Portrait de traqueur

bonjours
après un bref séjour a l hôpital au centre de la douleur .ont ma desseller une hyperlordose hypercyphose qui est asser douloureux . après plusieurs traitement médicamenter les médecins pensent que je suis fibromyalgique vus mes symptômes . cela fait maintenant 1 ans que je souffre de douleur dans le dos et dans tout le corps . le soutien de ses proches est très importants

Portrait de traqueur
J'aime 0

Membre
Date d'inscription: 05-07-2010
Messages: 15
Re: Discussions sur la fibromyalgie
Papillons
Je ne cesse de lire ton parcoure et je m incline devant toi, tans ta grandeur d' esprit et force de caractère .j ai moi-même un caractère très trempé mais un cœur ouvert a tousse .se que tu racontes au fil des lignes est vraiment courageux a dire .j’ insiste que tous ceux qui me lirons Vont faire un tour sur les commentaires de PAPILLON , car nous somme toujours prétentieux a dire que nous connaissons la vie .moi je dis que nous n en s avons rien .Papillon explique avec humilité et tout en restant humble , non pas quelque passage difficile mais presque toute sa vie .qui a-t-il de plus beau a lire que ces commentaires et conseils qu’ elle donne .se ne sera certainement pas un bouquin (je m excuse du terme) avec des tirages a gogo qui vas raporter des millions a son écrivain ,pourra vous donnez autant de frisson . Je te souhaite une très longue vie de bonheur et que ta famille verra toujours la flamme qui brule dans tes yeux. Reste comme tu es, et comme tu l explique si bien, fait toujours se que ton cœur te dicte. Lui seule te tracera le bon chemin a prendre.
AMICALEMENT TRAQUEUR
CONSEIL : LISEZ TOUSSE ! LES SUJETS DE PAPILLON QUI SUIVE APRES SE MESSAGE ET VOUS COMPRENDREZ . ELLE VOUS GUIDERONT DANS VOS PENSÉE ET VOS CHOIX
Dernière modification par traqueur (Aujourd'hui 12:00:43)
Hors ligne

Portrait de traqueur
J'aime 0

Papillon57
Membre
Date d'inscription: 11-09-2009
Messages: 99
Courriel
Re: Discussions sur la fibromyalgie
Bon mardi Kaha !

Bon je peux comprendre pourquoi tu as des doutes, sur la fibro.

Je pense comme toi, il faut focaliser sur la manière de vivre avec, la fibro.

Tu sais, j'ai le diagnostique depuis 1989, dans ce temps là, on nous envoyait directement à la Société d'Arthrite du Canada, ils étaient alors les seuls et encore à connaître un peu la maladie,

Sur le coup, avec deux jeunes enfants plus une garderie, le jour, j'en ai arraché beaucoup.
Il y avait à ce moment là, une association à Montréal seulement, j'ai appelé, mais ce qu'elle m'a raconté m'a tellement fait peur, que mon mari m'a retrouvé ce soir là assise dans un coin, en larmes, et ne pouvant pas trop parlé.

Bref, avec les années, j'ai appris à être patiente, à faire attention à mon alimentation, je suis allée prendre des cours pour apprendre à vivre avec cette maladie.

Je suis allée travailler dans une clinique de médecines douces, acupuncture, auriculotéraphie, naturothéraphie, ect... pendant trois ans, mais ils étaient tellement demandant, et me stressaient tellement que je me suis écroulée, tout simplement.

Ensuite ne voulant pas demerer à la maison à rien faire, je me suis occupée d'un groupe de délinquants majeurs dans ma région, retour aux études une autre fois, pour pouvoir travailler avec ce genre de problèmes. Ce fût une très belle expérience, mais encore une fois, quand je me lancais dans une entreprise, j'y mettais toute mes énergies, alors, encore une fois après trois ans, j,ai dû laisser ma place à une des jeunes, afin qu'elle continue mon oeuvre, mais, elle en a rien fait,.
J,ai fondé la première maison de jeunes dans ma municipalité. J'en étais super heureuse, jusqu'au jour ou tout le centre commercial ou était aussi située la Maison, à brûlée au complet.

