Portrait de renarde

Bonjour,

Je suis tout nouvellement inscrite sur ce site.
J'ai 29 ans et voilà bientot 11 ans que je souffre de fatigue chronique, d'un état d'épuisement récurent. je ne sais plus quoi faire et me décourage..
Cet état est chronique et m'empêche de mener une vie socio-professionnelle normale. Les symtomes apparaissent régulièrement au cours de l'année et sont tjs identiques (état fébrile 38 degrés, courbatures comme pour une grippe, ganglions maxillaires et dans le cou, troubles de la concentration, sensation d'être comme zombi, complètement vidée)

Mis à par ma famille, les gens ont du mal à comprendre réellement : Tout le monde se dit fatigué selon les médecins, ce serait la raison du plus grand nombre de consultations en medecine générale mais ressentir un état d'épuisement constant sans raison apparente, là à mon sens , ça ne l'est plus!!!!!!!! surtout depuis des années.. c'est déprimant à la longue..

J'essaie donc depuis 10 ans de vivre dans cet état, allant chez le médecin quand je ne tiens vraiment plus où un arrêt de travail m'est donné par le médecin hébété comme seule solution. Les analyses sanguines sont tout à fait normales.

Je suis actuellement suivie depuis peu par un neurologue du CHU de Bordeaux qui examine mon cas et le trouve quelque peu difficile à diagnostiquer d'emblée .. moi, je suis quasiment convaincue, apres tant d'années à me renseigner, de souffrir deu syndrome de fatigue chronique...
Ce neurologue m'a prescrit 10 mg de déprenyl (selegiline) par jour (normalement administré aux parkinsoniens!!???), dose maximale , associé à de la L. Tyrosine qui est un acide aminé. c'est pour libérer de la dopamine apparemment...
J'en prends depuis deux semaines et mon état ne s'est pas amélioré, voire même détérioré vu que le demi comprimé de deroxat que je prenais pour m'aider à tenir le coup m'a été supprimé (association déconseillée)..

Bref, tout ça pour dire que je voudrais savoir :
- si certaines personnes dans mon cas ont déjà pris du déprenyl? si oui, quel est le temps d'effet clinique de ce médicament? agit il d'un coup ou faut il attendre? est ce dangereux? (dose max presrite et j'ai vu que ce n'est pas un médicament anodin, surtout à long terme)

- s'agissant du Syndrome de fatigue chronique, les personnes qui se disent sur ce site avoir été diagnostiquée comme ayant un SFC, l'ont elles été par un médecin? Ont ils officiellement reconnu cette maladie?
Dans ce cas, comment est abordé ce syndrome : continuez vous à travailler avec des aménagements ou etes vous définitivement considérés comme invalides? avez vous réussi à avoir des efants et à les élever normalement, comme vous le souhaitiez?

Un grand merci à ceux qui répondent de manière sérieuse (pas le genre de blagues de HI HI HI du style "deviens fonctionnaire!" j'ai le sens de l'humour mais pas sur ce sujet, désolée). je serai tres heureuse de pouvoir écouter vos expériences!!

Portrait de anonymous
J'aime 0

trouve toi un boulot de fonctionnaire, tu verra cela ira mieux tu travaiilera 20h par semaine

Portrait de arsinoé
J'aime 0

Il est préférable d'aller consulter dans un service de CHU( où les fonctionnaires travaillent 20h par semaine!!!!!!hihihi) dans lequel les médecins font de la recherche et se penchent sur les maladies rares: CHU de Lille, hôpital Cochin, hôpital Pitié-Salpêtrière. Voyez un service de médecine interne.
Vous ne semblez pas avoir des oedèmes.Bon courage.

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bien que je sois fonctionnaire, il y a 6 ans j'ai fais une dépression d'épuisement!!!! Je n'ai jamais été diagnostiqué comme souffrant de fatigue chronique pourtant c'est ce que je ressentais...
Aujourd'hui je consulte ce site car ma fille agée de 18 ans se plaint sans cesse d'être fatiguée, c'est ingérable pour elle, elle ne peut pas sortir, faire du sport ... elle arrive encore à assumer ses études mais à quel prix! Ma mère aussi était dans le même état, elle disait qu'elle travaillait de trop, elle enchaînait les arrêts maladie pour survivre. aujourd'hui elle a 69 ans et on vient de diagnostiquer une maladie du système immunitaire: une connectivite.
Pour ma part, je vis bien depuis que j'ai arrêté de vouloir connaître les causes de cette fatigue: j'ai plutôt essayé de trouver des solutions pour bien vivre avec, j'ai choisi de travailler sur le versant psy (grâce à la dépression d'épuisement!). Maintenant je vis bien, j'assume tout et j'étonne tout le monde par mon dynamisme et par ma capcité à aller de l'avant. Il est vrai que par rapport à la norme je dors beaucoup et alors?
Ma vie professionnelle familiale et autre ne s'en ressent pas, ce qui a changé c'est que j'ai accepté de ne pas être comme les autres dans ce domaine. Je ne sais pas si mon expérience peut vous être profitable mais en tout cas je suis de tout coeur avec vous car j'imagine très bien le désaroi qui est le vôtre.
Bon courage, positivez, faites vous aider par un psy en plus du traitement dont vous avez besoin, c'est le seul moyen pour revivre!!!

Portrait de anonymous
J'aime 0

Je compatis à vos souffrances qui semblent se rapprocher du syndrome myalgique.

