Portrait de beli

Bonjour, j'ai 23ans et depuis environ 4ans j'angoisse. Cela m'a pris du jour au lendemain. Bref en ce moment ce qui m'inquiete c'est que je ressens des extrasystole. Je trouve que j'en ai beaucoup. (plus de 5 par minute environ). et apres un effort c'est pareil. Mon medecin dit que tt le monde en a et que ce n'est pas grave. Il me donne du magnesium et un peu de xanax. Mais quand je lis sur internet; il est dis que les extrasystole pourrai etre grave si il y'en a bcp et qd ca vient a l'effort.
il ya un peu plus de 6mois j'ai ete chez un cardio car j'avais peur d'etre malade du coeur. Il m'a rien trouver et maintenant ces sensations bizzarres me genes et m'inquiete et je me repose les meme question. (est ce que j'ai une grave maladie du coeur? est ce que je vais faire un arret cardiaque?) . J'aimerai qu'onme dise si ces extrasystoles sont graves, si ceux qui en ressentent combien?, et si y'en a a qui c sensations se sont passer combien de tps les a t'ils supporter? Moi j'en peu plus de me poser des question et de faire des crises d'angoisse a cause de ca alors j'aimerais avoir des reponses de votre par et pour m'aider a y voir un peu plus clair. Merci

Portrait de maachiine
J'aime 0

ma fille de 20 ans qui a des soucis au coeur fait par moment des extas systoles et son cardio n'est pas inquiet! as tu passé une epreuve d'efforts? Car c'est là que l'on verifie si tu en a à l'effort car pendant le test tu es sous électrocardiograme.maisnet'inquiete pas trop car bien souvent c'est rien, bises à toi

Portrait de Mougli
J'aime 0

Hello, si tu regarde parmi les sujets, j'ai également un sujet extrasystole, tu pourra y voir tout ce que j'ai déjà subi, dont les extrasystoles qui m'ont déjà fait attérir aux urgences, bref, tu verra.
Si je peut te conseiller un truc qui a vraiment fonctionné chez moi, c'est de boire 1.5 à 2.5 litres par jour, j'ai trouvé ça par hasard en faisant mon petit régime diététique et croit moi, ça marche vraiment. Mon micro-kiné m'a dit que ça pouvait jouer à beaucoup de chose, entre autre l'angoisse dont j'en connai un rayon...
Essai une fois ça, même si c pas facile au courant de toute la journée, en pensant que à des choses positives et d'autres bonnes choses, puis tiens moi au courant. si t'a encore envie de dialoguer + ou que jte donne des conseils voire des petites idées on peut dialoguer sur MSN, je te communiquerai mon adresse. Sur ce jte souhaite de passer une très bonne soirée et à une proch...
Bye bye

Portrait de beli
J'aime 0

Merci pour vos reponses. Mais j'ai l'impression plus les jours avance et plus c'est pire. J'ai l'impression que c'est a chaque battement que je ressens des extrasystole. J'aimerai bien ton adresse moulgli pour dialoguer car je supporte plus de rester sur le faite que ce soit de l'angoisse. Merci bye

Portrait de Mougli
J'aime 0

Kikou,
Alors là, c pas très cool du tout ce qui t'arrive, je te comprend tout à fait c très très difficile parfois, et ç pas pour te démoraliser, mais faut pas s'attendre à ce que du jour au lendemain il n'y ai plus rien du tout. Maintenan ce sera avec gran plaisir si tu a envie qu'on en parle + sur l'adresse suivante:pithivier77@hotmail.fr
Voilà, sur ce je te dit peut être à bientôt.
Biz
Bye bye. ;-)

