Portrait de soleya

Bonjour à tous,

Je sors d'une gangrène de fournier, appelée également fasciite nécrosante ou maladie mangeuse de chair. Maladie à risque mortel encore important de nos jours.

J'ai 25 ans et en bonne santé générale. Je suis entrée à l'hôpital pour une folliculite au niveau de l'aine et je me suis retrouvée alitée pendant 4 mois avec des douleurs atroces puisque tout mon appareil génital a été touché et mutilé.

Je recherche des témoignages de personnes qui auraient vécu la même chose que moi afin de mieux comprendre ce qu'il s'est passé.

J'ai entamé une action devant l'ONIAM parce que je pense que c'est une maladie nosocomiale.

Merci.

Portrait de Dr Martzolff Richard
J'aime 0

Bonjour, pouvez-vous nous en dire plus sur cette procédure que vous engager.
Pouvez-vous également nous dire comment vous vivez ceci, en donnant quelques détails qui peut-être vous permettront d'effectuer une sorte de catharsis.
Bon courage

Dr Martzolff Richard médecin responsable de l'encyclopédie médicale Vulgaris

Portrait de Dr Martzolff Richard
J'aime 0

J'ai omis de vous inviter à lire le texte sur catharsis et abréaction.

Dr Martzolff Richard médecin responsable de l'encyclopédie médicale Vulgaris

Portrait de soleya
J'aime 0

Bonjour,
Tout d'abord, merci pour votre réponse.

J'ai engagé une procédure en recours amiable auprès de l'ONIAM. L'attente est longue et pas forcément fructueuse... Je souhaite simplement comprendre pourquoi en rentrant à l'hôpital mes analyses sanguines étaient normales et 3 jours plus tard, j'ai failli mourir!! De surcroît, je vis avec une épée de Damoclès au dessus de la tête puisque personne n'a pu expliquer cette grave infection et que les médecins n'ont pas exclu une récidive!
Si ça vous intéresse, je peux vous transmettre le rapport post-op.?
Psychologiquement, je m'en sors assez bien, j'ai repris le travail très tôt à mi-temps thérapeutique parce que je devenais folle à la maison et que je suis quelqu'un de très actif. Maintenant que viennent les beaux jours, je n'arrive pas à accepter mes cicatrices, plus de t-shirt court, plus de maillot de bain échancré, etc... Sur le plan affectif, cette infection m'a rendue très froide surtout sur le plan "intime"...je n'arrive toujours pas à accepter mon corps et toute ma région pelvienne ne fait plus partie de moi.
Merci.

Participez au sujet "gangrène de fournier"

Articles à lire concernant "gangrène de fournier"