Portrait de Marianna

Bonjour à tous,

Je viens de faire une prise de sang de routine et on me trouve une TSH à 11 !
Le reste est normal sauf les gamma-GT un peu au-dessus (60)
Mon médecin me donne des examens complémentaires dont :
TSH
T4 Thyroxine sanguine
Anticorps antithyroidiens
dosage hépatite B et C
et une échographie
Voilà sinon je n'ai pas vraiment de symptômes particuliers en dehors de quelques troubles digestifs ! Je ne suis plus très jeune (j'ai 60 ans)!
Christiane, pouvez-vous me dire si c'est de l'hypo ? Les examens complémentaires indiqués par mon médecin sont-ils bons ?
Je suis contente d'avoir trouvé ce forum car je m'y perds vraiment !
Mille mercis de vos avis !

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

On peut avoir une TSH à 11 et être en hyper dans le cas où par exemple c'est l'hypophyse qui est en cause.

Donc il faut voir ce que donne les T4 mais il manque les T3 qui elles sont les hormones réellement actives.
Donc si on n'a pas les T3 on n'aura que la moitié d'une réponse et qui pourra être erronée ou douteuse.

Pour les anticorps, si les trois sont analysés vous aurez les résultats d'un plus tard car il n'y a que quelques labos qui font cette examen.

Dès que vous avez les résultats notez-les mais surtout sans oublier les normes du labo.
+ compte-rendu échographie.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Marianna
J'aime 0

Merci beaucoup Christiane,
Est-ce que je peux demander au labo de rajouter les T3 sans l'avis du médecin ? Je n'ai pas envie de refaire une autre prise de sang quelques jours plus tard !
J'ajoute que je suis végétarienne, mange des yaourts au soja, cela peut-il avoir une incidence sur la TSH ? En gros, est-ce que je manque d'iode ?
Si c'est l'hypophyse qui est en cause, cela se verra-t-il dans ces dosages et cela se soigne-t-il de la même façon ? J'ai vu que le test TRH ne se fait plus actuellement.
Encore mes remerciements, votre site est vraiment bien fait. Votre aide est précieuse.
Je cherche aussi une bonne endocrinologue sur Paris (à envoyer en privé sur mon courriel bien sûr) - j'ai regardé dans la liste donnée sur le site mais je ne les connais pas !

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Oui le labo seulement vous les fera payer sans être remboursée. Cela coûte environ 15 €.
Cela dit certains labo refusent catégoriquement.

Le soja n'est pas bon pour les hormones thyroïdiennes.
C'est un inhibiteur d'hormones.
Attention, il va falloir changer votre alimentation à ce niveau sans quoi même le traitement ne donnera rien du tout.

Le manque d'iode dans nos régions est rare.L'iode est contenu en grande quantité dans les produits laitiers, les œufs. Vous êtes végétariennes mais donc vous mangez des oeufs ?
En revanche pour savoir si vous en manqué ou pas, il faut faire une analyse. La prise de sang n'est pas remboursée sécu, l'analyse d'urine si.
Pourquoi ? J'en sais rien du tout. Et l'analyse d'urine nous donne ce qui est éliminé pas ce qui circule dans le sang.

Quote:
Si c'est l'hypophyse qui est en cause, cela se verra-t-il dans ces dosages et cela se soigne-t-il de la même façon ?

Normalement on peut en avoir une idée lorsqu'on a la TSH, les T3 et les T4. Vous il manque les T3 ce qui laissera toujours un doute.
Dans le cas, où c'est l'hypophyse, on retrouve alors des résultats qui vont dans le même sens soit vers le haut, soit vers le bas, alors que normalement vous avez la TSH qui va dans un sens et les hormones elles dans l'autre.

Quant au traitement c'est en fonction de ce qui est trouvé à l'hypophyse si c'est elle qui est en cause.
Si un traitement est possible à son niveau, les choses rentreront alors dans l'ordre avec ce traitement.
Cela dit parfois il est nécessaire de traiter tout de même un peu la thyroïde pendant ce délai.

Si le traitement n'est pas possible, alors ce sera un traitement thyroïdien seul qui sera proposé.
Donc avant d'aller plus loin dans ce genre de détails qui pourraient venir vous embrouiller, mieux vaut faire les examens et attendre les résultats.

Quote:
J'ai vu que le test TRH ne se fait plus actuellement.

Certains établissements hospitaliers sont encore en mesure de le faire.

