Portrait de guitarvivi29

Bonjour, j'ai 25 ans, sportif, je mange sainement et bois très peu d'alcool (juste une ou deux bières pas plus durant les soirées qui sont assez rares je dois dire). En 2013 et 2014 j'ai eu 4 ablations par radiofréquence et cryothérapie car l'ECG fait en 2013 avait fait paraitre un WPW (syndrome de wolf parkinson white) et pas de bol apparement elle était maligne. du coup les opérations m'ont enlever le syndrome du moins quand je suis à l'effort.

Nous voilà maintenant en 2019 (soit plus de 4 ans après) et surprise !!!! qui arrive un soir du 4 janvier? je vous laisse deviner ...
des extra systoles, une sensation dans la poitrine blabla .. vous connaissez..
Bref je regardais une vidéo dans mon lit quand soudain une douleur arrive, je relève mon buste en me disant "mais qu'est ce que c'est que ce truc là?", sans vraiment trop y prêter attention je continue donc ma vidéo... mais 2 minutes plus tard, je ressent la même chose... et la je décide de me rasseoir au bord du lit, sentant le coeur qui tape un peu dans la poitrine (pas plus rapide, mais juste un peu plus fort) , je précise qu'il était environ 23h30 quand c'est arrivé.
Je me recouche et durant 1h encore, impossible de fermer les yeux : j'ai des salves de 2 ES, et d'autres seules qui arrivent tout les 30 secondes, ou une minutes.
Je décide avec ma copine d'appeler SOS médecin qui arrive vers 1H du matin. Il entend les ES quand il me dit d'inspirer et d'expirer et il me dit que les ES sont tout à fait normales... chez des personnes de 60 ans...
il repart et me donne la moitié d'une gélule de bêta-bloquant, en me disant que ca va calmer un peu la crise. Je la prend et retourne me coucher.

C'est à partir de maintenant que ça devient intéressant, une fois de retour dans le lit, je reste 1h30 à les sentir, à ne plus savoir comment me mettre et commence vraiment à paniquer.
Ma copine décide de m'emmener aux urgences. arrivé là bas, j'ai un ECG qui ne détecte rien hormis encore mon syndrome de WPW (qui est toujours là au repos),ils me font une prise de sang : qui ne révèle rien et une radio des poumons qui est parfaite. Il me garde en surveillance et je repars le lendemain matin vers 10h.

Depuis j'en ai tout les jours, j'en ai aucune idée de combien, je suis retourné aux urgences il y a une semaine pour une tachycardie dans mon sommeil (je me suis réveillé j'étais à 140..) mais je pense que c'est dû à l'anxiété car ça me la refait il y a peu et je me suis levé et respirer doucement et je me suis rendormi tranquillement après.
Il y a vraiment eu un avant et un après le soir du 4 janvier. en 1 seconde tout à changé. pour certains de ma famille ce sont à cause de mes partiels et qui favoriserait l'apparition du stress et donc ===> des ES. Maintenant les partiels sont passés et pourtant j'en ai toujours autant. A chaque fois qu'une ES arrive on dirait qu'on fait le début d'une crise cardiaque et hop plus rien 1 seconde après.... Là je suis en master et mes études vont vraiment prendre un coup avec ça, j'ai déjà pas des facilitées mais là c'est du freestyle complet.

Est-ce que quelqu'un est dans le même cas? de préférence du même âge que le mien ? et je m'adresse également à ceux qui n'en n'ont plus, avez vous trouvé des solutions pour arrêter cela ?
J'écris sur ce forum actuellement avec une gênance dans la poitrine, à la limite de la douleur, et des extra systoles qui arrivent des que je m'allonge. j'ai un Holter vendredi 18 janvier que je garde 48H. Mise à part cela ma tension est bonne, j'ai de l'appétit, tout va bien.
Je mettrais ici les résultats la semaine prochaine.

Bonne journée.

Portrait de makoa999
J'aime 0

Bonjour jeune ami, j'ai quelques questions pour toi, prends tu certains médicaments? Même des médicaments pour le rhume, dormir, grippe, allergies ?

Portrait de guitarvivi29
J'aime 0

Bonsoir Makoa999
Non je ne prend pas de médicament, c’est très rare, seulement qua d j’ai une angine ou autre et encore
Vous pensez qu’il peut y avoir un lien ?

