Portrait de Noulisette

Bonjour, après qu’on m’ait ouvert les yeux, je m’analyse et reste tout de même sceptique à-propos d’un défaut que l’on m’attribue, mais que je ne juge pas si important que cela… Enfin, j’explique :

Je n’avais jamais vraiment réalisé, mais je suis égocentrique ! Et dire, que mon entourage s’en plaignait parfois, et que je n’ai jamais écouté personne… Jusqu’à ce jour. En-fait, je prenais leurs critiques à la rigolade, mais aujourd’hui, pas moyen… Juste à cause d’un gars qui m’a simplement jeté en pleine figure et sans prendre de gants que j’étais la pire égocentrique qu’il n’avait jamais connu de sa vie ! Sur le moment, je lui ai rétorqué qu’il se gourait mais complètement, avant de m’en aller vexée !
Après tout, lorsque je lui avais « demandé » de m’attendre et non de s’en aller avec quelques amis, c’était amical, dit sur un ton amusé. C’est tout ! Pour lui, vraisemblablement, ce fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase…

J’ai réfléchi pendant un long moment… J’étais vexée, blessée, et aussi interloquée ! Bien sûr que non, que je ne suis pas égocentrique ! Le monde ne tourne pas autour de moi, j’en suis bien consciente ! Justement, j’aimerais devenir médecin, peut-être neurologue, et partir dans un pays défavorisé. Je ne suis pas égoïste, la douleur des autres m’émeut littéralement ! Je déteste les gens insensibles, juste concentrés sur le nombril. Je donne de l’argent aux SDF que je croise, je supporte activement la cause féminine, ne peux m’empêcher d’emmener les chats abandonnés qui errent des mois entiers dans mon jardin de les amener chez le vétérinaire et de les nourrir,… Non, franchement plus généreuse que moi, tu meurs.

Et c’est à cette pensée, que je réalisais que … il n’avait peut-être pas tort, le gars. Je ne supporte pas les critiques : Je suis incroyablement susceptible ! Et vu qu’en plus je suis rancunière, je n’ai jamais connu d’amitiés durables. (Ne parlons pas coté amours…). Je ne sais pas ce que j’attends des autres… Qu’ils me soient pleinement exclusifs ?

Mais, y avait bien une fille, que j’adorais vraiment, que je considérais comme ma meilleure amie, mais dès qu’elle changea d’école, je n’ai pas pu m’empêcher de couper les ponts avec. Pas totalement, mais… je le prends contre moi, son changement d’école ! Comme un abandon… Alors que pas du tout, elle a de graves problèmes familiaux, et pour cela, elle a dut aller dans un internat ! Et là, je me rends compte que si, je fais vraiment tout tourner autour de moi… J’en suis vraiment pas fière ! Si une amie m’avoue qu’elle ne veut pas se confier à moi, je l’éjecte de mon entourage. Si on rit derrière moi (donc, sans moi), c’est obligatoirement sur moi !

D’ailleurs, je suis fort timide ! Genre, je suis incroyablement tendue, je bégaie parfois, j’ai les mains qui tremblent trop souvent à mon gout, j’ai même deux luxations irréductibles à la mâchoire parce que je serre violement les dents, et cela au moindre stresse (stresse qui survient pour de bêtes trucs !), parce que j’ai l’impression que tout le monde me dévisage, me juge…

Alors c’est ça être égocentrique ? Avoir l’envie, presque un besoin, que les gens vous accepte, vous entoure constamment, s’enquit de votre état, aime être avec vous, reste avec vous, pense à vous,… vous aime ?

C’est un si gros défaut que ça ? Faudrait-il que je tente d’y remédier ?

Participez au sujet "Etre égocentrique..."