Portrait de paulbertrand

Bonjour,
je viens de me faire prescrire des injections d' Androtardyl (250 mg ts les 15 jours) et je me pose pas mal de questions.

Suite a des problemes lors d'operations dans mon enfances, je n'ai qu'un seul testicule et il est sous developpe.
J'ai 36 ans et je parais tres jeune, mon developement est plutot celui d'un ado( absence de pilosite, tres peu de muscle aux epaules et aux mollets, etc) que celui d'un adulte.
Cette situation m'a beacoup complexe, et cela reste un gros probleme pour moi , je suis souvent tres deprime avec des tendances autodestructives ( boire et fumer du shit seul , automutilation par brulure de cigarette, etc) surtout il y a qq annees, meme si je commence a assumer mon physique et globalement aujourdhui ca va plutot bien sauf dans ma vie sentimentale et sexuelle ou c'est pas le top. J'ai eu quelques copines, mais le sexe me mets mal a l'aise a cause de cette apparence d'adolescent et je suppose en plus que le manque de testosterone ne me poussait pas bcp a avoir des relations . Surtout Je ressentais cette situation comme une honte . Le fait de devoir subir etant le plus deprimant, j'ai finalement decide de consulter pour la premiere fois - je n'ai subis aucun traitement avant ca -, et dejas cette decision m'a soulage.
J'ai fais recemment et pour la premiere fois un dosage hormonal et une analyse du sperme, je suis sterile ce qui ne me derange pas trop , et je ne produis apparement pas de testosterone.
Je peux donner les resultats si cela est necessaire ( 0,5 nM/l 0,15 ng/ml).

Je me suis donc fait prescrire de l'androtardyl et cela m'inaquiete un peu.
La perspective d'une piquouse tous les 15 jours toute ma vie me fait un peu peur.
Et surtout je crains enormement les effets secondaires, comme les seins qui poussent, l'acnee dans une autre mesure, peut etre la calvitie? - sans parler du cancer de la prostate
Ces effets sont ils frequents? Le fait que je ne produise pas de testosterone me met il a l'abri?
Je precise que mon penis a une taille dans la normale en erection, et que j'ai des erections . Par contre j'ai un trs gros blocage psychologique lorsque je sui avec une fille.
Selon le specialiste que j'ai consulte,ce traitement me fera simplemet avoir un taux de testosterone normal , necessaire non seulement pour mon confort, pour avoir une vie d'homme, mais aussi pour les os.
Mais j'ai peur de desequilbrer un equilibre hormonal et de devoir rentrer dans un logique de traitement a n'en plus finir pour contrer les effets secondaires
Si j'arrete les injections que va t il se passer, est ce que ca reviendra a la "normale" je veux dire par la mon etat actuel. Une de mes phobies serait de me feminiser. Ou de vieillir d'un coup, car c'est vrai que faire jeune a aussi de tres bon cotes, et comme je n'ais pas trop envie pour l'instant de me fixer cette sensation d'eternelle jeunesse est agreable, meme si je me demande si il n' y aura pas un prix a payer
Pouvez vous m'orienter un peu et m'eclaircir sur ce qui va m'arriver si ca marche et sur les risques potentiels du traitement car je suis tres angoisse, a la fois par le traitement ( je ne suis pas sur d'avoir envie de passer par ts les problems de la puberte a 36 ans ) et ses efftes secondaires evnetuels et par le fait de ne pas avoir de traitement et de continuer dans mon etat actuel. Je me demande si ca vaut vraiment le coup. Existe t il d'autre forme de traitement ( nebido?) Faire simplement bcp de sport et avoir une alimentation adaptee ne suffirait il pas ? Je fais pas mal de sport depuis qulques annes , en particulier depuis 2 ans et ca m'aide pas mal a renouer contact avec monn corp que j'ai eu tendance a refuser .Si quelqu'un a rencontre la meme siutation, peut il m'en parler?

