Portrait de jenjean

Plutot dynamique, un matin de mars 2006 tout à basculer. Depuis c'est l'enfer et personnes ne trouvent de solutions.

Je cherche partout une solution ou un indice à mes problèmes de santé qui me ronge. J'ai une douleur à la gorge, des douleurs musculaire dans les bras, un acouphnène aigu, et des douleurs testiculaires et à l'epydimie intenses.

Pour moi tout est lié, au levé je vais très bien, aucune douleurs, puis 2 heures après tout ce "remet" en route jusqu'à l'endormissement. Il suffit que je fasse une sieste la journée pour que je "récupère" un peu, mais tout revient toujours en meme temps.

J'ai bien sur consulté une mon généraliste, qui m'a aiguillé vers un spécialiste en urologie qui m'a lui meme aiguillé vers un professeur en CHU.

Coté ORL, j'ai également consulté un spécialiste qui constate un larynx très rouge, des amygdales fibreuses grisatres, mais rien de particulier dans le fond.

Pour les examens c'est aussi le néant, malgrès un scanner cranien, des UCBU, des prises de sang à repetitions, un spermogramme, 2 échographies testiculaires,1 echographie gorge et thyroide, des inflitrations à l'epydidime, des cure d'antibiotiques à foison....... Rien.

Je suis sous temgesic, un puissant calmant qui me casse complètement et me soulage, mais c'est pas gagner du tout, la douleur est toujours très présente.

J'ai eu mon RV au centre anti douleurs, il penche dorénavant sur des séqeulles liés aux oreillons, ou une infection qui est présente mais indécelable, ou une pollution diverses.

Aucun pronostic pour le futur, si ce n'est une surveillance accrue, vu que cela s'empire.

J'ai deja eu les oreillons étant petit et j'ai également été vacciné mais apparement je l'aurais peut etre contracté l'année dernière.

Plus aucune trace depuis du virus, meme mon traitant est dubitatif car il n'avait pas diagnostiqué ça. J'ai une prise de sang à refaire, un UCBU, une echographie abdominale, un rendez à Necker Paris debut novembre.

Si c'est vraiment des séquelles des oreillons, je ne me vois pas vivre comme ça pendant des années, c'est pénible au point de ne rien pouvoir faire, à part rester cloitrer tellement la douleur est forte. Je suis préoccupé, j'essaye de prendre la vie du bon coté, vivement qu'ils trouvent une solution.

Pensez vous que les oreillons peuvent laisser de tels séquelles? mon acouphène bilatérrale est absent le matin, puis progressif dans la journée.

Parfois je me reveille 1H30 après l'endormissement et c'est totalement disparu également. Mais cela revient dans tout les cas et cela me semble proportionnel au temps de repos.

Les acouphènes peuvent t'ils etre une sorte de reaction quand une autre partie du corps va mal?

Je me pose énorméent de questions, si vous avez des réponses précises ou des pistes, je suis preneur!

Merci encore

Portrait de medecin.vulgaris
J'aime 0

Les symptômes que vous décrivez c'est-à-dire ce syndrome est peut-être celui de la fatigue chronique qui fait suite à une infection, voire des affections répétition à cause d'une défaillance du système immunitaire lui-même secondaire à une dysrégulation c'est-à-dire un mauvais fonctionnement du système neurovégétatif. Bien entendu les nécessaires de procéder un examen est un interrogatoire beaucoup plus soigneux pour pouvoir se faire une idée plus précise.

Équipe médicale Vulgaris.

Participez au sujet "Help Au secrours varoum! Venez lire, vous connaissez peut etre?"