Les seuls endos que je pourrais vous recommander sont sur la carte du blog.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Marianna
J'aime 0

Encore mille mercis Christiane de vos bons conseils - oui j'ai relevé une endocrinologue sur la carte à Paris.
Je reviendrai vers vous avec mes résultats !

Portrait de Marianna
J'aime 0

Bonjour Christiane,
Je viens d'avoir les résultats de l'échographie :
Lobe droit :
Hauteur : 41 mm
Epaisseur : 17 mm
Largeur : 18 mm
Soit un volume de 7,10 cc
Echostructure :
Une formation hypoéchogène unique, peu circonscrite mesurant 4 mm.

Lobe gauche :
Hauteur : 42 mm
Epaisseur : 16 mm
Largeur : 28 mm
Soit un volume de 10,4 cc
Echostructure :
Deux formations hypoéchogènes inférieures, peu définies de 3 et 4 mm et une image calcifiée de 3 mm.

Isthme :
5 mm
Echostructure et vascularisation normales

Pas d'adénopathie cervicale.

Conclusion :
Glande thyroïde dont le volume global est de 18-19 ml donc conservé.
Présence de trois formations iso-échogènes, une droite, deux gauches et d'un nodule échogène central gauche.

Voilà, je n'ai pas encore fait la prise de sang.
Est-ce que je vais devoir faire une scintigraphie et une cytoponction ?
Merci beaucoup Christiane de votre avis

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjout,

Scintigraphie non puisque cela se fait surtout lorsqu'il y a une hyperthyroïdie, ce qui n'est pas du tout votre cas.
Avant on en faisait au moins une mais cela ne sert à rien surtout en hypo.
En hyper, c'est pour contrôler si l'hyper n'est pas due à un nodule dit toxique.

Cytoponction, non plus puisque les nodules sont bien trop petits et on ne pourrait pas les piquer. Pour le faire il faut qu'il fasse au moins 1 cm.

Ils sont petits, donc le traitement va permettre de les faire diminuer voire disparaître assez rapidement.
Il faudra faire une échographie de contrôle à 6 mois de traitement et ensuite se sera une fois par an, afin de contrôler comment se comportent les nodules.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Marianna
J'aime 0

Merci beaucoup Christiane de votre réponse rapide !
Donc je suis bien en Hypo, c'est bizarre je n'ai pas du tout les symptômes qui sont décrits, mais je suppose que je dois attendre d'avoir les résultats de la prise de sang (pas encore faite).
Et vous pensez que le traitement sera à vie !

Juste une question, pour le bilan hépatique je suis légèrement au-dessus pour les Gamma-GT (63 au lieu de 50 maxi), savez-vous ce que cela veut dire, tout le reste est bon !
Merci

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Les symptômes d'hypo sont très nombreux et on ne les a pas forcément tous et l'intensité peut être différente.
Donc vous pensez ne pas en avoir, mais il se peut que si mais de façon légère.

Mais dans votre cas, on ne peut pas dire qu'il y a hypo sure puisque comme je vous l'ai dit auparavant, on peut avoir une TSH à 11 et ne pas être en hypo mais limite même être plutôt en hyper. Cela dépend des hormones si on est en hypo ou en hyper. Et votre TSH à 11 peut être due à un dérèglement de l'hypophyse.

Donc tant qu'on ne fait pas analyser les hormones et un contrôle de l'hypophyse et de l'hypothalamus on se trompera probablement de diagnostic.
Cela dit le fait que même si c'est l'hypophyse qui est en cause, cela ne change en rien ce que j'ai dit au sujet de la scintigraphie, puisque les nodules présents sont hypoéchogènes et donc ne peuvent pas dans ce cas être chauds ou toxiques.

Donc pour vous il faut surtout faire le contrôle des hormones et du bon fonctionnement ou pas de l'hypophyse.

Quant au GGT, les causes d'une élévation sont multiples.
Une simple habitude quotidienne d'un verre de vin en mangeant peut être responsable, par exemple.
Voir dans l'encyclopédie l'article qui correspond vous aurez toutes les causes possibles.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Marianna
J'aime 0

Bonsoir Christiane et encore merci, vous êtes tellement sollicitée !

