Portrait de funzie

Bonjour,

Je suis nouvelle ici, et j'aimerais vous soumettre une question assez compliquée.
Je pense avoir un problème avec l'iode.
Le syntroide: (levothyrox) me donne des problèmes urinaires.
Eltroxin: problèmes cardiaques (battement de coeur trop vite)
Thyroide ou Armour: des tremblements surtout du coté droit.
Thyrosense: tremblement.
Je dois dire que tous ces produits me donne des tremblements plus ou moins prononcés, c'est selon les doses d'hormones.
Existe-t-il autre chose qui pourrait m'aider.
Selon un pharmacien, il n'y aurait rien d'autres.
Merci de me répondre

Portrait de wynnie
J'aime 0

Bonjour
Pourquoi parle tu de probleme avec l'iode car dans les médicaments que tu cites il n'y a pas d'iode?
quels sont tes résultats sanguins thyrodiens et quels sont les doses de médicament que tu as pris?

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

ouh làlàlà !!

Pouvez-vous indiquer pendant combien de temps vous avez "testé" ces différents traitements ?

Car le traitement prend du temps à se mettre en place.
Le Synthroid comme tout ceux cités contiennent de la T4 qui a une 1/2 vie de 168 heures = une semaine.

Autrement dit lorsqu'on prend le traitement, voilà comment l'organisme reçoit les hormones :
Tous les 7 jours, on aura un pourcentage du traitement en plus dans l'organisme, mais cela signifie aussi donc qu'il faut 6 semaines pour en avoir la totalité du dosage.

On prend le traitement au quotidien mais il se comptabilise sur la semaine.

Autrement dit après 1 semaine, on a 50% du dosage dans l'organisme, puis la 2ème semaine 50% des 50 restants, donc 25 % en plus, et ainsi de suite.
Donc en clair :

fin de la 1e semaine : 50%
fin de la 2è semaine : 75%
fin de la 3è semaine : 87,5%
fin de la 4è semaine : 93,75%
fin de la 5è semaine : 96,87%
fin de la 6è semaine : 98,44%

Donc il est normal de ressentir certains troubles qui peuvent être différents en fontion du traitement, dans les 3 premières semaines, puisque ce sont les semaines où le pourcentage d'hormones apportées en plus, est le plus élevé.

De plus vous parlez d'autres traitements qui eux contiennent de la T3 et là dans ce cas, le problème est encore différent puisque la T3 est l'hormone réellement active qui de plus elle a une 1/2 vie de 24 heures. Donc une action bien plus rapide que la T4.

De plus donc, il ne faut surtout pas prendre un dosage d'un traitement et prendre le même dosage pour un autre traitement.
Si vous preniez 100 µg de Syntroïd, il ne faut surtout pas prendre 100 µg d'Armour thyroïd qui contient donc de la T3.
Et aussi, quand on passe d'un traitement comme le Syntroïd à un comme Armour, on incorpore l'Armour petit à petit.
Donc on diminue un peu le Synthroïd et on prend un petit dosage d'Armour.

Donc je pense qu'il y a plusieurs erreurs qui ont été commises ce qui vous amène à ce problème dit d'intolérance aux différents traitements. Mais en fait il n'en n'est rien.

De plus comme le dit Wynnie, il n'y a aucune raison de mettre l'iode en cause ici, puisque c'est traitement n'en contienne absolument pas.

Indiquez le traitement prit + la durée de la prise.
Ensuite indiquez le traitement suivant prit et de quelle façon vous l'avez prit en remplacement.
Indiquez aussi le dosage de ce nouveau traitement et le temps pendant lequel vous l'avez aussi testé.

Je suis sure que c'est là qu'on va trouver ce qui s'est passé et on pourra alors vous aider à vous tenir à un traitement.

De plus vous parlez d'Hashimoto, pouvez-vous indiquer le taux de vos anticorps ? N'oubliez pas les normes du labo.
Quoique comme vous parlez de Synthroïd cela veut dire que vous êtes au Quebec et que là je sais qu'il est souvent impossible d'avoir ses résultats.
Si vous les avez, indiquez également le résultat de la TSH, T3 et T4 ainsi que les normes du labo.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de funzie
J'aime 0

Bonjour,

Merci de me répondre si vite,
je vais essayer de vous expliquer mon cas.
Hashimoto:anticorps microsomal: 600 les normes 0-34
thyroglobuline 4000 les normes 0-115
selon le laboratoire c'est positif
Le syntroide a été pris pendant des années et respectée le temps de 6 semaines entre chaque changement de doses.
J'avais des problèmes urinaires, de l'urticaire au cuir chevelu.

