Portrait de paul67

Bonjour à toutes et à tous j'aurai d'avis ou encore mieux de retour de cas similaires.

Je dois porter des lunettes de vue depuis l'âge de 4ans car je suis astigmate et hypermétrope. En 2008 j'ai eu un accident de la circulation: un poids lourd m'a heurté en plein sur le côté alors que j'étais à l'arrêt et lui roulait entre 50kmh et 70kmh lors de l'impact. Pendant cet accident j'ai perdu connaissance quelques instants (je ne pourrai pas chiffrer le temps d'absence, peut être 1 à 2 minutes). Quand je me suis réveillé j'avais mal à la hanche et je suis sorti du véhicule par mes propres moyens. J'ai réussi à traversé la route puis je me suis allongé le temps que les secours arrivent. Les pompiers m'ont pris en charge et m'ont amener à l'hôpital le plus proche. Là-bas ils m'ont injecté de la morphine pour calmer la douleur à la hanche et je me suis endormi juste avant de rentrer dans une sorte de scanner ou IRM d'après mes souvenirs. Le lendemain matin j'ai vu un médecin qui s'est présenté comme un chirurgien orthopédique il me semble et m'a diagnostiqué une fracture du cotyle. Je reste donc à l'hôpital le temps de la guérison et ensuite je rentre chez moi au bout de 45 jours afin de continuer l'alitement ainsi que la rééducation etc....
Je reprends le travail environ 1 an après mais je n'ai pu continuer car je ne supportais pas la station debout (agent de sécurité). Je reste au chômage pendant 2 ans environ et en 2012 je trouve une place de taxi ambulancier après avoir eu mon diplôme. Au bout de quelques jours je dois passer la visite médicale et j'ai du faire un test où j'ai du regarder le médecin dans les yeux et lui dire le nombre de doigts qu'il avait de chaque côté. A ma gauche je n'ai pas vu le nombre de doigts qu'il avait et j'ai du tourner la tête brièvement afin de compter ses doigts. Ravi de l'avoir grugé, je me suis quand même dis sur le chemin du retour qu'il y avait un souci et que je n'aurai jamais du être apte. Pensant que cela était en rapport avec mes problèmes de vues je ne m'inquiète alors pas plus. Et puis il arrive une frayeur en voiture, et plusieurs presque-accidents et même une fois une dame que j'ai heurté avec le rétro gauche du taxi en démarrant. La fois de trop et j'ai arrêté ce job. Ma situation personnelle n'allait également pas vraiment dans la région; je décide d'aller faire le point et retourner chez mes parents. Je me remets un peu en question et je décide de reprendre mon activité première à savoir, agent de sécurité. J'ai donc fais pas mal de vélo pour reprendre une meilleure forme musculaire au niveau des jambes au cas où... J'ai trouvé un poste adapté (station assise) mais à 70km de chez moi. Et puis revenant dans la région j'avais pris rdv chez mon ophtalmo. Au mois de mai 2016 j'y vais et elle me fait passer un champ visuel car le risque de glaucome est élevé dans ma famille. Résultat: HLH côté gauche (le côté dont j'ai été heurté....). Evidemment IRM direct et là surprise, traumatisme. J'ai passé pas mal d'examen car ça pourrai aussi venir d'un AVC mais finalement cela vient bien d'un choc. J'ai donc demandé mon dossier médical à l'hôpital où j'ai étais admis aux urgences et aucun IRM ou scanner du cerveau ! Je pensais que j'en avais passé mais qu'il y avait rien....
Aujourd'hui je ne sais pas quoi faire pour relier mon HLH à l'accident alors que je suis quasi certain maintenant que cela peut être que ça qui m'a provoqué cet handicap. Je ne trouve pas du tout normal également que je n'ai passé aucun examens du cerveau à mon arrivée aux urgences alors que d'après mes souvenirs j'ai dis aux pompiers, au personnel médical des urgences et au chirurgien que j'avais perdu connaissance....
Je sais aussi qu'aujourd'hui je suis normalement interdit de conduite (ce que je comprends tout à fait, surtout côté gauche) mais je continue à travailler tout les jours car je n'ai pas le choix financièrement bien sûr. Je suis en poste de 12h décalé, c'est donc 6h/18h ou 18h/6h ce qui m'oblige à faire un trajet de nuit et deux l'hiver. A cause de ma vue médiocre de nuit je peux vous garantir que je suis dangereux pour moi-même et encore pire pour autrui surtout de nuit. Je me cogne assez régulièrement pendant mes rondes: des tables que je ne vois pas, des murs, des chaises etc.... j'ai des flashs pendant que je conduis pensant que c'est un véhicule qui arrive en face de moi côté gauche (notamment sur les rocades). Quand le cardiologue m'a dit que c'était plus handicapant que d'avoir un seul oeil, je ne le croyais pas mais je pense qu'il a raison en effet. Je ne sais pas trop quoi faire, je stress à l'idée de perdre mon travail, mon permis sans parler que le glaucome peut arriver (ça je préfère pas y penser).
Tout les conseils seront bons, les encouragements aussi même si j'ai vraiment très peu d'espoir.... j'ai 29ans aujourd'hui, célibataire, sans enfants, je ne suis vraiment pas un bon parti....
Merci à toutes et à tous pour votre aide même minime.

Participez au sujet "Hémyanopsie latérale homonyme détectée bien tard"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.