Merci de votre aide,

Bertrand

Portrait de anonymous
J'aime 0

A mon avis, grande prudence avec l'usage d'androtardyl, par rapport au cancer de la prostate. Je me suis fait faire il y a cinq ans deux piqures d'androtardyl et j'ai tout de suite vu ( aprés analyse sanguine) mon taux de PSA augmenter subitement ( le taux de PSA c'est ce qui permet de déceler à partir d'un certain niveau l'existence d'un cancer de la prostate). J'ai donc arrété ces piqures et maintenant mon taux est bien redescendu. Donc, méfiance. Interroge bien ton toubib sur cette question.

Portrait de paulbertrand
J'aime 0

Merci de ta reponse!!!
Ca va dans le sens de ce que je pensais, cest a dire mefiance. Je vais me renseigner un peu plus chez l'endocrino.
Sinon quelqu'un a t il teste l'androgel? C'est pareil?

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonjour!

Juste une petite réponse qui me semble adéquate dans ton cas: demande à la pharmacie de te commander un teinture mère de TRIBULUS TERRESTRIS, c'est une plante qui a la faculté d'augmenter le taux de testostérone ainsi que le nombre de spermatozoïdes et en parralèle qui booste la libido, sans contre-indication ou effets secondaires. Tu n'a qu'à taper Tribulus sur un moteur de recherche et tu verras. La posologie est une goutte par kilo, donc 75 gouttes si c'est ton poids, matin midi et soir. C'est ce que nous suivont comme traitement avec mon chéri, et en tous les cas c'est très efficace!!

Bonne chance.

Portrait de mehdi79
J'aime 0

bjr , je viens de me faire prescrire de l'androtardyl une injection ts les 20 jours auj ca fait 17 jours et prtant aucun changement ni au niveau de la libido ni autre chose , est ce que ca prend plus de temps pour que ca fasse l'effet ou c moi qui suis pas normal

Portrait de penave
J'aime 0

Hello je relance ce topique ultra mort, juste pars que j'ai envie de raconté a qui le voudra ma vie d'androhumanoide pubertaire tardif

Ça me fait plaisirs de voir que je ne suis pas le seul a avoir été castré par la vie...
Voyez vous j'ai 20 ans et tout comme toi Paul j'ai une peau glabre une faible libido,et il n'y a pas si longtemps que ca,j'avais une apparence de gamin de 13 ans... souvent on me prenais pour une fillette a l'orée de la puberté. J'ai été troublé pendant des année a cause de mon physique. Je n'ai eu qu'une seul copine avec laquelle je n'avais pas confiance en ma libido... ca m'as causée d'horrible tort je suis passé pour un impuissant...
J'aurais voulu que de simple détail comme ca ne me touche pas autant, mais en faite ca fait depuis la 6em, a l'age de 11/12 ans que ma croissance c'est arrêtée. J'ai une maladie chronique nommé maladie cœliaque /intolérance au gluten/ c'est une sorte d'allergie a une quantité de céréale. Je n'ai pas été soigné correctement durant mon enfance, et j'ai pris un réel retard sur la courbe de croissance. C'est seulement a mon entrée au lycée, ou je mesurais 1m45 en seconde général que mon médecin c'est enfin bougé pour me faire prendre un premier traitement en gélule dont j'ai oubliée le nom. Les six mois de traitement m'ont permis de rentrée enfin,mais tardivement dans l'adolescence. a 18 ans j'en avais 14,et voyant que ce putain de retard etait iratrapable jme suis mis a me camé je suis passé de l'alcohol au join puis a l'exta et enfin a l'hero en intraveineuse...
J'ai stoppé mon régime anti intolérance pendant deux ans tellement que j'étais dépité. J'ai basé ma confiance en une femme qui comptai sur moi pour lui payé ca drogue,une femme qui, sachant tout de mes problème de santé,aussi bien physique que psychologique,en a profité pour profité un peu plus de moi, une femme qui m'a fait vendre tous se a quoi je tenais pour elle ,jusqu'à se qu'elle me quitte pour mon ancien meilleur pote qui m'avais trahis quelque jours avant. Pour finir tous mes ancien copain en qui j'avais jadis confiance s'étaient fait monté la tête par cette même femme, cette pute avait réussi a convaincre tous mes meilleurs pote que je connais depuis le cm1 que j'étais un mythomane, cette pute avec qui je suis rester pendant deux ans et en qui j'ai accorder la confiance de toute une vie leur a dis que jetait jamais sortie avec elle .Plus que désespéré je me suis ouvert les veine a coup de verre, j'ai retapissé mon appart de sang après avoir gobé trente valium. J'ai survécu grâce a mon inconscient, qui ma trainé jusqu'à la pharmacie après avoir perdue deux litre de sang dans mon immeuble et cassé le verrou de la porte du hall,verrou que la dite fille extorqueuse avait fermé après avoir voler mes clé et mon portable, pour me faire connaitre la joie de la séquestration.

