Portrait de zara-paris

je me suis toujours demandée concrètement quelles genres d’attitudes devons nous adopter lors de certains fiv, parfois on se pose pas mal de questions sur quoi faire et quoi éviter, c’est triste mais ici chez nous on n’a pas toujour qulqu’un disposé à nous répondre en temps réel, que ce soit les gygys eux meme qui n’ont jamais de temps ou encore les infrmières, que faire avant de laisser l’échantillon de sperme?

Portrait de bambis
J'aime 0

Ah oui ça je peux bien te comprendre, nous sommes toutes posées ces questions à un moment ou un autre lors de nos pma, moi pour ce qui est des cas que je connais mieux en France, il est conseiller de laisser un échantillon de sperme de ton homme lors du premier rendez vous pour compléter l’étude de stérilité un peu comme à lyon, mais sache qu’il est parfois nécessaire de laisser un second échantillon le jour de ta ponction d’ovocites , je parle de fiv-receveuses bien sur, ou le jour de l’insémination s’il s’agit d’une iac comme on m’avait recommandé à kiev, selon les recommandations de ton biologiste

Portrait de mimichou
J'aime 0

Bonjour zara, comment te porte-tu ? Je sais qu’en Ukraine l où j’ai eu recours à ma fiv do. On a avait pris la peine de m’expliquer quelles sont les consignes à suivre. Et moi-même j’ai posé les questions sur quoi éviter et j’ai eu les réponses. Moi je pense que même ici en France, malgré ce que tu dis. Il suffit de poser les questions et on aura les réponses. Je ne vois pas comment en posant des questions à une infirmière ou à un médecin, on peut ne pas avoir de réponse.

Portrait de missyreal
J'aime 0

Ce que j’avais lu c’est qu’après la fiv il faut éviter des rapports sexuels. Afin de bousculer l’endomètre et éviter de déloger le brybry. Et ce c’est notamment juste les instants qui précèdent la fiv. Avoir des rapports sexuels bien après n’a rien de mal. Au contraire j’ai entendu aussi dire que c’est plutôt conseiller de le faire pendant la grossesse. Que cela permet d’ouvrir les voies afin qu’au moment de l’accouchement le bébé passe plus facilement. Je ne sais pas si c’est pertinent cette information.

Portrait de toutoumi
J'aime 0

Je doute fort de la véracité de cette information. Selon laquelle les rapports sexuels pendant la grossesse ouvrent les voies pour l’accouchement. Vous pensez vraiment que les rapports sexuels peuvent ouvrir une voie aussi grande que pour faire passer un bébé avec sa grosseur ? Moi je pense que c’est n’importe quoi comme information. Il est vrai qu’il n’y pas de mal à avoir des rapports sexuels pendant la grossesse. Mais de là à dire que ça facilite l’ouverture des voies, je n’en suis pas sûre.

Portrait de valiha230
J'aime 0

zara , je te remercie deja pour ce sujet hyper passionnant sur la fiv que tu as bien voulu partager avec nous ici, je suis très contente de me retrouver sur ce forum qui à dire vrai était jusque là inconnu de moi, merci aussi à tatiana avec qui je partage un forum de pma sur facebook qui m'a donné ce lien et je dois dire toute ma fierté d'etre avec vous ici tellement les themes abordés et les différentes expériences sont d'une aide providentielle pour beaucoup de gens qui s'appretent à passer en pma ou qui auront eu des flops

Portrait de valiha230
J'aime 0

bonjour à toutes, je vous encrourage dans vos différents combats pma, moi j'ai as eu à passer par un don d'ovocytes comme je le dis très souvent, non seulement pour mon cas c'était pas trop necessaire, mais en plus de ça le centre d'infertilité ART à istanbul où je me suis traitée par fiv classique n'en fait pas d'ailleurs, bambis le sperme de ton mec a été recueilli de quelle façon stp!