Portrait de cates
J'aime 0

salut, je comprends tres bien ce qu'il t'arrive, je suis dans la meme situation.Il y a 5 ans ca m'est tombé dessus je n'ai pas compris pourquoi, j'ai commencé a etre fatigué tout le temps faire des crises d'angoisses, j'ai perdu 10kg en 3 semaines parce que j'avais un noeud dans la gorge je n'arrivais plus rien a avaler. J'avais des palpitations, je me suis retrouvé plusieurs fois aux urgences pour ca, et toujours rien!!! Les gens commencaient a me prendre pour une folle, mon medecin ma prescrit du xanax aussi, ca ma bien aidé au debut, mais depuis 6mois ca recommence j'ai des palpitations a en mourir, j'ai desfois des crises qui durent 30min et apres c'est comme si on m'avait assomé, une fatigue physique et mentale qui me forcent a aller me coucher.je suis allé voir un cardiologue qui a decelé un petit probleme de valve mitrale, mais qui n'a pas d'importance, qui n'est pas trop grave!!! j'ai eu le droit au holter qui a bien montrer des extrasystoles, j'ai du passer une irm cardiaque qui a n'a rien revelé, j'ai fait un test d'effort qui n'a rien montrer non plus, le truc c'est que je fais beaucoup de sport et que pour l'instant mon cardio ma conseiller d'arreter un peu.... Maintenant moi j'ai le meme probleme, je stress, des que je sens quelque chose d'anormale, j'ai egalement peur de la mort subite, comme c'est ecrit partout sur internet.je suis sans cesse a l'ecoute de mon coeur quand je suis au repos pour voir si il bat bien correctement, ca me rend malade cette histoire, j'en pleure tout les soirs,j'ai peur de rester seule, mon copain ne sait plus quoi faire, j'ai peur qu'il craque lui aussi, qu'il en ai marre!!! J'ai 25 ans je me vois pas du tout vivre comme ca. jai rdv chez le cardio de nouveau lundi pour reposer un holter, j'ai tellement de question a lui poser, j'aimerais bien qu'il me dise des choses concretes, comme par exemple qu'il ne m'arrivera rien sur un terrain.......c'est super dur a vivre, le sport me manque.

Portrait de lasarte nico
J'aime 0

Bonjour ,
J'ai 22 ans et j'ai eu des symptômes un peu similaires. J'aimerais beaucoup avoir votre témoignage si cela est passé avec les années ?

Portrait de bouchra01
J'aime 0

salut, je suis nouvelle sur ce forum, mais je suis tellement ravie de savoir que je ne suis pas la seule qui a ce problème.
ma première crise date de seulement 6jours, j'ai failli mourir d'angoisse, j'ai eu d'abord une crise de tachycardie à 120 battements/mn, qui a duré presqu'une demi heure, et qui s'est répètéé 6heures après, et puis mes extrasystoles ont apparu, je sentai mon coeur qui battais dans mes oreilles et qui marquait des pauses de temps à autre, j'ai failli mourir d'angoisse.
le premier cardio que j'ai vu, m'a dit que je n'avais rien,et m'a donné du magnésium et m'a conseillé de ne pas trop focaliser sur mon coeur et de faire un peu de sport. Mais comment ne pas focaliser sur un coeur qui te bat dans tes oreilles, alors je suis allée voir un autre cardioloque hier qui m'a expliqué ce que j'ai, m'a donné de l'avlocardyl et atarax pour calmer mon angoisse, et m'a rassuré de ne pas avoir peur, que c'était bénin, surtout que j'avais un coeur sain.il m'a donné RDV dans un mois pour évaluer le traitement.
quand je suis occupée et je ne pense plus à mon coeur, je me sens bien, mais une fois toute seule et voulant me reposer, je ne peux m'empécher d'écouter mon coeur et mon angoisse est de retour.
j'espère connaitre l'histoire d'autres personnes qui souffrent du meme problème et d'en discuter un peu, je crois que ca soulagera beaucoup de partager sa souffrance.
merci d'avance.

Portrait de francknos
J'aime 0

Bonjour, j'ai effectivement les mêmes symptôme. Tout le tralala .. je suis passé par les urgences, consulté des spé...
Une cardio ma découvert une tachycardie sinusal inapproprié. Je lui ai donc demandé c'est quoi ... En fait inapproprié c'est pour dire "on sait pas d'ou ca vient mais c'est pas grave" Pour le moment je prends des béta-bloquant comme toi mais c'est du bisoprolol a petit dose, mon coeur a bien rallenti, mais je me sent mal dans ma peau des fois j'ai un courant qui passe dans le thorax, alors je pense que c'est des extrasystole, mais une fois ca m'est arrivé alors que je prenais mon pouls, et mon coeur n'a fait aucun raté, je me demande si c'est l'angoisse, on ne m'a rien donné pour cela.
J'ai commencé la réflexologie plantaire, ca m'a fait du bien, au début, mais la ca revient je ne sais plus quoi faire ! c'est atroce.