Le contrôle de l'hypophyse n'est pas simple je crois, c'est une histoire de plusieurs prises de sang à la suite et certaines personnes ont du mal à supporter je crois - Le dérèglement de l'hypophyse, est-ce grave ?
Mais je suppose qu'en vérifiant les hormones, j'aurai délà une réponse sur une hypo ou hyper et je ne serai peut-être pas obligée de faire ces autres tests.
Je recherche une bonne homéopathe sur Paris, si des personnes connaissent merci de me laisser un courriel privé.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Non les prises de sang ne sont pas compliquées.
Car là ce dont vous parlez c'est le test au Synacthène qui permet de contrôler la fonction des surrénales.

Quant au test au TRH qui permet de contrôler l'hypophyse et l'hypothalamus, effectivement se fait en deux ou trois prises de sang ; mais actuellement il n'est plus utilisé que dans certains établissements hospitaliers Apparemment le produit n'est plus commercialisé du moins pour les labos d'analyses médicales de ville.
A contrôler toutes fois dans votre labo si le test se fait encore.

Ce test n'étant plus présent, on fait alors les prises de sang directement au niveau des glandes qui dépendent directement de l'hypophyse/hypothalamus comme donc les surrénales, la thyroïde, la prolactine et les hormones sexuelles FSH et LH.
Ensuite en fonction de ces résultats on fait une IRM.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Marianna
J'aime 0

Bonjour Christiane,

Je reviens vers vous avec mes nouveaux résultats :
T.H.S. 8,01 mUI/l (0,35 à 4,94)
T4L : 0,93 ng/100ml (0,70 à 1,48)
12 nmol/l (9 à 19)
T3L : 2,71 (1,71 à 3,71)

Anticorps anti-thyroperoxydase : 1551,47 UI/ml (inf. à 12)
Anticorps anti-thyroglobuline : 250,29 UI/ml (inf. à 4,11)

D'autre part, il m'a fait faire une sérologie des hépatites virales, tout est négatif sauf les Anticorps anti-HBc (IgM+IgG) qui sont positifs
Index : 10.18 (inf. à 1.00)
les Anticorps anti-HBs : 2 UI/l
Mes transaminases étaient bonnes
Est-ce que j'ai une hépatite B ? Je ne me sens pourtant pas malade

J'ai bien une Hashimoto donc, merci Christiane de me confirmer, je vais devoir prendre quel traitement ?
Quels sont les effets secondaires du traitement ?
J'ai appelé une endo (dans la liste donnée sur Paris) - mais il faut être envoyé par un généraliste et les délais sont très longs (3 mois) - Christiane, pouvez-vous me conseiller une bonne endo sur Paris ?
Mes remerciements

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Donc hypothyroïdie dans le cadre d'une maladie d'Hashimoto.

Le traitement pour débuter est de 25 µg de Levothyrox. L'augmentation se fera progressivement par paliers de 12,5.

Vous pouvez avoir le traitement par votre généraliste. Il n'est pas forcément nécessaire de voir un endo.
Et quant à moi je ne pourrais que vous en conseiller un qui se trouve dans la liste.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Marianna
J'aime 0

Merci Christiane de votre réponse.
Puis-je vous poser d'autres questions ?
Je n'ai pratiquement aucun symptômes et ma TSH a baissé sans traitement (en fait j'étais à 12 fin janvier, et là je suis à 8 !)
C'est assez curieux ! De plus, les hormones T3 sont dans la norme je crois ; J'ai arrêté le soja, est-ce que la TSH peut continuer à descendre sans traitement ?
En revanche je pensais qu'il était absolument nécessaire de voir un endo pour les problèmes de thyroide !
Vous dîtes qu'il faudra augmenter progressivement par paliers de 12,5, mais jusqu'à quelle dose faut-il aller ? Et quand doit-on augmenter, à partir de combien de temps à 25 ?
Tous mes remerciements

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Oui bien sûr que la TSH peut continuer de descendre mais à tout moment elle peut aussi remonter.

En fait pour le moment, le redoux de la météo peut y être pour beaucoup. Tout simplement parce que lorsqu'il fait moins froid, les besoins en hormones diminuent.

Non il n'est pas nécessaire de voir un endo.
Si votre généraliste peut vous prendre en charge, il n'y a pas de raison.

On augmente jusqu'à ce qu'on ait un taux d'hormones correct, que la TSH soit suffisamment redescendue et que surtout il n'y ait pas de symptômes trop intenses.

