Portrait de cyliacats

Bonjour, je voudrais savoir si une prescription d'eau boriquée sur un escarre sacré est judicieuse car je suis jeune infirmière et j'ai appris à l'école qu'il ne fallait pas mettre d'antiseptique sur les escarres. Alors cela a peut être changé depuis (je ne connais pas vraiment l'eau boriquée), mais je ne me sens pas vraiment à l'aise avec ce protocole.
Merci de me donner des infos et des témoignages qui me permettront de mieux comprendre.

Portrait de Dr Martzolff Richard
J'aime 0

Comme la majorité des antiseptiques, l'eau boriquée, constituée d'acide borique (composés oxygénés du bore) , n'est plus utilisée comme antiseptique surtout en ce qui concerne les escarres et les plaies. De façon générale, pour les escarres il est préféré maintenant les antibiotiques.
L'eau Boriquée est utilisée essentiellement dans certaines dermatoses (maladie de peau). Elle doit être évitée chez le nourrisson et pour effectuer les pansements occlusifs et les applications prolongées car il existe un risque de passage systémique (pénétration du produit dans l'organisme durant une longue période entraînant des effets délétères sur l'organisme).
La plupart du temps les antiseptiques sont inactivés par les matières organiques et également par les savons. C'est la raison pour laquelle vous devez connaître la règle des quatre sans doute, pour l'antisepsie de la peau ainsi que pour celle des actes invasifs comme la pause cathéter centrale ou périphérique, une ponction dans une articulation, une fonction pleurale, une ponction péritonéale, un sondage vésical etc. et avant d'effectuer des examens microbiologiques comme l'hémoculture ou l'ECBU
il faut tout d'abord nettoyer, rincer, sécher et appliquer l'antiseptique en respectant les précautions d'emploi et en particulier la concentration le temps de contact minimum. D'autre part il existe, selon les individus, des incompatibilités selon les différents produits. Et enfin il ne faut jamais mélanger ou employer successivement des antiseptiques différents. En effet il existe un risque d'inactivation des produits par antagonisme et de toxicité par incompatibilités.
Si vous devez vraiment utiliser plusieurs antiseptiques, alors il nécessaire d'utiliser la même famille d'antiseptiques.

L'antiseptique idéal comporte plusieurs critères : il doit posséder un spectre large et actif sur les bactéries mais aussi sur les champignons et les virus.
il doit agir et avoir une action rémanente.
Il doit avoir une action localisée et ne doit pas être irritant ni toxique, il doit être peu inhibé par les matières organiques et enfin il doit être stable afin de résister à la contamination.

Les antiseptiques majeurs sont l'alcool iodé, les solutions alcooliques à 1 %, la bétadine, les solutions moussantes (lavage antiseptique et chirurgical des mains, nettoyage de la peau saine et des muqueuses et des plaies diluées au un tiers pour irrigation). Pure pour l'antisepsie de la peau saine : ponction injection etc. et diluée comme antisepsie des plaies.
l'alcool est particulièrement active sur les bactéries et un peu moins sur les virus et les champignons.
L'Hypochlorite est très actif sur les bactéries un peu moins sur les champignons et les virus il s'agit du Dakin Cooper stabilisé
La chlorhexidine est très active sur les bactéries beaucoup moins sur les champignons et les virus.dans cette famille rentre Hibiscrub, iHibitane et chlorhexidine aqueuse.

Certains produits sont utilisés comme étant des antiseptiques. Il s'agit de l'eau oxygénée à 3 %, de l'éosinate the 2 %, de la solution de Milian, du violet de gentiane.

De façon générale c'est bien de la bonne vieille bétadine qui est encore le plus souvent utilisé.

Dr Martzolff Richard médecin responsable de l'encyclopédie médicale Vulgaris

Participez au sujet "eau boriquée sur escarre..."