Je ne me rappelle pas de grand chose.Ni du geste suicidaire. ni de l'ambulance...
quelque bribe d'image, beaucoup de sang, très peu de conscience. J'ai eu de la chance la pharmacie était ouverte et j'ai pu recueillir un témoignage d'une copine a ma sœur qui ma vu me trainé a la pharmacie le bras pissant le sang.J'ai finit deux mois en HP puis je suis ressortit avec 4 mois d'injection d'androtardyl, j'ai 20 balais ma barbe commence poussé alors qu'en sixième la plupart de mes pote en avait... Hormone ou pas j'ai l'impression que le mal est fait l'écart est creusé 4 ans de croissance en retard ca se rattrape pas comme ca... Mais j'ai beau en vouloir a ma bonne étoile je sait pertinament que j'y suis quand meme pour quelque chose.

La ou je veut en venir c'est que si j'avais pas eu ce problème de puberté tardive,ou même si j'avais fait ce régime sans céréale qui aurait booster ma croissance, ou encore si j'avais pas passé deux ans a essayer d'oublié mes faiblesse a coup de seringue plutôt que de booster mes points fort a coup d'effort... c'est triste a dire mais... cette vie je l'envie. J'aurais voulue perdre ma virginité a 15 ans, pas a 19... j'aurais aimé avoir des petites copine au lycée ou au collège, je sais que c'est débile et superficielle tous ca, mais ca m'as tellement travaillé que j'en suis venu a écrire un livre dans lequel le monde tourne avec moi, ou les saisons me font grandir, et les années murir, au lieu de me retrouvé a 20 ans sans emploie ni diplôme, tout ca a cause d'un manque de confiance énorme, j'aurais de la prise sur mon petit monde il fonctionnerait a ma façon, il tournerait comme mes idée dans ma tête. Mon monde perso, tout ce que j'ai toujours souhaité, tout ce que j'ai toujours envié, chaque page marqué de mes larme d'androhumanoide seul et incompris. Je sait que personne ne le lira, de même que personne ne lira ce message. Mais cracher mes larme et mes peine sur papier, ca vide mon esprit de toute cette utopie que jamais je ne verrais naitre, mais si par hasard quelqu'un entend la voix du ParalEarth et a envie d'y faire un tours, je serait ravis que mon monde intéresse quelqu'un d'autre que moi, ca ferait de "ce que je suis", un "se que nous serions"...

Portrait de the buns
J'aime 0

Salut les retardés de la puberté, bienvenue au club.
Votre histoire je l'a connais, vers 14/15 ans les copains commencent a prendre du muscle, du poil, à parler tout le termps des filles, à ,devenir de plus en plus virils...et moi rien.

Pas de poil, pas de muscles, un physique de fille, un sexe qui ne grandit pas.

16/17 ans et rien de se passe...

Alors on se retrouve dans un monde à part, on cache sa bite dans les vestiaires, on fait comme les autres , à parler de cul à faire le faux viril en forçant sa voix, alors que comme disent les autres "tu ressembles à une fille".

Moi c'etait un retard de croissance de 3 ans, premier poil à 17 ans et demi , ça m'a fait tout drole.

