Portrait de henri dutrousseau

J'en profite puisque je vois que de nombreux étudiants ont des problèmes en été, c'est mon cas également. Merci à celui qui a pensé à faire cette partie du forum consacré aux questions de SVT en plus, j'ai le baccalauréat à la fin de l'année et je suis un peu perdu surtout pour cette partie du corps consacré aux hormones et à la reproduction humaine.

Voici ma question elle concerne le texte suivant.

La fonction de reproduction chez l'homme

Introduction

On étudie le fonctionnement de l'appareil génital chez l'homme adulte.

Problématiques : Comment fonctionne l'appareil génital de l'homme adulte ?
Son activité est -elle régulée ? Si oui, comment ?

I. Le testicule produit des spermatozoïdes et une hormone : la testostérone.

Activité 1 : Morphologie et anatomie de l'appareil génital de l'homme

A. La spermatogenèse a lieu dans les tubes séminifères

Bilan Activité 1 :

Le testicule contient de très nombreux tubes séminifères, lieu de la formation des spermatozoïdes = spermatogenèse.

La spermatogenèse a lieu au sein des cellules de Sertoli (cellules nourricières).

Spermatogonies (cellules diploïdes)
mitoses

Spermatocyte diploïde
Méiose I

Spermatocyte haploïde
Méiose II

Spermatide
différenciation

spermatozoïde

les différentes étapes de la spermatogenèse

B. Les cellules interstitielles ou cellules de Leydig produisent l'hormone sexuelle mâle, la testostérone

Les cellules situées entre les tubes séminifères, appelées cellules interstitielles ou cellules de Leydig produisent l'hormone sexuelle mâle, la testostérone.

Définition d'une hormone : une hormone est une substance produite par des cellules, transportées dans le sang et qui a une action biologique sur d'autres cellules, appelées cellules cibles.

Le testicule a donc une fonction endocrine = fabrication d'hormones.

Activité 2 : Quels sont les effets de l'hormone sexuelle mâle, la testostérone, secrétée par le testicule ?

Bilan Activité 2

Les rôles de la testostérone
Rappel : (chapitre précédent, du sexe génotypique au sexe phénotypique)
- chez le fœtus, transformation des canaux de Wolff en voies génitales males.
- à la puberté, acquisition des caractères sexuels secondaires.

Chez l'homme adulte, la testostérone permet :
- la spermatogenèse dans les tubes séminifères,
- le fonctionnement de l'appareil génital (érection et éjaculation),
- le maintien des caractères sexuels secondaires,
- la libido.

Activité 3 : Quelles sont les caractéristiques de la sécrétion de la testostérone ?

Bilan Activité 3
La testostérone est secrétée de manière pulsatile.

Bilan du I

Testicule : lieu de production des spermatozoïdes et de la testostérone.
La testostérone est secrétée de manière continue de la puberté jusqu'à la fin de la vie.
Pour assurer la fonction de reproduction chez l'homme, le taux sanguin de testostérone ou testostéronémie doit être maintenu constant (même si ce taux présente des variations pulsatiles). L'homéostat de la testostéronémie est indispensable au bon fonctionnement de l'appareil sexuel mâle.
homéostat = ensemble des organes et des mécanismes qui interviennent dans la régulation d'une constante biologique. C'est un système qui réalise l'homéostasie (= maintien d'une constante biologique).

Problématique : comment est réalisée l'homéostasie de la testostéronémie ?

II. Le contrôle du taux de testostérone par le complexe hypothalamo-hypophysaire.

A. L'hypophyse contrôle l'activité testiculaire

Activité 4 : Comment s'effectue la régulation de la sécrétion de testostérone ?

Bilan Activité 4
L'hypophyse est une glande endocrine (sécrétant des hormones) située à la base du cerveau.
Elle secrète 2 hormones, appelées gonadostimulines :
- la FSH (=Follicle Stimulating Hormone),
- la LH (=Luteinising Hormone).
La FSH stimule les cellules de Sertoli, c'est à dire qu'elle stimule la spermatogenèse.
La LH stimule les cellules de Leydig, c'est à dire qu'elle stimule la production de testostérone.
La FSH et la LH sont caractérisées par une sécrétion pulsatile.

B. L'hypothalamus contrôle l'hypophyse

Activité 5

Bilan Activité 5
L'hypothalamus est une structure nerveuse, située à la base du cerveau, près de l'hypophyse.
Lorsque les neurones de l'hypothalamus sont activés, ils libèrent une neurohormone, appelée gonadolibérine, la GnRH (=Gonadotrophin Releasing Hormone).
La GnRH présente une sécrétion pulsatile.
La GnRH parcourt un court trajet dans le sang, dans la tige hypophysaire, qui relie l'hypothalamus à l'hypophyse. La GnRH stimule la sécrétion de FSH et de LH par les cellules de l'hypophyse.

Pulses de GnRH

Pulses de FSH et LH

Pulses de testostérone

C. Le rétrocontrôle négatif exercé par le testicule sur le complexe hypothalamo-hypophysaire

Activité 6

Bilan Activité 6
Le taux sanguin de testostérone est détecté en permanence par le complexe hypothalamo-hypophysaire.
La testostérone inhibe la sécrétion de GnRH par l'hypothalamus, et la sécrétion de FSH et LH par l'hypophyse. Ainsi la testostéronémie est maintenue constante : c'est un exemple d'homéostasie.