Alors, j'ai abandonné, et je suis retournée aux études, en réflexologie , j'ai réussie haut la mains, je le dit peut être avec fierté, mais, dans ma vie, des diplômes j'en ai eu très peu, car j'étais toujours malade, et je manquais beaucoup de cours, donc, quand j'ai eu fait toutes mes heures de pratiques, plus toutes mes heures de théorie avec un groupe formidable et de profs, et d'étudiantes dont plusieurs infirmières et deux médecins, j'ai réussi, avec un 98% pour la théorie, ce qui comporte l'apprentissage de tout les système du corps humain, et comment le traiter en réflexo, et 95% en pratique, car supposément je n'aurais pas pesé assez fort sur notre cobaye.

Je travaillais à mes heures et chez moi, pas suffisant, je suis devenue la secrétaire de notre Association des réflexologues de notre région, donc, cela me demandait beaucoup de temps.
Mais, le mieux je crois c'est que je me suis spécialisée en argile verte lors de mes traitements
Alors j'ai dû attendre que le conseil de tout le Canada se réunisse, afin de leur demander l'autorisation, avec preuve pour me justifier, de changer un peu la manière de donner le massage des deux pieds.

Alors pour me mettre à l'épreuve, ses chères dames, m'ont demandé le lendemain devant 250 personnes de faire une démonstration de ma nouvelle spécialité.
J,étais morte de peur, mais je me suis dit, vas y tu es capable, et tu sais que tu as raison. Alors quand est arrivée mon tour, je me suis lancée, et même des naturopathes et médecins généralistes, qui étaient présent, m'encourageaient d'un hochement de tête, lorsque je m,expliquais, ils étaient d'accord avec tout ce que je disais, et que je faisais aussi.
Même si une réflexologue qui se prend pour la vie, ne cessait de m'interrompre, j'ai été en mesure de continuer ma conférence, et j'en fût récompenser, par mes pairs, tout de suite la conférence terminée, nous devions avoir une autre conférencière suite à la mienne mais, elle n'a jamais été en mesure de donner sa conférence, je venais à peine de terminer, que tous et toutes se sont ruées vers moi, afin de m'embrasser, de me demander des tas de choses, bref, j'étais surprise au plus haut point, de voir leur réaction.
Lorsque rendue au soir, j'ai été convoqué par le conseil du Canada au complet, là , je me sentais plutôt mal, hihihil
Mais finallement, c'était pour me dire que je pouvais et ce avec grand plaisir et fierté, que je pouvais travailler comme je le voulais et masser surtout les gens malades et douloureux.

Tu sais, lorsque l'on voit arriver chez sois une personne souffrante, pleines de douleurs, qui n'a pas travaillé depuis plusieurs années, qui a été laissé par le conjoint et qui doit arriver à joindre les deux bouts, tu n'as vraiment pas le coeur de charger $$$$$ pour un traitement, alors, si on veut dire, disont que ma clientèle, est rapidement devenue une clientèle de personnes vraiment très souffrantes et sans le sous, donc, je ne demandais rien.
Par contre je leur apprenais comment faire, se soigner elle même tu comprends?
Mais, a peu près une fois par mois, elles revenaient, car elles me disaient, que même en sachant comment appliquer l'argile verte sur leurs pieds, c'était tout de même mieux de se le faire faire.
Parfois gentilles comme tout, elles m'apportaient du sucre à la crème, une autre qui était une as en tricot m'avait fait un cache cou, car je suis sensible de la gorge, et ainsi de suite.

Bref, il me restais certains patients qui venaient à titre préventif, c.a.d, pour renforcir leur système immunitaire, à chaque changement de saison, ect.... Tu sais, comme je disais à ma conférence, peu importe que l'on ne recoive pas un sous, pour notre traitement si cela peut aider une des nôtres, c.a.d une personne souffrant de douleurs chroniques.
Certains profs ont alors pris la parole, pour me remercier de leur avoir ouvert les yeux, et elles m'ont dit que souvent, elles oubliaient leur serment, c.a.d. de faire du bien aux gens, sans se soucier de l'argent.
Et certaines réflexologues, aussi, sont venues me le dire, qu'elles prendraient beaucoup plus de temps pour le genres de personnes qu'elles recevraient dans l'avenir, quitte à rien ne leur charger et prendre plus du 45 minutes qu'elles prenaient habituellement pour un massage, moi, je suis restée sans voie, car mes r.v. même avec des biens portant, me prenait presque toujours une heure et plus même.