Mais devellopement viril complet à 19 ans, donc ça fait un sacrés retard dans pas mal de chose, surtout les choses de la vie, on est different et pour longtemps, les tabous restent, on sent qu'on est à la traine sur certaines choses.
On intériorise, on est introverti, moi c'etait la lecture la peche et la télé, en fait tout pour éviter le contact humain, surtout les filles ,j'avais trop honte, j'etais une lopette pour moi, j'envoyais chier les filles qui s'interessait à moi...De toute façon j'etais tout le temps fatigué, migraineux, moux, deprimés grave

Mais je me suis pris en main, muscu à fond, ça à reveiller mes hormones pour de bon, j'ai terminer ma premiere seance en erection, c'est dire, ça m'a endurci j'ai pris 30 kilos en un an.
cependant j'ai beau etre devenu un mur, 187cm pour 115 kilos, j'ai toujours en moi quelque part ce petit etre hésitant et pas sur de lui, mais je me soigne, grace a ma femme, et je me gueris.

Pour les filles ça été plus long, 25 ans pour moi le premier rapport à part quelques flirts ou j'etais vraiment pas à l'aise, mais depuis ça va mieux, j'ai la femme de ma vie, et TOUT va bien.

Alors à tout les désespérés de la puberté, vous n'etes pas seul, parlez en, je ne me suis pas drogués ou fait d'autres choses stupides, parlez en.

Portrait de isoria
J'aime 0

Je suis une fille et tout ce que vous dites est presque l'inverse de ce que je connais... vous qui avez entamé votre puberté trés tard, j'ai eu une amie qui a eu ses premieres régles en CE2... moi en 6eme, et je peux dire qu'il est trés difficile de faire face aux garçons et mm parfois aux filles qui s'amusent à ouvrir votre sac pour répendre vos serviettes hygieniques ou tampons sur le sol ou encore de donner de futils coup dans vos seins en bourgeon extremement sensibles... ceci entretient ne certaine haine vis à vis de ces personnes qui sont souvent pré-puberts .
Ce n'est que plus tard qu'on se rend compte qu'il y moins bien placé que nous.
Il est vraiment important de parler de toutes ces différences cela permet de relativiser et voir qu'on est pas seul mais aussi d'être moins étonné voir répugné par la différence et accepter les autres comme on s'est accepté soi-même.
merci

Portrait de tijeunhom
J'aime 0

Suis passé par là aussi. 57 ans et toujours sous traitement.... Car si le corps fabrique peu de testostérones il convient de se faire suivre, pourquoi? Parce qu'avec l'âge le calcium à tendance à foutre le camp, à ne pas se fixer, et donc risques d'ostéoporose.
Moi aussi à 25ans j'en paraissais 16. Surtout ne pas gâcher sa vie parce que la barbe ne pousse pas et que l'on fait plus jeune. C'est pas évident mais il faut apprendre à vivre avec. L'avantage, dans un sens, c'est qu'à 57ans on m'en donne tout juste 45! Ce qui n'empêche pas les problèmes tels que l'arthrose, et la tendance à l'ostéo. La pommade andractim n'a qu'un effet faible. Donc mieux vaut la bonne vieille piqure. Il faut surtout bien respecter les analyses et visites annuelles chez l'endocrino.
Bon courage et bienvenu au club pour certains.....! Quoique en parlant de club, nous pourrions peut être en créer un sur internet, qu'en pincez vous?

