Portrait de smile

Bonjour,

depuis plusieurs années je souffre de douleurs musculaires, type fortes brûlures, surtout après un effort ou quand il fait froid.

A l'EMG, on a constaté une hyperactivité neuromusculaire, l'IRM cérébral est normal, tout comme l'EEG.

Lors de crises plus présentes, j'ai toujours une très légère fièvre.

Une ponction lombaire a révélé quelques globules blancs et une hypertension intracranienne...qui ont disparu lors d'une 2ème ponction, 3 jours plus tard.

Seuls les anti-inflammatoires ou la prednisone me calment.

On me parle depuis longtemps de maladie inflammatoire du muscle à cause de cette hyperactivité neuromusculaire, mais

PERSONNE ne me donne d'explication sur le pourquoi de cette hyperactivité.

Sur 5 ans, les douleurs s'amplifient, elles atteignent maintenant aussi mes bras et mes mains
et il m'est souvent difficile de marcher, monter les escaliers ou porter un gros livre, de douleurs et de faiblesse.

Quelqu'un pourrait-il m'éclairer?
Merci d'avance...and smile!

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonjour. Avant tout il serait intéressant de connaître les autres symptômes associés à ces brûlures. En particulier existe-t-il des troubles du sommeil, des fourmillements (paresthésies), des tensions musculaires en particulier dans la nuque, des points douloureux à la palpation (points de yunus), troubles digestifs etc. Si c'est le cas il faudrait envisager d'orienter le diagnostic vers une fibromyalgie.

Portrait de smile
J'aime 0

Merci pour votr réponse.

Non, à part les tensions musculaires dans le dos, je ne présente aucun des symptômes décrits.

Par contre j'ai omis de préciser que j'ai aussi une hernie compressive en D6-D7 et une autre, non compressive en D7-D8, ainsi qu'un rétrécissement des trous de conjugaison en C3 C4.

Les autres symptômes sont des courbatures très fortes et une grande faiblesse musculaire.

Un médecin m'a aussi dit que la fybromyalgie est à exclure, car cette maladie n'inclut pas un syndrome inflammatoire.

à bientôt

smile

Portrait de smile
J'aime 0

Bonjour,

voici des nouvelles contradictoires:

le neurologue pense à une fybromyalgie, car la biopsie montre un muscle normal
et le ruhmatologue l'exclut vu que les anti-inflammatoires et les antibiotiques calment mes douleurs.

De toute manière, l'un comme l'autre ne peuvent se guérir, les médicaments ne peuvent que soulager la douleur, alors....

Quelqu'un a-t-il essayé l'acuponcture?

Merci pour vos témoignages...and smile

Portrait de anonymous
J'aime 0

Une question importante:

un médicament anticholestérol peut donner ces symptômes neuromusculaires, pour le savoir il suffit de l'arrêter....mais combien de temps faut-il l'arrêter?

Une semaine, un mois, trois mois?

Dans le milikieu médical les avis divergent...puis-je avoir votre avis selon votre expérience personnelle?

Merci et bonne nuit .

Portrait de anonymous
J'aime 0

En effet, certains médicaments ayant pour but de diminuer le taux de cholestérol dans le sang est susceptible d'entraîner une atteinte, une souffrance des fibres musculaires. Le plus souvent les analyses montrent une élévation des CP K.
L'arrêt du médicament remet les choses dans l'ordre au bout d'environ six mois. Quelquefois il persiste tout de même des symptômes à type de douleurs, de paresthésies (fourmillements), fasciculations etc.

Portrait de smile
J'aime 0

Bonjour,

me revoici et merci pour vos informations.

Tous les médicaments anti-cholestérol ont-ils la même molécule?
Si ce n'est pas le cas, un autre médicament contre le cholestérol serait-il alors sans effet secondaire sur les muscles?

De mon côté, après examens, il a été émis l'hypothèse d'une mitochondriopathie.

J'ai vu plusieurs sites à ce sujet, mais...un peu compliqué!
Quelqu'un peut-il me renseigner?

Merci beaucoup et à bientôt.

Portrait de Brenan
J'aime 0

J'ai un problème similaire de brûlures qui se généralise sans contres mesures
Brulures musculaires principalement aux épaules mais peuvent atteindre mollets voir peau du dos
perdant souplesse par exemple en rotation de buste
Globalement mon corps nécessité échauffement et étirements longs quotidiens
Peut être pour générer anti inflamatoire naturel co enzyme q 10
Alimentation :eviter pain céréales lait et sucres
Probable hyperactivite neuromusculaire d'origine inconnue
Des muscles du dos peuvent se contracturer
Je n'ai rien trouvé de mieux qu'une activité musculaire d'intensité faible a moyenne ponctuée d'etirements
pour ne pas trop souffrir
Les traitements conventionnels genre myorelaxants detendent les muscles detendus et laissent les autres contractés il en résulte 5 vertebres qui se deplacent
Les antidouleurs ne semblent pas efficaces
Les raideurs et douleurs doivent etre prises en compte pour eviter blessures.
Impossible de travailler de manière régulière
Stess musculaire important qui rend difficile tout travail sans longue preparation
Aucune aide significative de la part des medecins en 15 ans et plus de 40 consultations
Electromyogrammes sans intérêts
Pas de lesions structurelles
Peut etre un problème génétique mais bonne assimilation du magnesium
Une mononucleose il y a 15 ans a révélé le probleme de manière aiguë surement preexistant
Pour ce que ca vaut une origine psy a été ecartee par psychiatre
Avis aux amateurs d'énigmes medicales
Ah oui une expérience perso a révélé qu a une dose de 5 gellules de ginko jour les symptômes disparaissent
Mais pas d'aval de medecin pour prolonger ce traitement long terme
Et les propriétés du ginko étant multiples impossible de savoir ce qui agit
Donc aucun diagnostique en 15 ans même pas d'empathie surement les medecins se blindent pour éviter dépression
Ou alors ils sont sous prozac et betabloquants
Les problemes chroniques sont très mal reçus
Je sais que le post est vieux mais le probleme reste entier a mon avis

Participez au sujet "douleurs musculaires type brûlures"