Portrait de User238

Bonjour,
Après avoir passé un scanner, j'ai découvet une hernie discale au niveau de L5S1 et un picement au niveau de L4L5. Au début, j'avais des douleurs au niveau de ma jambe droite mais plus maintenant après traitement. Je fais des séances de réeducation. Je sens parfois des foumillements au niveau de ma jambe droite mais tout le temps au niveau du gros orteil. Ces derniers temps ces fourmilements commencent à discparaître. Je sens une gêne en marchant sur le talent droit. Aucune gêne en marchant les les pointes des pieds. Est ce un bon signe? est ec le début de la guérison? Je me dis que si la situation s'aggrave, j'opterai pour l'intervention mais un professeur m'a informé que même si l'hernie me fait trés mal, il est déconseillé de procéder à l'intervention. Je voudrai savoir pourquoi et je voudrai partager l'expérience de chacun.
Je voudrai aussi savoir quel type de traitement faut t-il prendre et quel type d'exercice faut -t-il faire.
Merci pour votre collaboration.

Portrait de abdoul.asmain
J'aime 0

C'est assez classique comme maladie. Il est exact d'après ce que je sais, qu'il ne faut pas se presser pour opérer car avec beaucoup de temps cela revient normale même si l'on garde à la longue une sensation d'hypoesthésie c'est-à-dire que l'on ne sent pas bien la peau quand on va palpe.

Portrait de F.CHASSIGNOUX
J'aime 0

Bonsoir,
Je suis tombé d'une hauteur de 4 m il y a 2 ans et me suis fracturé la deuxieme vertebre lombaire et me suis fait opérer d'une hernie discale L5 S1.J'ai repris mon travail il y a 7 mois et me suis rendu compte que j'uriné jusqu'a 16 fois par jour que ma cheville continuais à me faire mal picotement sous le pied ,plus aucune force des orteils sensation de bracelet.J'ai egalement des troubles de l'erection.Je pensez que tous ces symptomes étaient du au fait que mon employeur à eu du mal à me reclasser mais depuis 7 mois date de la reprise de mon activité j'ai repris une vie quasi normal et ne souffre d'aucun trouble psychologique.Je souhaiterais que l'on puisse me renseigner à ce sujet.

Participez au sujet "Hernie discale L5S1"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.

Articles à lire concernant "Hernie discale L5S1"

  • La papavérine est un médicament qui est dérivé de l'opium (voir opioide) et qui possède des propriétés permettant de combattre les spasmes (antispasmodiques).

    La papavérine est une molécule (médicament) vasodilatatrice autrement dit dont les capacités permettent de dilater, d'agrandir le calibre des vaisseaux et ceci en relâchant les fibres musculaires lisses qui entrent dans la composition des vaisseaux sanguins et des organes creux comme les bronches ou les intestins. Ceci survient essentiellement quand ces organes sont contractés. (voir l'anatomie d'une artère)

    La papavérine est indiquée pour traiter les déficiences intellectuelles d'origine vasculaire concernant essentiellement le sujet âgé. La papavérine est également employée dans certaines affections otorhinolaryngologique (concernant l'oreille) et ophtalmologiques (concernant l’œil).
    En neurologie, après la survenue d'un accident vasculaire cérébral de type ischémique, c'est-à-dire se caractérisant par une diminution de l'apport sanguin au niveau du cerveau, la papavérine est indiquée également.
    En cas d'artériopathie aboutissant à un apport insuffisant de sang des membres inférieurs, en cas de spasmes de l'appareil digestif (vésicule biliaire) ou de l'appareil urinaire, ce médicament est conseillée.
    En dehors des indications précédemment cités, la papavérine peut éventuellement être administrée en injections à l'intérieur du pénis, plus précisément dans le corps caverneux, lentement, pour tenter de traiter l'impuissance. Il est nécessaire de savoir que le traitement à long terme concernant l'injection de papavérine à l'intérieur du corps caverneux est susceptible d'aboutir à une arythmie (troubles du rythme) cardiaque surtout si l'administration est trop rapide. Ce type de traitement peut également entraîner l'apparition de lésions locales comme une fibrose c'est-à-dire une perte d'élasticité du tissu composant le pénis, voire un priapisme c'est-à-dire une érection prolongée.