Portrait de camillo555
J'aime 0

Alors là, je suis vraiment rassurée. Je venais justement me renseigner sur internet, et je suis rassurée de lire tous vos témoignages. Je pense réellement qu'il ne faut pas se faire de soucis. Pour moi, c'est arrivé il y a 1 an maintenant, pendant les vacances. Un soir j'ai fumé un peu plus que du tabac (je ne fume rien en temps normal) , et l'accélération cardiaque a commencé. Au début, j'ai cru que c'était une crise d'angoisse, car j'étais blanche, et je voulais absolument m'assoir. Mais les battements de coeur se sont vite accélérés. Je crois que ça a été la plus grosse frayeur de ma vie. Je n'ai pas eu le réflexe de compter mes battements de coeur, mais quand j'y repense, ça devait être du 150 battements/min. Je sentais mon poul dans mon bras gauche, je tremblais comme une feuille,je n'arrivais même pas à dormir tellement ca m'inquiétait. Ca a duré toute la soirée et tte la nuit, le temps que je m'endorme. Je pense pouvoir expliquer cela par le stress d'un concours que j'avais raté 2 fois déjà , et que je devais repasser à la rentrée. Le problème c'est que ça recommençais souvent (mais jamais aussi fort). Ma mère s'est inquiété. Surtout parce que mes études concernent la danse. J'en fais 5h / jour alors le coeur... faudrait mieux qu'il tienne. On est allée voir un cardiologue, qui m'a osculté, de fait il a remarqué des anomalies ds le rythme cardiaque, m'a parlé d'un Holter si cela persistait. Et ... ça persiste quelquefois. Mes battements de coeur ne sont jamais plus bas que 80 battements / min , ce qui est je trouve assez élevé. Surtout que l'on dit que les sportifs, au repos, ont un poul moins élevé ... J'ai l'impression de me fatiguer pr le moindre effort. Et pourtant, à la danse, ça se passe très bien. Alors franchement, je commence à croire que c'est ds la tête. Et c'est ça le plus difficile à gérer ... surtout quand le médecin écoute le coeur ... Aie aie aie ...

Portrait de christophe17
J'aime 0

bonjour,
je me décide à écrire aujourd'hui mais je souffre d'extra systoles depuis maintenant 8 ans. J'ai 33 ans, les choses ont commencé suite à une rupture brutale après 5 ans de vie commune intense et fusionnelle.
L'annonce de la fin de ctte histoire a étét si brutale que dès le lendemain, mon coeur s'est accéléré a 180pulsation par minute pendant 3 minutes environ puis s'est remis à un rythme régulier par la suite. Quelque mois plus tard le deuil de cette histoire n'etant pas fait, est arrivée une période de déprime avec angoisse et trouble de l'endormissement. Un traitement antidepresseur 1 moisplus quelques anxiolytiques. Puis tout va bien pendant un mois. Par la suite, un lendemain de soirée arrosée plus 5 etages montés assez vite déclenchent une nouvelle accélération à 180 pendant 3 mn. Loin de chez moi, appel à SOS médecin, electrcardigramme qui ne révele rien de séquelair, "vous avez le coeur de quelqu'un de stressé".Re-anti depresseur pendant 1 mois à contre coeur me sentant plutot en forme mais bon...
Puis voyage à l'etranger, retour nouvel amour, reprise du boulot tout est ok.
Phénomène nouveau, des battements irrégiliers apparaissent, un battement fort de temps en temps avec sensation d'etouffement très bref. Après un peu de temps consultation chez un premier cardiologue: holter,test d'effort, radio pulmonaire, electrocardio(le second), aucune extrasystole durant ces examens sensation d'etre incompris par le specialiste, conclusion c'est bénin.
Le temps passe les extra systoles aussi jusqu'a nouveau phénomène acceleration avec battements bizarres très inconfortable. Cette fois, je me rends aux urgences, re electrocardio, un anxiolytique rien de révélé et vous pouvez repartir.
Par la suite des extra systoles apparaissant au repos, pendant l'effort, courtes par salves déclenchées sans stress apparant mais plutot ^par des positions: penché vers l'avant, mouvement brusque, grande inspiration , en s'allongeant en portant une charge un peu lourde,....mais a chaque fois une grande montée d'angoisse. Tout ça ma amené à consulter de nouveau, meme tableau, rien à l'echo ni au test d'effort.
Plus tard une année de thérapie émotionnelle mais fait grand bien quelque extra systole apparaissant mais plus les angoisses de mort imminente avec.
Depuis quelques mois elle reiennent, les angoissses aussi.
J'ai arrete de fumer, de boire du café rien n'y fait. 15 jours tranquille puis ennuyer jour et nuit par des extra systoles isolées ou par salve.
Je ne sais plus trop quoi faire je commence a perdre confiance en mon corps et mon coeur d'ou une perte de confiance generale.
siquequ'un connait les memes symptomes je suis pret à m'entretenir davantage
merci de vos temoignages

