Portrait de Papillon68
J'aime 0

Bonjour Christiane,

Mais un individu (par exemple moi qui ait la trentaine) doit avoir une T3 assez haute si je comprends bien?

Voilà ce que j'ai trouvé d'intéressant ce dont vous n'ignorez certainement pas bien sûr mais enfin un article qui le précise et c'est rare : "La T4 est l'hormone la plus importante quantitativement (80%). Or il s'agit d'une hormone qui va, dans les tissus et suivant un processus précis, donner naissance à des hormones moins iodées, mais actives au niveau cellulaire. Pour faire face à un accroissement brutal des besoins, la thyroïde peut être amenée à réduire sa sécrétion de T4 au profit de T3. On peut classer les hormones issues de T4 en deux catégories : les hormones accélératrices et les hormones freins du métabolisme.
Chaque individu a son point fixe de T4. L'analyse peut montrer des taux normaux sans que les chiffres correspondent aux besoins de la personne. Même une infime déficience en hormones thyroïdiennes peut causer un nombre et une incroyable variété de symptômes qui vont saboter notre santé physique, émotionnelle et mentale.
Les analyses de TSH T4 T3 mesurent les taux sanguins des hormones circulantes mais ne montrent pas si les hormones sont actives au niveau cellulaire. Or, l'activité des hormones thyroïdiennes a lieu au niveau intracellulaire et non dans le sang.

D'ailleurs à ce propos Christiane, comment savoir si elles sont actives au niveau cellulaire alors???

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Oui effectivement je connais et es hormones freinatrices dont il est question ce sont les T3 reverse ou rT3 dont j'ai déjà parlé plusieurs fois. Les accélératrices ce sont les T3.

Si elles sont actives, vous allez bien.
Si elles ne le sont pas vous avez les symptômes et ce même avec un taux suffisant d'hormones.
Et c'est bien là le problème puisque pour les médecins si c'est dans les normes : y a pas de problème !!
Et pourtant ce n'est pas forcément le cas. D'où la bataille entre patient et médecin.

Et pourtant on voit bien que nous on ne raconte pas des bêtises et que le patient n'est pas hypocondriaque et que si il dit qu'il a des symptômes, il n'est pas un affabulateur ou un dépressif. Ce genre d'article il faut les garder bien précieusement et même les avoir sur vous quand vous allez voir le médecin.
Imprimez la totalité avec les références de qui les a écrit. Ainsi le médecin ne pourra pas contredire les propos.

De quel article tirez-vous cet extrait ?
Quand je peux en avoir, moi je prend aussi, et ainsi je les regroupe sur mon blog et bien des personnes peuvent ainsi en disposer. A près de 7000 visites semaines, ça fait du monde qui peut ainsi en faire un bon usage.
Merci.

Et oui effectivement chacun à ses propres besoins. Les T3 étant les actives, il est nécessaires d'en avoir suffisamment.
Personnellement il me faut peu de T4 sans quoi mes T3 dégringolent, certainement sous l'influence justement des rT3. Donc chacun doit trouver comme on dit son "setpoint".

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Non pas forcément.
Actuellement je suis en contacte avec une internaute qui habite New York City, et c'est pas mieux.
C'est un peu comme ici ça dépend du médecin mais aussi surtout chez eux, de ce que vous pouvez payer.

Je ne connais pas du tout les traitements homéopathiques.
Tout ce que j'en sais c'est que plus le chiffre est haut, plus la teinture mère est diluée et donc moins il y en a et donc moins cela peut être efficace, et c'est là qu'on peut dire autant boire un verre d'eau !!