Mais encore une fois, j'en ai trop fait, comme j'étais la seule spécialiste en argile verte de ma région, toutes les autres réflexologues me les envoyaient, plus mon poste de secrétaire pour notre Association, plus ma famille, mes enfants, ect.... j,ai rechuté encore une fois.

Après m'être remise un peu, j'ai commencé des théraphies, pour essayer de mieux comprendre cette fichue maladie, et aussi en même temps, j,ai fait une demande d'indemnisation, une rente d'invalidité, car je ne pouvais plus rien faire, sans devenir extrêmement fatiguée et incapable de faire quoi que se soit.

Je me suis battue avec ce dossier pendant plus de trois ans, mais finallement, j'ai réussie , et j'en suis fière, cela ne me donne pas beaucoup de sous par mois, pour arriver, mais, au moins j'ai gagné ma cause.

Tu sais, je me souviens, d'une très méchante grippe que j,ai eu, mon fils devait avoir peut être max 3ans, et ma fille 5ans, j'étais incapable de marcher, tant j'étais souffrante, je faisais beaucoup de fièvre, ect.... cela a duré plus de 12 jours. Et ensuite je n'ai plus été la même du tout.
Les douleurs ressenties dans mes jambes, ont et sont les mêmes depuis cette grippe.

Un moment donné, en, 87, j'ai attrapé la grippe influenza, j'ai paralysé, de tout mon côté droit, au complet, j'ai perdu l'usage de la parole aussi, mais je me suis remise presque complètement, toute seule, j'avais une aide domestique une fois semaine, une bonne amie fidèle, venait faire les repas du soir, mon mari, aidait les enfants le matin avant de quitter, et il s'assurait que j'ai tout à porté de main, ect..

J,ai fait des exercices, et ce tout les jours, jusqu'au moment ou j,ai retrouvé toutes mes fonctions, parfois lorsque je suis super fatiguée, ma paupière droite tombe légèrement, alors mon mari sait que là je dois m'arrêter complètement.

Un peu avant le décès de ma mère, qui est survenue, 14 mois après le décès de mon père, en décembre, j'ai attrapé la grippe H1N1.
Je m'en suis remise aussi, difficilement, car, peu de temps après, j,ai dû aller veiller maman les 3 derniers jours sur cette terre, ensuite ce fût tout les arrangements, à prendre avant de revenir chez moi, à 2h30 de là. nous l,avons enterrée, le 20 décembre , alors je peux te dire que mes deux derniers Noël n'ont pas été des plus joyeux. Papa lui nous avaient laissé mes deux soeus , ma mère et moi, un 14 sept. alors, cela a fait en sorte que tout les weeks end nous descendions pour veiller tout d'abord papa, et ensuite ce fût maman.

Mes voisins venaient sonner à ma porte pour me demander durant la semaine si tout était ok, car ils étaient tellement habitués à me voir faire mes plantes dehors, aller marcher avec mon chien, ect... que là, ils croyaient que j'avais un cancer, ou autre maladie très grave.

Tu sais, même si cela fait déjà, 6 mois que maman est partie, je suis encore très fatiguée. J'ai beaucoup de difficulté à me remettre de toute cette fatigue accumulée, et lorsque il y a deux semaines je suis sortie pour aller voir mes plates bandes dehors , devant la maison, presque tout mes voisins sont venus me voir et jaser un peu avec moi, me demander comment j'allais ect...

J'oubliais , tout de suite après le décès de maman, disont un peu plus tard, j'ai dû faire enlever toutes mes dents, en bas, elles avaient une texture de craie, et oui, elles cassaient toutes une après les autres. mais comme je suis allergique à la xylocaine, on m'a fait une anesthésie générale.

