Portrait de Nina5510

Bonjour/Bonsoir à toutes et a tous !

Nouvelle sur le forum j’espère pouvoir trouver des femmes ayant déjà eu certains de mes problèmes pouvant m'aiguiller ou aussi me rassurée dans un sens...
Je vais essayer de faire assez court..

Voici maintenant 4 ans que mes règles ont changées :

Avant j'avais mes menstrus, allant de 7 a 12j, flux moyen a abondant, mes périodes etant très fatiguantes et envie de rien sauf de repos/films/chocolat..certaines comprendont lol ! Bref épuisant mais j'avais encore la liberté de mon corps et l’impression de le contrôler quant a savoir quel sous vêtements je pouvais porter et bien sûr avec un petit ami faire de douces folies.

Vient le moment ou j'ai commencer a perdre un flux foncer, marron, puis NOIR, quelques jours avant la menstru, ensuite vient le sang rouge flux normal a abondant, et après la periode flux de nouveau foncer, noir... (ex : sang foncer a partir du 11/12 du mois, mesntru normalement le 15, s'arrêtant parfois a 7j, voir 10, puis 2/3j aprés de nouveau un flux foncer, noir)

les premières fois je me dis que ceci est un dérèglement, j'en parle forcement a ma mère et elle même me dit que c'est peut être du a du stress, un petit dérèglement de passage etc

Puis ça continu, mois après mois, parfois entre deux mois, au bout de 7 mois, je finis par prendre rendez-vous chez le gygy et en parler, j'étais sous une pilule mais je ne saurais dire laquelle exactement, au moment du rendez-vous avec ma mère, j'explique mon cas, le flux bizarre, des pertes de "morceaux" assez fréquents, des douleurs plus prononcées que d'habitudes (même si habituellement c'était pas mal les torsions et le combat contre ces douleurs fortes..) etc, il écoute brièvement, hoche la tête, puis me dis "Hm je vois, je pense que cela peut-être du au stress, avoir un flux plus foncer parfois est normal, il faudrait changer de contraception, fumez-vous ? (oui), rapport protégés ? (les préservatifs m'irritent et donc me sont pénibles mais , célibataire a ce moment là), je pense vous conseiller Leeloo Gé etc"

Je ressors de là aussi interrogative qu’énervée je n'ai pas eu de réponses suffisantes pour moi..

Viens le moment ou cela se calme un peu et j'ai de nouveau des menstrus normales, (Par épisodes quelques pertes foncées légères),

Je rencontre un garçon, nouvel épisode amoureux dans ma vie,

Ayant démarrer cette nouvelle pilule presque au même moment de le rencontrer, cela m'a couper ma mesntru a 3j, contente d'être libre plus souvent de pouvoir m'habillée comme bon me semble et me sentir plus libre !!!

Avant toutes choses, je tenais a le mettre au courant concernant la protection (homme ou femme sa m'irrite et je perd goût a la chose de ce fait), on en parles et lui de son côté me dit qu'il n'a jamais su trouver a ça taille... Gros bug tous les deux on se questionnes, vient les essai (assez drôle pour moi) effectivement c'était chercher une aiguille dans une botte de foin ! petit a petit on a fait des test, et grâce a ces test nous avons gérer notre sexualité, sans préservatifs, sous pilule, il ne termine pas en moi, etc et bien sûr tout ceci n'empêche pas risques merci on sait ^^

Bref, Les mois passent, et notre couple dure, la sexualité entre nous bat son plein, on s'écoute, on partages, on rigoles, bref chacun son chemin mais moi c'était la relation assez parfaite :)

Vient un soir, ou en plein ébat, dans une jouissance extrême, lorsqu'il se retire, un gasp venant de lui coupant court a notre happy end et m’interrogeant du problème, j'ai pus constater la marre de sang sur son appareil, ainsi que sur les draps et tout autour de ma Martine... je n'ai eu aucunes douleurs, bien au contraire, sur la panique nous nous dépêchons de nous lavés, de changer les draps, je fond en larmes perdues et ne comprenant pas, il me console et me dit qu'il ne m'en veut absolument pas qu'on trouveras ce que sa peut être etc,

Je garde cet épisode en tête, et les mois passent, et mon probléme de flux foncer-noir, revient, et de pire en pire..
Même gynécologue, mêmes réponses, je m'énerve je lui indique que ce n'est pas normal pour moi, j'explique l'épisode du sang apres le rapport, il me dit que sa peut arriver, exténuée je coupe court au rendez-vous et me barre.