Cela dit ne pas ressentir trop de symptômes ne veut pas dire qu'il n'y en a pas ou/et que rester avec une TSH élevée n'entraînera aucune conséquence. Car croire cela c'est une erreur.
Une TSH élevée et qui le reste stimule la thyroïde qui alors se fatigue s'épuise, et produit goitre et nodules qui peuvent alors dégénérer.
Donc il faut, même si on n'a pas de symptômes proprement dit, prendre un traitement afin de faire diminuer la TSH. Le traitement va la faire diminuer, la thyroïde sera alors mise au repos et vous aurez les hormones en quantité suffisante.

Si vous ne prenez pas de traitement, la TSH va rester élevée. Et si vous avez des hormones "correctes" pour le moment, c'est donc au détriment de la thyroïde qui s'épuise.
Il ne faut pas se fier uniquement au fait que vous ne ressentiez pas trop de symptômes car cela ne veut pas dire pour autant que votre thyroïde n'est pas en difficulté et que votre organisme ne manque pas d'hormones. La thyroïde se fatigue et l'organisme manque d'hormones. Et celles que vous avez à disposition sont produites avec une fatigue anormale de la thyroïde.

Le dosage du traitement se fait petit à petit en fonction des résultats sanguins,par paliers de 12,5 en veillant à respecter un délai minimum de 6 semaines entre deux contrôles sanguins.
Il faut faire redescendre la TSH aux alentours de 1.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Marianna
J'aime 0

Vraiment Christiane un grand merci pour ces explications, je commence à mieux comprendre tout cela !
Je ne voudrais pas abuser de votre gentillesse mais j'ai encore quelques questions :
Je regarde un peu dans votre site, et il est dit qu'Hashimoto et iode, cela ne fait pas bon ménage ; or je vais peut-être aller passer 3 ou 4 mois au bord de la mer chaque année ; faut-il continuer le traitement dans ce cas-là ? Je crois avoir compris qu'il fallait diminuer les doses si on mange des fruits de mer ou si séjour à la mer !

D'autre part, en ce qui concerne les anticorps, est-ce qu'ils peuvent diminuer ou bien restent-ils toujours élevés ?
Si j'ai bien compris, ma thyroide est ralentie mais elle fonctionne encore donc si les anticorps diminuent d'eux-mêmes alors que l'on est sous traitement lévo, est-ce qu'il n'y a pas un risque de se retrouver en hyper sans le savoir ? Bref un risque de yo-yo, ce qui m'inquiète !

J'ai trouvé aussi dans ce forum, un rapport de la revue médicale suisse, très intéressant, d'après eux, il y aurait une controverse sur l'utilité du traitement de l'hypothyroïdie subclinique (mon cas : élévation modérée de la TSH avec T4 dans la norme) ! Difficile de s'y retrouver !

Et sait-on d'où vient la maladie d'hashimoto ? Y-a-t-il des femmes de moins de 50 ans qui ont aussi hashimoto ?

Merci à vous !

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Hashimoto et iode ne font pas bon ménage car tout simplement l'iode est l'élément qui peut faire augmenter les anticorps anti TPO.

Cela dit c'est à chacun de voir ce qui est à faire en étant dans la situation.
Il est possible que vous aurez à diminuer votre traitement si l'iode de l'endroit vous profite, ce qui est toujours possible même avec une Hashimoto, soit vous devrez au contraire l'augmenter puisque alors là les anticorps joueront leur rôles d'éléments perturbateurs.

Vous rester longtemps en bordure de mer, donc vous devrez vous adapter et vous aurez le temps de le faire.
Quand il est seulement question de 1 ou 2 semaines, là mieux vaut ne rien changer au traitement. Car on manque de temps. Mais sur plusieurs mois, là il faut adapter.

Quote:
D'autre part, en ce qui concerne les anticorps, est-ce qu'ils peuvent diminuer ou bien restent-ils toujours élevés ?

Ils font ce qu'ils veulent.
Ils fluctuent tout le temps et on ne peut pas les en empêcher.

Quote:
Si j'ai bien compris, ma thyroide est ralentie mais elle fonctionne encore donc si les anticorps diminuent d'eux-mêmes alors que l'on est sous traitement lévo, est-ce qu'il n'y a pas un risque de se retrouver en hyper sans le savoir ? Bref un risque de yo-yo, ce qui m'inquiète !

