Portrait de marduk

Bonjour,
Je suis nouveau sur ce forum.
Je me présente: je m'appelle Chris, j'ai 16 ans et habite en Suisse.

Il y a 4 mois, j'ai pris ma première cuite à l'alcool fort. J'ai bu une grande quantité de vodka et de whisky ce jour la. Depuis, j'ai des problème de réflexion et de mémoire. Ca me bousie la vie et je souhaiterais franchement que ça s'améliore. J'ai pris une autre cuite il y à 2 mois à grand coup de vodka (1 bouteille et demie).

Depuis, je n'ai pas bu une goûte d'alcool parce que ça me fait peur, j'ai de moins bon résultats à l'école et j'ai perdu confiance en moi.

Je voudrais savoir si ces effets sur le cerveau seront permanents ou non.

Si la réponse s'avère négative, je me demande s'il y a un médicament qui puisse faire "renaître" ces neurones morts.

Merci d'avance,

Chris

Portrait de Aris
J'aime 0

Bonjour Chris,

Le cerveau peut en effet subir les effets néfastes de l'alcool mais à plus longue échéance qu'en "deux cuites" Vous avez de moins bons résultats scolaires et un manque de confiance en vous depuis ces deux épisodes, c'est probablement plus parce que vous vous en inquiétez. Sans vouloir du tout vous faire la morale, je tiens cependant à vous signaler qu'une consommation rapide et importante d'alcool peut empêcher le cerveau de contrôler votre système respiratoire qui risque de se paralyser pouvant entraîner dans un premier temps un coma éthylique et ensuite, parfois la mort,( 1 bouteille et demie de vodka: vous avez joué avec votre santé, votre vie...)

Le fait que vous vous posiez des questions au sujet de votre consommation est une attitude positive de votre part, l'alcool peut vous rendre rapidement dépendant. Même faible, une consommation régulière peut suffire à vous mener lentement, mais sûrement vers une imprégnation alcoolique chronique.

Vous êtes jeune, apparemment quelqu'un de réfléchi, ce qui vous permettra, à l'avenir, de modérer fortement votre "entrain" dans des situations similaires.

Cordialement.

Aris.

Portrait de marduk
J'aime 0

Je vous remercie pour votre réponse!

Je compte en effet ne plus toucher à l'alcool vu tous ces effets néfastes.

Cependant, il est dur de dire non aux invitations qui participent à votre réussite social.

Peut-on trouver un compromis?

Merci encore,

Chris

Portrait de Aris
J'aime 0

Chris,

Votre désir de ne plus toucher à l'alcool, ne doit pas vous amener à refuser des invitations, celles-ci font partie entre-autres de votre vie estudiantine. Il y a bien sûr des compromis, mais, ils dépendent fortement de votre volonté, de votre force de caractère avec les autres mais aussi avec vous-même.

Les soirées auxquelles vous participez ne servent pas que de l'alcool, et, si cela vous est difficile de ne pas en consommer (par rapport aux regards des autres, je suppose), prenez -en un verre( le moins fort), prolongez-le toute la soirée et buvez d'autres choses. N'oubliez pas que vous allez aussi vous retrouver, dans un futur proche, au volant d'une voiture et qu'à partir de ce moment, vous devrez ne plus boire d'alcool du tout !

Je reste persuadée que arriverez à trouver votre propre compromis, soyez tenace dans votre bon choix quant à votre attitude face à l'alcool, et ayez confiance en vos capacités à respecter vos nouvelles décisions.

Aris.

Bonne

Portrait de Aris
J'aime 0

Bonne ?...................Journée !

Portrait de marduk
J'aime 0

merci bien pour ces conseils!

Je vais tenter de les mettre en oeuvre.

Je reposterai dans 2 mois pour vous dire comme ça va.

A bientôt,

Chris

Portrait de Aris
J'aime 0

OK, je ne manquerai pas de vous lire.

Aris.

Participez au sujet "Effets de l'alcool sur le cerveau"

Articles à lire concernant "Effets de l'alcool sur le cerveau"