Portrait de yzerrad

Bonjour

j'ai un enfant de 26 mois qui connait des montés de fièvre periodiquement 40 deg. depuis une année.
la péridicité est de 15 jours et dure 6 heures , avec frissons, La présence de douleurs abdominales et difficulté à respirer.

Le medecin veux me préscrire le Colchicine mais après recherche sur Internet je crois que se medicament présente des effet secondaires graves.

veillez SVP m'informer sur cette maladie et est ce que le seul medicament est le colchicine

Merci

Portrait de albert boueno
J'aime 0

N'avez-vous pas trouvé d'autre raison pour laquelle il existe une hyperthermie c'est-à-dire une élévation plus ou moins importante de la fièvre. Il est très intéressant de regarder les caractéristiques de cette fièvre. Autrement dit il s'agit de savoir si elle est constante, si elle survient par épisodes, sous forme d'acmé, combien d'heures par jour, quel moment,
si vous-même vous avez voyagé, avec l'enfant ou sans l'enfant, s'il existe d'autres symptômes etc.
je ne comprends pas pourquoi le médecin veut donner de la colchicine ?
existe-t-il une symptomatologie urinaire à type d'infection urinaire ou bien de calculs ou une atteinte de l'appareil urinaire quelconque. Est l'enfant tousse etc.
Il peut s'agir de beaucoup de choses, je vous conseille de lire le texte sur les sujets suivants :
drépanocytaire
fièvre boutonneuse méditerranéenne
fièvre éruptive
fièvre méditerranéenne familiale
fièvre périodique
fièvre prolongée
fièvre de l'enfant