Portrait de bambis
J'aime 0

Maintenant je m’en voudrais si je ne te te dis pas que pour des résultats optimaux comme à biotexcom à kiev, il vaudra mieux laisser l’échantillon après une période d’abstinence sexuelle de 3 à 5 jrs, ça katya me l’avait dis au téléphone lors du premier contact que nous avions pris avec la eux, comme quoi donc le sperme de ton mec sera recueilli je crois bien par masturbation dans une salle prévue pour cela et il est remis immédiatement au laboratoire de la clinique qui l’analysera, selon les structures les résultats seront disponibl au bout de qq jours.

Portrait de bambis
J'aime 0

Ma puce je ne sais pas si on te l’a dit mais il faut savoir que réaliser un spermogramme après une longue période d’abstinence n’est pas recommandée, et c’est une erreur que nous commettons très souvent, le souci est donc qu’il pourrait donner un grand nombre de spermato immobiles ou morts qui ne reflètent peut etre pas la réalité, donc à se niveau il faut faire gaffe, soyons vigilants à ce niveau, il ne faudrait pas tomber dans ce genre d’erreur où nous meme sommes tombés un moment

Portrait de piwi
J'aime 0

Merci pour ces informations Bambis, surtout pour nous qui ne sommes pas encore passé par là. Je pense que moi je n’aurai pas ce problème car je suis célibataire. Du coup le sperme dont moi j’aurai besoin sera celui d’un donneur. Et je suppose que de ce côté, toutes les mesures sont déjà prises par la clinique ! A moins que l’abstinence soit aussi recommandée du côté de la femme. Mais si c’est le cas, je ne vois pas trop où es le rapport. Le rapport entrain l’abstinence et l’avant fiv, car il n’y’ a pas de risque de grossesse vu mon infertilité.

Portrait de piwi
J'aime 0

Je pense que c’est plutôt du côté de la donneuse qu’il faut faire gaffe. Il doit y avoir aussi une période d’abstinence afin d’éviter une grossesse indésirée. Mais u côté de la patiente infertile, je ne vois pas en quoi l’abstinence peut être nécessaire avant la fiv. Car même si jamais le spermatozoïde se retrouve dans l’utérus de la patiente. Non seulement, elle n’a pas de risque de tomber enceinte. Mais aussi, ce sperme n’interfèrera pas avec le transfère d’embryon. Du coup cet aspect de l’abstinence en doit concerner logiquement que l’homme et la donneuse.

Portrait de piwi
J'aime 0

Je pense que c’est plutôt du côté de la donneuse qu’il faut faire gaffe. Il doit y avoir aussi une période d’abstinence afin d’éviter une grossesse indésirée. Mais u côté de la patiente infertile, je ne vois pas en quoi l’abstinence peut être nécessaire avant la fiv. Car même si jamais le spermatozoïde se retrouve dans l’utérus de la patiente. Non seulement, elle n’a pas de risque de tomber enceinte. Mais aussi, ce sperme n’interfèrera pas avec le transfère d’embryon. Du coup cet aspect de l’abstinence en doit concerner logiquement que l’homme et la donneuse.

Portrait de rorol
J'aime 0

Salut bambis, quand tu parles d’erreur dans lesquels tu es tombée à un moment. De quoi veux tu parler exactement, est ce qu’il s’agit de ton mari ? Qui n’avait pas respecté la consigne de s’abstenir avant le spermogramme. Ou l’erreur venait de toi, si oui laquelle ? Car je ne vois pas en quoi tu peux être concernée. Maintenant merci pour toutes ces informations données. Mais comme quelqu’un l’a dit, ce genre d’information doit nous être donné par la clinique le moment donné !