J'ai pris de la thyroide 30mg à 45mg 1 an environ, je suis passée à 60 mg 2 jours et les tremblements ont débutés, je suis revenu à 45mg et les tremblements n'ont pas cessés.

Eltroxin .50 mg battement de coeur à 125 pris ce médicament 1 mois, qui contient de l'iode et du lactose.

Mes derniers résultats remontent à janvier 2008 avec la prise de thyroide (Armour) 30mg et 50mg de thyrosense( plantes qui contiennent entre autre de l'iode de potassium)
Tsh 38.87 les normes .27-4.2
T4 5.9 les normes 10.1-19
T3 3.4 les normes 2.8-7.1
En ce moment j'essais de diminuer le thyroide car plus j'augmente la dose plus je tremble.
J'en suis à 15 mg, je tremble moins, mais je manque d'énergie, et je sens mes muscles faiblir.
Si vous pouviez m'expliquer ce que je devrais essayer d'autres, ça m'aiderais à poser les bonnes questions au prochain rendez-vous de mon médecin.
Un grand merci

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Alors ma réponse va être longue.

Le problème c'est que ce n'est pas le traitement qui donne ces symptômes mais l'hypothyroïdie et surtout la maladie d'Hashimoto elle-même.

Hashimoto est une maladie auto-immune donc cela veut dire que le système immunitaire est déficient et donc il est fréquent que l'on devienne alors sujette à des allergies et autres troubles infectieux plus facilement que les autres ou qu'avant, puisque notre système immunitaire ne nous protège plus correctement.

D'ailleurs attention lors de vaccination, car le vaccin peut être très mal interprété par le système immunitaire et ne pas réagir dans le bon sens, et dans ce cas, la maladie risque de se développer.

De plus, il faut penser à se protéger lors des maladies virales habituelles grippe, gastro,... car on est fragilisée.
Et également attention aux traitements qui doivent être plus importants que d'habitude, car le système immunitaire ne faisant plus le même boulot ou le faisant mal, peut parfois se mettre à attaque le traitement prit, plutôt que l'accepter comme une aide.

Il faut aussi savoir que la convalescence d'une maladie virales par exemple, sera plus longue que chez les autres personnes.

Quote:
J'ai pris de la thyroide 30mg à 45mg 1 an environ, je suis passée à 60 mg 2 jours et les tremblements ont débutés, je suis revenu à 45mg et les tremblements n'ont pas cessés.

Là c'est un problème de surdosage sans aucun doute possible.

Quote:
Eltroxin .50 mg battement de coeur à 125 pris ce médicament 1 mois, qui contient de l'iode et du lactose.

L'iode est à éviter avec une maladie d'Hashimoto.
Cela dit il n'y a pas d'iode dans ce traitement d'après sa fiche médical pharmaceutique.

Quote:
Sel monosodique de la 0- (4-hydroxy-3,5- diiodophényl)
- 3,5-diiodo-L-tyrosine hydraté
Formule moléculaire et masse moléculaire : C15H10I4NNaO4•xH2O

Mais en revanche, il contient de la T3 ce qui a pu provoquer les palpitations cardiaques.

Quote:
Mes derniers résultats remontent à janvier 2008 avec la prise de thyroide (Armour) 30mg et 50mg de thyrosense( plantes qui contiennent entre autre de l'iode de potassium)
Tsh 38.87 les normes .27-4.2
T4 5.9 les normes 10.1-19
T3 3.4 les normes 2.8-7.1

Comme je l'ai dit plus haut, l'iode n'est pas à prendre avec une Hashimoto.

Quant au traitement d'Armour, il était bien insuffisant ce qui explique largement cette TSH aussi élevée et les hormones aussi basses.

Il ne faut pas arrêter votre traitement vous n'allez qu'aggraver la situation des symptômes, mais en plus vous risquez de faire développer le goitre et surtout faire apparaître ou grossir des nodules qui pourraient alors se mettre à dégénérer et devenir cancéreux.

Donc il faut ABSOLUMENT que vous preniez un traitement et vous y tenir.
Et surtout ne plus prendre un complément en iode qui ne fait en fait qu'aggraver la maladie.