J'ai commencé les visites chez le denturologiste , il y a de cela deux semaines, tout se passe bien. jusqu'à maintenant, je vais toucher du bois, hihihihi.

Voilà un peu ma petite vie, oui, depuis 2008 j'ai subit de grands stress, voir son père et sa mère souffrir terriblement tout les week ends, pendant plus de 14 à 16 mois, les veiller se taper 5hres et demie de route aller retour tout les week ends, disont que mon système immunitaire en a pris un coup.

Et pour terminer, ma généraliste m'avait prescrit un médicament pour mon haut taux de cholesterol, et ce médicament ne doit surtout pas être prescrit à des personnes qui ont déjà des douleurs musculaires, et faisant une hypothiroidie, cela m'a causé bien des douleurs extrêmes et des problèmes d'estomac terrible, plus une fatigue continuelle, de plus, ce médicament prends deux mois avant de quitter le système alors mon été encore une fois est fichue, cela fera la 3ième.

J'ai beau essayé de tenir la maison, le plus propre possible, mais cela me prend toutes mes énergies. Et comme depuis les deux dernières saisons, nous n'avions pas le temps de faire de grands travaux autant à l'Intérieur de notre maison, qu'à l'extérieur, bien là, mon conjoint lui, a commencé, les travaux, et je me sens bien inutile parfois, car juste le fait d'aller dans un centre de réno pour choisir les couleurs, les accessoires ect... me rendent super fatiguée.

J,attends ma soeur ainée, cet après midi, elle a été elle aussi très malade, et elle viens passer deux semaines, avec moi.
Nous allons essayer de prendre cela relax un peu, et avoir du bon temps.

Voilà, j'espère, que je t'ai donné assez de nouvelles, hihihihii.

Le plus important dans cette maladie c'est le plus possible de garder le moral, je sais je sais, ce n'est pas évident, mais, il est primordial, de se sentir bien, regarder des comédies, rire , le rire est une des meilleures théraphies pour couper une crise de douleurs.

Voir des gens positifs et non des mangeurs d'énergies, car ensuite il ne nous reste plus rien, alors se trouver des personnes positives et qui aime la vie, c'est super important .

Ne pas se faire de liste, car cela deviens trop déprimant, à la longue.

Accepter de voir les autres faire les choses à leur manière et non, à la nôtre, et les remercier de leur bonté.

Parler de cette maladie au plus grand nombre de gens possible, afin qu'un jour cette maladie soit reconnue comme une vraie maladie, et non, quelque chose qui se passerait entres les deux oreilles.

Et si ils ne comprennent pas, ou n'acceptent pas de nous voir annuler sois une sortie sois un souper, ou autre à la dernièr minute, bien c'est qu'ils n,auront rien compris, à notre maladie, donc, on élimine, car on se sent déjà assez coupable comme cela sans encore se faire dire ceci ou cela.

Se trouver des passe temps, que l'on aime, sans se sentir coupable de ne pas faire le ménage ou tout autre tâche domestique.

En bref, il faut apprendre à doser, tout ce que l'on fait, ce que l'on va manger, faire, les sorties, les obligations familiales ect....

Voilà, une partie de ma vie, si cela peut aider quelqu'un, cela va me faire plaisir, ne pas baisser les bras, jamais, sinon, cette maladie va nous sauter dessus.

Ce message est très long, mais si vous le lisez bien, vous verrez, que je ne me suis jamais laissé décourager par cette maladie. Si je devais abandonner un boulot, je trouvais quelque chose d'autre à faire, mais des choses que moi j'aimais.

Je me suis entourée de personnes aimantes, rieuses, qui comprennent bien la maladie, et qui ne s'offusque pas si jamais je leur dit non à la dernière minute.

Lorsque je me sens bien, je fais mes tâches ménagères mais plus lentement, et aussitôt que je sens la fatigue m'envahir, j,arrête tout court.

Je me suis trouvée des passe temps, que j'aime et qui me font du bien.