D'autre part il faut également savoir si l'enfant à des douleurs au niveau du pharynx, des oreilles une boiterie dans ce cas sa nécessite une consultation rapide indispensable.
L'enfant est-il capable de boire ?
Quel est le degré d'activité de l'enfant ?
Quel traitement a-t-il pu éventuellement être administré spontanément
est-ce qu'il existe un syndrome inflammatoire (vitesse de sédimentation, protéine C. réactive élevée etc.)
il peut s'agir également des fièvres médicamenteuses qui nécessitent un interrogatoire minutieux sur le terrain, la chronologie les drogues éventuellement en cause comme les antibiotiques des bêtalactamines sang des médicaments susceptibles de faire la fièvre. Il avait demain des barbituriques, des anticholinergiques des phénothiazine en fait virtuellement n'importent quel médicament peut entraîner des réactions allergiques dont la fièvre.
Il faut également éliminer un paludisme, la présence de bactéries dans le sang de forme bactériémique (borréliose, syndrome de Duckley).
Plus rarement il peut s'agir d'un neuroblastome, d'un phéochromocytome d'une maladie de Castelman,d'une leucémie aiguë, d'une maladie de Hodgkin, de n'importe quel lymphome, d'arthrite juvénile qui se caractérise par une courbe de la température particulière avec oscillations multiples au cours de la même journée plusieurs jours de suite.
Chez l'enfant de 22 mois environ il faut rechercher une maladie périodique comme une fièvre méditerranéenne familiale, un syndrome de Marshall, des adénopathies, pharyngite, stomatite aphteuse. Ensuite il est possible de faire un dosage des interleukines numéro six, des interférons gamma et du tumors nécrosis factor TNF alfa, néoptérine.La colchicine est le traitement de choix de la maladie périodique mais est active dans le syndrome d'hyper immunoglobulines D.
En cas de syndrome de Marshall il est intéressant d'utiliser les corticoïdes dans certaines situations.
En ce qui concerne la colchicine et la fièvre je vous conseille de lire le texte sur colchicine dans l'encyclopédie médicale vulgaris.
Sinon la colchicine, voici à peu près ce qu'il faut savoir.
Son administration doit être prudente chez les personnes àgées ce qui n'est pas le cas en ce qui vous concerne. Il faut également faire attention en chez les individus mêmes les enfants qui présentent une affection gastro-intestinale car il existe un danger de toxicité cumulative. Je pense que vous comprenez ce que cela signifie. D'autre part il faut savoir réduire les doses quand le patient présent une insuffisance rénale c'est-à-dire une insuffisance de fonctionnement de la filtration par les reins, du sang bien entendu. D'autre part il ne faut pas prolonger le traitement au-delà du temps nécessaire. Enfin il ne faut pas associer les Antidiarrhéïque qui sont susceptible de masquer la diarrhée qui est le premier signe de surdosage ceci est très important.
Donc les contre-indications sont une insuffisance rénale sévère, une insuffisance hépatique sévère, la grossesse, ça ne semble pas poser de problème.
Effets indésirables sont avant tous les troubles digestifs à type de nausées, de vomissements, diarrhées profuses qui signifient qu'il y a un surdosage. Donc ces signes protègent en quelque sorte le patient vis-à-vis du surdosage.
Les effets indésirables c'est également l'inhibition de la moelle osseuse mais ceci survient rarement. Ceci se traduit par une leucopénie c'est-à-dire une diminution du gland de globules blancs et une thrombopénie c'est-à-dire une diminution des plaquettes.
Plus rarement il est possible de constater l'apparition d'une neuropathie périphérique c'est-à-dire d'une atteinte des nerfs périphériques et moins fréquemment également mais c'est possible des éruptions c'est-à-dire l'apparition de boutons voir 10 alopécies c'est-à-dire d'une perte de cheveux et encore plus rarement d'une azoospermie (atteinte des spermatozoïdes).
Attention surdosage bien entendue ne pas laissait traîner ce type de médicaments car c'est mortel à partir de 40mg.
Il est nécessaire de savoir que les symptômes de surdosage sont les suivants : douleurs abdominales, diarrhée. La diarrhée est souvent le premier signe de surdosage qui impose l'arrêt immédiat du traitement. Les vomissements, des troubles hydriques et des troubles hydroélectriques, une hémorragie avec analyse un abaissement du taux de prothrombine est une agranulocytose. En ce qui concerne la thrombopénie celle-ci est tardive. Enfin les risques un choc hypovolémique est un choc cardiogénique au cours des intoxications. Le traitement nécessite un lavage gastrique dans les premières six heures et bien entendues une hospitalisation en réanimation service d'urgence avec aspiration du duodénum et une correction des troubles hydroélectrolytiques en effectuant entre autres des transfusions de plasma frais.
j'espère que ceci ne vous a pas trop découragé. Je suis désolé défaut d'orthographe mais étant donné que le texte était très long j'ai dû écrire très rapidement. Bien entendu n'est pas eu le temps de me relire sinon je ne pourrais pas aller répondre aux autres formes, plus précisément aux autres parties de cet excellent forum vulgaris-medical.
Encore une fois je suppose que le but de cette encyclopédie médicale va vous permettre de retrouver tous les termes dont je vous ai parlé pour pouvoir mieux les comprendre. Parce que vous comprendrez sans doute que je ne peux pas à chaque fois les détailler puisqu'ils sont déjà traités par ailleurs dans vulgaris.
Bon courage avec le petit.

Participez au sujet "Fièvre"

Articles à lire concernant "Fièvre"

  • Fièvre des tranchées ... Favoris Imprimer La fièvre des tranchées, appelée également fièvre des cinq jours, fièvre de Wolhynie, fièvre quintane, fièvre ...
  • Fièvre de la vallée ... Favoris Imprimer La fièvre de la vallée, également appelée « coccidioïdomycose », « fièvre de la vallée de Californie », « fièvre de la vallée de San ...
  • ... }); malaria Fièvre maremmatique Fièvre paludéenne Fièvre des marais Fièvre paludique Fièvre ...
  • ... de survenir au cours de cette variété de paludisme est la fièvre bilieuse hémoglobinurique. On assiste également à une hématémèse ... cliniques généraux sont : Malaise Hyperthermie (fièvre), le plus souvent irrégulière au début Frissons Céphalées ...
  • Fièvre ménorragique de Trousseau ... des apparitions des règles. Lire la suite : Évolution Fièvre ménorragique de Trousseau Anglais menstrual intoxication. Fièvre menstruelle ovarienne Fièvre prémenstruelle Fièvre ...