Portrait de valiha230
J'aime 0

bambis moi je n'ai pas eu comme vous affaire lors de ma fiv à un don d'ovocytes, mon programme je l'ai après plusieurs tentatives qui n'ont rien donné en afrique , nous sommes allés en turquie et là bas le don d'ovocytes n'est pas autorisé selon la loi, mais je dois dire ici que ma prise en charge au centre ART d'istanbul était vraiment particulière et je pense que la succès de certains program fiv sont aussi tributaires de la prise en charge du centre où on ets pris en charge, parfois nous semblons négliger ces aspects

Portrait de valiha230
J'aime 0

bambis, moi le docteur senai avait expliqué à mon mari que chez les hommes qui n'ont pas suffisamen de zozos dans leur éjaculat comme avec le tien, les spermato doivent être récupérés soit dans ce qu'il appelait épididyme, soit dans ses testicul quoi, je ne sais pas trop cmt de l'expliquer mais les termes kil employait était du genre que lorsque l'étiologie de l'azoospermie est obstructiv, c'est à dir blocage des canaux qui amenent les zozos des testicul à l'éjaculat, alor les zozos peuvent être prélevés dans l'épididyme en utilisant une technique d'aspiration à l'aiguille à istanbul

Portrait de zara-paris
J'aime 0

Ah merci beaucoup pour ces éclairages ma grande, eh oui c’est vrai que pour le prelevement de zozos de mon compagnon, il arraivait parfois que nous faisionns une longue abstinence et notre gygy ne nous disait rien à ce propos, dis moi donc , et comment me préparer donc pour l’insémination? Tu en as une idée stp ???

Portrait de rorol
J'aime 0

Coucou zara-paris, quand tu dis que ton mari et toi vous vous absteniez pour le prélèvement des zozos. Qui vous en avait donné l’information. Puisque vous dites que votre gygy ne vous en avait pas parlé. Mais ça c’est une erreur de sa part, comment peut-on oublier de parler de ce genre de détail à ses patients. On comprend donc pourquoi souvent certains échecs. Car les médecins ne font pas leur travail jusqu’au bout. Et cela commence par la transmission de toutes les informations nécessaire à la réussite de la fiv.

Portrait de valiha230
J'aime 0

moi je suis surpris que leur gygy ne leur avait pas parlé des précautions à prendre avant le prélèvement des spermatozoides de son chéri, je trouve cela tout de meme grave comme négligence tu sais, et voilà autant de manquements qui réduisent nos chances de réussite fiv, je dois remercier ici le laboratoire d'embryologie qui me suivait en turquie au centre d'infertilité ART, accrédité de l'hôpital américain est géré par l'embryologue en chef monsieur basak qui d'ailleurs l’une des embryologue la plus expérimentée du monde, c'était très rassurant pour nous de savoir qu'elle est l' ancienne présidente de la société internationale des embryologues de FIV

Portrait de piwi
J'aime 0

Je suis très étonnée que tu pose toutes ces questions. Car en temps normal tu devrais en être informée dans la clinique dans laquelle tu suis ta PMA. Sauf si tu n’as pas encore commencé la procédure dans une clinique. Mais comme d’aucun l’ont dit, tu auras toutes ces informations une fois que tu te lanceras. N’empêche que tu ne perds rien à te renseigner auprès de celles qui sont déjà passées par là en attendant. Elles sont bien placées pour t’expliquer. Parce qu’elles sont déjà passées à la pratique, donc c’est une bonne chose.

Portrait de piwi
J'aime 0

Je suis très étonnée que tu pose toutes ces questions. Car en temps normal tu devrais en être informée dans la clinique dans laquelle tu suis ta PMA. Sauf si tu n’as pas encore commencé la procédure dans une clinique. Mais comme d’aucun l’ont dit, tu auras toutes ces informations une fois que tu te lanceras. N’empêche que tu ne perds rien à te renseigner auprès de celles qui sont déjà passées par là en attendant. Elles sont bien placées pour t’expliquer. Parce qu’elles sont déjà passées à la pratique, donc c’est une bonne chose.

