Portrait de LENA18

Ma famille en général a un problème d'alcoolémie cependant, ceux qui m'inquietent le plus sont mes parents. Ma maman essaye de faire des efforts mais la moindre contrariété la fait rechuter, à ce jour elle est traitée pour depression, ne travaille plus depuis qq mois et bien sur prend des medicaments. Mon père ne semble pas admettre son problème d'alcoolisme chronique. je me suis documentée sur la polynévrite alcoolique, les symptômes de cette maladie me rappelle certains comportements de ma mère... Je suis desemparée! je suis fille unique et j'ai de plus en plus peur que mes parents aient des pb de santé importants. Que pouvez vous me conseiller? j'ai déjà essayé de discuter, de menacer,d'écouter.... je n'ai plus de recours.
Merci.

Portrait de isidore.duparc
J'aime 0

Tout d'abord, j'aimerais vous féliciter pour votre courage d'aborder ce sujet sur un forum. En effet, en tant qu'enfant de parents alcooliques ceci n'est pas facile. Il existe pas de recette pour faire arrêter les gens de boire (le plus souvent les comprimés qui dégoûtent de boire ne sont pas très efficaces en tout cas sur une longue période). généralement il s'agit de faire retrouver aux individus un équilibre psycho affectif convenable en remontant très loin dans leur enfance. En tout cas il est certain que la menace mais surtout pas la solution à adopter. En revanche, écoute, la compréhension et surtout la patience et la philosophie sont les mamelles de la réussite.
voyons ensemble comment il faut s'y prendre pour réussir à obtenir un petit résultat. Disons-le d'emblée, soyons francs, ce n'est pas facile du tout. En effet, selon l'état d'intoxication alcoolique, l'âge, la date du début de l'intoxication, le niveau intellectuel de l'individu, la relation psychoaffective que vous avez avec lui ou elle, selon de nombreux critères la thérapie n'est pas facile. C'est la raison pour laquelle je vous le répète, il est nécessaire d'avoir énormément de patience. Car cela peut durer très longtemps. Parfois, il ne faut pas se le cacher, il faut accepter les taux d'échecs sont très élevés.
vous allez avoir beaucoup de mal, en tant que parent, a aider ces personnes. normalement il existe des professionnels pour ceci. La difficulté est de faire consulter les personnes concernées par ces professionnels de la santé qui seront des psychologues, des psychothérapeutes, des médecins, des psychiatres et surtout des alcoologues (spécialiste dans l'addiction alcoolique). c'est la raison pour laquelle nous vous conseillons fortement tout d'abord d'en parler à un thérapeute de vive voix car toute seule vous allez être rapidement dépassés par les événements. D'autre part tout ce qui vient de la part d'un membre d'une famille, quand ceci est du domaine médical, passe relativement mal. Voici pour les conseils. Maintenant pour l'attitude à adopter, il faut prendre beaucoup de recul est resté neutre. Ceci, bien entendu est parti clairement difficile de votre situation de fille. Donc un conseil, fait appel, pragmatiquement, un spécialiste. Le plus souvent les médecins ne sont pas armés pour venir à bout de ce type de catastrophe. Il faut donc vous adresser à un alcoologue. Vous en trouverez un d'un centre hospitalo-universitaire près de chez vous. Vous pouvez également demander un conseil à une assistante sociale. Parfois la force publique est nécessaire malheureusement.

Participez au sujet "Help........"