Les symptômes qui peuvent apparaitre sont dûs tout simplement soit à un dosage insuffisant ou trop important ou encore à un traitement mal adapté à votre cas.

Je vous conseille vivement de refaire des examens TSH, T3, T4 et de reprendre un traitement et augmenter progressivement le dosage jusqu'à ce que vous vous sentiez bien ou du moins le mieux possible.

Mais surtout ne pas arrêter le traitement, car si ce que j'ai énuméré plus haut survient, vous devrez alors subir une thyroïdectomie, et là vous n'aurez vraiment plus le choix : le traitement sera OBLIGATOIRE et À VIE.

Il faut savoir que :

Quote:
Le Levothyrox est un traitement substitutif qui contient l'hormone T4.
Il permet de compléter ou/et de remplacer les hormones T4 que la thyroïde ne fabrique plus mais aussi donc il permet de mettre la thyroïde au repos.

On le prend au quotidien mais c'est sur la semaine que le dosage est comptabilisé puisqu'il a ce qu'on appelle une 1/2 vie.

Bien des personnes, après avoir prit un premier dosage, disent que pendant les 3 premières semaines elles se sont senties mieux et puis qu'ensuite les symptômes d'hypothyroïdie sont réapparus et parfois même plus intenses qu'avant la prise du traitement.
C'est normal et l'explication est simple.

Lorsque la thyroïde fabrique goitre et nodules c'est parce qu'elle s'épuise, à force de vouloir produire les hormones que lui demande l'hypophyse sous la stimulation de la TSH.
Le Levothyrox permettant d'avoir dans l'organisme les hormones que la thyroïde n'arrivait plus à produire, et pour lesquelles elle s'épuisait.
Le Levothyrox fait aussi redescendre la TSH.
La thyroïde alors se met au repos mais pas complètement, elle continue de produire des hormones mais en quantité moins importante, mais surtout elle ne s'épuise plus à le faire.
Cela permet alors au goitre et au nodule de pouvoir commencer à diminuer ou du moins dans les premiers temps de ne plus évoluer.

Donc avec la prise du tout premier dosage de Lévothyrox, la thyroïde se met au repos, et au tout début le traitement permet un apport supplémentaire d'hormones.
Cela se ressent très souvent pendant les 3 premières semaines et même assez fortement avec des symptômes tels que :

* insomnies
* maux de tête (intensité très variable)
* diarrhées ou selles plus molles
* nervosité
* quelques palpitations.

Ces symptômes qui sont tout à fait normaux, vont ensuite s'estomper.

Donc surtout ne pas prendre peur en se disant qu'on est passé en hyperthyroïdie car ce n'est pas le cas. C'est simplement l'apport supplémentaire d'hormones qui permet à l'organisme de se remettre en route.
Ensuite, ces symptômes font généralement place à la réapparition des symptômes d'hypothyroïdie qui peuvent même être dans certains cas, + importants qu'avant la prise du traitement. C'est encore normal !
C'est dû au fait que l'apport en hormones supplémentaires du Levothyrox est bien moins important, (voir le principe de la 1/2 vie), qui explique donc que dans les 3 premières semaines c'est 87,5 % du dosage qui est dans l'organisme et ensuite seulement 12,5 % sur 3 semaines. Donc l'apport supplémentaire là est vraiment minime et donc difficilement ressentit pour pas dire pas du tout.

Mais il y a aussi un autre fait qui est à prendre en compte, c'est que la thyroïde produit elle aussi alors dans le même temps, MOINS d'hormones puisque la TSH diminuant à cause de l'apport de Levothyrox, elle ne stimule plus autant la thyroïde. Donc cette dernière, ne produit plus la quantité d'hormones que le Levothyrox apportait en supplément, mais il se peut qu'elle produise même encore moins d'hormones.
Le Levothyrox ne fait plus alors que combler qu'une petite partie (ou en totalité) le manque d'hormones qui existait faute de production naturelle de la thyroïde.
D'ailleurs, il est courant de voir qu'avec le traitement, le taux des hormones à la prise de sang, est parfois encore plus bas qu'avant de commencer le traitement.
Et c'est donc parfaitement normal.

L'augmentation ensuite du dosage du Levothyrox permet petit à petit de réguler ces phénomènes, mais surtout de réguler le travail même de la thyroïde, afin qu'elle puisse travailler encore mais sans plus se fatiguer de trop.