Autant que possible, j'essais tout les jours, que je doive sortir ou non, de me maquiller, et de m'habiller comme si j'irais au bureau. Cela fait du bien au moral, de se voir bien mise et maquiller, on a l'air plus en santé, et cela nous fait beaucoup de bien.

Je ne sais pas si un jour, on va trouver le bon médicament pour nous traiter, mais en attendant, comme personne n'est semblable, si un médicament vous fait du bien, continuer le, et laissé les autres dire ce qu'ils veulent sens que cela ne vous affecte.

Voilà.
a bientot,
Papillon 57
Hors ligne

Portrait de traqueur
J'aime 0

Bonjour Tithiana et Traqueur!

Pour répondre à Tithianas, je suis désolée mais je ne connais pas du tout, l'hydrolysat de collagène marin, si tu pourrais me donner le site internet, j'irais voir ce que cela dit et me renseigner ici au Québec pour voir si cela existe...

Bonjour Traqueur,
Je me doutais que j'avais affaire à un jeune homme, ayant plusieurs neveux de ton âge, je reconnaissais un peu les propos et surtout les mots....

Je suis heureuse, que ton médecin décide de t'hospitaliser, pour te faire passer tout les tests possibles, afin d'éliminer, toutes les maladies cousines de la fibromyalgie... comme tu le dits la spondy. ou encore la sclérose en plaques, il y en a plusieurs autres....

Mais, il y a surtout l'hppothiroidie, qui ressemble beaucoup aussi à la fibromyalgie, avec seulement des prises de sang, il pourra confirmer ou éliminer presque tout de suite cette affection.... Christiane la modératrice ici, a un blog ou elle vous indique qu'elles sont les prises de sang à demander, pour éliminer tout de suite cette maladie dont je souffres mais elle s'est déclarée bien plus tard dans ma vie......

La fibro, souvent va tomber sur des personnes étant supers perfectionnistes, donc, tu ne fais pas exception à la règle, c'est dommage mais c'est comme cela, et ce autant plus difficile à digérer... n'est ce pas?

On se voit pris, avec un tas de choses à faire, un tas d,endroits à aller et on est là, pris avec les douleurs un peu partout, et la fatigue en plus, et zut...

Lorsque j,ai appris que j'avais cette maladie, j'avais 32ans et deux jeunes enfants, + une garderie, donc, 6 enfants en bas âge à ce moment là.....

mon fils le dernier de mes deux enfants, n'avait que 5 ans, et le jour de son anniversaire, il m'a dit que comme cadeau, il voudrait réavoir sa maman d'avant.... cela m'a brisé le coeur en miettes....

Mais les disont 10 premières années, se sont déroulées presque comme avant, sauf que je ne savais plus patiner, ni faire du vélo, j'avais perdu toute mon équilibre, alors, les enfants, ont trouvé tout cela très difficile. car de maman fatiguée mais heureuse, je suis passée à une maman de plus en plus souffrante, et plus triste aussi...

Alors une journée, ou j''étais seule, suite à une chirurgie, je me suis regardée dans une glace et je me suis parlée... en pleine figure...

Là je me suis dit : Ecoute toi, en face de moi, tu vas te changer les idées, tu vas laisser les autres parler et ne plus t'en occuper, car leurs propos t'insultent et te font passer pour une paresseuse, une terrible femme de ménage et ainsi de suite....

Je me suis promis cette journée là, que peu importait, les douleurs ou la fatigue, je me lèverais avec le sourire, et si larmes remplacaient le tout, et bien maquillage se ferait quand même, et beaux vêtements aussi. ....

Que je préparerais tout mes menus pour la semaine, que les courses se feraient le samedi, (ici au Québec, on n'a pas classe et les gens ne travaillent pas non plus comme en France, ou Belgique) que la bouffe se préparerait le dimanche, ainsi je serais libre dans ma tête de devoir penser à cela durant ma semaine.

La lessive elle, trois fois semaines, se feraient les jours de pluies ou les enfants jouaient au sous sol, ou sont mes machines.....

la balayeuse que je passais tout les soirs après la fin de la garderie se ferait seulement trois fois semaine..aussi..