Non connais pas non plus les champs magnétiques pour Hashimoto. J'en ai entendu parler pour d'autres maladies comme la fibromyalgie, la PR,...etc mais là idem faut être convaincu. Et je ne le suis pas du tout. D'ailleurs il n'y a aucune preuve scientifique à ce sujet. Cette méthode est très controversée.
Et puis surtout c'est un gros marché. Ca rapporte des millions aux fabricants qui défendent eux ces produits. Les articles que l'on trouve sur le sujet viennent de ces fabricants eux-mêmes. Donc ils ont tout intérêts à faire en sorte de donner des exemples de fiabilités.
Celui qui y crois pourquoi pas, mais qu'il ne supprime pas pour autant son traitement allopathique.
Mais ce n'est que mon avis.

Portrait de Papillon68
J'aime 0

Bonjour,
Moi je crois à la disparition des ac anti TPO naturellement. Je ne sais pas mais je suis convaincue que le corps, sans traitement, peut faire à lui tout seul de grands miracles. Les miens sont passés de 3000 à 600 en 1 an.... Je pense les faire redoser dans qq mois.
Maintenant, il faut que mon médecin veuille bien m'augmenter le Lévo. Je suis à 50, pensez-vous que 75 serait de trop?

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Oui bien sûr que diminuer ils le font. Mais revenir sous la norme cela ne s'est pas encore vu. Mais chez une personne opérée.
Les maladies auto-immunes sont incurables. Du moins pour le moment, on n'a pas encore réussi.
Oui il est possible de les faire diminuer complètement, mais ce sera alors avec un traitement immuno-suppresseur, qu'on ne prescrira jamais chez une personne qui a une Hashimoto. Une personne avec une SEP, un LED,...etc oui mais jamais pour une Hashimoto. Le bénéfice-risques est bien en trop en faveur des risques. Un tel traitement tue le système immunitaire. Et on ne va jamais prendre ce risque pour une "simple" Hashimoto.

Pour augmenter, il faut passer par le palier de 62,5. Et voir ce que cela donne.
Ne pas augmenter de 25 d'un coup.

Portrait de Papillon68
J'aime 0

Bonjour,

Voici un autre article intéressant http://www.infonaturel.ca/Sante_des_femmes/liv_Thyro%C3%AFde.aspx, vous le connaissez sans doute....

Savez-vous où je peux trouver des renseignements sur le rapport entre hypothyroïdie et baisse d'oestrogènes par exemple?

Merci.

Portrait de Papillon68
J'aime 0

"_femmes/liv_Thyro%C3%AFde.aspx"

Portrait de Papillon68
J'aime 0

Non?

Portrait de Papillon68
J'aime 0

Bonsoir,
autre question :
la prise de poids aggrave une hypothyroïdie par hasard?

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour

La prise de poids est aggravée par l'hypothyroïdie.
Mais effectivement la prise de poids aggrave l'hypo dans la mesure ou plus il y a de poids, plus il y a besoin d'hormones.

Le lien que vous avez donné n'est pas valable car ce site n'est pas autorisé par l'administration de vulgaris.

Pour les oestrogènes, non aucune idée. Il y a bien des articles mais il faut regarder dans les textes en anglais.

Portrait de Papillon68
J'aime 0

Bonjour et merci.

Encore une...
Est-ce que la perte de poids favorise l'hypo? J'avais lu que oui... info ou intox?

Portrait de Papillon68
J'aime 0

le lien plus haut était assez intéressant...
vous pouvez copier coller le lien dans un moteur de recherche _femmes/liv_Thyro%C3%AFde.aspx
il s'ouvrira....

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Papillon68 wrote:
Bonjour et merci.

Encore une...
Est-ce que la perte de poids favorise l'hypo? J'avais lu que oui... info ou intox?

Bonjour,

Non.
Sauf si c'est dû à un régime type hyperprotéiné.
Ce type de régimes font augmenter les besoins en hormones T3 et donc oui peuvent induire ou aggraver une hypo.

Mais autrement non.