Bilan du II

Schéma-bilan : le contrôle de la fonction de reproduction chez l'homme

Conclusion du chapitre :

schématisation d'un servomécanisme

Dans certains cas, la valeur de référence du paramètre biologique peut-être modifiée. Dans le cas du contrôle du taux sanguin de testostérone, c'est le cas à la puberté chez l'homme (augmentation du taux sanguin de testostérone), ou encore chez les cervidés et les ovins, il y a une augmentation du taux sanguin de testostérone en autonome permettant ainsi la reproduction et la naissance des petits au printemps.

la partie que je n'ai pas comprise est consacrée à ceci :

L'hypothalamus est une structure nerveuse, située à la base du cerveau, près de l'hypophyse.

en ce qui concerne l'hypothalamus, ça va j'ai bien compris.

Lorsque les neurones de l'hypothalamus sont activés, ils libèrent une neurohormone, appelée gonadolibérine, la GnRH (=Gonadotrophin Releasing Hormone).

je n'ai pas compris ce qu'est une neurohormone. Je sais ce que c'est qu'une hormone mais je ne vois pas la différence avec une neurohormone j'ai peur qu'on me pose cette question et de ne pas savoir répondre.

La GnRH présente une sécrétion pulsatile.

Jeu ne comprends pas ce que veut dire une sécrétion pulsatile

La GnRH parcourt un court trajet dans le sang, dans la tige hypophysaire, qui relie l'hypothalamus à l'hypophyse. La GnRH stimule la sécrétion de FSH et de LH par les cellules de l'hypophyse.

je ne sais pas ce que c'est la GnRH et je ne comprends pas cette histoire de trajets courts dans le sang. je sais ce que c'est que l'hypophyse et la tige hypophysaire je suppose que c'est la zone du cerveau qui relie l'hypophyse à l'hypothalamus. Je ne comprends pas comment la GnRH stimule la sécrétion de FSH et de LH .

Merci d'avance si un médecin ou éventuellement un professeur, j'en demande peut-êtree beaucoup, peut m'aider.

Un étudiant en SVT terminale baccalauréat en détresse.

Henri

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Je peux répondre à une question : la GnRH est la gonadolibérine qui provient de l'anglais Gonadotropin Releasing Hormone.
Peut-être qu'avec cela en le tapant dans google tu auras de l'aide.

Je te donne plusieurs sites qui en parlent mais je ne sais pas si tu trouveras la réponse à ta question :
http://www.biohormone.com/HTML/actualites_gnrh.htm
http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=16158737

La tige hypophysaire est effectivement une tige en forme d'entonnoir qui fixe la glande à l'hypothalamus.

Dans ce cours, tu trouveras sûrement aussi de l'aide : http://www.med.uottawa.ca/medweb/demo_site/undergrad/webct/lectures/curriculum_endo/f_endo2_lab01.htm

Bon courage.
Comme je le signale dans un autre message, les médecins ne sont pas trop présents actuellement.
Alors à moins que un ne passe et ne soit interpellé par les sujets, j'espère que d'autres étudiants pourront intervenir.
Et comme justement plusieurs étudiant sont actuellement présents avec des questions différentes, essayer de voir si vous pouvez mutuellement vous aider.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de M7R3
J'aime 0

Bonjour à toi,

Je ne comprends pas trop où est ton (tes) problème(s). J'ai l'impression que les réponses à tes questions sont toutes dans ce que tu cites.

Pour la première question correspondant à la définition d'une neurohormone :
Tu sais ce qu'est une hormone ("une hormone est une substance produite par des cellules, transportées dans le sang et qui a une action biologique sur d'autres cellules, appelées cellules cibles."). On te dis donc que la GnRH est sécrétée par l'hypothalamus et qu'elle agit sur les cellules de l'hypophyse. Il s'agit donc d'une substance produite par des neurones, agissant sur d'autres cellules (autres que des neurones, ici, les cellules de l'hypophyse). On peut comparer une neurohormone à un neurotransmetteur à très très très grand champ d'action... Si les neurotransmetteurs ne sont pas au programme, pas grave, oublie-ça ou garde-le dans un coin de ta tête pour plus tard !

Pour ta deuxième question :
On qualifie la secretion de la GnRH comme étant pulsatile tout simplement parce qu'elle n'est pas continue, mais qu'elle se produit par "pulsions". En gros, pour simplifier extrêmement, de temps en temps, l'hormone n'est pas produite, et de temps en temps, elle l'est.

Troisième question : Lorsqu'on parle d'échanges entre l'hypothalamus et l'hypophyse, il ne faut pas oublier que toutes ces petites choses sont dans notre cerveau. La tige hyophysaire (également appelée tige pituitaire) est très courte, les différentes veines et artères qui la parcourent le sont toutes autant. C'est pourquoi on dit que le trajet de la GnRH dans le sang est très court. Entre la secretion (par l'hypothalamus) et les cellules cibles (de l'hypophyse) le chemin à parcourir est très très court.

La GnRH agit sur l'hypophyse comme un ordre que donne un patron à son employé. Lorsque la GnRH arrive dans l'hypophyse, elle provoque la production des deux hormones que sont la FSH et la LH. C'est tout ce qu'il y a à comprendre. La GnRH est une hormone qui stimule l'hypophyse, provoquant la libération de LSH et de LH, ces dernières régulant l'activité intratesticulaire.

Voilà, j'espère t'avoir eclairci un peu les idées. Si certains points ne sont pas clairs, n'hésite pas à reposer des questions !

Participez au sujet "fonction de reproduction chez l'homme problème de cours de SVT"