis septembre 2004, officiellement et internationalement.

Petite précision pour que tu puisses aller mieux aussi au cas où tu ne le saurais pas : le Levothyrox doit être prit à jeun 20 à 30 minutes avant le petit déjeuner et éviter tout autre traitement avant au moins 2 heures.

Ton médecin a-t-il fait analyser les anticorps antithyroïdiens ?
Si pas il faudrait les faire afin de vérifier si tu n'as pas une maladie d'Hashimoto. Car vu qu'il y a 10 ans que tu es déjà malade, il se peut que ce ne soit pas une simple hypothyroïdie.

Si il s'avère qu'il s'agit d'une Hashimoto cela ne change pas le traitement mais cela diffère par le fait que la thyroïde sera détruite petit à petit et dans ce cas le traitement doit être revu régulièrement à la hausse.
Hashimoto étant une maladie auto-immune c'est bien de le savoir, car en cas de d'épidémie quelle qu'elle soit, il faut prendre des précautions, car le système immunitaire étant fragilisé, on est plus apte à attraper tout ce qui traîne et en plus les traitements doivent être alors plus "forts" et le rétablissement est beaucoup plus long.

As-tu fait un échographie ?

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Pit
J'aime 0

Bonsoir, Christiane !
Bonsoir, tout le monde !

Me sentant une âme de cobaye, et toujours aussi fâchée avec le Lévothyrox, je me suis mise au silicium organique, sans préjugés et sans attentes particulières, juste "pour voir". Après tout, on m'a prescrit ce Lévo "pour voir" aussi (comment réagit le nodule, etc... mais je le paie au prix fort en matière d'effets secondaires, alors...).

Tout en continuant le Lévo, application de gel de silicium organique sur la thyroïde et le nodule, plus absorption de la formule liquide : et là, grôôôôsse surprise !

Le gel a complètement fait disparaître la sensation permanente d'oppression au niveau de la thyroïde, dès les 1ères applications. Rien à voir avec une sensation de fraîcheur, plutôt un effet décongestionnant...

Forte de ce 1er résultat, je vais persévérer, sans me prendre la tête avec le vieux débat sur l'auto-suggestion. Qui sait ?

Les futurs contrôles (écho, bilan hormonal) m'orienteront sur l'impact réel ou pas de cette approche. Avec, en perspective, le voeu [insensé, dira notre coach Christiane :-)], de pouvoir me passer du Lévo...

Et pour ne pas déplaire à mon papillon, je ne le nourris plus avec un substitut de repas à midi : il finira par reconnaître ma bonne volonté et acceptera peut-être de "remballer" son nodule. Qui sait (bis) ?

Je communiquerai objectivement le résultat de ma petite expérience...

Bonne soirée !

Pit

Portrait de Pit
J'aime 0

Bonjour, Christiane !
Bonjour, tout le monde !

Hier ap.midi, j'ai vu un cardio qui, devant mon état (coeur en sur-régime depuis 4 mois, plus d'autres anomalies qu'il va explorer) et surpris que je n'aie jamais vu d'endocrino, a téléphoné devant moi à une consoeur endocrino, dont l'avis a été radical : "la prescription de Lévo dans ce cas (nodule froid, isolé, sur euthyroïdie) est très discutée ; il faut qu'elle arrête".......

Après des mois de doutes sur le bien-fondé de cette prescription (doutes mais aussi effets secondaires qui auraient fini par me mettre en danger ! ), j'entame le sevrage demain.

Je vais aller voir cette endocrino, pour la suite de la surveillance de ce nodule (puisque la menace qu'il dégénère reste entière). Le plus urgent est fait : je n'ai plus à prendre des hormones qui, à défaut de me faire du bien, m'ont bien déréglée.

Que le Lévo soit nécessaire, voire vital, dans certains cas, c'est évident.
Mais........ dans certains cas, pas dans tous !

