Portrait de patlou

Désolée d'iinsister...Je vous relance sur mes questions sans réponses au sujet de la surveillance des nodules. Merci encore de votre patience.

Je comprends effectivement que ce n'est pas si simple. Mais sans aller jusqu'à la thoracocentèse , ne peut-on pas faire d'autres examens moins invasifs tels que IRM ou PET SCAN, on aurait déjà plus de précisions non?

Autre chose Dr, si j'ai bien compris (les médecins n'expliquent hélas pas suffisamment), un nodule bénin ne peut jamais devenir malin, c'est bien ça? S'il est bénin il le restera à vie. Si au cours du temps on s'apercevait qu'il est malin, c'est qu'il l'était déjà au départ mais n'en présentait pas encore les caractéristiques. C'est vrai ou pas? Je suis désolée d'insister mais j'essaye de comprendre, personne à part vous ne m'explique quoique ce soit, on a l'impression que les médecins ne veulent pas perdre leur temps à rentrer dans des explications que de toute façon les patients ne comprendraient pas. Mais je ne suis pas complètement stupide et je ne demande que ça : comprendre. Mon pneumo n'a pas été capable de me dire non plus pourquoi je pouvais avoir ces nodules, s'il y avait un lien avec mes années de tabac, ou avec mes symptômes actuels. D'un côté il me dit que c'est banal et anodin, qu'il n'est pas inquiet, qu'on en trouve de plus en plus de nos jours, ce que je comprends tout à fait vu les progrès des images radiologiques, mais de l'autre, il insiste quand-même pour que je refasse des contrôles réguliers, et c'est même lui qui a pris mon RV pour le prochain scanner. Tout ceci se contredit. Soit c'est bénin et on n'a dans ce cas aucune raison de recontrôler, soit on dit que c'est encore trop tôt pour faire un diagnostique , mais on ne tient pas 2 discours différents.

J'aurais voulu savoir aussi si c'était plus "sérieux" d'avoir des nodules sous-pleuraux plutôt que lobaires, sur divers sites parcourus on parle bcp de métastases sous-pleurales. Là encore je n'ai pas osé poser la question à mon pneumologue pour ne pas l'ennuyer, lui qui doit avoir des cas bien plus graves que le mien à s'occuper. Alors je me tourne vers vous Dr Martzzolf pour que vous m'éclairiez un peu sur la présence de ces nodules sous-pleuraux. Il faut attendre qu'ils aient quel diamètre pour qu'on commence à les prendre au sérieux?

Merci beaucoup de prendre sur votre temps pour nous aider à comprendre, même si nos questions parfois peuvent paraître stupides. Vous nous rendez d'immenses services. J'ai toujours pensé que l'on pouvait mieux se surveiller, prendre en charge ses symptômes et se guérir lorsque l'on était bien informé et que l'on avait connaissance des risques que l'on pouvait avoir. C'est pour moi la seule façon d'avancer, mais apparamment certains médecins semblent penser différemment.

Portrait de Dr Martzolff Richard
J'aime 0

Je vous comprends parfaitement . Vos questions sont légitimes. malheureusement je ne peux pas y répondre avec certitude et le médecin que vous consultez actuellement également. Comme je l'ai écrit dans le texte concernant la thoracocentèse, il est difficile de répondre avec certitude à vos questions, en ce qui concernerne l'état des cellules qui composent les nodules. Il n'y a qu'une seule solution c'est d'effectuer un prélèvement. Ce prélèvement comme je l'indique dans le texte n'est pas toujours réalisable pour diverses raisons toujours expliquées dans le texte. Je ne peux ni ne sais pas vous en dire plus, désolé. Tout est résumé dans le texte.

Dr Martzolff Richard médecin responsable de l'encyclopédie médicale Vulgaris

Portrait de patlou
J'aime 0

Merci Dr Martzzolf. Je vais donc me contenter de votre réponse en attendant les prochains scanners, je n'ai pas d'autre choix. C'est gentil de votre part de prendre le temps de nous écouter. Je ne sais toujours pas pourquoi des nodules peuvent apparaître, s'il y a un lien avec le tabac, ni si les nodules sous-pleuraux sont plus "dangereux" que les nodules lobaires mais je vous remercie d'avoir pris le temps de me lire et de me répondre.

Participez au sujet "Dr Martzzolf, c'est encore moi..."