Portrait de bambis
J'aime 0

C’est pas du tout compliqué ça, je préfère t(éviter les suffrances que j’ai connues ici en France durant ces étapes et te parler de ce qui a été positif, notamment à biotexcom par exemple qui a une façon super professionnelle de bosser, pour mon cas le jour de l’insémination, on nous avait demandé à kiev de nous présenter à la clinique sans être à jeun 30 minute avant l’heur fixée si vous devez utiliser l’échantillon de sperme congelé (de ton partenaire ou d’un donneur, selon le cas bien sur ). Pour notre cas à kiev on nous avait demander de laisser un échantillon de sperme frais, c’est pourquoi j’étais allé avec mon partenaire 2 hres avant l’heure prévue de l’insémination, voilà ma puce

Portrait de claire24
J'aime 0

je ne suis pas souven très d'accord avec d'otres femmes tu sais, pourquoi toujours penser directement à la fécondation in votro une fois qu'un petit souci se présente , moi je crois que ça devrait être la dernière solution lorsqu'on aura tout essayer, c'est vrai que la fiv do nous a rendu à toutes beaucoup de joie et de plaisir, mais pour le cas de charlotte il faut son médecin faire la conclusion, n'oublions pas que malgré nos longues expériences en pma ça ne fait pas de nous des medécins là loool! on peut conseiller ou recommander mais pas dire ce kil faut faire,

Portrait de nénézéna
J'aime 0

Mais tu es sans ignorer que lorsqu’on s’oriente en PMA ce n’est pas par plaisir. Mais c’est bien parce qu’on souffre d’une infertilité et qu’un médecin nous y a orienté. D’ailleurs pour accéder en PMA, la condition est qu’une infertilité doit être médicalement constatée. Il est vrai qu’il y’a des médecins qui font des erreurs de diagnostique. Et oriente le patient vers un traitement qui n’est pas adapté. C’est la raison pour laquelle il revient aussi au patient d’être éveillé et informé. Il ne s’agit pas ici de faire un diagnostique sur le forum claire24.

Portrait de nénézéna
J'aime 0

Je pense que notre participation ici, surtout pour celles qui sont déjà passées en PMA, c’est d’informer sur les procédures et les modalités. La plupart de temps les femmes qui demandent conseil ont déjà reçu un diagnostique et veulent savoir où et comment d’autres se sont traitées. Mais il n’est pas question ici que lorsqu’une personne explique ses symptômes, que l’on se prononce n lui donnant un diagnostique. Car c’est chez un médecin, qu’il faut de rendre pour se faire consulter et savoir de quoi on souffre. Il peut arriver que face aux symptômes que quelqu’un explique, d’autres déduisent de quelle infertilité il s’agit. Et ce parce qu’elles en ont-elles-même souffert. Mais il faut quand même se rendre chez le médecin pour s’en rassurer. D’ailleurs comme quelqu’un l’a dit plus haut, on ne peut pas se rendre en PMA sans avoir eu un constat médical.

Portrait de valiha230
J'aime 0

hé oui nenezena, on ne se rend pas en pma par plaisir, en réalité nous y allons très souvent comme dernier recours et je pense que c'est à ce niveau que le coprs médical des hopitaux de pma devraient faire montre de bcp d'empathie et de compréhension à notre endroit, cet aspect psychologiq est capital à mon avis et je dis parfois à mon chéri que mon ultime succès au centre ART d'istanbul était du aussi en partie à toute l'assitance et la présence que tout leur personnel medical avait à notre endroit, des fois le déclic peut se jouer dans la tête, en espagne meme d'autres clinik ont des assistances psychologik je t'assure

Portrait de mimichou
J'aime 0

Mais vous savez les filles, d’après la loi de bioéthique ce n’est plus obligatoire que l’infertilité soit médicalement constatée pour être admise en PMA en France. Mais ailleurs comme en Ukraine, ça ne reste accessible qu’aux patientes infertiles. Donc c’est pour répondre à celles qui disaient qu’on ne se rend pas en PMA par plaisir. C’est déjà bien le cas en France. Et c’est déplorable, vraiment déplorable, car le traitement médical est fait pour des malades et non pour les bien portant. Heureusement qu’il existe encore des pays qui préserve une certaine éthique.

Pages

Participez au sujet "FIV-Comment me préparer pour le traitement?"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.