Portrait de caton

Quelqu'1 a t'il des infos nouvelles concernant le glutamate?? J'ai vu que des recherches etaient en cours??
Merci

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Non rien de nouveau depuis l'annonce faite il y a quelques semaines.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Dr Martzolff Richard
J'aime 0

Le glutamate est une substance libérée habituellement par certains neurones. Une fois que sa libération est effectuée il se diffuse dans l'espace synaptique c'est-à-dire l'espace situé entre deux neurones où il va jouer le rôle de neurotransmetteur ou neuromédiateur.
Il se lie à ce moment-là aux récepteurs postsynaptique c'est-à-dire si vous préférez au deuxième neurone celui qui est destiné à recevoir le message et à le transmettre au neurone suivant. Le glutamate en l'occurrence va exciter ce neurone pour le rendre plus actif.

Des recherches en neurobiologie ont permis de mettre en évidence certaines régions du cerveau et en particulier l'insula où le glutamate était plus actif qu'ailleurs chez les patients fibromyalgiques.

Certains chercheurs en neurobiologie se sont donc penchés sur la problématique de la douleur et du glutamate. C'est le cas entre autres de Richard E. Harris et de son équipe qui, en utilisant les le juge d'imagerie médicale, I.R.M. fonctionnelle, petscan etc. ont réussit à mettre en évidence la relation qui existe entre le glutamate et l'excès de douleur ressentie par les patientes fibromyalgiques. Précisément la réduction de la douleur était directement liée au niveau de glutamate dans le cerveau et plus précisément dans l'insula.
Pour les spécialistes en neurobiologie et en neurobiologie le lobe de l'insula (lobas ins-laris) est la partie du cortex cérébral qui est située au fond du sillon latéral, la capsule extrême est la lame de substance blanche qui sépare en dedans le claustrum en dehors le cortex de l'insula.

Ce qui est intéressant à retenir pour les patients fibromyalgiques est la chose suivante. Les personnes qui ont eu les plus grandes réductions de douleur étaient celles qui avaient le plus bas niveau de glutamate.

Rien n'est sûr bien entendu en termes de fibromyalgie pour l'instant, mais ces différents expériences suggèrent que le glutamate jouerait un rôle au cours de la fibromyalgie.
D'autre part il pourrait, en théorie, de manière hypothétique, jouer un rôle dans cette maladie et être utilisé comme marqueurs pour indiquer la sévérité de la maladie selon ces chercheurs. Bien entendu il ne faut pas se précipiter car pour l'instant on ne peut pas l'utiliser larga manu et de manière quotidienne (en laboratoire de ville), ceci ne concerne que les laboratoires de recherche en neurobiologie.

Une chose est peut-être plus sûre mais mettra peut-être beaucoup de temps à se mettre en place, est l'utilisation de ces expériences pour trouver un médicament pour enfin venir à bout des douleurs chez les patientes fibromyalgiques. Car comme vous le savez, malheureusement, la fibromyalgie n'est pas soulagée, ou très peu, quand il s'agit bien de fibromyalgie, par les antalgiques c'est-à-dire les antidouleurs habituels (paracétamol, aspirine, anti-inflammatoires non stéroïdiens, morphinique et dérivés, dextropropoxyphène et antalgique majeur, etc.).
Actuellement les seuls antidouleurs véritablement efficaces sur une période plus ou moins long sont les antiépileptiques, et pas pour tout le monde, mais surtout pas les antidépresseurs comme beaucoup de médecins le pensent et le croit. Il semble justement intéressant de faire la relation entre ces deux types de médicaments les antiépileptiques et un éventuel médicament faisant intervenir, on peut l'imaginer par exemple, un inhibiteur du glutamate, qu'il faudra mettre au point rapidement (ceci est une autre histoire).

J'attends avec impatience les expériences ultérieures et je ne manquerai pas d'en parler à la prochaine réunion internationale sur la fibromyalgie qui a lieu à Perpignan c'est-à-dire dans ma région, pour une fois.

D'ailleurs j'invite ceux qui sont intéressés le samedi 31 mai à venir à ce congrès qui va réunir quelques pointures.

Portrait de caton
J'aime 0

Merci bcp docteur de toutes ces explications...
Celà nous donne de l'espoir de sortir 1 jour de ce calvaire...
Merci de chercher pour nous et j'espere que ce colloque apportera une avancée ds la comprehension de cette maladie et 1 espoir therapeutique
pour nous
Caro

Participez au sujet "glutamate"

Articles à lire concernant "glutamate"

  • Glutamate L ... }); Glutamate L Substance utilisée par les cuisiniers chinois, comme condiment ... en cause dans ce syndrome. Mécanisme (physiopathologie) Le glutamate joue un rôle de neurotransmetteur acétylcholine like. Un ...
  • L’insuline est une hormone produite par le pancréas, pour aider à maîtriser le taux de glucose dans le sang, c’est-à-dire la glycémie.
  • ... mémoire de travail et mémoire à long terme. Le glutamate a pour fonction essentielle la communication des neurones et la modification de la connectivité neuronale. Autrement dit le glutamate a une fonction de communication neuronale et une fonction de ...
  • ... }); Le glutamate est une substance qui entre dans la composition d'un des ... Certaines expériences ont montré que si l'on dépose du glutamate sur un neurone celui-ci finit par mourir au bout de quelques minutes. Donc on se trouve devant un fait étrange : le glutamate est à la fois un neurotransmetteur important, mais également une ...
  • ... repas dans un établissement chinois. Il serait dû au glutamate contenu dans les plats, qui provoque des réactions chez les ... chinois, a été mis en évidence en 1968. Le glutamate joue un rôle de neurotransmetteur acétylcholine like. Un ...