Portrait de catinou

Bonjour Christiane.
Vous dites que c'est possible d'être reconnue handicapée lorsque l'on est atteinte par la fibro.Je suis en train de vivre le calvaire de beaucoup d'entre nous je crois.
Je suis fonctionnaire et malheureusement la reconnaissance du handicap passe par le comité médical de la DDASS, qui, lui, ne reconnait pas la maladie elle-même.Cette pathologie n'existe pas.
Le médecin du travail (salarié de l'hôpital)ne veut pas que je reprenne mais refus du comité pour congé longue maladie et reconnaissance handicap.Je fais un recours et suis convoquée par un médecin expert.Mais pas spécialisé dans fibro!!
Si je n'ai pas la longue maladie avant janvier,je vais être mise en disponibilité de l'hôpital;ce qui veut dire pratiquement plus de ressources.Que faire pour leur faire comprendre notre calvaire.
Je trouve que c'est un comble pour une soignante de ne pas être entendue par ses paires!!
Aucune écoute lors des hospitalisations ni même dans mon service;même aprés plusieurs malaises ...Je suis une bonne "comédienne".
Bref.La vie continue même si ce n'est pas tous les jours facile.
Les enfants m'aident beaucoup à tenir le coup mais parfois c'est dur..
Amicalement .Catinou

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Oui on peut l'être par le fait d'une décision ministérielle mais malheureusement qui n'est pas bien effective dans les différents organismes sécu ou MDPH qui s'occupe des reconnaissances.

Car la maladie devant être jugée au cas par cas, normalement, ces organismes eux jugent la maladie dans sa globalité et donc si vous avez à faire à une équipe fibro-sceptique, vous êtes assurée d'être refusée.

Une chose à faire c'est faire valoir la réponse qui est systématiquement donnée par le ministère de la santé, lorsqu'on parle fibromyalgie. Vous pouvez retrouvez ce texte sur mon blog à ce lien : http://fibromyalgie-evolution.blogspot.com/2008/01/rponse-de-roselyne-bachelot-mon.html
Texte qui est également visible me semble-t-il sur le site même du ministère de la santé.

Des personnes malades, ont fait ester leur situation et ont eu gain de cause.
Mais il est désolant de voir qu'il faille effectivement aller au procès pour être entendue, alors que le ministère lui-même "reconnait" notre maladie.

Espérons que le congrès européen ainsi que la semaine et surtout l'année qui sont consacrées à notre maladie, puisse enfin faire avancer les choses dans le bon sens, et surtout d'un grand bond.

En attendant, on ne peut que continuer à résister.

Si l'expert qui vous a convoqué n'est pas spécialisé dans la maladie, munisez-vous de documents qui traitent de la maladie.
Le rapport de l'académie de médecine peut en faire partie mais ce texte est à double tranchants pour nous.
Car dans un sens, il donne bien des pistes qui permettent la reconnaissance, mais l'optimisme apparent sur les soins éventuels est plutôt en notre défaveur.
Car ces éventuels soins et traitement sont très loin d'être aussi efficaces que ce que ce texte laisse entendre.

Quote:
Je trouve que c'est un comble pour une soignante de ne pas être entendue par ses paires!!
Aucune écoute lors des hospitalisations ni même dans mon service;même aprés plusieurs malaises ...Je suis une bonne "comédienne".

C'est toujours le cordonnier le plus mal chaussé.

Effectivement il ne faut pas croire que parce qu'on travaille dans le médical, on est plus soutenu lorsqu'on est malade.
Loin de là, c'est même horrible ce que certains vivent au quotidien.
C'est même honteux.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de catinou
J'aime 0

Merci beaucoup de vous impliquez autant pour nous remonter le moral.J'ai RDV le 7 novembre.J'espére être entendue et enfin écoutée.Amicalement. Catinou

Portrait de catinou
J'aime 0

J'ai vu l'expert vendredi et je n'ai pas écrit avant car il a fallut que je "digére" ce qu'il m'a fait et ce qu'il m'a dit.Il m'a examiné en me tappant dans le dos, sur le thorax sur les bras et sur les jambes avec son marteau réflex puis il m'a fait plié les jambes et les bras en forçant dessus car, je ne me laissais pas faire soit-disant.Il ne comprenait pas que j'étais raide et que je ne pouvais donc pas plié.Je pleurais de douleurs et il m'a dit que j'étais une chochotte, que ça ne faisiat pas si mal que ça.....
Bref à la fin, il m'a dit qu'il n'irait pas contre l'avis du comité médical, que la fibro n'existait pas et qu'on devrait nous mettre à l'asile psychiatrique.Je suis donc apte à travailler!!!
Je suis sortie de là en larmes et seule le médecin du travail a réussit à me remonter le moral (au téléphone).Mon concubin voulait aller voir ce médecin pour lui expliquer sa façon de penser....
Mon médecin traitant m'envoie chez un psy, un de ses amis, pour demander une longue maladie pour dépression sévére, car c'est la seule solution qu'elle-même et le médecin du travil aient trouvée.
Encore le parcours du combattant.ça devient déprimant.
Merci de nous aider
amicalement.Catinou

Participez au sujet "fibro et reconnaissance handicap"