Portrait de Stephy

J'ai 18 ans et je suis atteinte de thyeotoxicose. On me suggere comme traitement une pillule radioactive ou propylthiouracil ou methimazole. Quelqu'un pourrait m'éclairer pour m'aider à prendre ma décision.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

La thyréotoxicose : http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/thyreotoxicose-5307.html c'est la thyroîde qui fabrique trop d'hormones thyroïdiennes.

As-tu fait une échographie ?
Car il faudrait cependant savoir si il s'agit :
- d'un nodule dit toxique = qui est hyper producteur d'hormones et qui ne réagit à aucun traitement médicamenteux.
- d'une maladie de Baseow qui est une maladie auto-immune donc due à un dysfonctionnement du système immunitaire. Les anticorps attaquent la thyroïde.

Avec la Basedow ce qu'il faut surtout surveiller et faire diminuer impérativement, ce sont les anti récepteurs de la TSH.
Lorsqu'il s'agit d'un nodule toxique en général c'est une opération d'emblée ou alors la cure d'iode radioactive.

En ce qui concerne les médicaments, le propylthiouracil ou PTU est délivré uniquement en pharmacie hospitalière. Le methimazole c'est le Tapazole (tu es en italie ?).
Ce sera soit l'un ou soit l'autre le PTU est moins agressif.

Ce sont des traitements qui sont à prendre pendant maximum 18 mois.
Pendant ce temps, il faut vérifier régulièrement les taux thyroîdiens TSH, T3, T4 mais également donc les anticorps.
Ces traitements permettent de mettre la thyroïde au repos et les anticorps "pensant" qu'il n'y a plus de thyroïde diminuent et disparaissent.
Comme la thyroïde va être freinée ell en fabriquera plus d'hormones thyroïdiennes d'où tu te retrouveras en hypothyroïdie. Pour parer à cela on te donnera alors des hormones T4. En France c'est le Levothyrox, au Canada c'est le Synthroïd, en Belgique c'est le L-thyrone,.......

Donc le traitement dure environs 18 mois avec risque de rechute soit directement après l'arrêt du traitement u dans plusieurs mois ou années.

La cure d'iode elle elle détruit toute la thyroïde (quelques fois il est nécessaire de faire deux cures) mais donc sans chirurgie.
Il faut alors cependant faire attention de ne pas être enceinte dans les 6 à 8 mois qui suivent la cure.

Donc tu as le choix entre un traitement médicamenteux quel qu'il soit qui te laisse le bénéfice de ta thyroïde mais qui se résolvera peut-être donc à une solution radicale soit iode ou chirurgie plus tard en cas de rechute ou alors la solution radicale destruction de la thyroïde avec traitement à vie de substitut thyroïdien.

Voilà j'espère que cela peut t'aider un peu.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Stephy
J'aime 0

Merci Christiane!!!

J'ai passé une écho et je n'ai pas de nodule. J'ai fait une grosse crise d'hyper l'été dernier et l'endocrinologue un vieille homme que je respecte beaucoup m'a dit de ne rien faire, de vivre avec un trop d'hormones, que finalement j'étais un peu jeune pour un traitement. Mais voilà que ça reprend maintenant. J'ai vu une nucléiste qui m'a fortement recommandé la pillule radioactive, j'ai écirt à mon endo parce qu'il n'est pas de ma région et il m'a dit que la pilliue radioactive semblerait aproprié pour moi mais que je pouvais si je voulais prende la médication. Je vois mon médecin de famille la semaine prochaine, je ne sais pas qu'elle décision elle va prendre, je vous donne des nouvelles. D'ici là, je ne me porte pas très bien. J'ai perdu 10 kg, j'ai des sauts d'humeur, je suis très nerveuse et j'ai des migraines. J'ai une session difficile et j'essaie de me concentre malgré tout. La nucléiste m'a dit que je ne pouvais pas rester comme ça, que j'avais besoin de toute ma santé pour mes études, que les symptomes d'hyperthyroïdie était insuportable. Voilà mon résumé, je te remercie encore Christiane!

En passant, je suis du Québec.

Est-ce qu'il y a des personnes de 20 ans sur le site qui vivent l'hyperthyroïdie? Mon médecin me dit tout le temps... tu es trop jeune!!! Suis-je la seule?

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonjour.
Ayant la maladie de basedow, dont je suis en traitement, je te conseille d'aller consulter un endocrinologue le plus-tôt possible. Il ne faut surtout pas prendre cette maladie à la légère. Si tu ne te soignes pas les conséquences peuvent être très graves. Cette maladie se soigne très bien. Au Québec et aux states of américa la maladie est soigné par une pilule radio-active qui donne de très bons résultats. En France on fait un traitement par médicaments sur 18 mois.
Consulte un endocrinologue il te soignera.
Bon courage

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour Stephy,

Pourquoi vouloir aller détruire une thyroïde qui n'a rien ???
On le fait quand il y a nodule ou que le traitement ne donne rien, ou lorsqu'il y a rechute mais pas d'emblée et encore moins sur une thyroïde sans nodule.

La décision ce n'est pas à ton médecin de la prendre mais à toi et le médecin.

Et un traitement est bien plus approprié dans ton cas qu'une opération.
De plus il serait bon de vérifier la CRP et la VS mais aussi les anticorps antithyroïdiens afin de savoir si il y a Basedow, Hashimoto ou une thyroïdite de De Quervain ou voire même une "simple" hyperthyroîdie et dans ce cas détruire la thyroÎde serait encore plus stupide.

Les symptômes de l'hyperthyroïdie sont difficiles mais au moins ils te laissent tes activités.
Une hypothyroïdie te met KO.

Il faut bien réfléchir mais pour cela il faut déjà tous les résultats sanguins et pas une partie qui laisse plein de doute. Car si il y a doute, tu risque les regrets plus tard ce qui pourra te faire encore plus mal vivre la situation.

Mais il est clair qu'il faut faire quelque chose.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Participez au sujet "Graves"

Articles à lire concernant "Graves"

  • ... but principal de protéger les jeunes enfants des formes graves de la tuberculose précoce, méningites tuberculeuses et miliaires en ... du vaccin BCG est estimée entre 75 et 85% pour les formes graves du nourrisson et du jeune enfant, notamment méningite et tuberculose ...
  • ... but principal de protéger les jeunes enfants des formes graves de la tuberculose précoce, méningites tuberculeuses et miliaires en ... du vaccin BCG est estimée entre 75 et 85% pour les formes graves du nourrisson et du jeune enfant, notamment méningite et tuberculose ...
  • ... ou du cystique.Il s'agit de complications particulièrement graves survenant généralement chez les patients cirrhotiques présentant une ... vaisseaux du foie n'entraînent pas de complications aussi graves. Alors que les anévrisme qui concerne la veine porte situé à ...
  • ... dont le nombre augmente sans cesse sont le plus souvent graves et aboutissent à une invalidité. Les principales maladies infectieuses ... d'autre part des cicatrices neurologiques et fonctionnelles graves. Les autres maladies liées à une infection par le méningocoque C sont ...
  • ... des effets indésirables, fréquents et quelquefois graves, c'est la raison pour laquelle elle est progressivement abandonnée. Ses ... par l'utilisation du felbamate sont quelquefois très graves il s'agit avant tout d'aplasie médullaire, d'insuffisance hépatique, ...