Portrait de Istorlet

C'est une nouvelle bouteille à la mer que je jette, mais j'ai ainsi l'impression d'agir contre cette saloperie ...
Je souffre depuis six ans de cette maladie. Je ne vais pas me plaindre, je vois que d'autres en souffrent depuis plus de 20 ans... mais cela ne console pas, au contraire. Quelqu'un pourrait-il me dire si cette maladie est chronique? S'il s'agit vraiment d'une allergie? Dans mon cas, je n'ai même pas de phases de répit. Si je prends des gélules de cortisone (de plus en plus fortes), si j'ai des piqûres de Diprophos, ou si je prends des antibiotiques, cela s'arrête, le temps que ces trucs agissent. Et puis cela recommence.
L'idée, c'est de trouver un fil conducteur qui nous permettrait de savoir ce qui nous relie tous, et qui fait que nous endurons tout cela, et qui sait... Je dois vous dire que le moindre "truc" que je lis, tisanes, pommades... je l'essaie en plus du reste; j'ai rendez-vous pour la 2e fois chez l'allergologue le 19 février, mais je n'espère plus.
JE COMMENCE? J'ai eu les vaccins que tout le monde a eus. Je n'ai plus de thyroïde, mais on m'a laissé les para-thyroïdes. J'ai souffert il y a 35 ans d'une hépatite B qui n'a pas été diagnostiquée. Je ne touche jamais à l'alcool. Je prends du D-Cure, 1 ampoule/semaine. Je bois 1 litre de café par jour et de l'eau (du robinet). J'ai un régime assez varié, et en général je mange une orange par jour. Je mange beaucoup de fromages, et je ne regarde pas qu'ils soient à base de lait de vache ou autre. Je mets des gants de coton sous des gants en caoutchouc quand je nettoie. J'ai une chienne, un jardin où je ne pense pas toujours à mettre des gants quand j'arrache les mauvaises herbes. On m'a fait une batterie complète, on ne voit rien comme allergie. J'ai été piquée par deux fois par quelque chose (une araignée ??) qui m'a provoqué des rougeurs qui s'étendaient en étoile; une veine rouge montait le long de ma jambe. J'ai dû prendre des anti-histaminiques et j'ai gardé les taches pendant des mois. J'ai si peur des araignées qu'il m'est arrivé de leur vider une demi bombe insecticide jusqu'à ce qu'elles ne bougent plus (les grosses pattes qui roulent vite).
Pour me soulager, je perce les vésicules à la pince à ongles pour enlever le peau, je badigeonne en frottant d'éosine aqueuse à 2%, je fais une compresse avec un mouchoir en papier que je prends dans un nouveau paquet, et je mets un sparadrap que je m'arrange pour serrer très fort afin d'assécher. Parfois j'ai des vésicules qui viennent juste à côté et je recommence.
Je ne pense à rien d'autre pour l'instant. Pouvez-vous compléter, faire penser à autre chose que d'autres auraient expérimenté également? Pouvez-vous donner VOS TRUCS qui soulagent ? Je ne sais pas vous, mais moi j'ai peur. Je me vois, en maison de repos, à ne plus pouvoir gérer cette chose moi-même, à laisser les infirmières me soigner à l'Isobétadine alors que je ne peux pas... C'est la grosse panique. Grand merci et bon courage.

Participez au sujet "Eczema dishydrosique, marre de subir !"