Portrait de stephan009
J'aime 0

salut tout le monde!! moi aussi j'ai le meme probleme.. j'ai commenC a utiliser l'androtardyle depuis 6 ans.. et il ya pas d'effets indiserables sauf que si je depasse les 3 semaines et je fais pas l'injection je me sens mal alaise et je me sens fatigee.. mais generalement les effets secondaires (d'apres une longue recherche ke g fais) apparaissent lorsqu'il ya un taux tres elleV de testosterone.. par exemple ya beaucoup de sportifs qui utilise l'androtardyle pour stimuler leurs muscles... psk il donne de l'energie.
mais dans notre cas nous avons un manque de testosterone donc les injections rend le taux de testosterone a la normale.. donc ya pa d'effet secondaires indesirables. mais il faut etre reglo dans les injection pour que votre corps reste equilibree.
je l'utilise depuis 6 ans et j'ai pas agrandissement dans la taille des seins ni rien.
mais aussi je parais 1 peu plus jeune (3 ou 2 ans) et j'ai pas bcp de cheuveux dans mon visage.. barbe non complete.. je voulais pa augmenter la dose psk j'ai peur d'avoir des effet comme je vous ai dis (augmentation du taux de testosterone n'est pa toujours la solution)
mais la je vous pose une question!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
pourquoi les hormones sont insufisantes??? c sur que ya une raison.. quelque chose qui marche pas..
pour moi je fais chaque 6 mois des annalyses et mon docteure m'oblige a le faire.
le probleme qui provoque le mal fonctionnement des hormones pour moi c "l'hypo thyroïdie" c une glande qui ne stimule le bon fonctionnement des hormones.. alors n'hesiter pas a visiter un docteur specialiste et tout ira bien.. vous dever faire des annalyse pour etre sur.. psk le probleme n'est pas au complexe du manque de testosterone.. ya d problemeses invisibles qu'il faut les regler.
merci et bonne chance

Portrait de stephan009
J'aime 0

2 ou 3 ans = 2 ou 3 ans de retard :))))

Portrait de tijeunhom
J'aime 0

heu non, le manque de testostérone correspond plutôt à une déficience hypophysaire. C'est le manque d'iode qui provoque l'hypothyrroïde.
2 ou 3 ans c'est rien par rapport à 10 ans dans mon cas comme je le décrit plus haut. Beaucoup d'exercices, et à surveiller le calcium après la cinquantaine...Important, sinon risques d'ostéoporose.
Oui les problèmes "invisibles" dont tu parles viennent de plusieurs causes. En règle générale il peut y avoir des chocs émotionnels dans l'enfance dus à un tempérament émotif extrême (complexes, échecs scolaires, manque de compréhension des adultes ((parents/famille)), etc....) L'esprit, le mental, agissant à la longue sur le subconscient et le physique.
Pour la petite histoire certains yogis arrivent à ralentir les battements cardiaques. Ce qui veut dire donc, qu'inconsciemment, nous influençons aussi les centres vitaux de notre corps. Mais c'est un autre sujet..........

Portrait de bisca75
J'aime 0

Bonjour,

J'ai aujourd'hui 43 ans et je suis un traitement d'Androtardyl depuis 2002 à la suite d'un cancer du testicule, qui a entrainé l'ablation du second (le premier ayant été enlevé en 1999 suite à une première alerte).

Le traitement était donc impératif.

Je n'ai, à ce jour, aucun effet indésirable évoqué par la prise de ce médicament mis à part quelques douleurs articulaires il y a 4 ans qui ont disparu après que mon urologue traitant m'ait modifié la fréquence des piqûres, passant de toutes les 3 semaines à tous les 15 jours.
(A noter que j'ai tendance à espacer les prises au delà des 15 jours depuis qu'un dosage de testostérone une semaine après la prise indiquait un niveau très supérieur à la moyenne).

Cependant 10 ans de prise de testostérone dans ces conditions n'est peut-être pas neutre pour l'organisme et je serai reconnaissant à des personnes suivant ce traitement depuis longtemps de me parler de leur propre expérience, sachant que j'en ai encore pour de longues décennies si tout se passe bien,...

Vous remerciant par avance,
Christophe.

Portrait de hector
J'aime 0

Bonjour je suis sous androtardyl depuis 2007 suite à cancer testiculaire. Ca se passe bien, mais c vrai que des piqure tous les mois, c est pas évident, et avec l age, je m inquiete pour la prostate. Sinon j ai touché le nerf sciatique une fois et c est douloureux, je vais essayer de faire une injection dans la cuisse. bon courage.