REMARQUE : les médecins, bien souvent, disent que le traitement n'agit pas sur les nodules pour les faire diminuer, car pour eux si cela était le cas, on devrait voir une différence dans au moins les 3 premiers mois et au plus à 6 mois de traitement.
Vu l'action du Levothyrox et la mise au repos de la thyroïde comme je viens de l'expliquer, il est donc normal que ce que disent les médecins soit fortement remit en cause.

Plusieurs raisons que je récapitule :

1. il faut 6 semaines pour que le Levothyrox soit en totalité dans l'organisme
2. il apporte 87,5 % d'hormones supplémentaire que au bout de 3 semaines
3. la thyroïde se met au repos et ne produit plus alors la quantité d'hormones que le Levothyrox apportait en supplément
4. la thyroïde produit même moins d'hormones que le Levothyrox apporte, puisque elle est moins stimulée par la TSH que le Levothyrox fait diminuer
5. il faut alors augmenter le Levothyox ce qui implique qu'on recommence un cycle à partir du premier jour de l'augmentation du dosage du Levothyrox. Donc repart du point 1.
6. les augmentations peuvent être multiples puisqu'il est conseillé surtout de ne pas augmenter le dosage du Levothyrox de façon trop importante (voir raisons un peu plus bas)

Donc il y a tout un processus qui doit être répété pour arriver à un fonctionnement plus doux pour la thyroïde et ce processus prend du temps.
Alors si un nodule peut être influencé par le traitement thyroïdien, si il est petit on pourra peut-être vite voir un changement.
Si il est supérieur à 20 mm, cela devient déjà plus difficile pour obtenir un changement même léger et donc encore plus difficile pour un changement radical.
Aussi pour la diminution du goitre et des nodules, cela peut commencer à partir de 6 mois de traitement et mettre donc même jusqu'à un an avant de voir une modification.

Les augmentations du Levothyrox.

Il est conseillé de n'augmenter le Levothyrox que par paliers de 12,5 µg soit 1/2 comprimé de 25 µg.
Pourquoi ?

1. afin d'éviter que les symptômes ressentit dans les 3 premières semaines, ne soient trop forts et que la personne ne puisse pas le supporter
2. afin que le dosage du traitement puisse être trouvé au plus juste et doucement, afin de ne pas avoir à revenir en arrière
3. afin de permettre surtout à la thyroïde de s'habituer doucement à l'aide qui lui est apportée, et qu'ainsi elle se repose mais pas qu'elle s'endorme complètement. Il faut en effet qu'elle puisse continuer à apporter même en petites quantités, des hormones naturelles

Donc pour l'augmentation, il est mieux de procéder comme suit :

* augmenter progressivement le dosage,(paliers de 12,5 µg)
* arriver au plus près du dosage qui peut donner de meilleurs résultats sanguins et aussi une amélioration des symptômes,
* attendre au moins 3 ou 4 mois
* refaire une prise de sang, et ainsi voir si il faut ou pas encore augmenter et si c'est le cas, de combien.

En faisant comme cela, on arrive alors à vraiment peaufiner au mieux le dosage.

Vouloir aller trop vite, peut entraîner un arrêt brutal du fonctionnement de la thyroïde et ce n'est pas le but. On doit la freiner, la mettre au repos mais pas à la retraite.

REMARQUE 1 : l'augmentation peut aussi se faire bien entendu par paliers de 6,25 µg soit 1/4 de comprimé de 25 µg.
Ce qui permet par ailleurs de peaufiner le dosage et de permettre ainsi vraiment d'avoir un apport au plus juste du traitement.

REMARQUE 2 :
On peut aussi bien entendu ne faire une augmentation de 6,25 µg ou de 12,5 µg que quelques jours par semaine, ce qui permet encore d'être plus juste dans l'apport d'hormones fait.
Car un dosage de Levothyrox peut être différent 1 jour sur deux ou sur trois en fonction des besoins puisque pour rappel on prend le traitement au quotidien mais il est comptabilisé sur la semaine. (1/2 vie).

REMARQUE SPÉCIALE : Le Levothyrox ne fait pas grossir. C'est l'hypothyroïdie qu'il traite qui fait grossir.