J'ai eu des épisodes d'hospitalisations, maux de têtes soudains, intenables, me donnant des vomissements, état second, plus de force, vue troublée, urgences, j'ai eu ce "malaise" car personne n'a su m'en dire plus sur ces incidents deux fois en l'espace deux ans, donc 1 sur une année quoi, mes douleurs en périodes de régles étaient devenues incontrôlables, insoutenables les médicaments (doliprane, efferalgan..) plus rien n'apaiser ca, jusqu’à me réveiller en pleine nuit avec une sensation de torsions des boyaux ou mon copain essayer de m'aider par tous les moyens...

Viens l’épisode ou dans une après-midi, je me suis sentie fébrile, pas bien du tout d'un coup, auprès de ma mère, elle m'a rattrapée et m'a allongée, mon ventre brûler, les douleurs me faisait éclater de sanglots je ne pouvait plus faire la forte comme d'habitude je n'arrivais plus a supporter ces douleurs aussi atroces, toujours situés sur mon coter gauche en bas de mon utérus,
Pompiers, urgences, et la un gynécologue de garde me prend en charge, et conclus que ce serait une infection (j'ai perdu le nom!) et qu'il faut que je passe a une pilule en continu, Optimizette, (mais la aussi on m'oblige je n'ai pas le temps d'en parler, de comprendre ni d'avoir le choix) suivi d'une ovule a mettre sur 6 mois, vaginal et buccal, avec d'autres médicaments a prendre, cette période a été la pire pour moi j’étais dans un état très fatiguée et j'avais baisser les bras car pendant tout ce temps mes menstrus étaient toujours pareilles... (ce qui avait couper tout rapports, envies de rapports, petites traînées de sang quand parfois je voulais essayer quand même, douleurs,) bref, mon copain essayer par tous les moyens de me redonner goût a la vie, de sortir, d'avoir confiance en moi, car oui je ne me sentais plus du tout féminine petit à petit, j'avais l’impression d'être prisonnière de mon propre corps..

En commençant Optimizette, au début ça a fonctionné ! Mes régles se sont régulées a 3j et je pouvais de nouveau porter des jupes, des jeans sans avoir peur de tâché quoi que ce soit me sentir libre entre les jambes !

Puis les douleurs au ventre ont été pires que d'habitudes, je perdais du sang cette fois ci tous les jours d'un coup, sans arrêt, je continuer le traitement pensant que ça irait, et le gynécologue m'a dit " ne l'arrêter sous aucun prétexte, si vous perdez du sang c'est normal laisser le temps a la pilule d'intégrer votre corps", je me suis donc dit que c'était normal et que sa passerais, 1 semaine, 3 semaines..2 mois...5mois.
5 putain de mois a perdre du sang tout les jours, a avoir des douleurs horribles, une fatigue constante, un moral plus bas que terre, une déprime horrible, mon copain qui ne savait plus quoi faire pour pouvoir m'aider mais qui continuer de me calîner et couvrir de câlins de petits cadeaux... J'en ai eu marre, et mon copain m'a dit de tout arrêter de ne plus prendre la pilule car la sa devenait bizarre et surement dangereux, la pharmacienne elle même a dit a mon copain que ce n’était pas du tout normal et qu'il vaudrait mieux que je revois le gyneco d'urgence,

Après ça, je n'avais plus d'espoir, j’étais terrée dans un sentiment de dégoût de moi même, d'incompréhension, de colère car personne ne trouver une solution.. Ma mère un jour m'a parler d'un médecin pas très loin de chez nous, qu'elle était super gentille et qu'elle a su décelée rapidement la scoliose de ma sœur et très sérieuse bon suivi etc

Je me tâte, mais en sachant que c'est une femme cela m'a donnée de l'espoir quelque part.. je prend rendez-vous et j'y vais..

