Portrait de driss13100

bonjour a tous,
j' ai 26 ans et je suis atteint du sindrome giles de la tourette depuis l age de 10 ans j ai commencer avec des clignements des yeux ensuite j ai fais des mouvements brusques avec mes membres hochements de tete tres brusques aussi. je suis quelqu' un de tres sociable tres gentil mais tres tres nerveux a cause de cette maladie et je n arrive pas a me controler.
Voila comme toutes les personnes atteinte de ce sindrome je me fatigues tres vite, je n arrive pas a me concentrer ce qui m' a ennormément gener dans ma scolariter a cause des moqueries permanentes des cammarades de classe et ausii de l' incompréhension des professeurs et je suis tres mal alèze vis a vis du regard des gens et des personnes que je rencontre au quotidient je suis passez par toute sorte de medicament depuis la decouverte de mamaladie j ai pris du buspar, du catapresan, j ai effectuer des transfusions de vénoglobulines cela n y a rien fait. Actuellement je prends du orap depuis maintenant quelques années, ce medicament a fait effet pendant un petit moment mais il ya maintenant pres d un ans ou 2 je sens qu' il ne convient plus donc cela fait 2 semaines ke j ai decidé de l arreter et de ne plus rien prendre et d' essayer de me controler faire un travail sur moi meme, ca a fonctionner pendant 5 jours j' etais tres content pck je me sentais vraiment bien mais apres ces 5 jours rebelotte impossible de me controler et je suis tres fatiguer.à l heure actuelle mes tics sont tjs les clignements des yeux des petits sursauts de temps en temps mais il y en a un qui me pertube ennormément c' est que je fais comme une sorte de okey.Si je suis sur ce forum ce soir, c' est par ce que je n arrive plus a vivre correctement et que j' éspère du fond du coeur trouver quelqu' un qui pourra m' aider

merci beaucoup

Driss.

Portrait de Dr Martzolff
J'aime 0

Bonjour,
On ne sait pas bc de chose à propos de ce syndrome de Gilles de la Tourette. Pour l'instant les neurologues estiment qu'il s'agit d'un dysfonctionnement c'est à dire d’un mauvais fonctionnement des noyaux gris centraux (îlots de substance grise noyée au centre du cerveau et permettant de réguler les mouvement volontaires). En réalité rien n'est sûr.

Si vous avez réussi à arrêter les tics pendant quelques jours cela signifie que vous pouvez, sans nul doute, les arrêter plus longtemps, mais il faut persévérer en travaillant, sans baisser les bras.
Je pense qu'il est souhaitable que vous vous fassiez aider par des professionnels et de vous faire suivre en psychologie et en neuropsychologie. Je ne parle pas de neuropsychiatrie.
La relaxation et l'hypno-sophrologie peut améliorer votre état.
Pour moi les tics sont des colères intériorisés sur lesquelles ou pour lesquelles on peut travailler à condition d'accepter de se remettre véritablement et profondément en question.
Il s'agit d'un travail d'introspection intense pour ne pas dire très intense. Il faut accepter de se mettre à nu et ne pas avoir peur des conséquences immédiates qui peuvent apparaître effrayantes puis qui ensuite vous soulageront comme le font les tics. Vous n’aurez alors plus besoin de vos tics qui ne sont que la partie visible de votre mal être, car vous aurez fait un travail efficace.

Ne vous laissez pas décourager .

Dr Martzolff Richard créateur du site Internet Vulgaris médical.

Portrait de cchestnut
J'aime 0

Bonjour Dr,

Je viens vers vous suite à ma première séance de sophrologie.
Je me pose plusieurs questions, suite à la recrudescence de mes tics verbaux.
La séance a eu un résultat impressionnant au niveau de la relaxation, et introspection indirecte (rêve le même jour) révelatrice sur l'origine peut etre de mes angoisses, mais pas au niveau des tics
.
- En sortant mercredi, décompléxée et relaxée de la séance: j'ai eu un tic plus fort (insulte). Puis quelques heures plus tard dans les transports en commun, ce qui ne m'arrive pas d'habitude, j'ai eu envie de cracher sur un monsieur qui passait devant moi.
- Aujourd'hui vendredi, ayant toujours un peu la même possibilité nouvelle de respirer: alors que j'étais 'en cours de bureautique' , très excitée, je me suis acharnée à chuchoter sur ma colère concernant la difficulté du cours puis avec des consonnances de mots (sexuel), ou insultes sur les autres personnes du cours.

Je ne dis pas que je n'aurais pas eu de tics bien sur, sans la sophrologie, mais à ce point...
En repartant du cours, j'avais des envies de dépenses de bijoux en or et de boire de l'alcool...

La relaxation doit être trop forte pour moi, pourtant je reconnais qu'elle m'a fait un grand bien et décoincé mon dos.

- Pensez-vous que le sophrologue connais bien ce type de maladie et les risques ?
- En plus à un moment le sophrologue a dit, il n'y a rien de mal à chuchoter (ce que j'ai retenu et appliqué à la lettre ?).
- Est-ce qu'à votre avis il est possible de modifier la séance en fonction de mon cas et comment ?

La séance m'a soulevé un autre problème, c'est peut être le cas de l'hypnose, car je sens bien que le corps est relaxé par la voix qui commande la relaxation, donc on atteint comme le bord de la conscience.
La nuit j'ai rêvé et j'ai peur de refaire ce même rêve alors que à mon avis la séance doit aussi conditionner la relaxation au moment du sommeil...

Je vous remercie de votre réponse,

CC

Portrait de nonosisi
J'aime 0

je suis moi meme atteint de ce syndrome mais avec et surement en comun de l'aragphobie et aussi l'hypocondrie , j'ai fait aussi le meme que la sofrologie mais c'etait avec une psychomotricienne , et moi aussi ca alait quand je me relaxer et ca devenait pire quand j'en sortai.
mais bon le meilleur remede a tout ca et de vivre avec meme si c'est dur , je me dis ca car a cause de ce syndrome j'avais pas d'amis , personne me comprennai meme encore maintenant et j'ai voulu en finir mais ca na pas marchais alors voila je me dis juste que je dois vivre avec mais je suis pas guerrit , je vois une psy , psychatre , neurologue et je prend du risperdale , avant c'etait orap , pour aller mieux c'est en parler avec des personne qui en sont atteint , ca va mieux car je me sent pas seul et on me comprend comparer au autres qui croivent qu'on le fait expres c'est eux qui sont debile

Participez au sujet "Gilles de la Tourette."