Portrait de djoulaille

Bonjour,

Je m'appelle Julie, j'ai 53 ans je prends du lyrica depuis 3 ans pour traiter une épilepsie due à un cavernome cérébral.

J'aimerais communiquer avec des personnes qui prennent du lyrica et ressentent un "état de manque" dès que la prise du comprimé a été retardée pour une raison quelconque.

J'aimerais surtout savoir comment se manifestent leurs symptômes de manque, et comment vivent-elles avec ça ?

Est-ce que certains d'entre vous ont choisi de changer d'antiépileptiques à cause de ces symptômes ou bien ont préféré vivre avec !

Merci infiniment. je me sens un peu seule avec ce nouveau problème !

Portrait de simonne
J'aime 0

bonjour je m'appelle simonne je prends depui 2006 du lyrica en remplacement du neurontin la dose actuelle est de 150 le matin et 150 le soir au départ les doses étaient plus élevé le neurologue a prescrit de la morphine à la place pour diminiuer le lyrica j'ai des tumeurs aux bras (j'ai une neurobibromatose de recklinhausen une maladie rare) mais très douleureuse moi lyrica me fatigue si je décale trop le matin je suis comme vidée épuisée les douleurs sont plus présentent j'ai l'impression d'être en manque surtout au début quand les médecins ont diminués les doses j'avais des tremblements à cette époque je ne prenais pas encore la morphine c'était un dérivé de l'opium j'ai l'impréssion que je ne pourrais pas arréter lyrica simoone

Portrait de djoulaille
J'aime 0

Merci Simonne, c'est terrible de se savoir dépendante à ce point.
Cela m'attriste pour vous de voir combien vous souffrez...
Je comprends donc que ma dépendance est un problème à relativiser... Merci de votre témoignage.
Je vous souhaite de trouver un moyen adapté et efficace pour combattre cette maladie !
Excercez-vous encore une activité ou bien êtes-vous dans l'incapacité de mener une vie professionnelle ?
Bon courage !
Djoulaille

Portrait de simonne
J'aime 0

djoulaille non je n'ai plus le droit de travailler d'ailleurs j'en suis incapable trop de fatigue et de douleurs il n'y a pas de traitement poir la neurofibromatose les médecins ne savent pas pourquoi la maladie évolue plus chez un malade que chez l'autre pourquoi elle va rester stable et le lendemain évoluer et dévélopper des tumeurs c'est pourquoi je dois subir régulièrement des irm cérébrale médullaire et aux membres j'ai un gliome au nerf optique droit pour le moment il est stable la moelle épinière pour l'instant ne semble pas toucher les bras surtout le nerf médian est atrophié 'plusieurs tumeurs c'est une maladie génétique mais je n'ai pas le droit de me plaindre il y a pire le gréffer du visage est atteint de cette maladie moi je m'en tire bien par rapport à lui simoone

Portrait de djoulaille
J'aime 0

Simonne
Je suis admirative de votre courage !
Vous avez raison, il faut toujours relativiser et votre exemple va m'y aider.
Je ne peux que vous envoyer de belles ondes positives pour vous aider !

Portrait de elisanxieuse
J'aime 0

Bonjour, je suis actuellement en sevrage du Lyrica. Je l'ai stoppé il y a maintenant un mois. 48 h après la dernière prise j'ai ressenti une tension dans la nuque, des crampes et des brulures irradiant dans les bras. Et puis beaucoup de sueurs nocturnes, diarrhée, bouffées de chaleur. Les brûlures se sont atténuées mais je ressents toujours des crampes et de la chaleur dans la nuque. Bon courage à vous. Avez-vous eu ce genre de symptomes ?

Portrait de djoulaille
J'aime 0

Merci pour votre réponse. J'espère que vous allez mieux maintenant. Pour ma part j'ai renoncé à changer de médicamets et je fais très attention à ne pas oublier une seule prise.
Mes symptômes, lorsque j'oublie de quelques heures, ce sont des crises de panique, des douleurs articulaires, abdominales et une sorte d'état de prostration.... De quoi ne plus oublier de me munir de mes médicaments ;-))
Bon courage à vous !

Portrait de elisanxieuse
J'aime 0

Quand j'oubliais de le prendre, j'avais moi aussi des crises de panique au bout de seulement quelques heures. Plutôt de la mélancolie d'ailleurs et envie de rien. Et je réalisais comme cela que j'avais oublié de le prendre. Le manque avec douleurs n'est venu qu'après 2 jours de sevrage. Merci de votre témoignage.

Portrait de pascale.bazin0178@orange.
J'aime 0

BONJOUR
MOI J AIune polynevrite et il n y a que le lyrica qui me soulage un peu semble t ilj en prend depuis 8 mois ss effet secondaire, mais a vous lire, je ferais bien peut etre a faire attention a une deuxieme dependance? BON courage a tous

Portrait de lilima46
J'aime 0

bonsoir,
pour ma part je prends du Lyrica 2 fois par jour 300mg pour la
polyneuropathie - si je l'oublie les fourmillements me rappelle à lordre
je ne considère pas cela comme un manque

Portrait de jen2610
J'aime 0

Bonsoir,
Je prends du lyrica depuis 8 mois à cause d'un accident de roulage qui m'a provoqué une grosse fracture du sacrum les nerfs sacrés ont été comprimés et depuis j'ai été opérée pour dégager les nerfs mais je souffre de douleurs neurologiques dans le pied en plus d'être incontinente je ne peux plus uriner par moi même je dois me sonder plusieurs fois par jour et je n'ai plus aucune sensibilité au niveau des organes génitaux. J'ai seulement 25 ans et ma vie est foutue pas plus tard que dimanche je suis allée l'aprés midi à la plaine de jeux avec les enfants et une amie aprés cela elle a proposé d'aller au resto. J'avais pris mes médicaments le matin ( 2 prises par jours 225mg lyrica, 1 tramadol 50mg, rivotril 0,5mg le matin et la même chose le soir) vers 21h j'ai commencé a ressentir un mal être je n'écoutais même plus les dscussions. J'ai pris sur moi et nous avons quitté vers 22h30. J'étais dans un état second je ne voulait plus rien savoir j'ai repris la route jusqu'à la maison à peine franchie la porte je sautais sur mes comprimés. J'avais mal au ventre et un mal être profond je n'avais envie que d'une chose me coucher pour que ça passe. J'ai passé une nuit horrible. Le matin j'étais triste d'avoir été dans cet état j'aimerais arreter ce traitement mais les douleurs m'en empêche....

Participez au sujet "Effets secondaires du lyrica"