Persuadée de ça, je suis carrément soulagée de pouvoir en faire l'économie !

J'ai officiellement le droit de l'arrêter (je ne l'aurais pas fait de façon "sauvage").

Ouf ! et re-ouf !

Bonne journée !

Pit

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Je ne me souviens plus et j'arrive pas à retrouver tes résultat sanguins ?

Et combien prends-tu de Levothyrox ?

On verra si en arrêtant le Levothyrox ton coeur va aller mieux.

En tout cas il est certain que le Levothyrox n'est pas toujours nécessaire. Mais dans ton cas, il peut être intéressant pour le nodule, mais il est mauvais pour ton coeur apparemment. Donc il faut vraiment voir le pour et le contre et essayer de trouver ce qui convient le mieux.

Comme on dit entre deux maux il faut savoir choisir le moindre. ^^

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Pit
J'aime 0

Bonsoir, Christiane !

Avec du Lévo 75 prescrit d'emblée (sans progression) j'avais une T.S.H à 0,12 (N: 0,25 à 5).
Le généraliste a baissé à 50 : T.S.H à 0,33.
Il a opté pour du 50 et du 25 en alternance : mêmes troubles du rythme, mêmes bouffées de chaleur, mêmes suées, même souffle court.

J'ai des antécédents côté maternel de cardiopathie sévère (ma mère en est morte)...

Je ne sais pas si j'en ai hérité (les examens prévus vont faire la part des choses), mais le Lévo a mis mon coeur en sur-régime chronique (en ce moment, il cogne +++, jusque dans la gorge) : vivement que ça s'arrête, avant que je ne puisse plus venir t'embêter avec mes questions, pour cause d'infarctus ! :-). Il y aurait un problème de valve...

L'endocrino "nouvelle génération" semble-t-il (en matière de stratégies thérapeutiques devant un nodule isolé et froid) dit qu'on prescrivait dans ce cas le Lévo à des patients jeunes (or, j'ai 55 ans), et pour une durée maxi de 6 mois, et qu'au-delà de ce délai, si le nodule n'avait pas réagi, il fallait arrêter (alors que le généraliste m'avait affirmé que je devrais le prendre à vie !).

Elle dit que cette approche est de + en + controversée ("c'est très discuté") et me demande d'arrêter : je passe à 25 pendant 5 js, puis on fait le point, jusqu'à l'arrêt définitif.

C'est la raison pour laquelle je cherchais une alternative : je sentais qu'à ce rythme, je n'allais pas tenir longtemps !

J'ai une échographie cardiaque dans qques jours, nouvelle T.S.H en mai, etc...

On va se contenter sûrement de surveiller ce nodule et de le proposer au bistouri s'il atteint les 3 cm requis.

Vivement le retour à la "normale" : j'espère que mon papillon saura fonctionner à nouveau correctement, tout comme mon palpitant .

Je te raconterai la suite du feuilleton...

Bonne nuit !

Pit

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Quote:
L'endocrino "nouvelle génération" semble-t-il (en matière de stratégies thérapeutiques devant un nodule isolé et froid) dit qu'on prescrivait dans ce cas le Lévo à des patients jeunes (or, j'ai 55 ans), et pour une durée maxi de 6 mois, et qu'au-delà de ce délai, si le nodule n'avait pas réagi, il fallait arrêter (alors que le généraliste m'avait affirmé que je devrais le prendre à vie !).

Il y a plusieurs écoles et c'est pourquoi bien souvent il est difficile de savoir à qui faire confiance.

Et il n'est pas question de jeune ou de vieux pour faire ce "test".
En général dans ce cas, si le nodule n'a pas diminué arrêter le Levothyrox risque de le laisser évoluer, grossir et même devenir malin. Le Levothyrox permet d'éviter cela. Le fait que le nodule diminue c'est un plus qui est très bien quand il existe mais il est loin d'être automatique.