C'est un article qui explique le processus.
Je ne vous donne pas le lien car c'est un article que j'ai rédigé, et qui se trouve sur mon blog mais qui est actuellement fermé pour différentes raisons.
C'est pourquoi j'ai copié l'intégralité.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de funzie
J'aime 0

Bonjour Christiane,
un grand merci pour tes explications, c'est un cours complet que tu m'as donné, c'est clair et précis.
Je vais donc prendre le thyroide (c'est celui qui me donne le moins d'effets secondaires) et reprendre à petites doses).
Je vais aussi prendre rendez-vous avec mon médecin.
au revoir et encore merci

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Effectivement il faut penser à prendre un dosage léger au début et augmenter progressivement en pensant bien que la T4 est longue à agir mais qu'on peut aussi avoir des différences en fonction de la conversion des T4 en T3 par le foie.

Donc pensez surtout à bien demander à chaque contrôle sanguin l'analyse de la TSH mais aussi surtout des hormones T3 et T4.

De plus éviter les compléments et ce quels qu'ils soient, car ils peuvent bien souvent être interactif avec le traitement thyroïdien et cela peut alors donner des symptômes multiples indésirables.

Tenez-moi au courant et en cas de soucis n'hésitez pas.

Pensez surtout à bien prendre votre traitement à jeun 30 minutes avant le petit déjeuner.
Et si vraiment vous avez un traitement médicamenteux à prendre, ne prenez ce traitement que minimum 2 heures après le traitement thyroïdien. 4 heures c'est même encore mieux.
Cela évite toutes interactions ou associations qui pourraient être nuisibles.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de funzie
J'aime 0

Bonjour Christiane,

j'ai fait une recherche sur les aliments qui contiennent de l'iode, et il y en a beaucoup. Tous les produits laitiers, les oeufs, les fruits de mer et autres.
Est-ce qu'à la cuisson l'iode s'évapore, (donc moins nocif) car dans presque tout on utilise du lait.
Une autre question
hashimoto: on doit éviter l'iode, mais la thyroide a besoin d'iode pour bien fonctionner, si le syntroide, eltroxin et le thyroide ne contiennent pas d'iode, comment la glande thyroide fait pour en trouver dans notre corps.
J'ai repris le thyroide 30mg ( 3 jours)et je ne vais pas mieux, toujours ces tremblements.
Merci Christiane

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Attention avec la maladie d'Hashimoto le problème de l'iode est complexe.

La thyroïde a besoin d'iode pour fonctionner correctement effectivement, puisque c'est son "carburant".
Mais avec Hashimoto le problème est que plus il y a d'iode qui circule, plus la thyropéroxydase va alors faire son travail qui est donc de capter les iodures qui sont dans le sang.
Ce qui ne va donc pas plaire aux anticorps qui vont alors augmenter ou/et s'attaquer encore plus à la thyropéroxydase et donc cela engendre des zones supplémentaires qui ne travailleront plus correctement ou l'accentuation d'un manque d'activités de celles déjà touchées par les attaques des anticorps.

Donc en fait l'iode est utile à la thyroïde oui mais pas avec Hashimoto. Car plus d'iode = manque d'activités de la thyroïde augmenté par destruction supplémentaire de la thyropéroxydase = plus de symptômes d'hypothyroïdie.

Mais attention aussi ce processus n'existe pas ou n'est pas aussi actif chez tous les Hashimoto.
Certains supportent parfaitement les prises d'iode.

Cela dit, cela ne veut pas dire donc qu'il ne faut plus prendre des aliments qui contiennent de l'iode, il en faut effectivement toujours un minimum.
Mais éviter les produits issus de la mer qui eux sont extrèmement riches.
Les produits laitiers eux en contiennent mais sont aussi extrêmement riches de bien d'autres nutriments nécessaires à l'organisme. Donc on ne doit pas les supprimer.

Lorsqu'on prend un traitement thyröïdien, il ne permet pas à la thyroïde de mieux fonctionner, il permet simplement à l'organisme d'avoir les hormones vitales, que la thyroïde ne peut plus produire.
Les traitements thyroïdiens sont des substituts. Ils remplacent les hormones que la thyroïde ne produit plus. On empèchent que la thyroïde produisent des hormones, car dans certains cas, si la thyroïde continue de produire les hormones, elle le fait en se fatiguant, en s'épuisant et cela implique qu'elle se met alors à produire goitre et nodules.

Avec la maladie d'Hashimoto, de toutes façons la thyroïde va petit à petit ne plus produire d'hormones et ceci qu'on prenne ou pas un traitement.
Donc on prend un traitement pour compenser le manque d'hormones, mais aussi en prévision de ce que la thyroïde ne produira plus.
D'où le fait que bien souvent et régulièrement on soit obligé de réajuster à la hausse le traitement.