Portrait de tijeunhom
J'aime 0

hector@ pourquoi ne vous faite vous pas faire les piqûres par une infirmière, c'est remboursé... Ce que je fais pour moi d'ailleurs

Portrait de bigboss
J'aime 0

Merci pour le partage.Je suis très heureux de participer au forum avec vous.
-----------------------------------------------------
Jonque Indochina-
Halong Jonque Emotion-Jonque Mystic Sampan Mekong

Portrait de gifere
J'aime 0

Je suis piqué depuis 1994 en Androtardyl retard 250, 1 x par mois. en IM.Je suis atteint d'hypogonadisme et suis stérile. J'ai un syndrome de Klinfelter( trisomie XXY) .Avant le traitement j'avais mal en permanence aux jambes et au dos, j'étais glabre, mi fille mi garçon,
Le traitement m'a apporté une bonne musculature, des épaules, des poils, bref de la virilité. Mon problème de"puis le début c'était que ma libido était déjà riche, le=es piqûres n'ont fait que l'exacerber avec des érections douloureuses et longues ( 2 heures , 2à 3 fois par jour) Même si cela fait rêver certain (es), je vous jure que cela n'est pas très agréable. J'aime ma femme et la vue d'une paire de jambes m'excite illico, en plus ma femme ne peut pas me suivre, je compense donc par de la masturbation mais sans plaisir, juste pour calmer mon agressivité si je ne fais rien. Mon endocrino me l'a conseillé!!! l’éjaculât est très liquide et incolore.
Au niveau médical, j'ai perdu la partie frontale de ma chevelure, j'ai 47 ans, tout le monde croit que j'en ai 35 mais j'ai une graisse génoïde sur la poitrine, une surcharge pondérale malgré une surveillance alimentaire, du diabète (1.60) provoqué par le traitement et des problèmes de fixation du calcium,
mon endocrino me conseille aujourd'hui l'ablation de mes minuscules testicules car il y aurait un risque de cancer pour me placer des prothèses, je réfléchis...

Portrait de samir.imloul.9
J'aime 0

toi et moi en a la même histoir

Portrait de FallenGuardianAngel
J'aime 0

Bonsoir à tous,
J'ai 28 ans et je suis également traité par Androtardyl retard 250 à raison d'1 IM toutes les 3 semaines et ce depuis maintenant 4 ou 5 ans.
Juste avant je prenais des gélules de Pantestones tout ça pour palier un défaut de l'hypophyse et de l'hypothalamus et toutes les joyeusetés que ça comporte : retard de croissance (à l'âge de 19 ans on me donnait un age osseux d'un ado de 16 ans), manque significatif de testostérone, retard du développement pileux (j'avais des jambes à faire rêver les filles étant ado), incapacité de procréer sans aide (médicale), et forcément retard de développement génital ainsi qu'un retard d'intérêt sexuel
Le traitement semblait faire son effet mais j'avoue que le dernier contrôle remonte à loin
J'ai observé quelques petites choses et je me demandais si ça pouvait être lié (directement ou non)
J'épluche donc les sites et forums qui parlait de l'Androtardyl, et surprise je me rend compte que d'autres personnes ont les mêmes problèmes, voire même d'autres
Je vous les expose et j'aimerais autant que possible avoir des avis sérieux

- J'ai remarqué une baisse plus que significative de ma libido, j'irais même jusqu'à dire qu'il a progressivement diminué au fil de mes histoires d'amour passées
Je suis avec ma fiancée depuis pratiquement 2 ans maintenant, je l'aime de tout mon coeur, mais le désir n'est pratiquement plus présent, idem pour le plaisir, lorsqu'elle a envie de moi , de mon côté ce n'est pas forcément le cas, elle doit insister pour que ça vienne, et parfois ça ne vient pas... J'essaie même parfois de me stimuler moi même (en général lorsque je suis seul), l'érection est présente mais l'envie et le plaisir sont moindre...