Bref, j'ai tout réduit en tâches d'intérieur et d'extérieur, comme la pelouse à tondre, les fleurs à planter, s'occuper, désherber, ect..... la piscine a entretenir ect......

Au début, cela a crée quelques grincements de dents, mais c'était pour le bien de mes enfants, et de moi aussi.. que j'avais fait ces choix......

Comme je t'ai mentionné plus haut cette maladie frappe toujours des personnes dites : perfectionnistes, et j'en étais une pur et dure.......

Mais avec mon changement d'horaire, les 10 premières années, se sont déroulées sans trop de heurts,mais, suite à plusieurs chirurgies, certaines majeures , d'autres mineurs, plusieurs deuils très difficiles à faire aussi, la perte d'amies de cancer ect.... cela m'a comme frappé de plein fouet, la maladie a monté de quelques coches,,,, alors certaines amies pensant bien faire m'ont suggéré fortement d'aller travailler à l'extérieur, me disant que de toujours demeurer à la maison même avec la garderie, ect... que cela devait me rendre plus malade...

J,ai fait l'erreur de les écouter, je suis devenue adjointe administratrive dans une clinique de médecines douces, et `là après trois ans, j,ai fait un burn out.... pas un petit, non, comme perfectionniste on ne fait jamais les choses à moitié voyons... alors j,avais le choix entres donner ma démission ou entrer à l'hosto en cure de repos total.....
J,ai choisi la démission..... un autre deuil à faire, mais bon, je me suis reposée, et là, j,ai trouvé une autre manière de gagner ma vie , mais en devenant ma propre patronne, avec mes heures à moi, et ainsi de suite.

Je suis retournée à l'école, ou j,ai appris à devenir réflexologue, ( massage des pieds) et j'y ai trouvé un grand bonheur, comme je m'étais beaucoup impliqué en plus dans ma communauté, je me suis ramassée avec une grande clientèle,,, trop grande, car je ne voulais pas refuser personne me disant qu'ils souffraient.... résultat, un soir en pratiquant un massage je me suis effondrée sur les deux pieds de mon patient....

Et oui, encore une fois, repos obligé, ce qui m,a enragé et beaucoup. mais je n'avais plus de forces, ni aucune énergie, alors, j'ai fait ce que mon médecin me disait....

Ensuite, ma fille est tombée gravement malade, elle a été pendant un an, super malade, et tout cela c'est terminée en mai, avec un 48hres entre la vie et la mort, tout cela à cause d'une erreur médicale datant d'un an...... j'ai presque passé un mois avec elle à l'hosto.......arrivée à 6hres le matin, je quittais vers les 16h30 temps ou son père arrivait, je retournais à la maison pour m'occuper de mon fils, faire le souper, lui faire faire ses devoirs et leçons, ect... les courses , le ménage et je retournais à l'hosto, aux alentours, de 21h 21h30 jusqu'à parfois 1hres du matin, et ainsi de suite pendant un mois complet.....

J'avais perdu énormément de poid, et je suis une femme quand même grande, alors, les gens ne me reconnaissent plus quand ils me voyaient, sur la rue, ou dans les centres commerciaux. ect...... je n'étais pas vraiment jolie, les joues creusent, les yeux aussi, bref.......pendant plus d'un an, je me suis retrouvée avec un enfant malade à la maison, nourri par le nez, aux deux heures, ect...

Elle a survécue, et est retournée aux études, mais c'est à ce moment là, que moi je suis tombée raide....

j'ai paralysé du côté droit en entier.... ils ne savaient pas , ce qui avait causé ma perte de conscience ni ma paralysie, alors ils m'ont laissé sortir de l'hosto, paralysée sans famille près de moi,ni ou aux alentours, donc je me suis réhabilitée toute seule, cela m'a pris pas loin de trois mois, je voulais vivre car la vie est toujours aussi belle pour moi....