Point de vue cardiaque effectivement, je comprend que si tu avais un problème ou des risques vu les antécédents familiaux, le Levothyrox n'a pas été très bon.
Mais on ne pouvait guère le savoir et le principal à ce moment-là était la thyroïde.

Quote:
On va se contenter sûrement de surveiller ce nodule et de le proposer au bistouri s'il atteint les 3 cm requis.

On peut éviter aussi la chirugie en le ponctionnant. Cela va le faire diminuer.

Quote:
Vivement le retour à la "normale" : j'espère que mon papillon saura fonctionner à nouveau correctement, tout comme mon palpitant .

J'espère me tromper mais vu le nodule et l'arrêt du traitement, je ne crois pas que tu en aie terminer avec lui.

J'attend de tes nouvelles. ^ ^

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Pit
J'aime 0

Bonsoir, Christiane !

Il est vrai que l'arrêt du Lévo ressemble à un pari sur l'avenir, mais il se fait à la demande d'une spécialiste qui a, comme tous ses confrères (soeurs), du recul par rapport aux bénéfices et aux risques des différentes approches. Il doit y avoir des statistiques à ce sujet, d'où la remise en question d'une façon de procéder d'une époque.

Rien ne dit que le Lévo peut empêcher un processus de cancérisation... s'il doit se faire.

Ponctionner le nodule me paraît difficile, dans la mesure où le chirurgien n'est pas arrivé à faire la cytoponction.

Ce qui m'encourage, c'est que j'ai enfin déniché des témoignages d'euthyroïdiens porteurs d'un nodule froid isolé, auxquels on a conseillé l'arrêt du Lévo (associé à une surveillance du nodule, bien sûr), et qui, des années après, ne s'en portent pas plus mal.

La thyroïde et ses avatars sont loin d'avoir livré tous leurs secrets, même aux professionnels, alors, ils tâtonnent et nous avec...

Je continue à prospecter du côté d'autres expériences.

R.V dans le futur ! ;-)

Bonne soirée !

Pit

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Quote:
Rien ne dit que le Lévo peut empêcher un processus de cancérisation... s'il doit se faire

Le Levothyrox n'est pas là pour empècher qu'il devienne cancéreux. Le Levothyrox est là pour donner en priorité les hormones thyroïdiennes qui manquent.
Si (?), il agit en plus sur le nodule, qu'il lui permet de diminuer, voire de disparaître, ou qu'il l'empèche simplement de continuer de grossir, c'est un plus.
Donner un traitement uniquement pour faire diminuer un nodule n'est pas raisonnable.
Et même si le nodule diminue cela n'empèche pas effectivement qu'il devienne malgré tout cancéreux.

Quote:
Ponctionner le nodule me paraît difficile, dans la mesure où le chirurgien n'est pas arrivé à faire la cytoponction.

La ponction est faite et l'analyse cytopatoligue est faite = cytoponction.
Ce qui veut dire que c'est un nodule dur et dans ce cas il doit être opéré.

Quote:
Ce qui m'encourage, c'est que j'ai enfin déniché des témoignages d'euthyroïdiens porteurs d'un nodule froid isolé, auxquels on a conseillé l'arrêt du Lévo (associé à une surveillance du nodule, bien sûr), et qui, des années après, ne s'en portent pas plus mal.

Mon premier nodule a été découvert en 1983, froid isolé et je n'ai jamais été traitée avant 2004 et là c'était nécessaire.

Il y a plein de gens qui ont des nodules à la thyroïde et qui ne le savent même pas. Bien souvent on découvre les nodules tout à fait par hazard.

Bonnes recherches !!!

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Pit
J'aime 0

Bonsoir, Christiane !

"Donner un traitement uniquement pour faire diminuer un nodule n'est pas raisonnable" : c'est exactement la dérive dont j'ai fait les frais...

Tu as bien résumé ! ;-)

Bon W.E !

Pit

Participez au sujet "Huiles essentielles, G5 et thyroïde"