Le traitement met la thyroïde au repos.
Elle travaille encore mais de façon limitée.
Donc même si les anticorps diminuent ou cessent leur action de destruction, le traitement reste le même.
SAUF avec les anticorps anti TG qui eux parfois peuvent jouer les troubles fêtes.

En effet, ces anticorps peuvent bloquer la production des hormones en détruisant la thyroglobuline qui est indispensable à la thyroïde pour produire les hormones.
C'est d'ailleurs ce qui peut provoquer des hypothyroïdies auto-immunes sans que ce soit donc une Hashimoto.
Dans le cas des anti TG, donc quand ils sont actifs, ils font diminuer voire supprime la production des hormones et dans ce cas, seul le traitement permet d'avoir les hormones.
Mais lorsque les anti TG diminuent ou arrêtent de jouer les destructeurs, la thyroïde peut alors reproduire des hormones et là oui on risque de se retrouver en surdosage.
Le traitement doit alors être diminué.

Des personnes dans cette situation à qui on a dit d'ailleurs que du coup qu'elles avaient des anticorps avaient en fait une Hashimoto se retrouvent alors dans une situation curieuse et disent qu'elles ont "guéri" d'une Hashimoto.
En fait non, puisque il n'y avait pas d'Hashimoto à la base puisque pas d'anti TPO mais en plus leur hypo était donc tout simplement due aux anti TG. Mais elles ne sont pas pour autant guéries. Car une hypo auto-immune à anti TG, peut revenir aussi à tout moment.

Donc oui dans certains cas, on peut passer en hyper, à cause des anticorps qui diminuent, mais dans le cadre d'une Hashimoto c'est rarement le cas. En revanche, on peut aussi avoir des besoins en hormones qui changent simplement en fonction déjà de la météo et des saisons.
Donc il faut adapter son traitement.
On n'a généralement pas un traitement à un tel dosage en été, et le même en hiver.

Quote:
J'ai trouvé aussi dans ce forum, un rapport de la revue médicale suisse, très intéressant, d'après eux, il y aurait une controverse sur l'utilité du traitement de l'hypothyroïdie subclinique (mon cas : élévation modérée de la TSH avec T4 dans la norme) ! Difficile de s'y retrouver !

Pour les médecins, les hypos frustres ne doivent pas être traitées.

Or une TSH qui s'élève signale qu'il y a un manque d'hormones pour l'organisme en question.
Autrement dit, si avant que vous n'ayez des problèmes de thyroïde, donc au moment ou tout allait bien, on avait analyser vos hormones, on aurait peut-être vu que vous aviez des hormones proches de la maximale.
Et si actuellement, vous avez des hormones au milieu de la norme ou encore plus légèrement en dessous de la moitié, votre organisme manque d'hormones. Pour le labo ou le médecin non, mais pour vous si.
D'ailleurs pour preuve, c'est que vous avez ressentit les effets de la diminution de ce taux d'hormones et c'est ce qui a amené à faire les analyses.

Donc il y a les hormones dont l'organisme a besoin et les hormones qui sont produites et qui sont au pas dans les normes du labo. Être dans les normes du labo, ne veut donc absolument pas dire, que c'est correct pour vous. Ca fait plaisir au médecin mais vous vous êtes bel et bien en hypo.
Donc les hypo frustres doivent être traitées, (mon avis) surtout lorsque les symptômes sont bien présents et importants.

Quote:
Et sait-on d'où vient la maladie d'hashimoto ? Y-a-t-il des femmes de moins de 50 ans qui ont aussi hashimoto ?

Elle est due à un dysfonctionnement du système immunitaire.
La raison exacte, comme pour toutes les maladies auto-immunes, non on ne la connait pas.
Il y a des recherches, des pistes, mais rien de concret.

Bien sûr qu'il y a des femmes très jeunes qui ont la maladie.
C'est assez rare à l'adolescence, mais des jeunes filles de 18 ou 20 ans il y en a. Et même des garçons. Plus rarement mais il y en a.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Marianna
J'aime 0

Merci Christiane, là oui j'y vois un peu plus clair ; je vais voir ce que dira mon généraliste !

Ce qui me gêne là-dedans, c'est qu'on ne peut pas tout le temps faire des prises de sang pour voir ce que font les anticorps ! Cela m'inquiète de ne pas savoir quand je vais devoir diminuer ou augmenter si besoin !