Avez-vous pensé modifié votre façon de vous nourrir. Le gluten et la protéine du lait semblent contibuer à ces nouveaux syndromes que la médecine raillent à tort. Le livre du docteur Seignalet est un très bon guide en a matière, également e site soignez-vous.com.

Bonne suite

Portrait de fatima44
J'aime 0

bonjour,
je suis d'accord que vivre avec une fatique permanente n'est pas quelque chose de facile, mais il faut que vous soyez plus courageux, je peux comprendre votre découragement 11 ans c'est pas rien, mais 29 ans c'est très jeune, vous avez encore toute la vie devant vous. Prenez vous en mains et surtout ne désespérez pas. je sais ce que c'est d'être fatiqué tout le temps, j'ai eu la mononucléose pendant plus de 4 mois, mais des fois il faut faire avec ce qu'on a et arrêter de se poser trop de question.
j'ai remarqué aussi que les médicaments que vous prenez vous causent des angoisses, il faut pas hésiter à en parler à votre médecin, il vous expliquerez peut être le pourquoi du comment.
bon courage à vous

Portrait de mao
J'aime 0

je prends du griffonia (precurseur de la serotonine) ca aide à tenir la fatigue, je me sens moins épuisée et presque normale comme avant par moments, je souffre de fybromyalgie et de fatigue chronique depuis 8 ans. J'essaie de me soigner avec des plantes et des traitements naturels, longtemps sous anti depresseurs à faible dose, je ne les supportais plus. Le seul problème (et pas des moindres) est que ces traitements là ne sont pas remboursés.
Je peux comprendre ton découragement, j'ai 3 enfants et ne pas pouvoir partager avec eux les jeux et les ballades, leur offrir une maman parfois épuisée au fond de son lit n'arrange pas toujours le moral. J'ai souffert aussi de la mononucleose, on retrouve au pire des crises les mêmes sensations, absence de force et de fatigue mais là c'est récurrent hélas.
Il faut apprendre à vivre en deça de ses capacités d'avant, apprendre, le plus difficile d'ailleurs, à réduire son rythme et à s'y tenir.
Avec beaucoup de volonté, on y arrive.. presque..
Amitiés
Mao

Portrait de superbikini
J'aime 0

bonjour!

Précisions pour le gluten:
la maladie coeliaque est aussi héréditaire (votre mère et votre fille...).
Cette maladie cause:
-fatigue chronique
-dépression
-faiblesse et douleurs musculaires
-troubles de la thyroïde
-désordres intestinaux
-diabète
-osthéoporose
-intolérances alimentaires
-colon irritable
-des cancers
-troubles de la glysémie
-etc.

Avant d'éviter le gluten, il est recommander de passer une biopsie. Votre médecin peut vous informer à ce sujet. En général, ils passent une prise de sang avant d'aller plus loin...

Parfois, la maladie n'est pas diagnostiquée, surtout si al personne a banni le gluten, même tmeporairement, avant la biopsie. Mais cette maladie est permanente. Le seul traitement connu est d'éviter le gluten. À notre époque, c'est un charme cette maladie je trouve. Un monde de nouvelles saveurs!!

La dopamine, l'essence du bien-être, m'a été très utile, j'ai fumé exactement pour ça (j'ai fait u recherche sur la cigarette et j'ai vu que lanicotine fesait produire artificiellement la dopamine au cerveau). IL semblerait que la production d'endorphine y serait reliée, et donc, on se sent bien, on a moins mal, etc.

Attention aussi dans les cas de fatigue, bien souvent, on peut avoir des rages de certains aliments. (intolérances) SAvez-vous pourquoi nous avons des rages d'Aliments auxquels on est intolérants? C'Est parce que le cerveau et el corps bénéficie de la réponse d'adrénaline et d'endorphine causé par ces aliments. Votre corps se défend, mais, nous, on sens plutôt le corps se mobiliser, on a un genre de regain! Mais c'est très néfaste, car ça épuise notre "système". Attention!!!
"le cerveau de votre enfant est-il affamé", du Dr. Michael R. Lyon parle des intolérances alimentaires et démontre comment les cibler.

Laurie

Portrait de david 42
J'aime 0

êtes-vous soigné aujourd'hui?le' SFC vient de la prolifération des levures de l'intestin,il faut supprimer tous les farineux et consommer moins de sucre.Il y a une association nationale du SFC dont le président est le dr Cozon a Lyon,je vous conseille de vous rapprocher d'un praticien qui connait ce protocole de soins.Pas de pates ni pizzas ni pain,uniquement mais et seigle a100p cent.Le traitement consiste avant tout a prendre des probiotiques et de l'EPP(extrait de pépin de pamplemousses),atteint du SFC très lourd je vais beaucoup mieux,il y a un an j'etais un quasi invalide,mais il faut être certain que vous avez bien un SFC.David 46 ans et 5ans de SFC.

Portrait de Elooyou
J'aime 0

Bonjour David
Votre message m'interpele, étant moi même atteinte du SFC j'aimerais pouvoir échanger avec vous sur ce nouveau mode de vie qui semble vraiment vous réussir,
merci par avance
Elodie, 26 ans, 3 ans de SFC

Portrait de jeancarloscorr
J'aime 0

Je recommande Diamox, contribue à prévenir et à réduire les symptômes de maux d'altitude tels que les maux de tête, la fatigue, la nausée, le vertige et l'essoufflement. Acheter ici generic4all-global.com/order-diamox-online-fr.html Salutations!!!

Participez au sujet "fatigue chronique et dopamine"