Portrait de francknos
J'aime 0

J'ai pratiquement la même chose, sans les extrasystoles, enfin elles sont moins fréquentes chez moi.
Il me semble que chez moi cela à commencé quelques semaine après l'échec qu'un examen très angoissant il y a de ca 3 ans, le TOEIC si vous connaissez, un diplôme sans lequel je n'aurai pas pu obtenir mon diplôme d'ingé,
Pourtant un an après je l'ai eu. Mais mes symptômes refont surface depuis 1 an. Tachy, sensation que je vais mourir ... Pourtant je n'ai jamais fait de crises d'angoisse aussi forte que la première où la j'ai eu une tachy à 180 tremblement, sueur, limite de l'évanouissement... Je vie dans la crainte de refaire cette crise, j'ai des symptômes de tous les bords, palpitations, décharges électrique, acouphène, vertiges, problème de digestion... Je ne sais plus quoi faire, je suis toujours a bout, extrêmement fatigué.

Portrait de miss-k
J'aime 0

Bonjour Christophe 17
Je ne sais pas si mon témoignage va vous rassurer, mais le votre m'a fait beaucoup de bien...
Je connais les symptomes des extra systoles et j'arrive assez bien à faire avec...Cependant il m'est arrivé ce midi quelquechose d'assez proche de ce que vous décrivez
Je venais de finir de manger, j'avoue que j'ai mangé très vite dans une position inconfortable et j'etais tranquillement entrain de me brosser les dents quand j'ai eu cette sensation extrêmement désagréable d'avoir le coeur au bord des lèvres par à-coups...Prise d'une panique paroxystique, je prends mon pouls afin de me rassurer...Il battait vite avec parfois un "raté" qui correspondait à cette sensation de coeur au bord des lèvres...
Je fais des crises d'angoisse régulièrement, traitée depuis deux mois par anti dépresseur et j'ai appris à me familiariser avec la symptomatologie anxieuse...Je sais que les angoisses provoquent des tachycardies, mais les "ratés" au niveau du rythme ? Un peu comme s'il manquait un battement de temps en temps....
J'hésite encore entre l'origine cardiaque et gastrique de cet "incident" qui n 'a duré que quelques minutes mais je vous avoue que je suis dans un état d'anxiété terrible...J'ai deja fait plusieurs ECG sans particularité aucune et je n'ai jamais eu le cran d'aller aux urgences de peur de déranger...
Bref, un calvaire au quotidien...
Si quelqu'un se reconnait dans ce tableau clinique, qu'il n'hésite pas à me le faire savoir, je pense avoir un gros besoin de réassurance.
Merci

Portrait de bettebab
J'aime 0

bonjour
je connais les memes symptomes depuis début 2007
c 'est assez désagréable en janvier et fevrier j' ai fait des ECG et HOLTER sans résultat négatif heureusement
puis j'ai eu une coro en aout dernier tout va bien
mon medecin homéopathe me donne des remedes comme chamomilla cupro culta radix en D3 des labo weleda ca me fait du bien au quotidien et si une crise est trop angoissante j'ai droit de prendre 1/4 de bromazepam pour me détendre (le plus faible)
quand on a fait les bilans "coeur" et bien il faut se persuader que ce n'est que de l'anxiété facile à dire j'en souffre aussi au travail alors un peu de respi abdo bouger boire de l eau se changer les idées