Portrait de Papillon68
J'aime 0

Bonjour,

Je lis également souvent que malgré la prise du lévo certaines personnes ont la peau encore plus sèche.... Sont-elles peut-être pas bien dosées?
En tout cas, je ne pense pas que la prise de lévothyrox puisse engendrer une sécheresse plus importante, ou bien?
Merci.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Oui c'est plus dû à un mauvais dosage ou alors à une autre maladie qui peut s'associer surtout si la personne a une maladie d'Hashimoto, soit : un syndrome de Gougerot-Sjögren qui est un syndrome sec.

PS : votre adresse mail n'est pas valide ou a un problème.

Portrait de Papillon68
J'aime 0

Adresse non valide? ah bon?
Vous souhaitez m'envoyer un email?

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Oui je vous ai envoyé un message pour vous faire part de quelque chose et le message m'est revenu.

Portrait de Papillon68
J'aime 0

Bonjour, ah mince.
Je vous note une adresse email que j'effacerais dès que vous m'aurez envoyé l'email en question :

Je l'ai supprimée. :D

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Adresse supprimée ainsi pas de problème pour vous.

Je viens de vous renvoyer le message.

Portrait de Papillon68
J'aime 0

Re bonjour Christiane,

Je cite : "Les analyses de TSH T4 T3 mesurent les taux sanguins des hormones circulantes mais ne montrent pas si les hormones sont actives au niveau cellulaire. Or, l'activité des hormones thyroïdiennes a lieu au niveau intracellulaire et non dans le sang"

Ma question : comment savoir dans ce cas si elles sont réellement activent au niveau intracellulaire??

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Il me semble avoir répondu à cela quelque part.
Réponse : quand il y a des symptômes d'hypo par exemple.

Portrait de Papillon68
J'aime 0

Passage intéressant :
Les symptômes de l'hypothyroïdie sont variés. L'hypothyroïdie provoque un ralentissement spectaculaire du métabolisme et ses symptômes sont souvent confondus avec ceux de la dépression. Une fréquence cardiaque plus basse, l'enflure de la figure, une voix rauque, un débit plus lent, des paupières tombantes, une intolérance au froid, la constipation et le gain de poids figurent parmi les symptômes d'hypothyroïdie. Les cheveux deviennent souvent clairsemés et sec et les sourcils tombent. La peau devient sèche, inégale et couverte de squames. Elle peut s'épaissir par endroits. Le syndrome du tunnel carpien, la faiblesse musculaire, la confusion, la dépression, la démence, les maladies du cœur, des taux de cholestérol et de triglycéride élevés, des déséquilibres hormonaux, un souffle court et la fatigue extrême peuvent être aussi présents. Les femmes atteintes d'hypothyroïdie peuvent également avoir des saignements abondants lors des menstruations ou être infertiles. Quand elles conçoivent, elles risquent des avortements spontanés, des naissances prématurées ou la naissance d'un enfant mort-né.

Faites examiner votre thyroïde par votre médecin, mais ne soyez pas étonnée si les résultats des tests semblent normaux, bien que vous ayez un grand nombre de symptômes décrits ci-dessus. Beaucoup personnes souffrent d'hypothyroïdie subclinique même si les tests semblent normaux. Le test de la température basale de Barnes est encore la meilleure façon de déterminer si votre fonction thyroïdienne est normale. Les femmes qui ne sont plus menstruées peuvent faire ce test n'importe quand. Celles qui le sont encore devraient faire le test le deuxième, troisième ou quatrième jour du cycle menstruel. (Voir l'annexe C).

L'hypothyroïdie peut engendrer de très graves ennuis de santé tels que l’ostéoporose, le cancer du sein, des maladies cardiaques, des dysfonctionnements hormonaux. En outre, les femmes souffrant d’hypothyroïdie sont sujettes à de très intenses bouffées de chaleur. On a constaté également que les personnes qui en sont atteintes ne répondent pas bien aux thérapies nutritionnelles.

Ils évoquent les bouffées de chaleur. C'est ce que je ressens moi. C'est la première fois que je le lis.

Pages

Participez au sujet "Hashimoto"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.