- J'ai des douleurs dans la poitrine plus ou moins fréquentes, sans qu'on ait descellé la moindre raison cardiaque sur ce point je doute que ce soit lié mais je préfère exposer toutes les choses que j'ai remarqué

- J'ai des tremblements dits "idiopathiques" plus ou moins forts qui me font trembler les mains sans arrêt (et je suis bien trop jeune pour Parkinson d'après mon endocrino, qui m'a prescrit 1/4 de Misoline pour palier aux tremblements, ou au moins les diminuer)

- J'ai parfois des migraines assez fortes, dont une assez violente il y a 1 an et demi : j'avais tellement mal que ça m'a bloqué sur place (en pleine rue) et j'ai senti quelque chose qui "éclatait" dans ma tête (je ne sais comment l'expliquer)

- J'ai des troubles de l'humeur et sentimentaux : du genre que j'ai parfois l'impression de ne rien ressentir vis à vis de tout, pas comme si ça me laissait indifférent mais comme si j'étais extérieur à tout ça, au dessus de ce que je "vois", mon corps réagit mais mon esprit lui ne ressent pas forcément (je ne sais pas si je me fais bien comprendre)

Je suis conscient que certaines de ces choses n'ont sûrement aucun rapport avec le traitement à l'Androtardyl mais encore une fois je préférais être le plus complet possible
D'autant que la situation pèse lourdement sur ma compagne, et même si je suis désolé de tout ça je n'arrive pas à lui expliquer... Et je sens bien que notre couple est en jeu...

Je pense qu'il faudrait que je prenne rendez vous avec mon endocrino et faire un nouveau bilan hormonal
J'ai cru lire sur un autre forum que l'usage prolongé de ce genre de traitement pouvait inhiber la production de testostérone mais je n'y connais pas grand chose si ce n'est ma propre expérience

Donc voilà je voulais avoir vos avis
S'il y a des médecins ici présents ce serait même encore mieux...

Portrait de GAROT
J'aime 0

bonjour Bertrand,

je connais le même problème mais en sens inverse
ton traitement tu dois le prendre il te fera le plus grand bien
mais tu dois auusi faire du sport manger équilibré etc etc
et surtout ne pas penser qu a ça sortit le ciné les amis les concerts et le resto
enfin une vie une vraie

thierry

Portrait de Diese
J'aime 0

Bonjour,

Portrait de Diese
J'aime 0

Bonjour,
Je suis sous androtardyl (1 injection toutes les 3 semaines depuis 5 ans). Cela a changé ma vie... Hélas un peu tard, j'ai plus de 60 ans, si j'avais su avant... Ayant eu les oreillons à 20 ans, hypogonadisme, et libido en berne.
Ayant revu mon urologue récemment qui m'a demandé si j'étais satisfait, je luis ai expliqué que la piqûre ne faisait effet que sous 8 jours et pendant une dizaine de jours (érections matinales, libido) . Il m'a dit aucun problème, je vous passe à une injection tous les 15 jours. A ma question est-ce sans risque ? Il m'a répondu pas de risque... au contraire (prévention de l’ostéoporose).
Pas d'effets indésirables (les seins ne poussent pas ! Par contre ils deviennent très érogènes), pas de risque de cancer (androtardyl est à proscrire en cas de cancer, mais n'en provoque pas), le seul effet secondaire est la pousse de poil plus rapide, et parfois sur des zones auparavant imberbes (épaules, thorax).
Le seul effet éventuellement gênant, c'est l'accentuation de la libido qui peut poser dans certains cas des problèmes psychologiques si cette nouvelle libido ne peut être satisfaite...

Portrait de kryo137
J'aime 0

Salut à tous.
Ça fait vraiment bizarre de lire tous ces messages, à la fois je me sens rassuré de pas être le seul, et à la fois ça m'inquiète...
Perso, à l'âge de 4/5 ans (1986, merci Tchernobil), on me décèle un problème de croissance en me faisant une radio de l'âge osseux de la main, on me donne donc des hormones de croissances synthétiques (MAXOMAT) pour grandir, 7 jours sur 7, pendant 15 ans... dans les cuises...

Mais en plus de cela j'ai une hypothyroïdie, on me refile du Lévothyrox pour régler ma thyroïde... (enfin pour essayer d'équilibrer...) à peu près en même temps que mes hormones de croissance...

