Portrait de Mabelbou

C'est sur les conseils de ma coiffeuse que je me suis rendu, un jour, pour la première fois de ma vie chez une dermatologue. Ne sachant pas trop où aller, j'ai choisi le côté pratique. A côté de mon bureau, un centre médical pluridisciplinaire : médecine générale, dentaire, gynéco... et dermato (c'est cette dernière qui m'intéressait). J'ai eu un RV assez rapidement, dans la semaine même où j'ai appelé. J'étais malgré tout un peu stressé de cet examen qu'on allait me faire. Cette histoire remonte à 10/12 ans environ.
Je suis accueilli dans cette sorte de dispensaire par une secrétaire , qui, suivant mes déclarations, rempli un dossier médical. Puis attente dans la salle d'attente.
La secrétaire m'appelle quelques minutes plus tard. Sachant que je venais en ces lieux pour la première fois, elle me fait entrer dans une cabine et me demande, si je veux bien et sans aucune obligation, de me mettre en slip. Chez le médecin, la pudeur n'étant pas de mise, je me devêts, sans comprendre pourquoi (je ne suis là que pour un problème de cheveux). Je reste comme ça, en slip dans la cabine, une bonne demi-heure. En plus, je suis claustrophobe : cette attente fut, pour moi, un vrai supplice.
Le médecin m'ouvre la porte qui donne sur son cabinet ; la secrétaire était là aussi, sans doute pour mettre à jour le dossier patient. Le dermatologue était une femme, et elle me fait assoire devant son bureau, lit mon dossier et la raison de ma venue.
- Bien, passons aux choses sérieuses, dit-elle.
Elle me fait allonger sur le lit de consultation et passe mes cheveux sous une lampe bleue.
- Vous n'avez rien, Monsieur, me dit-elle, seulement des squames. Ca passera, et elle retourne à son bureau. Je descends de la table et la suis.
- Non, monsieur, je n'ai pas fini, ne soyez pas si pressé ! je vais vous examiner un peu plus soigneusement ! Rallongez-vous !
Et la voilà qui inspecte ma peau, cm² par cm². Elle a paru justifier ses propos :
- Vous savez, ce que vous avez sur les cheveux, vous pouvez aussi l'avoir ailleurs, autour des plis, près des poils... On ne sait jamais ! "
Et elle m'ausculte de partout. Ses mains se promenaient sur mon corps comme en terrain conquis. J'ai trouvé que ce médecin était consciencieux !
- Je vous retire le slip, Monsieur, vous permettez ? Ou bien retirez-le vous-même, si vous voulez ! D'ailleurs, ce n'est pas bien de porter des sous-vêtements en couleurs. Si vous voulez m'écouter, ne portez que du blanc et du coton, pas ces matières nouvelles qui irritent. "
J'ai ôté mon slip et elle a examiné mes parties génitales sous toutes les coutures : bourses, testicules, pénis et leur système pileux. La peau à l'intérieur des cuisses était remplie de champignon.
- Tenez, regardez vous-même, me lança t-elle "
Effectivement, ma peau à cet endroit était boursouflée. Je me suis senti bien, pendant que la doctoresse examinait mes parties bien que ce médecin avait envion 15 à 20 ans de plus que moi, mais enfin... l'expérience !
Bilan de la visite : furonculite, desquamations de la peau, et autres grains de beauté à surveiller.
Je suis reparti avec un traitement pour 3 mois et je devais revenir la voir ensuite, elle personnellement et non un autre praticien (il y avait 4 dermatos dans cette structure, chacun recevant un certain jour de la semaine).
C'est ce que j'ai fait un peu plus de trois mois plus tard.
Cette fois ci, j'avais mis un slip blanc et je me suis dévêtu dans la cabine. Mais quand je suis entré dans le cabinet du dermato, elle m'a dit que ce n'était pas la peine de me déhabiller cette fois, puisque qu'elle m'avait déjà examiner.
J'ai voulu alors me rhabiller, mais elle m'a dit de rester comme ça. J'ai eu droit aux mêmes examens que la première fois, avec également une palpation des bourses.

Portrait de nikita48
J'aime 0

Quel est le but de ton message ?

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Oui d'autant qu'il existe un autre message qui raconte une histoire similaire mais avec un autre praticien.

Donc j'attend la réponse et en fonction je supprimerais ces messages qui n'ont pas lieu d'être sur les forums, car il me semble qu'ils relèvent plus du fantasme que d'autre chose.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Participez au sujet "Histoire de cheveux"