Portrait de guitarvivi29
J'aime 0

Bonsoir Makoa999
Non je ne prend pas de médicament, c’est très rare, seulement qua d j’ai une angine ou autre et encore
Vous pensez qu’il peut y avoir un lien ?

Portrait de guitarvivi29
J'aime 0

Bonsoir Makoa999
Non je ne prend pas de médicament, c’est très rare, seulement qua d j’ai une angine ou autre et encore
Vous pensez qu’il peut y avoir un lien ?

Portrait de makoa999
J'aime 0

Je ne suis pas trop sûr, j'ai déjà vue des problèmes du rytme cardiaque être dû a une trop grande dose de diphénhydramine à long terme.

T'ont t'ils préscrit un béta bloquant comme le bisoprolol à long terme pour réduire les pulsions de ton coeur?

Portrait de waymaker
J'aime 0

Je voudrais vous proposer un produit simple mais très bon pour le système organique en général.
Vous pouvez me contactez si cela vous plaît.

Portrait de jack283
J'aime 0

Bonjour,
Je suis également victime d'extrasystoles (Ventriculaires) depuis maintenant 8 ans.
Les solutions sont minces, les cardiologues définissent celles-ci comme bénignes alors que la sensation de choc dans la poitrines suivi de tachycardie ne se gère pas au quotidien d'un simple claquement de doigt. On m'a proposé des bêta-bloquant qui me permette de palier à certaines situation mais ne règle pas le problème de manière définitive.
Lors de ces épisodes je suis constamment à me dire que dois-je faire aller aux urgences appeler les pompiers ou les ignorer mais cette sensation n'est pas anodine pour le mental. Je poursuis mes consultations via une clinique plus spécialisée j'espère arriver à trouver un moyen radical de ne plus être pris en otage par cet horrible sentiment que tout s'arrête et reprend en une seconde.

J'ai essayé quelques méthode yoga relaxation acuponcture tisane à l'aubépine mais cela reste des moyen palliatif et non curatif.

Merci du retour que vous pourrez faire de mon récit et m'inscris dans un souhait de trouver une communauté à même de comprendre ce mal être.

Portrait de jack283
J'aime 0

Bonjour,
Je suis également victime d'extrasystoles (Ventriculaires) depuis maintenant 8 ans.
Les solutions sont minces, les cardiologues définissent celles-ci comme bénignes alors que la sensation de choc dans la poitrines suivi de tachycardie ne se gère pas au quotidien d'un simple claquement de doigt. On m'a proposé des bêta-bloquant qui me permette de palier à certaines situation mais ne règle pas le problème de manière définitive.
Lors de ces épisodes je suis constamment à me dire que dois-je faire aller aux urgences appeler les pompiers ou les ignorer mais cette sensation n'est pas anodine pour le mental. Je poursuis mes consultations via une clinique plus spécialisée j'espère arriver à trouver un moyen radical de ne plus être pris en otage par cet horrible sentiment que tout s'arrête et reprend en une seconde.

J'ai essayé quelques méthode yoga relaxation acuponcture tisane à l'aubépine mais cela reste des moyen palliatif et non curatif.

Merci du retour que vous pourrez faire de mon récit et m'inscris dans un souhait de trouver une communauté à même de comprendre ce mal être.

Portrait de jack283
J'aime 0

Bonjour,
Je suis également victime d'extrasystoles (Ventriculaires) depuis maintenant 8 ans.
Les solutions sont minces, les cardiologues définissent celles-ci comme bénignes alors que la sensation de choc dans la poitrines suivi de tachycardie ne se gère pas au quotidien d'un simple claquement de doigt. On m'a proposé des bêta-bloquant qui me permette de palier à certaines situation mais ne règle pas le problème de manière définitive.
Lors de ces épisodes je suis constamment à me dire que dois-je faire aller aux urgences appeler les pompiers ou les ignorer mais cette sensation n'est pas anodine pour le mental. Je poursuis mes consultations via une clinique plus spécialisée j'espère arriver à trouver un moyen radical de ne plus être pris en otage par cet horrible sentiment que tout s'arrête et reprend en une seconde.

J'ai essayé quelques méthode yoga relaxation acuponcture tisane à l'aubépine mais cela reste des moyen palliatif et non curatif.

Merci du retour que vous pourrez faire de mon récit et m'inscris dans un souhait de trouver une communauté à même de comprendre ce mal être.

Participez au sujet "EXtrasystole en 2019, ou en ai t-on? "

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.