Oups, dernières nouvelles : je viens de voir le généraliste (ou plutôt sa remplaçante, il était absent) ; vous aviez raison Christiane sur ce que vous me disiez sur les médecins, ils s'en tiennent uniquement aux hormones des normes du labo, pour l'instant elle ne me donne aucun traitement parce les T4 et T3 sont dans les normes et elle me dit que la TSH a baissé (de 12 à 8) ! Du coup elle me redonne une analyse de sang pour dans 2/3 mois afin de revérifier tout cela !
Elle me propose aussi de voir un endo pour la suite - j'ai pris un RV à Paris mais ce sera seulement début juillet !
Est-ce dangereux de rester sans traitement d'ici là ?

J'aimerais bien trouver un endo sans attendre 3 mois pour un RV, c'est incroyable et pourtant je suis à Paris !

J'ai peu de symptômes sauf quelques creux à l'estomac le soir et elle m'a donné à prendre 1 cp de Inipomp !

Tous mes remerciements !

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour

Les anticorps ils font ce qu'ils veulent et fluctuent tout le temps.
Donc ils ne doivent plus être analysés, d'autant qu'on ne peut pas agir sur eux.
Donc le traitement ne doit pas être basé sur eux mais uniquement sur les hormones.

Le traitement lui permet de réguler les taux des hormones et c'est cela qui importe.

Non ce n'est pas "dangereux" de rester sans traitement mais c'est que cela va vous mettre très mal. Les symptômes peuvent augmenter et s'intensifier.
En revanche, cela peut entraîner des problèmes au niveau même de la thyroïde qui a force de se fatiguer pour suivre les ordres donnés par la TSH, peut se mettre à grossir (goitre) et produire des nodules.

Pour les endos à Paris voir : http://www.mappemonde.net/carte/Medecins-pour-la-thyroide/france.html

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Marianna
J'aime 0

Merci Christiane pour ces informations.
J'ai pris RV avec l'endo donné par Soph mais 2 mois de délai, tant pis j'attendrai car j'ai peu de symptômes pour le moment.

Portrait de Marianna
J'aime 0

Bonjour Christiane,

Je reviens vers vous après avoir vu une endocrinologue !
Voilà le traitement qu'elle me donne :

1 cp de Lévothyrox 75 comme suit :
1/4 de cp pendant un mois
1/2 cp le deuxième mois
3/4 de cp le troisième mois
1 cp le quatrième mois et ensuite

Elle me dit que j'ai un goître ferme alors que d'après l'écho la taille semble normale (18 ml).

Elle me donne la dose 75 je pense c'est par rapport à mon poids, je pèse 54 kgs mais sur sa balance, toute habillée, il s'affichait 56 kgs, donc elle a considéré 60 (ce qu'elle a dit) !
N'est-ce pas beaucoup de prendre du 75 alors que je pèse 54 kgs - je précise que j'ai 60 ans !

J'ai été assez étonnée également, car n'ayant aucun symptômes de l'hypo, elle cherchait par tous les moyens à m'en trouver sur mon physique (cheveux, sourcils, etc...) c'est étrange tout de même...Bref je suis assez dubitative sur cette consultation !
Je vais retourner voir mon généraliste, ce qu'elle m'a d'ailleurs conseillée !
Ne prenant jamais de médicament ne vaudrait-il pas mieux que je commence par une plus petite dose (12,5 le premier mois) et ainsi de suite pour arriver à 50, ce qui correspondrait mieux à mon poids !

Merci beaucoup Christiane de votre avis

Portrait de Marianna
J'aime 0

Bonjour à tous,

Je n'ai pas encore commencé mon traitement - je me renseigne un peu partout sur les effets secondaires or je lis dans un forum que la prise de lévo accélère le coeur !
J'ai un pouls à 68 (tout à fait normal) - je m'inquiète donc de le voir s'accélérer avec la prise de lévo car je me sens très bien actuellement !

Merci de vos avis !

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Les médecins font une erreur importante lorsqu'il prescrivent le traitement.
Ils se basent sur le poids, pour doser. Or lorqu'il n'y a plus de thyroïde du tout, on se base effectivement sur le poids pour prescrire le dosage de début de traitement, mais lorsqu'il y a encore une thyroïde, le but du traitement est de mettre la thyroïde au repos mais pas à la retraite.
Or avec une prescription d'un dosage très fort, c'est ce qui se passe.
Mais la thyroïde est aussi utile pour bien d'autres choses et donc la mettre à la retraite n'est pas une solution.
Il faut l'aider, la soutenir, mais lui permettre de travailler encore.