Portrait de sandrinette
J'aime 0

bonjour!!

en réponse et pour me présenter:

j'ai 34 ans et je viens ici cimme bcp car je souffre de troubles du rythme que l'on me diagnostique comme bénin!!! hors moi je ne vis plus et c'est de pire en pire; plus je "vieillis" pire je le vie!!!

tout a commencé il y a 15 ans après lamort de maman d'un accident de la route; j'ai eu des crises de bouvrey que l'on a réussi à diagnostiquer en pleine crise que plurs années plus tard!!!

depuis dès la moindre émotion (stress angoisse), je fais des extrasystole qui sont de plus en plus dure à supporter car parfois je ressens une douleurs fugasse; je me retrouve dans le témoignage de christophe 17 qui si il le veut bien peut me contacter en privé car moi aussi mes extrasystoles se provoquent lorsquej e me penche, quan dje me couche et aussi au repos, soudain, mon coeur s'accélère en commençant par une estrasystole mais c comme si il s'emballait car il n'arrive pas à reprendre son rythme normal; après cette crise fugace je me sens alors très fatiguée et cette angoisse de mort imminente me terrifie et alimente mon trouble du rythme; jene sais plus quoi faire mais tout ce que je sais c quej'aimerais me débarrasser de cela pour enfin vivre sans crainte!!

Portrait de pseudodo
J'aime 0

Il y a beaucoup de témoignages d'extrasystoles.
Mais je voudrais savoir, notament s'il y a un médecin sur le site, si vous connaissez des cas de rémission des extrasystoles avec des anxyolitiques.
Merci

Portrait de JUSTINO
J'aime 0

Bonjour,

J'ai moi-même des Extrasystoles avec la peur de mourir.

Le fait de lire tous vos rémoignages me rassurent, je ne suis pas folle et d'autres gens sont dans ma situation.

Par contre, j'ai toujours peur que les ESV ne soient pas bénignes comme on me le dit.

J'aimerai bien faire des examens tels que test d'effot, echo cardiaque et holter mais je n'ose pas demander à mon cardio. Il pense que tout est bénin donc il ne me prescrira certainement pas ces examens.

Portrait de run0709
J'aime 0

Bonjour, cela fait environ deux mois que je vis avec des E.S., c'est un vrai cauchemar, je de la difficulté à dormir et dû à la fatigue, mes E.S. augmentes.Lorsque je fais du sport, je ne les ressents pas mais lorque je me repose, c'est l'enfer.J'en ai une à toutes les trentes secondes environ. Je n'ai jamais eu d'angoisse auparavant mais depuis que cela a commencer, je deviens très stressé. J'aimerais avoir de l'information de ceux qui ont réussit à s'en débarrasser.
Merci de m'aider dans mon épreuve.

Portrait de JUSTINO
J'aime 0

Bonsoir run0709,

Ce que je peux te dire c'est que plus tu seras stressé et fatigué, plus tu auras des extrasystoles...

Peut-être devrais-tu voir avec ton médecin pour un petit traitement.

Il faut savoir que souvent les ESV se manifestent au repos ou après manger (je ne sais pas pourquoi).

Je suis dans la même galère que toi et c'est vrai que c'est difficile de ne pas angoisser.

Si tu veux en parler, je peux éventuellement te communiquer mon adresse msn.

Bon courage et surtou, essaie de te destresser au maximum. Souvent c'est par épisodes. Pendant quelques semaines tu en auras tout le temps et des fois beaucoup moins. Pkoi?? Va savoir...

Portrait de run0709
J'aime 0

Merci beaucoup justino pour tes paroles d'encouragement. Je suis comme un enfant face à ce problème et je comprends très bien que je vais maturer avec le temps, mais pour l'instant des paroles encourageantes me font vraiment du bien mieux que la médecine qui me dit tout simplement de ne pas m'en faire et de vivre avec. je veux bien prendre votre adresse msn pour pouvoir en discuter au présent.
alors bon courage et à la prochaine.