Elle me reçoit, on discute de tout ça et bien sur d'autres détails, et la elle voit que je suis au bout du rouleau, que je ne maîtrise rien, elle même en ayant vu des photos que j'ai prises de mes protections "noires" a ete surprise et n'avait jamais vu ça, et m'a dit que ce n’était pas normale non, en sachant que j'etais sous pilule et que pendant 5 mois j'ai perdu du sang tous les jours, elle m'a demander si je voulais bien qu'elle m’ausculte et forcément elle s'en doutée, j'étais irritée comme pas possible, rouge vive, ça me démanger parfois et j'essayer pourtant d'hydrater au maximum, d'être a l'air libre quand c'était possible etc,

Elle me conseille une gynécologue, celle-ci n'est pas disponible, je suis donc par la suite contactée par une de ces collègue qui me donne rendez-vous et j'y vais :

Résultat : Elle ne m'a pas écoutée. Elle m'a dit que c'était normal de perdre du sang parfois marron ou foncer car il s'est oxyder, que je suis fumeuse et qu'avec une pilule il ne faut pas faut choisir un des deux, j'ai voulu lui monter une photo elle n'a pas voulu c'est trop "privé"... mais elle a vu ma Martine après... Lorsqu'elle m'a palpée ensuite, j'étais tordue de douleur, je ne supporter pas le simple examen doigté qu'elle me faisait, je suffoquer, je bouger dans tous les sens, a la fin elle m'a dit "Je vois que vous êtes sensible a l'examen mais ça arrive", je lui dis que je n'ai jamais eu ceci lors d'examens de routines avant et avec palpations je n'avais jamais mal ou de gêne comme ça,

Elle m'a demander si j'étais sous pilule, je lui ai dit que non que j'avais tout arrêter depuis environs 1 mois et demi, je n'ai pas eu le temps de raconter tout ce que j'avais comme symptômes ni même mes 5 mois de pertes tout les jours, elle m'a prescrit une nouvelle pilule et m'a dit "Bon, je vous revois dans 1 an, bonne journée" avec son accent de parfaite connasse..

Après cela, le médecin m'a fait faire des examens, Echographie pelvienne, prises de sangs, etc
Je n'ai rien. Pas même Endométriose, pas de soucis particuliers, pas de soucis dans le vagin ni même l'utérus...

Abasourdie, elle ne comprend pas elle même, je n'ai pas repris de rendez-vous pour le moment...

Cela fais maintenant 2 ans avec mon ami, 2 ans que tout ceci s'est passé,

Actuellement, je perd encore ce flux foncer, mes règles sont très abondantes, j'ai moins de douleurs qu'au début,
il y a des jours ou je ne perds rien du tout si ce n'est un fluide transparent, mais lorsqu'on essaye d'avoir un rapport, je perds toujours du sang après, et s'en suit une perte foncée jusqu'aux règles.. il n'y a eu qu'une seule fois ou le rapport c'est bien passé, mais lorsque je suis allée urinée j'ai perdu légèrement, puis plus rien, la seule fois ou vraiment je ne perds rien donc..

Je vais reprendre des rendez-vous et espérer des solutions... Mais en écrivant ici j'espère que peut-être des personnes pourraient m'aiguiller sur des choses qu'on a peut être pas envisager me concernant, ou qui on vécu un peu les même choses...

Voilà...
Vous remerciant
Cordialement ;)

Participez au sujet "Flux conséquent - Absence de flux - Pilule - Arrêt pilule... "

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.