Donc le dosage du traitement se trouve par petites touches et augmentations successives et surtout progressives.
Et cela se fait en fonction de chaque personnes. Une personne de votre poids et de votre âge, pourrait avoir besoin de 150 µg alors que vous 50 vous suffirait largement, ou le contraire bien entendu. Mais le traitement et le dosage dépend de chacun. Donc le médecin qui donne à l'avance un dosage qui serait celui de croisière ne doit pas savoir comment cela fonctionne réellement.
Un avantage tout de même le vôtre ne vous donne pas ce dosage en à peine 1 mois. Il étale tout de même cela sur plusieurs mois.

Le fait de ne pas ressentir de symptôme réellement, ne dit pas que vous n'en n'avez pas. Car ils sont très nombreux et ils peuvent parfois passer pour un très de caractère, ou quelque chose de naturel chez vous, car présent depuis longtemps. Or cela peut être pourtant un signe d'hypothyroïdie comme par exemple être facilement essouffler à l'effort, des apnées du sommeil,..... etc.

Ce qui peut demander un traitement d'emblée sans même avoir de symptômes importants, c'est la présence d'un goitre et/ou de nodules. Le traitement permet de mettre la thyroïde au repos et ainsi on l'aide et on l'empêche de se fatiguer encore plus.

Un dosage à 12,5 ne servirait à rien. Le minimum d'emblée est 25.
Ensuite vous pouvez rester à ce dosage, si cela est correct. C'est une chose qui se voit au fur et à mesure.
Mais attention, on ne passe pas non plus de 12,5 ou de 25 à 50 d'un coup. On prend 25, on augmente avec un palier de 12,5 en plus soit 37,5. Mais avant d'augmenter on attend aussi de voir comment les choses se passent.
Dire à l'avance qu'on va prendre tel dosage du traitement, c'est impossible. Le dosage est différent pour chacun et on doit trouver celui qui nous convient le mieux, en utilisant même des 1/4 de cp de 25 même si nécessaire. Donc dire un dosage de 50 sera correct, faut avoir une boule de cristal pour dire cela maintenant.

Quant au fait que le traitement agissent sur le coeur, oui c'est normal puisque les hormones sont nécessaires au fonctionnement du coeur et de tout l'organisme.
Mais quand il y a un manque d'hormones, le coeur bat lentement. Donc il faut au contraire que son rythme augmente un peu et cela n'est pas nocif. Si les battements augmentent et son supérieurs à 90 là cela peut commencer à devenir un problème. Donc vous avez une sacrée marge avant que cela n'arrive.

Dans le cas, où ce n'est pas un vrai manque d'hormones qui fait qu'on doive prendre le traitement, comme dans le cas pour protéger la thyroïde face à un goitre ou à des nodules, le traitement va mettre la thyroïde au repos. Donc elle produira moins d'hormones qui seront remplacées par le traitement. Donc en fait, pour vous, vous n'aurez pas pour autant plus d'hormones que maintenant, mais simplement on va remplacer celles produites par la thyroïde. Le but étant de mettre la thyroïde au repos dans votre cas.
Donc il faut le voir de cette façon : vous n'aurez pas plus d'hormones mais simplement une substitution, un remplacement. Donc le coeur continuera de fonctionner de la même façon.

Personnellement j'ai toujours eu aussi un pouls très lent, et même à 75 de Levothyrox il est toujours resté au même rythme. Actuellement mon dosage est plus faible à 56 µg, et j'ai encore toujours le même pouls à 62.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Marianna
J'aime 0

Merci infiniment Christiane, vos explications sont toujours très claires !
Je me permets encore quelques questions avant d'entamer le traitement :

Sur divers forums, il est question des effets indésirables du lévo, j'ai lu que cela pouvait donner des diarrhées ; or moi qui n'ai jamais connu la constipation, je m'interroge ; de plus l'endocrinologue me dit qu'avec le traitement je vais perdre 2 ou 3 kilos ! Or je n'ai pas l'intention de perdre du poids, j'ai le même depuis l'âge de 18 ans et je suis déjà très mince (54 kgs pour 1,68 m) !
Tout cela m'inquiète, y-a-t-il vraiment des effets indésirables ? Les médicaments chimiques, ce n'est pas mon truc, en général j'ai toujours préféré l'homéo !