3 jours de traitement n'est absolument pas suffisant pour voir une modification.
Pour chaque changement de dosage, il faut un minimum de 15 jours 3 semaines avant de voir une modification.

Mais vous me parlez de 30 mg. C'est énorme. Vous êtes sure qu'il s'agisse de mg ? Et pas des µg ou alors c'est 0,030 mg ?

Mais vous êtes passée à 30 mg ok mais quel était le dosage précédent ?
Car une augmentation trop rapide entraine des symptômes type palpitation comme je l'ai déjà expliqué.

Ces palpitations diminueront au fur et à mesure que l'organisme s'adaptera à cet apport d'hormones.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de funzie
J'aime 0

Bonjour et merci de vos explications. J'y vois un peu plus clairement.
Je vous écrit ce qui est indiqué sur mon pot de pilules.
Thyroide (30mg)
C'est la plus petite dose, ce qui équivaut à 50mg de syntroide, selon mon médecin.
La différence est énorme entre .05 et 30, je n'avais jamais remarqué ça avant de vous lire.
Je vais essayer de rejoindre un pharmacien et me faire expliquer ce qui ne marche pas dans cette différence de dosage.
Merci beaucoup.
au revoir

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

C'est peut-être que la mollècule utilisée n'est pas tout à fait la même ou dosée de la même façon, ce qui peut alors expliquer la différence de dosage.

Car niveau Synthroid, il me semble effectivement que le dosage est précisé en mg, mais il est alors bien noté 0,025 par exemple.
Le maximum habituel de Synthroïd chez les adultes est de 0,1 ou 0,2 mg/jour.

Mais votre traitement contient bien le même type de mollécule, et que le dosage soit bien alors 30 mg, cela expliquerait le fait que vous ayez bien des problèmes pour tenir le traitement.

EDIT : en fait je viens de contrôler et ce que vous appelez thyroid c'est l'Armour thyroïd qui n'est effectivement pas le même type de traitement puisqu'il s'agit d'extraits de thyroïde de porc séchée et ce traitement contient surtout de la T3.

Donc en fait il ne faut pas doser ce traitement de la même façon que ceux qui ne contiennent que de la T4.

Donc précisez bien, comment et quand vous avez prit et augmenté ce traitement.

Et sincèrement vu les problèmes que vous avez de palpitations et autres, mieux vaudrait pour le moment ne prendre qu'un traitement à base de T4 uniquement et on verra par la suite, si il est nécessaire ou pas d'introduire en plus de la T3.
Mais dans un premier temps il faut contrôler la bonne efficacité d'un traitement thyroidien chez vous, en utilisant que de la T4.
La T3 étant très active et surtout très rapidement après la prise cela explique votre ressentit après seulement 3 jours. C'est la T3 qui apparemment est en trop pour vous.

Donc prenez plutôt un traitement de Synthroïd.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de funzie
J'aime 0

Bonjour,

Avec le thyroide, j'ai pris 45mg maximum, quelques jours à 60mg parce que j'étais encore en hypo, mais les tremblements ont débutés, je suis revenu à 45mg, ensuite à 30mg, et toujours un mal être.
Pour le syntroide, j'en ai pris pendant des années, 50, 75, 88mg un de 100, jusqu'à se développe des problèmes urinaires (même symptomes qu'une infection urinaire, prise d'antibiotiques qui ne réglaient pas le problème).
Après plusieurs essais, j'ai repris du syntroide .05mg un matin et 10hrs plus tard, début d'irritation lors de la miction.
Je veux bien prendre un traitement, j'accepte même certains effets désagréables, mais les problèmes rénaux, problèmes au coeur ou bien de forts tremblements, c'est trop cher payé.
Il doit bien y avoir un médicament plus léger, je ne dois pas être la seule personne ayant des complications si lourdes.
Je te remercie infiniment pour ton aide.
au revoir Christiane

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

On commence TOUJOURS un traitement par un petit dosage et on augmente progressivement.

Les problèmes urinaires ne peuvent pas être dûs au traitement thyroïdien.
Mais une insuffisance rénale peut elle être en cause.

Quote:
Après plusieurs essais, j'ai repris du syntroide .05mg un matin et 10hrs plus tard, début d'irritation lors de la miction.