Bref, tu vois, Traqueur, qu'il est important de respecter nos limites, le plus possible, car on ne sait jamais comment notre corps lui va réagir... je n,ai qu'une petit séquelle, ma paupière droite quand je suis vraiment super fatiguée tombe un peu, alors je laisse une mèche tomber un peu, afin que rien n'y paraisse....

mais là je sais que j'ai dépassé mes limites donc le lendemain je ne bouge pas, je me repose, j'écoute de la bonne musique, je lis un bon livre, ou j'écoute une bonne comédie ......

J'ai eu le grand chagrin de perdre mes parents à 14 mois d'intervalle, et non sans les voir souffrir en masse, je devais remplacer mes soeurs pour aller veiller papa au début, tout les week ends, et ce jusqu'à son décès le 18sept 08, pas de vacance pour moi, ensuite ce fût maman qui tomba elle aussi, donc je recommencais les garde des week ends, nous l'avons perdu, le 14décembre 2009..... inutile de te dire, que Noël passé je ne l'ai pas vraiment vue passer.......

J'ai oublié de mentionner, que je devais faire aller -retour 5h30 de route tout les week ends... et à mon retour le dimanche soir, et bien la vie devait continuer, mais, juste avant, que maman nous quitte j,ai eu la grippe H1N1, et oui et j'ai survécue ........

Je ne peux plus voir la vie de la même manière que les autres, c,est impossible, car un peu avant le décès de mon père, j'ai perdu aussi du cancer deux de mes meilleures amies, qui habitaient près de chez moi.... ou est la justice, pourquoi moi?.... pourquoi tout cela... ce chagrin, cette peine... ce mal qui m'habite.... je ne sais pas, peut être pour me faire grandir encore un peu plus.......

A ce rthyme là, je vais atteindre le ciel sous peu....mais tu sais quoi, je trouve que la vie est encore belle et bonne pour moi..... j,ai toujours un conjoint , et mes deux enfants......

Je peux encore m,exprimer, et utiliser mes mains, et ce malgré le Syndrome de Raynaud que l'on m'a diagnostiqué, plus l'hypothiroidie, plus de l'anémie, et une anémie héréditaire, plus plus et encore plus.....

Par contre, mes jambes elles et ma colonne ne suivent presque plus... et ce malgré tout mes exercices, mes efforts, rien à faire, trop endommagé me disent ils, mais pourquoi ne pas avoir vue et traiter ma colonne quand j'allais voir ma généraliste, pourquoi? elle a tout mis sur le dos de la fibromyalgie...

Alors, c'est pourquoi je suis bien heureuse pour toi, de savoir que tu seras hospitalisé, et scanner de la tête aux pieds.....

Je suis désolée d,avoir écrit aussi longtemps, mais, je voulais que tu sâches que peu importe ce que la vie va t'apporter de pertes ou peut être pas, qui sait...

que la vie, est encore très belle a vivre et avec l'automne qui est là, avec ses couleurs merveilleuses, son odeur lorsque l'on peut aller se promener dans les sentiers, c'est cela la vie, pas un grand bonheur, mais bien, plusieurs petits bonheurs, que je mets ensemble à la fin de la journée et là je souris, car je me trouve bien chanceuse de pouvoir encore sentir et voir tout cela......

Tu sais Traqueur, je te souhaite vraiment, qu'ils vont pouvoir mettre le doigt sur le bobo, comme on dit au Québec, et que lorsque tu sortiras, tu viendras, nous annoncer une bonne nouvelle, et si, et si cela n,en serait pas une, et bien sâches Traqueur, que tu n'es plus seul maintenant, qu'il y aura toujours un Papillon pour t'aider, comme j'aiderais mon fils ou un de mes neveux, aux prises avec de la douleur.....

Tu n'as que 28ans, mais tu as toute la vie devant toi ,et n'oublie jamais, que peut importe ce qui pourrais t'être enlevé, que la vie, vaut toujours la peine d'être vécue..... cela je peux te l'affirmer....

Je te fais un gros bisous, et la meilleure des chances et n'oubli pas, nous allons attendre de tes nouvelles avec impatience................

A bientôt,,,,

Papillon!
Hors ligne

Participez au sujet "fibromyalgie"

Articles à lire concernant "fibromyalgie"