Portrait de JUSTINO
J'aime 0

Salut run0709,

Je ne pense pas que ce soit un problème de maturité car moi je vis avec depuis des années mais j'ai toujours des angoisses vis à vis des extrasystoles.

Mon adresse mail est :

N'hésite pas à me parler de tes problèmes, ça fait toujours du bien d'en discuter avec des personnes qui rencontrent les mêmes et qui comprennent peut-être mieux que les médecins les angoisse que l'on développe face à ce genre de problème.

Bon courage et à bientôt alors !

Portrait de jeyuna83
J'aime 0

bonsoir à tous,

j'ai lu tout vos articles, et oui encore un membre du club des extrasystole...
je n'arrête pas de m'auto analysé afin de comprendre et résoudre ce problème qui je vous l'accorde devient angoissant.
tout à commencer il y a 2 ans suite à un changement d'emploi à responsabilité empiétant sur ma vie, m'étouffant ...stress de la vie quotidienne, manque de confiance en soi, peur de la mort etc.
Mes crises commence par des ralentissement soudain de mes battements de coeur, étouffement, et pour finir accélération du rythme cardiaque et grosse
sué avec monté de tension à 18...A la fin de ses crises, je ressens une grosses fatigues, jambes lourdes et un sentiment de bien être.
En général ces crises surviennent en période de fatigue et stress...
J'ai consulté plusieurs ouvrage médical, à la recherche de ses nouveaux maux créés par notre société moderne... Ces crises sont pour moi le résultat d'un manque de confiance en moi, créant des crises d'angoisses, donc purement psychologique. Donc pour guérir ce problème qui nous ronge, c'est d'abord se soigner psychologiquement par des séances de relaxation, des cours de respirations (yoga) car nous respirons mal, reprendre confiance en soit, vaincre sa peur de la mort en général... Faire du sport, marcher, s'empêcher de penser en s'occupant la tête par des hobbies, des bonnes nuits de sommeil (soit 8 h minimum) , boire beaucoup d'eau, cure de magnésium oblige. Attention éviter pendant un certain temps tous ces films qui font pleurer, ses musique slows ou qui rappelle une situation triste... Enfin
soit on continue à se regarder le nombril, et penser à la mort chaque jour ou soit on se remue en sortant de ces angoisses qui nous font
perdre le sourire, la joie de vivre, et on passe à coté de la vrai vie. Savez
que le stress, l'angoisse libère une substance dans notre corps favorisant certaine maladie du cœur, et développe certain cancer...
En gros suite à une maladie psychosomatique, nous pouvons entrainer
une véritable maladie physique!! Super la vie moderne.
Attention au anti depresseur, anxiolytique ou autres car ils peuvent avoir un effet boomerang donc ne pas en abuser...
En résumé + d'activité physique et moins de pensé négative, et scéance de rire journalière. La vie est trop courte pour être vécu au ralentit...

Pour infos j'ai perdu 2 ans de ma vie à me poser toute ces questions sur mes extrasystoles, à perdre ma joie de vivre, à repousser ma femme, ma fille de 3 ans parce que j'avais peur de mourir, j'aurais préférer avoir une maladie qu'on puisse voir et comprendre... des consultations fréquentes, des services d'urgences, des cardiologues pour en arriver toujours à l'inconnu.
Aujourd'hui je vis encore avec mes malaises, mais comme je les connais, je ne fais plus de crise d'angoisse et donc contrôle les battement de mon cœur et stabilise ma tension, seul les ralentissements
subsiste. C'est fou ce que le cerveau est capable de faire ...