Puis, puberté retardée... pas de poils avant 17/18 ans... à 18 ans on arrête les hormones de croissances ayant une taille moyenne 1m75. On me donne de l'Androtardyl pour la testostérone, et là je me rends compte que sans l'androtardyl, si je le prends pas au bout des 3 semaines d'injections, ma libido est réduite à néant, c'est à dire, plus de pulsions sexuelles, plus d'envies sexuelles, comme si j'en ressentais pas le "besoin"...

Problèmes psychologiques durant toute cette période, timidité, introversion, surtout avec les femmes, ce qui me créé un GROS manque de confiance vis-à-vis des femmes, ce qui fait qu'aujourd'hui à l'âge de 34 ans, j'suis toujours vierge... T_T

J'ose pas aller vers les femmes, en plus, avec les hormones de croissance, j'ai pris du poids, alors qu'avant tous ces produits chimiques (vers mes 4/5 ans) j'étais mince, je mangeais pas... Dès qu'on m'a donner les hormones de croissances, j'ai commencé à manger et à prendre du poids... si bien qu'aujourd'hui je pèse 130 kg.

J'ai beau avoir 34 ans, on m'en donne que 15/28... Barbe incomplète, à me demander si toute la partie autour de la bouche/moustache n'a pas été passée sur la rappeuse à fromage x) ça veut pas pousser.

Enfin bref... C'est un calvaire... Mais l'androtardyl est plus bénéfique qu'autre chose (ça fait pas mal de temps que je le prends, mais j'ai pas vu d'effets négatifs, au contraire, ça me permet de me sentir "mâle" mais ça me donne pas pour autant la confiance dont j'aurais besoin pour aller de l'avant, vu mon poids...)

Fucking Tchernobyl... fessenheim c'est pas loin et c'est la même centrale nucléaire... 1 seul coffrage alors que toutes les autres en ont 2, c'est pas dit que ça recommence pas cette merde...

Portrait de coeurdepierre
J'aime 0

bonsoir ou bonjour
j'ai 46 ans, en 2013 on a détecter un problème hypophysaire le Panhypopituitarime et la maldie de coeliaque
souvent liés bizarrement
30mg par jour de hydrocortisone
150ug par jour de levotyroxe
0,25mg injection sous cutané de norditropine simplexx par jour
2 injection de androtardyl 250mg par mois
le tout à vie
et avec le sourire lol (pas le choix)
j'ai eut à peu prés le même soucis que tout le monde j'en rajouterais pas.
mais perso je vais beaucoup mieux moins d soucis et la vie continue.
on peut se parler par mail

Portrait de Wek38380
J'aime 0

Hello,

J'ai lu avec interessement ton histoire, et je suis content de ne pas être le seul, moi on ma diagnostiquer un Klinfelter (pour ceux que ça interesse en gros g XXY en chromosome sexuel) je suis stérile, des testicule d'un gamin de 12ans j'avais des érection avant l'androtardyl, pendant le traitement et j'ai arreter car 1ampoule tout les 15jours ça fait tres mal au bout d'un moment (traitement suivis pdt 10ans) et depuis je n'ai plus ou tres peu d'érection et/ou de désir, je me tatte egalement a reprendre le traitement, je ne sais, par moment j'ai le sentiment de ne pas etre né dans le bon corps. est ce normal? des envies de mort, une sexualité extreme quand injection, j'etais soft et je tombe dans le hard voir le trash, mon endocrynologue m'a dis que je pouvais avoir des agressivité sexuelles, donc penser tout le tps au sexe, et depuis arret je n'ai plus rien, plus d'envie, plus d'érection donc plus d'éjaculation... la testosterone m'a fait prendre 40kilo je suis passer de 80 a 120kg, donc pas simple niveau sexualité. apres je n'ai pas la science infuse, mais c'est en tout cas mon experience.

n'hésitez pas a commenter

0688252426@orange.fr

Portrait de Hervacacia
J'aime 0

Est-ce que Androtardyl a aussi un impact positif sur l'asthme à l'effort et sur un début d'emphysème chez un patient souffrant d'un déficit en testostérone libre?

Participez au sujet "effets secondaires androtardyl"