Portrait de phil44

Après 7 ans sans réussir à avoir d'enfant, avec ma femme nous avons entrepris il y a 18 mois un assistance médicale à la procréation par fiv-icsi.
J'ai 35 ans, ma femme 36 ans.
Ma femme a eu une intervention pour déboucher une de ses trompes et on lui a enlevé les lésions d'endometriose.
Nous avons fait les examens de cariotypes, hormonologique et spermogramme. Notre gynéco nous a informé d'une oligospermie sevère.
Ensuite j'ai fait quatre recueils qui ont permit de mettre quelques paillettes de côté.
Nos 3 tentatives n'ont pas aboutis et plus on avançait moins il y avait présence de spermatozoïdes dans les recueil frais, jusqu'à ne plus en avoir du tout depuis 6 mois . Ceci n'avait pas l'air d'inquiéter la gynécologue, et moi n'ayant pas de connaissances dans le domaine je pensais que ça pouvait être passager.

Il y a 6 mois j'ai eu des douleurs testiculaires et plus aucune érection.

Je me suis donc rendu chez un urologue qui, d'apès les symptomes (je n'ai pas eu d'examens, mais lui ai expliqué la douleur et aussi mon inconfort en position assise), a diagnostiqué une nevralgie pudendale. Quand aux douleurs testiculaires elles sont dû à une epidydimite. Donc antibiotique pendant un mois.

Enfin il a regardé mon hormonologie que j'avais apporté et il m'a appris que mon FSH et mon LH étaient très élevés (fsh: 55,9 lh:17,4 Estradiol:16pg/ml testosterone:7,2ng/ml tsh:2;20mui/l prolactine:9,8ng/ml ), et que ceci était le signe d'une Dysgénesie gonadique. Que je ne produirait donc plus de spermatozoïdes. Il a proposé une ponction au cas où en resterait mais l'équipe médical à pensé que ça en valait pas la peine.
Nous avons encore deux paillettes...

Vous imaginez notre état moral. Cette expérience un peu confuse et vide d'information (en tout cas au niveau du suivi masculin) nous à fait un peu perdre confiance. Nous nous posons des questions quand à la
Dysgénesie gonadique, ses causes et ses conséquences, mais nous n'avons pas eu plus d'informations sur ça, ni sur quel type... Notre gynécologue nous a dt que c'était juste organique, que ça n'avait pas de conséquences sans être très précis.

Si vous pouvez nous donner un avis ça nous aiderait peut être.

Merci.

Participez au sujet "Dysgénesie gonadique, oui mais de quel type?"