j.sauvage83@orange.fr

Portrait de sandrinette
J'aime 0

Bonjour, je me permets de t'écrire en MP car ton message m'a bcp percutée; moi aussi je me rends compte de cela et moi aussi j'ai bcp lu pour comprendre; j'ai essayé plein de trucs pour sortir de cet engrenage d'angoisses et j'ai beau me dire que la vie est courte, c'est comme si sans ces angoisses il me m nquait quelque chose, en fait , c'est comme si je ne pouvais vivre sans elle et pourtant je me rends compte que je pourrais mais je n'y arrive pas, elles me suivent, ou je les recherche car quand je n'en ai plus je me dis "tiens c bizarre ça ça fait 4 jours que je suis bien" et j'ai peur que ça recommence et donc ...ça recommence; alors je lutte presque au quotidien mais je ne m'en sors pas trop mal; j'arrive à trouver des moyens pour y arriver; j'ai fait il y a un an des séances de psychothérapie vittoz et ça marche bien; le seul truc c'est que j'ai eu l'idée de m'expatrier et là où je vis actuellement il n'y a pas de praticien vittoz!!! donc je fais sans, et je fais avec les outils déjà travaillés;

mais c vrai la vie nous mène dans des endroits obscures; à nous de ne pas nous laisser déborder par ce système et moi j'y veille quitte à faire des sacrifices et à passer pour une personne moins ambitieuse; il faut être sage dans le sens spirituel du terme.

Merci encore une fois pour ton témoignage.

Portrait de run0709
J'aime 0

bonsoir, merci à vous tous qui témoigner de vos expériences extrasystoliques. Je les lis avec attention et j'ai beaucoup d'ampatie pour vous. Je réalise finalement que vous êtes les seuls personnes a qui je peux en partager. Pour ma part ces e.s. ont changer ma vie, je les entends lorsque je suis coucher , je les ressents au travail, dans ma voiture en écoutans la t.v. enfin dans tous les instants de la journée. Je doit prendre des médicaments pour pouvoir dormir . Mes propos sont négatifs je m'en excuse mais le fait de vous en parler me libère un peu de mes angoisses.Continuer à écrire et à témoigner de votre vécus face à ce problème, vous m'aider beaucoup.
bye et bon courage

Portrait de jory-lou06
J'aime 0

Bonjour à tous(tes),
j'ai lu tous vos témoignages avec intérêt et je comprends parfaitement ce que vous vivez, car l'ayant vécu moi même !!! et il m'arrive encore à l'occasion d'en avoir quand je suis plus fatiguée et qu'il se passe pleins de changement dans mon environnement immédiat.

D'abord pour commencer, je tiens à vous dire qu'il ne faut pas désespérer et de ne pas céder à la panique car c'est la pire chose à faire et que ça empire la crise ( plus longue, battements plus vites, irréguliers, étourdissements et etc. ) la liste est longue comme vous le voyez !!!!!

J'ai 51 ans et ma première crise remonte à l'âge de 17 ans..... donc très long parcours et surtout très pénible.
Au début, je ne savais pas ce qui m'arrivais, sensation d'étouffer, le coeur qui débat et sueur froide. Cela dure quelques heures et se calme.
Pendant quelques temps, rien ne se passe d'anormal...... et un matin, après avoir pris le temps de relaxer avec mon fils et mon conjoint, je ramasse les restes du petit déjeuner et essuie la table. Et voila c'est parti....
Je ne sais pas ce qui m'arrive, j'ai le coeur qui me bat tellement vite que je le vois battre sous ma chemise de nuit, je tremble de la tête aux pieds et je sens que la tête va m'éclater. Je laisse tout en plan et je m'habille à la hâte pour me rendre aux urgences, car je me dis que je vais mourir.
Je suis paniquer, j'entends les battements de mon coeurs dans mes tempes et la gorge qui se resserre. À mon arrivée à l'hôpital, on me place en observation et me donne une injection pour me calmer et essayer de contrôler la rapidité de mon pouls. Le médecin de service est incapable de prendre mon pouls car trop rapide plus de 200/m
je crois vraiment que je vais mourir d'une minute à l'autre.
Je passe le reste de la journée là..... les médecins font tout ce qu'ils peuvent pour faire redescendre mon pouls le plus possible et je me sens épuisée. ils réusissent à le faire descendre à 135/m ce qui est beaucoup mieux ..... mais je suis tellement épuisée que je me dis que je ne ressortirai pas de l'hôpital sur mes 2 pieds.....

Ils me laissent partir en me donnant des calmants et l'injection qu'ils m'ont fait à mon arrivée commence à faire effet. Ce qui fait que de retour à la maison, je ne peux faire autrement que dormir.....donc je ne me rends plus compte de rien......