Est-ce que l'iode pourrait être bénéfice pour moi ; j'ai passé une semaine à la mer et je me suis sentie très bien, voire mieux qu'à Paris car le tout petit symptôme que j'ai (voire anecdotique) un petit creux à l'estomac le soir après le repas - cette petite gêne a complètement disparu au bord de la mer - pourtant j'ai lu que l'iode n'était pas bon pour Hashimoto -
Quelle différence entre Hashimoto et De Quervain ? Peut-on se tromper de diagnostic ?

J'ai lu aussi qu'il serait bénéfique de prendre du Bétaselen pour faire baisser les anticorps ?
Malgré le traitement, est-ce que la thyroide continue de se détruire ? Et une fois le traitement commencé, est-il dangereux de l'arrêter ?

Christiane vous me rassurez en me disant que votre pouls est toujours à 62 avec lévo 75 ! Personnellement je ne me vois pas avec un pouls à 90, je me sentirais très mal et je serais obligée d'arrêter le traitement.

Je crois donc que je vais commencer par 1/4 de 75 de lévo et au bout de 3 mois je finirais avec 3/4 (ce qui me fera un dosage à 56,25 de lévo) et je ferai ma prise de sang, si cela suffit, je garderai ce dosage !
J'espère qu'il n'est pas trop difficile de couper le cp 75 en 4 !

Désolée pour toutes ces questions, je suis une inquiète ! Merci

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Les effets secondaires d'un traitement et plus particulièrement celui du Levothyrox est dans le cas où il y a surdosage le plus souvent.

Mais il arrive aussi effectivement qu'en début de traitement, on se retrouve avec certains symptômes. Ce qui est parfaitement normal puisque l'organisme qui travaillait au ralentit se remet en route. Donc cela provoque des changements et des remises en place.
Le coeur peut sembler s'accélérer; la diarrhée peut apparaitre car les intestins refonctionnent, le corps se réchauffe donc on peut avoir des sensations de chaleur voire des bouffées,....etc, mais tout cela ne sera que passager le temps que l'organisme reprenne un rythme normal et surtout de façon régulière.
Lorsqu'on augmente le traitement afin de trouver le bon dosage, on peut retrouver ces phénomènes mais ils s'estomperont de plus en plus vite, ou seront bien moins forts.
Voir : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/2008/07/le-levothyrox-comment-fonctionne.html qui vous aidera à mieux comprendre ce qui peut arriver et pourquoi.

L'iode peut apporter une aide mais effectivement attention avec Hashimoto car cela peut alors entrainer une aggravation de la maladie.

Quant au Bétaselen, il contient du sélénium qui booste le système immunitaire, donc les anticorps mais sans faire la distinction entre anticorps et auto-anticorps responsables de la maladie auto-immune doit donc ici Hashimoto.
Donc attention, des personnes ont prit ce type de produit et ce sont retrouvés avec l'effet inverse.
Le sélénium contenu permet d'aider à la conversion des hormones T4 en T3.
On peut obtenir facilement un peu de sélénium supplémentaire SI NECESSAIRE, en mangeant des noix de Brésil. Attention pas de trop car très grasse. Une ou deux maximum par jour et encore puisqu'il faut d'abord contrôler qu'il y a bien insuffisance. Car un trop de sélénium dans l'organisme peut être un véritable poison.

Quant à votre traitement, comme je vous l'ai expliqué, on ne peut pas savoir à l'avance quel dosage vous sera utile. Donc il faudra faire selon comment les choses vont évoluer. Et pas en fonction de ce que l'on peut penser. En été les besoins sont moindre, en hiver les besoins augmentent, donc le dosage pourrait être complètement différent en hiver par rapport à l'été. Quoique........... Donc on ne peut pas prévoir. Regardez les choses aux présents.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Marianna
J'aime 0

Ouh là là cela m'inquiète ! J'ai parfois des diarrhées, jamais de constipation, j'ai souvent chaud avec bouffées de chaleur, je suis assez nerveuse, bref à l'opposé de l'hypo, je n'y comprends rien !
Pourtant mes t3 sont dans la norme et pas trop haute du tout, je ne peux pas être en hyper !
Comme c'est difficile de s'y retrouver ! Nous sommes toutes différentes et l'endo voulait absolument que je lui dise que j'avais froid alors que j'avais chaud...!!!
Je me demande ce qui va se passer avec ce traitement...

Pages

Participez au sujet "Et une de plus...Hypo ???"