C'est impossible.
Le Synthroïde comme le Levothyrox ont une 1/2 vie de 8 jours. Donc un dosage un jour et surtout aussi faible ne peut absolument pas avoir un effet secondaire aussi marqué.
Soit il y a un effet placebo ou soit alors vous avez une intolérance à l'un des excipients du traitement. Mais dans ce cas vous auriez aussi le même problème avec n'importe quel autre traitement médicamenteux (et pas que thyroïdien), car bien souvent ce sont les mêmes excipients que l'on retrouve.

Pour qu'un traitement soit efficace, il faut absolument prendre un petit dosage pendant au moins 6 semaines, surtout si vous êtes sensible. Ensuite vous ferez une petite augmentation, attendre alors 15 jours ou 3 semaines et augmenter encore si nécessaire.
Après 4 semaines à 6 semaines de cette nouvelle augmentation faite un contrôle sanguin : TSH, T3 et T4.

Mais surtout attention certains symptômes surviennent automatiquement avec la prise du traitement et ce surtout dans les premiers temps. Puis ces symptômes diminuent et disparaissent. C'est normal, c'est l'organisme qui se remet en route.

Mais surtout aussi attention au traitement qui contiennent de la T3. Leur dosage n'est pas le même et surtout la façon de les prendre.
On peut et même il est préférable de les prendre en minimum 2 fois. Le matin à jeun, et entre 12 et 14H.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de funzie
J'aime 0

Bonjour Christiane,

merci de votre aide,

mon médecin a pensé aux excépients ou colorants, car j'ai aussi des problèmes avec les hormones de ménopause Prometrium et estrace, j'ai la sensation de brulure au corps, surtout les jambes.
J'ai diminué de moitié la dose et en faire l'essai une semaine, je vais arrêter tout simplement ce traitement si je n'y vois aucune amélioration.
Les suppléments tel que le sélénium m'occasionnent parfois des irritations urinaires.
Mais pour la thyroide, c'est plus compliqué car c'est un traitement essentiel,.
Que me reste-t-il comme alternative!!! toutes pilules a ses excépients et colorants
Une insuffisance rénale se soigne-t-elle?
Merci à l'avance de votre aide

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Il faut éviter de prendre des compléments alimentaires quels qu'ils soient qui peuvent interférer de plusieurs façons avec le traitement thyroïdien.

Ne prenez donc pour le moment que le traitement thyroïdien (sauf si traitement médicamenteux vital comme par exemple les traitements diabétiques, cardiaques et épileptiques qui doivent être prit impérativement) et voyez comment vous y réagissez mais attention, n'oubliez pas qu'en ce qui concerne Armour thyroïd il y a de la T3 et donc vous pouvez prendre le traitement en deux fois, afin de minimiser les réactions à la T3.

Les palpitations et autres symptômes dit d'hyperthyroïdie, sont tout à fait normaux dans les 2 ou 3 heures qui suivent la prise du traitement, surtout si on le prend en une fois, mais c'est donc aussi normal quand on est en tout début de traitement. Ces effets s'estompent en prenant le traitement en deux fois, mais aussi au fur et à mesure des jours pendant lesquels l'organisme s'habitue au traitement.
Ces symptômes sont obligatoirement présents.
Ils sont la preuve que l'organisme se remet en route.
Donc il ne faut pas stopper le traitement. C'est un mauvais moment à passer certes mais il est indispensable.

Donc comme vous venez de reprendre le traitement mais apparemment en plus à un dosage trop important, il faut donc repartir d'un dosage fortement diminué et augmenter très progressivement, quitte à prendre l'augmentation en début d'après-midi au lieu de prendre la dose en une fois.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de funzie
J'aime 0

Bonjour Christiane,

Un grand merci de vos explications,

J'ai coupé un 30mg en 4 ce qui me donne un 7.5mg et le prendre 6 semaines et ensuite un autre 7.5mg vers la fin de la journée.
Je vais être plus patiente et augmenter par 7.5mg à chaque fois.

J'espère aller mieux.

Au revoir Christiane et merci

Participez au sujet "Hashimoto"

Articles à lire concernant "Hashimoto"

  • ... nature auto-immune également, telle que la thyroïdite d'Hashimoto, la maladie de Biermer, la maladie d'Addison, ou encore l'hépatite ... auto-immune. Il s'agit entre autres de la thyroïdite d'Hashimoto, de l'anémie de Biermer, de la diarrhée chronique, de l'alopécie, ...