Le lendemain à mon réveil c'est autre chose, je me sens pas bien j'ai des sueurs, mon coeur s'emballe à nouveau et je panique complètement ..... mon conjoint me donne les relaxants prescrit par le médecin et je finis par me calmer mais après plusieurs heures d'angoisses insupportables.....

Je passe des jours et des nuits à avoir peur de la mort et de ressentir pleins de malaises..... j'en vient même à réveiller mon conjoint la nuit car j'étouffe et que j'ai tellement peur que je ne peux me contrôler.... il faut que je sortes, que je prennes l'air, j'étouffe.....
De plus ces malaises m'arrivent constamment la nuit, ou dès que la noirceur commence..... je sens que je vais devenir folle, si je ne le suis pas déjà....car dans ma tête, je suis la seule qui endure ça et donc j'ai peur d'en parler..... seul mon conjoint le sait et ma famille immédiate.

Je passe tous les examens possible, autant au repos qu'à l'effort et tous les résultats sont négatifs, rien de spécial à signaler.
Donc je me dis que je deviens folle et que je vais mourir d'une crise cardiaque d'un jour à l'autre.... et tout les scénarios envisageable, je les vis..... c'est l'enfer et je me dis que je ne souhaiterais pas ça à mon pire ennemis..... j'ai eu peur de la mort et de mourir toute ma vie..... en plus de toutes les crises de panique et d'angoisse ou d'anxiété.... vous pouvez emplyer tous les termes possible et impossible.

Tout ça pour vous dire que je me suis gâcher la vie à avoir peur de tout et de rien ..... la peur d'avoir peur..... certain vont probablement trouvé ça fou .... mais bon !!!! c'est comme ça que j'ai vécu toutes ces années.

Ça fait maintenant 3 ans que je peux dire que je vais bien et que j'ai le contrôle de mon corps et de mes pensées......
Ce qu'il faut éviter d'abord et avant tout, c'est d'avoir peur de le partager et de se dire : je suis le/la seul(le) à vivre ça, car ce n'est pas vrai. C'est incroyable le nombre énorme de personnes qui sont aux prises avec ce problème et qui n'en parle pas, par peur de passer pour fou.
Et ensuite, le plus difficile c'est d'apprendre à le gérer mais c'est possible et réalisable par tout le monde.

J'ai fait la paix avec mes peurs et je me dis que de toute façon, on fini tous par mourir un jour et que c'est la seule justice sur cette terre, où il n'y a pas de classe sociale ou quoi que ce soit d'autres.....

Je ne sais pas si j'ai pu vous aider, en tout cas je l'espère sincèrement ....car la vie est trop belle et si courte parfois pour la gâcher en laissant la peur prendre le dessus sur la raison..........

Amitiés
bisous
Jory-lou

Portrait de sandrinette
J'aime 0

bonjour jory-lou

ton message st très précieux car tu dis tout, oui tout!!!

oui c'est vrai qu'il est important de savoir qu'on est pas fou, ou anormal et que cela, bcp le vivent et je suis soulagée aujourd'hui de voir les messages affluer!! non, mes malaises ne vont pas me faire mourir et voir aujourd'hui que tu as 51 ans ça me rassure!!

moi aussi j'ai une peur horrible de mourir et je sais que cela amplifie mes angoisses à la base!!! donc en ce moment je me mentalise bcp, et je me dis que cela doit cesser car je ne dois pas vivre pas vivre avec cette peur toute ma vie et ne pas profiter donc del a vie; car ce serait tout gâcher!! je pense queje dois me rééduquer, et oui me rééduquer c'est le véritable terme, à vivre sans toutes ces pensées négatives; je m'y applique au quotidien c'est sûr; mais toi, as-tu trouvé des trucs qui t'y ont aidé???

En tout cas je suis heureuse de trouver des gens comme moi, qui s'en sont sortis, ça me donne du courage vous pouvez pas savoir, enfin si certainement que si!!!

un grand merci; ça s'appelle de la solidarité!!! et oui la vie est belle

Sandrine

Pages

Participez au sujet "extrasystole et angoisse"