Portrait de guigui

Hier nous avons dit un dernier au revoir à notre soeur, elle nous a quittée à l'age de 46 ans laissans derrière elle 3 orphelins, qui ont perdu leur papa il y a 4 ans. L'alcool elle s'en était sortie puis suite au décés de son époux elle a replongée. J'ai essayé de nombreuses fois de la sortir de cet enfer et je n'y suis pas arrivé. Dans la famille c'est la 3éme d'abord mon pére quand j'étais enfant, puis une soeur et maintenant une autre. Quand ce cauchemard va cesser ? Je suis triste, amère et en colère, mais aussi je me sens coupable de ne pas avoir réussi à l'aider plus que ça. J'ai besoin d'avoir le témoignage d'autre personne peut etre cela m'aidera. Merci. GUIGUI

Portrait de nanouk
J'aime 0

bonjour j ai lu le message. ma mere a se probleme d alcool mais la souffrance
interieur etait la .vous n etre pour rien ni coupable ni responsable de ces situations malheureuse c est difficile pour moi de parler de ca car les souvenirs
reviennent les gens qui boivent se suicide quelque part se noie dans l alcool
pour oublier les soucis pour ne pas affronter leurs demon du passe,de
l enfance j ai le souvenir d une mere qui pleurait souvent surtout quand l acool
a vais fait son effet ou elle etait tres negative voyait tout en noir j ai grandie
et apres j ai compris mais elle ne voulais pas d aide disais qu elle n avait
pas de probleme j ai fais ma vie car tant que ces personnes ne se dise
pâs qu il sont malade on ne peux rien seulement une ecoute et etre pres d eux
mais que de gachie l enfance que j ai eu n a pas ete facile d ailleurs j ai grandi
vite etant jeune j avais tres honte de ma mere a l adolecence je me suis pencher sur le sujet et la j ai compris et pardonner car un homme qui boit c est dur mais une mere c est pire elle nous a negliger a cause de cette
cochonnerie l alcool detruit ,tue il ne faut pas se sentir coupable croiyez moi
elle savais que vous etiez pres d elle mais elle n avait pas la force de lutter la
douleur de perdre son epoux etait trop forte il faut penser aux enfants il aurons
besoin de vous maintenant bon courage a vous et a toute la famille

Portrait de guigui
J'aime 0

merci nanouk pour ces paroles de réconforts, ma mère aussi a été alcoolique, et j'ai vécu la violence, la honte et puis depuis 17 ans elle est abstinente, elle ne touche plus à l'alcool, et elle est adorable elle ne cesse de s'en vouloir pour ce qu'elle nous a fait subir. on a beau lui dire que c du passé, les remords sont présent. Alors avec le décés de ma soeur elle s'en veut encore plus elle se dit que si elle ne nous avait pas fait vivre une enfance comme celle là, elle n'aurait peut etre pas suivi le même chemin. Alors on fait tout pour la réconforter, seul le temps permet de pardonner.

Portrait de nanouk
J'aime 0

je viens de lire seulement le message aujourd hui. pour votre maman je suis tres
fiere car elle a reussie a arreter que du courage vraiment elle faut qu elle
s accroche c est normal qu elle cupabilise elle a realiser les souffrances
de ses proches pour moi elle a fais le plus dure le temps et l amour feras le reste d ailleurs ce serais bien qu elle li ce message .rester unie avec beaucoup
de dialogue le faite de raconter permet mieux de comprendre je suis ravie
que mes mots on pu vous réconforter bon courage a tous

Portrait de valou62
J'aime 0

je viens de lire vos message et il ne touche.Mon pere est décèdé le 15 mai .il est mort loin des siens,l alcool avait reussi a l isolé de toute la famille.J etait presque la seule a n inquieter pour lui .Et maintement il me manque trop,il est tout le temps dans ma tete.Je pense a la vie qu`ilaeu et je me dit qu`il a eu beaucoup de galéres;je pense que l`alcool l`a aide a passer toutes ses epreuves;Voila je ne croit pas que mes mots vont reconforter mais sache que tu n est pas seule et encourage ta maman

Portrait de guigui
J'aime 0

maman a arréter il y a trés longtemps, mais combien de victimes rien que dans ma famille on en est à trois, mon pére à 47 ans ma soeur ainé au même age et la semaine dernière une autre soeur aussi a 46 ans. C'est un véritable fléaut, je me demande encore combien dans la famille vont succomber à cette maladie. Sur 7 enfants seuls deux ne boivent pas j'en fait partie avec une soeur, on ne sait plus quoi faire. Achaque fois on se dit que le déclic va se faire pour les autres quand ils voient leur proches mourir mais même pas. On leur en parle la seule réponse que l'on obtient c'est "je bois pas" ils nient en bloc etre alcoolique. Et je suis en colère cat il laissent derrière eux des orphelins et les problèmes de gardes, de jugement, de tutelles pour ces enfants qui n'ont rien demandés à personne et qui subissent. Quoi faire ?? Quel souffrance, c'est sur que les alcooliques boivent pour oublier leurs soucis mais est ce qu'ils pensent aux soucis qu'ils donnent aux autres ???

Si vous êtes concernés, donnez moi votre point de vue, comment vous voyez les choses vous qui vous réfugiez dans l'alcool pour ne pas faire face.

guigui

Participez au sujet "Encore une victime de l'alcool,"